Celtes

Les Pillywiggin sont d'adorables et minuscules petites fées, élégantes, aux longues oreilles, dont l'extrémité ressemble à des antennes d'insecte. Possédant des ailes de papillons ou de libellules, elles sont merveilleusement belles, étant la personnification des plantes. Vivant autant dans les jardins que dans les forêts, elles ignorent les humains, préférant utiliser leur temps à batifoler et jouer dans les fleurs sauvages, à l'ombre de grands chênes. Elles vivent au rythme des fleurs et elles hivernent de novembre à l'avril, jusqu'au réveille du coucou.

La Dame aux yeux d'émeraude

Aller en bas

La Dame aux yeux d'émeraude

Message  Maeva le Mar 31 Oct - 22:47

















Prénom: Maeva
Nom: Dorran
Surnom:Aucun
Sexe : Femme
Age : 25 ans
Origine: Belge
Race: humaine
Orientation sexuelle:Hétérosexuelle
Classe: Sacerdotale
Maitrise: Herboristerie et soins
Faction:Les Dames Blanches
Divinité: Diancecht








 

Un homme était allongé sur une paillasse, et sommeillait, fiévreux. Il avait grand mal à respirer et son flanc lui faisait terriblement mal. C'est alors qu'il entendit la porte s'ouvrir, le blessé se tendit et posa sa main sur son arme à ses côtés.


-Ne crains rien, je viens pour te soigner. Dit d'une voix douce de femme. À ce dire,  le guerrier se détendit et son regard bleu la dévisagea.
-Approche femme...je te vois mal...murmura-t-il faiblement, le front perlant de sueur.

La dame blanche obéit et elle s'approcha de lui, tout en déposant sa trousse médicinale sur une petite table en bois. Le blessé écarquilla alors les yeux, tandis qu'elle tourna son regard  émeraude vers lui. Il entrouvrit la bouche, patois devant cette dame magnifique, digne d'une fée. Elle était grande et svelte, sa robe verte, fort simple, soulignait à la perfection ses formes généreuses. Sa tignasse brune, légèrement bouclée, était remonter en chignon,  son teint était aussi claire que les premières neiges, légèrement rose dû au temps frais.


Le regard bleu ne put s'empêcher de la dévorer du regard, tandis qu'il parcourait ses sourcils épais et bien dessiner, ses lèvres pulpeuses de vermeilles, ce nez droit et petit et ce visage en cœur, des plus désirables.  Les lèvres de l'homme devinrent un peu sèche, tandis que son cœur se mit à battre la chamade et un désir ardent  réchauffa son ventre. Ah...s'il n'avait pas été blessé, il aurait pu satisfaire cette magnifique inconnue...Loin de se douter des pensées du guerrier blond, Maeva ouvrit sa trousse et elle entreprit de ses mains fines à recoudre la plaie béante.

-Quel est ton nom, toute belle?
-Maeva...et toi?
-Ambiorix...






Maeva est une femme très douce et très patience. Jamais elle ne s'emportera contre ses semblables sauf s'il y réside de l'injustice ou que sa vie est en danger. Semblable à une colombe, elle est pleine de grâce et d'empathique. Brillante, elle connait les vertus des plantes et des arbres, et elle n'a qu'une passion: soigner. Pour cela, elle est prête à marcher des kilomètres, s'aventurer dans les forêts les plus insolites ou affronter les plus froides tempêtes.

D'un courage admirable, elle passe souvent la vie des autres avant la sienne, et elle a tendance à s'oublier. C'est une flamme douce, chaleureuse, qui ne veut que s'allumer pour devenir brasier et dévorer le monde par son insatiable curiosité. Quant à un mari, elle n'en a point, mais plusieurs hommes ont essayé de la séduire, même certains l'ont demandé en mariage, mais elle a refusé. Maeva est une femme indépendante et si un jour elle doit épouser un homme, ça sera par amour, sinon elle mourra vieille fille.


Malgré sa douceur, elle a du caractère et quand elle veut quelque chose, elle l'obtient, surtout quand cela concerne sa liberté. Or, depuis la mort de sa mère, le cœur de la belle est remplit de tristesse, mais aussi de rage contre la maladie, et surtout contre la mort. Si elle le pouvait, elle ferait la guerre contre Morrigan et son corbeau qui est venu détruire sa vie plusieurs années auparavant.  C''est d'ailleurs pour cela que la druidesse fait parti de l'ordre des Dames blanches, afin de sauver le plus de vies possibles. 







- Mère! Mère! Regarde, j'ai trouver un corbeau blessé!


La petite fille accourut à sa mère qui travaillait dans son jardin, une quinte de toux arrêta son travail, sa main se tâcha de sang, mais elle l'essuya promptement avant que Maeva ne l’aperçoit. Le regard vers de la Belge croisa celui de sa fille, leurs yeux étaient pareilles. D'un vert aussi éclatant que l'herbe sous le soleil de la Beltaine.  Lentement, Fionna baissa son regard vers le corbeau qui la fixait intensément. La mère de Maeva pâlit soudain jusqu'en devenir blême...le corbeau de Morrigan...


-Mère, vous allez bien? Demanda son enfant soucieux par la pâleur de sa mère.
-Oui...je...


Le Corbeau poussa un cri sonore qui fit sursauter la mère et la fille, et comme par miracle, il se délogea des mains de Maeva et s'envola. L'enfant le suivit du regard, un sourire éblouit sur les lèvres, qui s'affaissa aussitôt quand sa mère s'écroula à ses pieds.


-Mère!! S'écria paniquée l'enfant en se penchant pour étreindre sa mère évanouie. Elle continua à crier mère! mère!, mais Fionna ne réveilla pas. Alors, l'enfant entendit, priant les Dieux pour que sa mère se réveille. Ce ne fut que tard dans la nuit qu'Abriel, son père, la retrouva auprès de sa mère gisante au sol. Le chasseur poussa un cri d'effroi et se précipita sur sa femme tandis que la petite fille, frigorifiée et apeurée murmura:


-Elle est endormit et elle ne veut pas se réveiller...


Jamais Maeva n'avait vu un homme pleuré, encore moins son père, mais en cette nuit fatidique, Abriel Dorran pleura la mort de son épouse. Ayant épuisé toutes ses larmes que son petit corps pouvait contenir, Maeva avait les yeux sèches et ce fut dans cet état de vide profond, qu'elle assista le lendemain à l'enterrement de sa mère chérie. Une grande main se posa sur son épaule frêle, elle croisa un regard gris entouré de mèches noires. Son père, le visage assombrit, dit:


-Demain, ta tante viendra te chercher pour continuer ton instruction. Tu iras vivre chez elle jusqu'à ta majorité.


Maeva écarquilla les yeux, et à nouveau, les larmes brouillèrent son regard et elle alla se blottir dans les bras de son père.


-Non, père...Non! Je veux rester avec toi! Non!
La mâchoire d'Abriel se serra, il ferma les yeux, le coeur brisé et la gorge serrée. Avec un grand effort, il repoussa doucement sa fille en disant:


- Cela aurait été la volonté de ta mère. Je ne peux rien t'offrir ici, sauf du gibier. Tu n'es pas destiné à être chasseuse, Maeva, mais druidesse, comme le fut Fionna. Tu iras chez ta tante.


Sur ces dures paroles, qui brisa leur cœur à sa fille, Abriel se leva et alla se réfugier vers leur maisonnée, où ils avaient vécu tant de bonheurs merveilleux en famille. Tout cela appartenait à présent au passé, et Maeva resta seule, devant la tombe de sa défunte mère, qui hier encore, souriait en cueillant des herbes. Fermant les yeux, son visage d'ange s'inonda de larmes, et elle n'entendit plus rien, sauf le vent qui soufflait dans les branches et semblait murmurer quelques choses de lointain. Lentement, la petite fille ouvrit les yeux et les leva vers le ciel. Un corbeau planait et il vint se déposer sur une branche. Son regard fixait à présent Maeva. Celle-ci se crispa de colère et elle hurla hors d'elle:


-C'est à cause de toi qu'elle est morte!!! Tu l'as tué! Je ne veux plus jamais te revoir, je te hais! Va-t-en!
L'oiseau croassa et s'envola aussitôt, la petite fille tomba alors à genoux et elle gémit en sanglotant:
-Je te promets maman...je te promets que je vaincrais la mort...je te promets que plus personne ne mourra en ma présence...plus jamais...






Quel est le code caché de Celtes?: Validé
De quelle façon avez-vous trouvé le forum?: Forumactif
Avez-vous des suggestions ou des commentaires?: Super!
Avez-vous 16 ans et plus?:Oui



Par Eliana




avatar
Maeva

Messages : 64
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: Les Dames Blanches
Divinité: Diancecht

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Dame aux yeux d'émeraude

Message  Eliana le Lun 16 Juil - 15:19



 


Bienvenue sur Celtes!!!


Félicitation!!! Ta fiche est à présent validée!!! Maintenant, tu peux créer ton journal de bord ,  ton inventaire et  ton pigeonnier

Une fois fait, tu pourras commencer à écrire tes aventures en utilisant  le modèle de code pour rp et chercher un partenaire  ici.  N'oublie pas que tu peux te référer en tout temps au  Guide du nouvel arrivant  si tu te sens perdu. Sache que l'équipe administrative sera toujours là pour toi si tu as des questions.  

Amuse-toi bien parmi nous!!!!Coeur ballon
avatar
Eliana
Admin

Messages : 263
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 28

Attributs
Réputation: Mythe
Faction: Aucune
Divinité: Ainé

Voir le profil de l'utilisateur http://celtesagedufer.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum