Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Jeu 3 Jan - 10:56

Depuis le début de leur voyage, Shanoa s'était montré très silencieuse. Elle avait tout juste répondu un "Cela fait un souci de moins." à son Maître lorsqu'il lui avait annoncé qu'une fois encore, Alana n'en avait fait qu'à sa tête et était partie toute seule. Déjà, cela n'avait pas réellement surpris l'elfette, ce genre de décision ressemblait bien à la barde. Et aussi parce que dans l'absolue.... Elle s'en fichait éperdument. Alana était davantage liée à Bryan qu'à elle. On ne pouvait pas vraiment dire que la jolie rousse s'était montrée particulièrement intéressée ou amicale avec la démone. En plus Shanoa s'était faite sévèrement grondée en grande partie par sa faute ! Aussi, elle aurait presque méritée un "bon débarras !" mais la perle avait l'esprit trop occupé pour s'attarder autant sur l'ex petite amie de son Maître. Voilà plusieurs jours à présent que Shanoa semblait profondément perdue dans ses pensées. Quelqu'un d'extérieur l'aurait certainement trouvé discrète, voire simplement taciturne. mais Bryan la connaissait trop bien pour se laisser berner. Pour l'heure, il était le seul à pouvoir deviner qu'elle était entrain de réfléchir très sérieusement à quelque chose.... Quelque chose qui semblait obséder continuellement ses pensées.... En réalité, la perle de nuit était très concentré sur la récente découverte de son nouveau "pouvoir", celui de la séduction. Elle avait finalement compris que c'était là un atout non-négligeable pour le peu qu'elle sache s'en servir. Mais voilà, la question était là.... Comment s'en servir efficacement ?! Elle n'avait jamais appris à faire cela ! Elle devait identifier, apprendre tous les regards, les positions, les gestes.... Ainsi que les expressions et les attitudes ! Tout ce qui pouvait rendre une femme irrésistible pour un homme ! Mais auprès de qui pouvait-elle apprendre tout cela ?

Certainement pas Bryan ! Quelque chose lui disait qu'il n'apprécierait pas forcément de savoir qu'elle voulait devenir une professionnelle dans l'art de la séduction.... Quoique.... Non ! Même si cela pouvait lui plaire d'une certaine manière, vu son attirance pour elle, cela pourrait très vite devenir "dangereux" ! Elle ne pouvait pas demander conseil à une prostituée, elle risquait de lui enseigner une dégaine bien trop vulgaire pour ses desseins. Aussi, en attendant de trouve une solution à son problème, elle creusait dans sa mémoire pour trouver des souvenirs.... Ces instants où elles avaient vu des femmes tenter de charmer des hommes. Pour le coup la succube de l'auberge lui fut d'une grande utilité. Sa manière de regarder Bryan... De lui sourire... De se mordre la lèvre inférieure légèrement.... Il lui semblait également l'avoir vu se dandiner légèrement.... C'était dans ce genre d'analyse et de réflexion que s'était plongée Shanoa. Le voyage avait été calme jusqu'ici, ce qui avait été propice à ses songes. L'après-midi était bientôt finit, le soir n'allait pas tarder. Ils avaient déjà beaucoup voyagé aujourd'hui, aussi il fut décider de s'arrêter. Descendant de Gaël, la perle interpella son Maître un sourire en coin.

Est-ce que tu te sens capable de monter le camps sans moi pour me permettre de tenter ma chance à la chasse ? Où est-ce que je suis devenue trop indispensable pour cela ?

Ce n'était pas la saison la plus propice à la chasse, mais il restait encore suffisamment de gibier dans la forêt pour qu'elle puisse essayer de leur rapporter de la viande fraîche pour ce soir. Le tout en lançant une petite bravade digne de la chipie qu'elle était. Les choses semblaient s'être gentiment tassées depuis leur départ de l'auberge. Comme si tout était redevenu comme avant, enfin en apparence seulement. Shanoa loupait certaines occasions de se montrer effrontée, trop distraite.... Et il n'était pas dit que Bryan avait des intentions plus sage à son égare, au contraire ! Mais pour l'heure, sa chipie préférée attendait une réponse à sa questions, même si dans sa tête son choix était déjà fait. Elle irait chasser, que ce soit tout de suite ou après avoir monté le camp. Elle doutait que Bryan refuse de toute manière, mais.... On ne pouvait jamais être sûr. Après tout, pour chasser elle allait devoir s'éloigner toute seule dans la forêt. Et pour la défense du gaulois, son élève avait un dont spécial pour s'attirer les ennuis les plus improbables !

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Sam 5 Jan - 18:34

Homme habitué de s'adapter et d'oublier les gens dans un claquement de doigt, surtout ceux ou celles qui avaient perdu tout son intérêt pour lui, Bryan ne reparla plus d'Alana durant le reste du voyage, ni dans d'autres moments d'ailleurs. La barde avait choisi de suivre son propre chemin et l'espion avait enfin fait la paix avec cette ancienne relation, qui fut plus néfaste qu'autre chose. Enfin, c'était le passé et le  gaulois, comme toujours, continuait vers l'avant, avec à ses côtés, la plus tentante et magnifique des créatures de sa connaissance: Shanoa. Celle-ci avait gardé le silence pratiquement tout le long de leur chevauchée, puis de leur traversée vers l'Armorique. Malgré son air taciturne, Bryan devina  que la jeune elfe était en profonde réflexion et même s'il avait brûlé à maintes reprises de savoir à quoi elle pensait, il s'était abstenu de le lui demandé, respectant son silence. Il en avait plutôt profité pour réfléchir à  son plan qui avait commencé à germer dans sa tête, et ce, concernant la prochaine mission de son élève. Oh, certes, la vision de Shanoa dénuée de tous vêtements l’obsédaient comme jamais, et la sentir contre lui durant leur chevauchée fut une faible satisfaction à comparer à ses fantasmes qui l'empêchaient souvent de se concentrer. Or, l'espion avait fait l'effort de se détacher de son attirance pour elle, quitte à prendre  de la distance sur le navire, pour retrouver son sang froid habituel.

Je ne dois pas oublier qu'elle est mon élève et je me suis promis qu'elle réussisse sa mission. Alors, cesse d'être obsédé comme un vieux pervers et reprend sur toi! Avait pensé Bryan en secouant un peu la tête, puis il avait rivé son regard ambré sur le rivage, la côte de l'Armorique était en vue. Cela lui arracha un sourire, tandis qu'il se mit à réfléchir avec plus de sérieux sur la prochaine cible de l'elfe. Cela allait être une mission plus difficile, il fallait donc qu'elle soit très bien préparée. Il avait réfléchit avec soin de comment elle allait faire pour entrer dans l'Oppidum prit par les Romains puis y sortir, mais comment elle allait tuer sa cible, cela serait à sa discrétion. L'important c'est qu'elle réussisse et à cette pensée, l'espion devint sombre et inquiet. Peut-être était-ce trop précipitée et qu'elle n'était suffisamment prête? L'imaginant se faire surprendre et emprisonnée, ou pire exécuter,cela lui glaça le sang. Baissant la tête, sa main se crispa sur le rebord du navire, tandis qu'il pesa les pour et les contre. Shanoa n'était pas n'importe quelle femme, elle était très futée et elle pouvait se montrer très discrète, voire invisible quand elle le voulait. Ses techniques de combat s'étaient améliorées à un tel point qu'elle avait bien failli le battre à plusieurs occasions et elle n'avait pas froid aux yeux. Cette analyse de l'elfe, si exceptionnellement douée, termina de le rassurer. Enfin pour l'instant, mais Bryan se doutait qu'il allait se faire du sang d'encre pour cette belle et jeune demoiselle qu'il désirait et aimait en secret. Mais en même temps, il devait lui faire confiance, elle était très compétente et débrouillarde. C'est ainsi qu'il s'était tourné vers elle quand il avait senti sa présence sur le pont pour la dévisager de loin. Comme toujours les marins l'avaient dévisagé, certains avec incertitudes, mais la plupart avec convoitise et désire. 

Or, le gaulois avait remarqué que quelque chose en elle avait changé, autant dans son assurance que dans sa façon d'être. Il est vrai qu'elle n'était plus la captive confuse et méfiante, mais bien une jeune femme qui savait à présent se battre, libre et surtout, de plus en plus consciente qu'elle avait un pouvoir de séduction redoutable. À vrai dire, Bryan espérait que les graines de confiance qu'il avait semé en elle avait porté fruit, car la séduction allait être une arme vitale pour la future maître assassin que deviendrait  son élève et à quelque part, il se doutait bien que cela allait sûrement viré contre lui. Étant visionnaire, l'espion savait qu'une fois consciente de ce pouvoir et surtout consciente de comment l'exploiter à des fins personnelles, Shanoa allait envoûter tous ceux qu'elle croisera sur sa route,et même lui, risquait d'en prendre pour son grade. Il la savait joueuse, autant que lui, mais voilà, elle allait devoir connaitre ses limites, car pousser trop loin la séduction, surtout envers un homme qu'il la désirait depuis longtemps tel un loup affamé, allait avoir des conséquences...très agréables pour tous les deux. 

En fait, cela pourrait être la seule façon de la faire mienne. La pousser à perfectionner son art de séduire pour ensuite me faire perdre tout contrôle et lui faire connaitre des plaisirs insoupçonnés...elle sera incapable de me résister. Se dit Bryan d'un sourire malicieux, tout en détournant son attention de son élève, question de préserver son regard dévorant pour une autre occasion. 

Délaissant son plan contre les Romains, il en élabora un nouveau dans le but de mieux conquérir son élève. D'abord, il devait la rendre suffisamment à l'aise pour qu'au moment venu, elle allait se laissée faire...s'abandonner à lui. Séduire une créature aussi farouche et indécise que Shanoa dans l'art de l'amour continuait à être un défi pour lui, mais rien n'insurmontable. Il allait devoir s'y prendre avec finesse, tout en restant suffisamment subtile, pour qu'elle ne le soupçonne pas de vouloir trop vite lui faire l'amour. Qu'importe le temps que cela prendrait, il allait réussir à l'amadouer, comme il l'avait fait depuis le début. Cela avait prit du temps, mais il la sentait déjà à l'aise avec lui, alors Bryan tenait à persévérer pour enfin être récompenser de sa patience, mais aussi, de sa retenue. Sur cette détermination visant la luxure et l'apogée de l'amour, le gaulois accompagna l'elfe jusqu'au quai et ils firent route ensemble vers le Nord jusqu'à tant que la nuit tombe. Ne laissant rien paraître de ses plans de séducteur, le guerrier adopta une attitude tout à fait normal, comme si rien ne s'était passé, bien que le souvenir de l'auberge était très présent dans son esprit. Après avoir allumé le feu, il avait choisi de construire un campement un peu trop grand pour une personne, mais pas assez pour deux, sauf si on se lovait l'un contre l'autre. Bien entendu, ses magouilles de convaincre Shanoa de dormir contre lui avaient déjà commencé,mais avec lui, tout était dans la subtilité. C'est ainsi qu'il remercia les Dieux d'avoir fait qu'il neige aujourd'hui et il espérait que le vent allait fraîchir question que la jeune femme accepte de se réchauffer une fois la nuit tombée. Il promettait de faire froid, malgré leurs habits d'hiver.

 Or, à la question de celle-ci, l'espion fut une moue un peu perplexe, tout en hésitant à accepter qu'elle s'éloigne du campement pour chasser. La nuit tombait à vue d’œil et les bois n'étaient pas sûr. De plus, Shanoa avait tendance à s'attirer des ennuis, mais en même temps, elle était suffisamment apte à se défendre et encore une fois, il devait apprendre à lui faire confiance. Elle allait bientôt volée de ses propres ailes...cette pensée lui serra le cœur, mais il devait tout de même se faire une raison.Bryan ne pourra être toujours avec elle pour la protéger. Ses traits se détendirent alors d'un sourire narquois et d'un petit rire, il répliqua avec nargue:

-C'est surtout moi qui te suit devenu indispensable. Je doute que tu serais capable d'allumer un feu en plein hiver, surtout avec des branches aussi gelées que celles-ci. Or, une viande grillée au feu est tellement plus délicieuse que crue... à condition que la chasseresse ne rate pas son coup. 


Sur se dire, il lui fit un clin d'oeil, question de lui souhaiter implicitement bonne chance et il reporta son attention sur son abri qu'il vint protégé du vent froid venant du Nord-Ouest. Cela sentait la tempête, mais rien n'était certain, sauf qu'une fine neige venait de tomber du ciel. Shanoa étant partie, Bryan en profita pour se coucher sur son lit de feuilles de conifères, tout en contemplant les flocons se déposer au sol. C'était un spectacle naturel qui pouvait paraître banale, mais cela le calmait. Cela lui rappelait aussi des souvenirs heureux de son enfance, quand lui et son cousin s'amusait à avaler le plus de flocons possibles en un temps donné. Cela le fit sourire doucement, sans pour autant perdre son attention vers la forêt l'entourant. Son épée proche de lui, il était prêt à réagir si jamais Shanoa se trouvait en difficulté ou que des visiteurs indésirés se pointaient. 

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Dim 6 Jan - 10:27

Shanoa avait toujours du mal à voyager coincée sur un bateau avec autant de mâles. Autant naviguer et observer le large lui plaisait, mais composer avec des humains n'étaient pas toujours simple. Mais cette fois c'était différent. Elle avait acquis une expérience du combat beaucoup plus virulente, et une toute nouvelle confiance en soi. Elle savait qu'elle pourrait tenir tête à plusieurs marins en combat. Mais pas seulement.... Elle avait trouvé avec ces matelots des cobayes tout trouvés pour expérimenter ses charmes. Ces approches étaient encore timides, mais dans le domaine de la séduction, la timidité d'une femme pouvait être tout à fait irrésistible. Ainsi, quelques heureux chanceux s'étaient vu gratifiés d'un sourire timide, et d'un début de regard charmeur. Ce qui s'était avéré largement suffisant pour que les marins concernés tombent dans ses filets ! C'était un début gratifiant et encourageant pour la démone, qui n'osa cependant pas aller plus loin pour l'instant. Car très rapidement, une problématique vint se poser à elle. Comment faire pour calmer les ardeurs d'un homme quand il commençait à trop s'échauffer ? Encore, quand un homme se montrait lourd et indélicat sans qu'on lui demande rien, c'était facile. Il suffisait de le repousser, avec plus ou moins de ménagement.... Mais quand il devenait insistant parce qu'on l'avait séduit, là c'était différent.... Il était plus ou moins dans son bon droit.

~Si seulement je pouvais lui demander sans qu'il ait des doutes....~

Shanoa avait un peu bougonné, frustrée de ne pas pouvoir demander ce genre de chose.... A qui que ce soit au final. Elle avait esquivé les avances des marins un peu trop charmés jusqu'à finalement arriver à bon port. Se montrer souriante et agréable avait été un début prometteur à ses yeux. Et elle avait aussi vite appris à reconnaître les hommes qui étaient sous l'influence de ses charmes. Une aptitude qu'elle devinait très utile pour la suite.... Mais pour l'heure, elle avait débarqué. Et elle avait repris ses habitudes avec son Maître. Elle avait été si occupée sur le navire qu'elle n'avait même pas remarqué qu'il s'était montré plus distant. En fait cela l'avait aidé, car elle s'était bien gardée de faire ses petites tentatives devant lui ! Au contraire, elle prenait soin de faire ça dans son dos. Mais il en fallait plus pour berner un vieux loup noir.... Qui avait lui-même ses propres magouilles en tête. D'ailleurs, Shanoa ne remarqua pas qu'il avait fait un camp légèrement plus grand que d'habitude.... Elle était trop occupé à l'embêter ! Et son gaulois ne se fit guère prier pour lui rendre ses politesses. Tout en lui tournant le dos, et en riant doucement à ses provocations, elle lui lâcha goguenarde.

N'oublie pas que les forêts sont mes maisons, été comme hiver.... Voyons si je trouve un peu de viande dans un de mes placards !

Elle été contente qu'il la laisse partir de son plein gré. Même si lui désobéir avait toujours un petit quelque chose d'excitant et d'amusant, ici, elle avait l'impression qu'il commençait à avoir confiance en elle, et à la voir capable de se débrouiller seule. Ce qui la motiva d'autant plus à se mettre à l’œuvre. Le sol boueux avait été gelé par la chute des températures, ce qui lui permit de distinguer plus facilement les empreintes récentes des vieilles empreintes. Elle remonta la piste de plusieurs lièvres. Faisant bien attention de ne pas briser ou écraser de brindilles sur son passage, et d'avancer face au vent en silence, elle finit par repérer un groupe au loin. Elle grimpa en silence à un arbre, et décocha une flèche.... Les autres lièvres détalèrent en voyant l'un des leur s'effondrer au sol. L'endroit n'était plus sûr pour déterrer des racines ! La démone était contente ! Elle avait leur repas de ce soir. Cette traque lui avait presque demandé une heure.... Elle avait décidé de faire demi-tour avant que son gros loup noir ne s'inquiète. Mais sur le chemin, elle trouva des plumes.... L'opportunité était trop belle ! Elle remonta cette nouvelle piste, pour débusquer un faisan. Celui-ci avait pris le partie de ne pas migrer cette année. Il n'aurait plus jamais l'occasion de le faire.... Ce fut donc au bout de presque deux heures que l'elfette revint enfin au campement. Il faisait déjà nuit noire, mais elle n'avait aucun mal à y voir clair. Si elle se faisait facilement éblouir le jour, la nuit était son royaume de prédilection. Elle revint l'air satisfaite, déposant ses trophées au pied de son gaulois, comme un chat qui venait déposer sa souris aux pieds de son Maître. La seule différence était que Shanoa ne faisait pas le dos rond pour réclamer des caresses.

Monsieur à le choix ! Lièvre ou faisan ! Nous n'aurions pas été en pleine saison froide j'aurais pu essayer de te trouver des herbes pour agrémenter la viande, mais il n'en pousse plus avec ce froid.

Lorsqu'elle était encore en famille, c'était quelque chose qui lui plaisait beaucoup. Soit elle accompagnait Tonton pour chasser, soit elle accompagnait tata pour trouver des herbes aromatiques. Elle se rendit compte qu'ils lui manquaient toujours autant.... Mais elle chassa rapidement la nostalgie de son cœur, se consolant en se promettant que bientôt, elle irait les retrouver ! Et pour s'aider à passer rapidement à autre chose, quoi de mieux que d'enquiquiner son pauvre Maître ?

Tu te sens capable de préparer et cuisiner la viande tout seul ? J'ai remarqué que te regarder travailler en restant les bras croisés était quelque chose de terriblement satisfaisant, hé hé hé !

La perle était très loin d'être une fainéante, et tous deux le savaient. Mais ce n'était pas ce qui l’empêchait de feindre de l'être pour embêter son Maître, avec son large sourire de chipie aux lèvres ! Toutefois, avoir passé autant de temps en pleine nuit, et sous la neige et le vent pour chasser l'avait refroidi. Quand elle chassait, elle devait limiter ses mouvements pour ne pas faire de bruits et ne pas être repérée. Aussi elle ne bougeait pas assez pour pouvoir se réchauffer suffisamment pour faire face à ce froid hivernal. Elle se rapprocha du feu, pour finalement s'assoir devant, et essayer de se retrouver au plus vite un peu de chaleur. Sans le savoir, elle venait d'enclencher un piège bien fourbe.... Mais pas désagréable pour autant.

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Dim 6 Jan - 23:17

Bryan s'était dit maximum deux heures et après, il irait voir si tout allait bien pour elle. Or, après seulement une heure d'attente, le maître de Shanoa commençait déjà à ronger son frein. Imaginant les pires scénarios possibles, l'espion se releva en position assisse, les muscles tendus, fixant l'orée des bois dans l'espoir de l'apercevoir. Malheureusement pour lui, le vent fouettait les branches, la neige continuait à tomber doucement, mais aucune trace du retour de l'elfe. Soupirant profondément, il se rappela de sa réplique avant qu'elle ne s'éclipse, arc en main. La forêt, c'était sa maison, que cela soit en hiver ou en été...c'était son chez elle, le seul endroit qu'elle devait se sentir parfaite bien et à l'aise. Shanoa était sûrement née dans une telle atmosphère sauvage, où un seul faux pas pouvait être un danger et pourtant, il régnait à travers cette nature indomptable une paix réelle. Lui-même, étant enfant, avait grandit dans la forêt, bien qu'il habitait dans un village. Il lui arrivait très fréquemment de s'amuser à s'éloigner pour explorer chaque recoin de la forêt d'Ardenne, pratiquant la chasse et la traque d'animaux. Ces habiletés lui avaient beaucoup servit pour retrouver des hommes ou des femmes, selon la situation. Bref, il connaissait ce besoin de liberté que pouvait ressentir Shanoa, cette envie de s'épanouir dans cette verdure effervescente ou d'un blanc immaculé.

C'est une elfe, par les Dieux! Elle est plus apte que n'importe qui à survivre en forêt et en plus, elle sait se battre. Elle a même survécu à un dragon! Alors, imbécile, cesse de te faire du mourant pour elle! Pensa-t-il en jurant dans sa barbe, maudissant son inquiétude et son besoin de la surprotéger de tous dangers.

 C'était bien l'un des seules êtres de sa connaissance qui avait besoin de sa protection. Enfin, c'est ce qu'il croyait...Soupirant à  nouveau, il se contraint à s'allonger et il se concentra sur les flammes pour s'apaiser un tant soit peu. Il réussit ainsi à calmer son inquiétude, et même si elle restait toujours présente, Bryan put concentré ses pensées sur l'avenir. Un avenir incertain, mais une seule certitude régnait dans son cœur, c'est que Shanoa était à présent le centre de son présent et de son futur. Combien de temps allait-elle vouloir restée auprès de lui? Est-ce une relation beaucoup intime suffirait pour qu'elle ne parte pas ou allait-elle malgré tout s'éclipser de sa vie le moment venu? Égoïstement, il espérait qu'elle fasse fie de son passé et continue sa vie auprès de lui et de la confrérie des Ombres, mais Bryan se doutait bien que c'était qu'un rêve parmi tant d'autres. Fixant la neige, il imagina alors une Shanoa voyageant avec une farouche indépendance, accomplissant des assassinats pour les grands noms de leur époque. Élégante et sauvage,  se trémoussant de façon provocante, aguichant ses cibles avant de les tuer de sang froid...Ah, quelle femme,elle allait devenir! Redoutable, mais contrôlée.Calculatrice, mais fougueuse. Indomptable et terriblement sensuelle. Seule maître de son destin. Voilà comment il l'imaginait, lui, qui l'avait prit comme élève, qui l'avait forgée en quelque sorte vers son épanouissement. Allait-elle l'oubliée? Non, certainement pas, mais à quelque part le seul souvenir d'un maître lui ayant tendu la main ne  suffisait pas. Cela ne lui suffisait plus. Il voulait quand elle partirait loin de lui,elle se souvienne de lui comme l'homme qu'elle avait aimé en premier. Le premier amour était quelque chose d'important, de précieux, d'inoubliable...Oui, c'est cela qu'il voulait. Pour sa part, Bryan n'allait pas pouvoir l'oublier...C'était impossible d'oublier une telle femme

Comment vais-je faire pour gagner ton cœur, ma perle? Tu me semble parfois si inaccessible...tu es le plus pure des mystères pour moi. Ah, belle, belle Shanoa...tu m'as envoûté...

Si elle avait su ses pensées et à quel point celles-ci étaient submergées  par la puissance de ses sentiments, elle en aurait certainement rougi jusqu'à la racine de sa tignasse blanche. C'était une chose dangereuse que d'aimer une femme, Bryan le savait que trop bien. Il se tourna sur son flanc, fixant à nouveau l'orée du bois, tout en se disant pour la millième fois qu'il devait taire ce genre de sentiment, au risque qu'elle cause sa perte, mais l'amour ne se contrôlait pas...encore moins la passion. Une passion qui irradiait ses veines, qui le rendait jaloux aussi. Il avait remarqué les sourires timides qu'elle avait lancé aux marins, mais pouvait-il la blâmé de tester son charme digne d'une succube? Elle était aussi libre que lui, et un jour, elle allait pouvoir avoir n'importe quel homme d'un simple regard invitant. Il se crispa à cette pensée, se trouvant fou de planifier de lui enseigner l'art de la séduction, surtout s'il avait du mal qu'elle séduise d'autres hommes. Certes, c'était pour peaufiner son approche dans le but d'assassiner avec discrétion, mais tout de même...

Tu n'es qu'un imbécile! Elle ne sera jamais à toi, sauf si elle le désire! Se dit-il en s'assombrissant. Bryan se promit alors que ce jeu de séduction ne devait surtout pas l'affecter, qu'il allait devoir garder son sang-froid professionnel et que tous sentiments n'avaient pas sa place. Elle ne devait pas avoir un tel pouvoir sur lui...Sur les autres oui, mais pas sur lui...Au fond de lui, il sentait que c'était peine perdu, mais une chose est sûr, c'est qu'il ne voulait pas que cette petite peste joue avec ses sentiments. L'espion avait déjà commis la stupide erreur de s'amouracher d'Alana, alors qu'elle était loin d'être aussi dangereuse et fascinante que pouvait l'être Shanoa. Tentant de  chasser celle-ci de ses pensées, il se secoua un peu la tête quand soudain, Bryan entendit un craquement de branche. Prêt à toute éventualité, il rapprocha son épée de lui et tourna son attention vers la forêt. Heureusement, ce fut l'objet de ses pensées qui revint, saine et sauve, avec un lapin et un faisan en guise de gibier. 

-Eh bien..tu en as mis du temps, mais je vois que ça en a valu le coup! Dit-il  en se redressant tout en contemplant sa démarche de féline jusqu'à tant qu'elle dépose ses proies à ses pieds. Bryan eut alors un large sourire satisfait en détaillant ces animaux appétissants tout en écoutant Shanoa se désolé de n'avoir pas d'herbes aromatiques pour assaisonner cette viande fraîchement chassée. Haussant les épaules, l'espion dégaina son poignard de sa botte et il répondit:

-Pour moi, la viande est délicieuse autant au naturel qu'agrémenter. L'important c'est de la cuire à point...commençons par ce lapin!

Tandis qu'elle s'assoyait en face du feu, Shanoa ne put s'empêcher de pigmenter le dîner d'une question enquiquinante, un large sourire de chipie illuminant son visage frigorifié par le froid. Levant ses yeux d'ambre vers elle, Bryan eut un rictus et il ne put s'empêcher de répliquer suave:

-Terriblement satisfaisant, hein? Eh bien, j'ignorais que je faisais cet effet sur toi...mais soit, vu que tu t'es fait ma chasseresse, je serais ton cuisiner.   Il ne manque plus que des bandits pour te prouver que je suis capable de dépecer en me battant en même temps. 

Disant cela, Bryan rit un peu, puis il vint avec précision faire une fine fente le long du dos du rongeur. Avec habileté, il enleva d'un coup sec la douce fourrure, laissant apparaître la chaire sanglante et rosée. Tournant le petit animal, il ouvrit le ventre pour le vider et ceci fait, Bryan inséra un branche solide à chaque extrémité du petit animal pour le suspendre en haut du feu. La chaleur vint fumée doucement la viande, qui allait cuire lentement, ce qui laisserait suffisamment le temps à son élève et à lui pour converser. En silence, il releva ses gemmes d'ambre vers elle, tout en remarquant que la belle s'était approchée du feu pour se réchauffer. Cela le fit sourire doucement, et reportant son attention vers les flammes dansantes, il confia spontanément:

- Quand j'étais petit, mon cousin et moi, on allait souvent à la chasse.  L'hiver, j'étais toujours frigorifié et je me demandais comment il faisait pour ne pas trembler de froid en tendant son arc. Se souvenant de Gaël comme si c'était hier, Bryan eut un sourire nostalgique, puis il continua perdu dans son souvenir: Un jour, je lui ai demandé son secret et il m'a répondu...l'espion eut un petit rire étouffé et se raclant un peu la gorge, il cita son défunt cousin: je traîne toujours une bouteille de pisse chaude avec moi. Ça me réchauffe! 

Bryan ria à nouveau, et il secoua légèrement sa tête cachée par un large capuchon. D'un soupir, il tourna le gibier sur le côté et plongeant ses gemmes d'ambre dans les saphirs qui le dévisageaient, il souffla:
:
-C'était la belle époque...

Un lueur triste vint illuminée ses yeux, qu'il baissa aussitôt vers les flammes. Ce genre de souvenirs étaient à double tranchant. Cela lui apportait autant un bonheur oublié que la douloureuse tristesse de savoir qu'il n'allait jamais le revoir. C'est pour cela, qu'il parlait très rarement de son passé. Il fallait croire que Shanoa avait le don qu'il s'ouvre à elle. 

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Lun 7 Jan - 7:49

Depuis combien de temps maintenant l'elfette ne s'était pas retrouvée seule avec elle-même ? Libre de tout regard, de toute contrainte, de toute attente. Juste elle et sa compagne la plus fidèle, la nature. Elle avait l'impression d'avoir été un animal sauvage qu'on avait maintenu en captivité et qui retrouvait soudainement sa liberté. Il lui semblait si loin le temps où elle prenait plaisir à aller se perdre en forêt. A simplement aller là où le vent guidait ses pas, survivant seulement avec ce qu'elle trouvait sur le chemin. C'était d'ailleurs en vivant de la sorte qu'elle avait fini par explorer entièrement toute la forêt et le marais qui composait son territoire. Un territoire qu'elle avait fini par connaître par coeur à force de l'avoir parcouru en long et en large. Elle se surprit de constater à quelle vitesse ses réflexes et ses instincts étaient revenus. Comme si elle n'avait jamais cessé de les utiliser. C'était un sentiment grisant, le retour d'une liberté qu'on lui avait arraché pendant tant d'année. Mais c'était également un sentiment dangereux... Car sur le chemin du retour, elle hésita. Cela ne dura que l'espace d'un court instant mais.... Pendant ces quelques secondes, elle s'était arrêtée pour l'écouter.... L'appel de la nature. Profiter de la nuit et de la chasse pour s'enfuir et disparaître dans cette forêt.... Ses grands yeux bleus fixaient avec intensité la flore sauvage qui se revêtait doucement d'un manteau de neige. C'était là, à portée de main, si facile, si tentant. Shanoa déglutit en se tournant vers cette flore qui même sans feuillage lui semblait si attirante. Elle amorça un pas en direction de ce chemin sauvage qui l'attirait comme un papillon de nuit était attiré par la lueur de la lune.

~Il va s'inquiéter....~

La perle d'ébène se stoppa dans son élan. La scène de Bryan la cherchant et l'appelant se dressa devant ses yeux. Elle pouvait voir son regard inquiet, alors qu'il suivrait ses traces dans la forêt. Elle entendait sa voix qui allait l'appeler en vain pendant des heures. Elle pouvait sentir l’inquiétude qui allait lui tordre le ventre et le cœur lorsqu'il finirait par perdre sa trace. Elle devinait la tristesse sans nom qui le consumerait lorsqu'il devrait se résoudre à arrêter de la chercher pour reprendre sa vie.... Est-ce qu'il s'arrêterait seulement un jour ? Non.... Elle ne pouvait pas lui infliger cela. C'était trop horrible, trop injuste. Elle ne voulait pas qu'il souffre, et encore moins à ce point. Le cœur serré, elle se détourna de cette nature sauvage tentatrice, et hâta le pas jusqu'au camp. En cet instant, elle comprenait quel épouvantable dilemme accablait les Selkies, prisonnières de leurs maris humains, qui leur avaient volé leur peau.... Sauf que ceux-là méritaient de les perdre pour les avoir contraintes à rester de la sorte ! Et que si la Selkie en avait l'occasion, elle ne se posait aucune question et retournait à la mer à laquelle on l'avait arrachée. Mais ce n'était pas Bryan qui avait enlevé l'elfette. Ce n'était pas lui qui l'avait faite prisonnière. Il ne l'avait jamais empêché de partir bien au contraire. Et ce soir encore, c'était la perle qui avait décidé de rester avec lui. Néanmoins, cela ne l'avait pas protégé d'un méchant vague à l'âme, qu'elle prit un soin tout particulier à cacher à son Maître. Quelque chose lui disait que s'il apprenait les hésitations qui la rongeaient lorsqu'elle voyageait en forêt, il ne serait pas tranquille. Elle se contenta de reprendre ses habitudes, et de l'enquiquiner. Essayer de rire un peu pour chasser la nostalgie. Mais il fallait croire qu'elle serait contagieuse ce soir.... Sauf le temps d'une bravade !

Hu hu, j'aime te regarder travailler quand je ne fais rien, ça me fait encore plus savourer mon plaisir à ne rien faire !

Ce qui était le comble à entendre quand on savait à quel point elle avait eu de mal à rester sagement au lit lorsqu'elle s'était blessée en tombant de l'arbre ! Même si elle n'avait pas boudé son plaisir à détailler son Maître durant ses entrainements, et même à profiter de ses bras lorsqu'il la transportait, pour le reste cela avait été dur, très dur !

Tu chercherais à m'impressionner ?Je ne doute pas un seul instant que tu serais capable de te battre et de cuisiner. Mais.... Peut-être aurais-tu dû proposer cet exploit à la serveuse de l'auberge ? Il aurait fallu être aveugle pour ne pas voir l'effet que tu lui faisais, hé hé hé ! Si nous restions un jour de plus, je suis certaine que je te retrouvais attaché à un lit entrain de te faire abuser par elle !

Elle espérait bien l'embêter avec cette blonde qui avait bavé devant lui, ne se doutant pas qu'ils n'avaient pas attendu pour s'ébattre joyeusement à l'occasion d'un bain. Mais l'idée que son Maître puisse se retrouver attacher à un lit pour se faire abuser pour un petit bout de femme inoffensif comme l'était la serveuse l'amusait énormément. C'était aussi pertinent qu'un lapin qui chargeait un loup et l'attaquait ! Tandis que Bryan avait débarrassé le lapin de sa peau et de ses viscères pour mieux le mettre à cuir, et que la perle se réchauffait doucement, il vint à lui parler de son passé. La démone l'écouta attentivement. C'était la première fois qu'elle l'entendait lui raconter ses souvenirs.... Des bons souvenirs. Mais lorsqu'elle entendit la chute de cette histoire, sa réaction ne se fit guère attendre.

Beuuuuuuuuuurk ! Mais quelle horreur ! Ha ha ha ha ! C'est vraiment ignoble, il devait être vraiment frigorifié pour en arriver à ça ! Surtout que quand il fait froid, les liquides refroidissent très vite, en quelques minutes à peine. C'est vraiment se donner du mal pour peu. Ha ha ha ! Mais il fallait y penser. J'espère pour toi qu'il ne t'as pas fait boire avec cette gourde....

La perle fixait le loup avec son regard sauvage. Il était si agréable lorsqu'il avait ce sourire doux aux lèvres. Il semblait heureux et en paix. Elle aimait bien cette expression. Elle la trouvait rassurante, réconfortante même. Le gaulois avoua que c'était là la belle époque, celle de sa jeunesse insouciante. Et son regard vint se teinter d'une tristesse que la perle connaissait que trop bien. L'elfette commença à son tour à laisser son esprit vagabonder.

Cela semble si merveilleux d'avoir un cousin.... De la famille.

Combien de fois s'était-elle demandée ce que cela faisait d'avoir un frère ou une sœur ? Des cousins, des parents, des grands parents, et pourquoi pas des neveux et des nièces ? D'avoir quelqu'un de son âge ou presque pour jouer ? Quelqu'un avec qui grandir ? Elle n'avait jamais pu que se l'imaginer. Heureusement qu'elle avait eu Daekran et Abygaëlle pour lui donner un peu de chaleur et de joie de vivre. Elle n'osait pas imaginer ce qu'il serait advenue d'elle si elle n'était pas tomber sur des être aussi aimants et dévoués. Son regard vint se perdre dans les flammes. Et tandis qu'elle se perdait elle-même dans ses souvenirs, elle souffla doucement.

"Réchauffe tes mains et tes pieds, mon petit œillet de nuit, tes extrémités ainsi réchauffées, du froid tu feras fi...."

A croire que la neige était propice aux confidences.... Les paroles d'Aby lui étaient revenues en tête alors qu'elle avait machinalement rapproché ses mains et ses pieds du feu. Daekran ne semblait pas connaître la définition du mot froid, ce qui avait parfois causé quelques déconvenues avec sa protégée. Mais sa tata lui avait donné un moyen pour pouvoir faire face au froid. Et cette technique s'était toujours montrée très efficace ! Cela et le fait de pouvoir s'emmitoufler dans une cape ou un duvet pour se protéger du vent. Avec un peu de feu, cela lui avait toujours suffit pour faire face au froid au moins le temps de trouver un abris. Ce qui parfois prenait des semaines.... Revenant à la réalité, Shanoa poussa un léger soupire avant de dire.

C'est comme ça qu'on m'a appris à faire face au froid en forêt quand j'étais petite.... Les hivers étaient beaucoup plus vigoureux et humide là où je vivais.... C'était très dur de se réchauffer. Parfois j'avais peur de ne pas me réveiller le lendemain tant j'avais l'impression que le froid me dévorait. Mais.... Je grimpais à un arbre... Je m'enroulais dans un duvet ou une cape, en veillant bien à y mettre mes mains et mes pieds.... Et je savais que je passerai le froid jusqu'à mon réveil.... Je n'ai plus eu peur du froid.... Encore moins quand j'ai enfin su comment allumer un feu avec simplement deux bouts de bois !

Un autre apprentissage qui lui avait paru insurmontable enfant. Combien de fois elle avait pesté contre ces morceaux de bois qui ne voulait pas prendre feu ! C'était pour elle des bons souvenirs, ceux que l'on appelait la tendre enfance. Et pourtant, elle ne se rendait pas compte à quel point ces souvenirs qui auraient dû être tendres justement, trahissaient à eux seul la dureté de la vie qu'elle avait pu avoir dès toute petite. Mais heureusement, il n'y avais pas que cela. Si on écoutait bien ce qu'avait dit la perle, on pouvait aussi comprendre qu'il y avait eu quelqu'un pour la guider.... Pour la rassurer et prendre soin d'elle. Quelqu'un qui l'avait aimé. Quelqu'un pour qui elle n'était ni elfe, ni démone, ni monstre, ni assassin. Juste une petite fleur rare, un petit œillet de nuit.... Le manque de son tonton et de sa tata se fit plus poignant, lui serrant un peu plus le cœur, et déglutissant elle se jeta sur la première diversion venue pour ne plus y penser. Aussi, elle lâcha moqueuse et même peu riante à son Maître.

Hey ! Maître cuisinier au rabais ! Ton lapin est entrain de cramer !

A vrai dire la viande commençait à peine à noircir par endroits, mais il était vrai qu'à discuter, tous deux avaient oublié de tourner la viande pour qu'elle cuise uniformément. Ce qui était amplement suffisant pour que la chipie vienne taquiner son Maître, et essayer de ramener un sourire dans les yeux de miel de son loup noir.


Dernière édition par Shanoa le Mar 8 Jan - 17:28, édité 1 fois

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Mar 8 Jan - 17:04

À son allusion sur la serveuse, Bryan eut un sourire énigmatique, tout en riant un peu de la bravade de son élève. Alors, elle avait donc remarqué que Cynthia lui tournait autour? Comment réagirait-elle s'il lui avouait que c'était plutôt lui qui avait emprisonner de ses bras Cynthia pour lui faire vivre l'extase? Et que la demoiselle était venue le rejoindre dans son lit quand il dormait à point fermé?  D'un petit air ingénu, il caressa de son pouce le bas de sa lèvre inférieur et croisant le regard céruléen, il répliqua sensuel:

- Hum...si cela avait été le cas, le rôle se serait rapidement inversé...Vois-tu, je ne me laisse pas soumettre aussi facilement au lit. Une étincelle rieuse illumina les yeux d'ambre qui se prirent à dévisager l'elfe d'une manière irrésistible. Le beau sourire s'élargit un peu plus, il avoua sans gêne: Mais il est vrai qu'elle était très mignonne. Voluptueuse à souhait. 

Était-ce un sous-entendu comme quoi il était allé plus loin avec la serveuse ? Peut-être bien...en fait, Bryan voulait voir si elle pouvait ressentir de la jalousie et advenant le cas, comment elle réagirait à son commentaire? La plus subtile moue adorable et boudeuse serait la preuve qu'un tel sentiment pouvait avoir lieu dans son cœur, donc qu'elle tenait plus à lui qu'il l'espérait. Enfin, plus intimement à lui. Or, le sujet bifurqua vers  leurs hivers de jeunesse. Le rire de la jeune elfe vint échauffer son cœur, et il se prit à la contempler avec une infinie tendresse, tout en se disant que cette joie de vivre lui allait à merveille. C'était une évidence, tous deux aimaient se faire rire mutuellement, signe que leur relation, de plus en plus profonde et complice, était éclairée d'une note d'humour légère et indispensable, surtout par les temps qui courent. Leur époque était sombre et difficile, la guerre faisait de plus en plus rage, les esprits étaient tristes et amers. Alors, oui, l'humour aidait à passer au travers les épreuves de la vie et c'était encore plus vrai en amour. Bien qu'ils ne s'étaient jamais avoués leurs sentiments l'un pour l'autre, l'espion était convaincu que Shanoa l'aimait. Pour le suivre ainsi, s'être fait du mourant pour lui jusqu'à vouloir le protéger au péril de sa vie, elle l'aimait. De son côté, il espérait qu'elle n'était pas de ces femmes possédant une intuition médiocre concernant les sentiments que pouvaient ressentir un homme.Surtout quand celui-ci faisait autant d'effort que Bryan pour la protéger et veiller sur elle. À moins qu'elle ne possède pas de comparatif ou peu et qu'elle croyait cela normal qu'il s'inquiète et qu'il veuille à tout prix qu'elle s'épanouisse.La voix de Shanoa le fit revenir de sa réflexion et encore une fois, il fut perplexe par son dire concernant le mystère d'avoir une famille. Elle en avait donc jamais eu? Cela lui parut impossible...un bébé ne pouvait s'élever seul, surtout en forêt. Toutefois, il se retint de lui poser la question, se disant qu'elle allait lui confier ce mystère de sa vie un jour et il répliqua taquin:

-Oh tu sais, cela a ses inconvénients que d'avoir des cousins, surtout lorsqu'ils sont plus vieux. Prend exemple sur le mien. Il m'a fait boire des choses pires que de la pisse juste pour me faire suer! Et on se battait à rien...sincèrement, il m'emmerdait plus souvent qu'autre chose! À ses souvenirs de petits garçons batailleurs, l'espion eut un petit rire discret, son visage s'adoucit un peu plus, la tristesse accentua dans son beau regard remplit de mystères et de secrets.

Pourtant, il me manque comme jamais...


Sa dernière phrase, il l'avait dit plus pour lui-même. Soupirant intérieurement, Bryan tenta de taire son cœur qui saignait et il entreprit de tourner le lapin question de s'occuper l'esprit. Se remémorer ce genre de souvenirs n'étaient pas quelque chose qui plaisait à l'espion, il préférait de loin écouter Shanoa se confier sur sa propre enfance. L'elfe murmura un doux conseil et Bryan pensa rassuré: donc, quelqu'un s'est occupé de toi, petite perle? En t'écoutant, je suis persuadé que c'est une femme. Ce conseil est très maternel...Shanoa lui raconta alors comment elle vivait ses hivers quand elle était enfant, la peur qu'un matin, elle ne se réveillerait pas, faute  de ne s'être pas suffisamment réchauffée. Après un court silence, Bryan acquiesçant  en répondant:

-Il est vrai que tu peux ne jamais te réveiller après une nuit glaciale. Ce fut le cas de quelques auxiliaires de ma connaissance. Mais la personne qui t'a donné ce conseil est sage et prévenante. Les extrémités du corps se refroidissent rapidement et la chaleur demeure au centre pour garder au chaud le plus possible tes  organes vitaux. Cependant, quand il fait trop froid, vaut mieux se construire un abri que dormir sur une branche, car qui sait si ton corps réussira réellement à survivre à une autre nuit glaciale? Enfin, c'est mon avis, j'ai toujours fait preuve de prudence quand je battais les campagnes et que j'ai guerroyé en Germanie.  Le froid était mon pire ennemi. Il est aussi traître qu'une mer en pleine tempête! D'ailleurs, en parlant de tempête, je sens qu'on ne va pas être épargné ce soir...

Disant cela, il leva les yeux vers le ciel, constatant que la neige avait augmenté d'intensité. Volontairement, il venait de semer le doute dans l'esprit de la jeune elfe, du moins, pour cette nuit.Bryan tenait à ce qu'elle dorme auprès de lui et pour cela, il devait préparé le terrain. Lui faire remarqué la tempête à venir, ainsi que le danger du froid, allait augmenter ses chances de la convaincre de se lover contre son corps massif et chaud, tout près du feu. Il baissa alors le regard vers elle, se prenant alors à la contempler à la lumière des flammes. Ses traits délicats étaient mis davantage en évidence, ce qui le fit sourire et il ne put s'empêcher de la complimenter:

-Œillet de nuit, hein? Cette fleur te convient à merveille.

Un peu plus, il en avait oublié son lapin! D'ailleurs, Shanoa le lui rappela en le traitant de cuisinier au rabais.

-Eh merde! Répliqua-t-il avec un léger sursaut tout en enlevant le rongeur du feu. Un peu dépité, Bryan constata qu'il avait fait trop cuire la viande; celle-ci avait carbonisé à plusieurs endroits. D'une grimace de déception, il maugréa: en plus, le lapin c'est sec...fait chier...tsss

S'il excellait dans le maniement des armes, ce n'était pas le cas en cuisine. À quelque part, il avait vraiment voulu impressionné Shanoa avec une viande tendre à souhait, mais voilà, c'était raté. Au moins, il fut suffisamment courtois pour manger les parties trop grillées et lui offrir les plus appétissantes...du moins ce qu'il restait de la minuscule créature.
 

-Ça serait effectivement délicieux avec des herbes...Une étincelle moqueuse fit briller à nouveau son regard et d'un rictus, il affirma:  Servie  aurait été sûrement meilleure à manger!Dommage que je ne l'ai pas apporté. Elle aurait été un bon dessert, non? 

Pensant à cette peste de guenon, qu'il avait décidé de laisser raisonnablement à la maison, l'espion eut un petit rire et rejeta  un os un peu plus loin. D'un soupir,il  tourna son attention vers le faisan tout en se disant qu'il allait le cuisiner plus convenablement demain matin. En espérant qu'aucun bandit ou autre menace ne vienne interrompre ses plans de déjeuner romantique et réussit. Il se souvint alors qu'il avait apporté de l'ortie séché dans sa sacoche, mais il se garda de le dire à Shanoa, question de lui faire la surprise. Sur ce, il s'étira comme un grand félin et d'un soupir, Bryan avoua en massant sa nuque:

-Ah...je suis fatigué...Demain, on a beaucoup de route à faire jusqu'à Autricum, alors vaut mieux dormir. Ceci dit, il garda le mystère de la prochaine mission de Shanoa, question qu'elle puisse y réfléchir à l'aube, et non durant la nuit. Disons qu'il tenait à ce que l'esprit de la belle elfe soit occupée à autre chose qu'à son prochain assassinat. Baillant comme un loup s'apprêtant à s'endormir, Bryan s'allongea confortablement dans son abris, proche du feu, et croisant les bras sous sa tête, il souffla espiègle:

-Comme c'est bon d'être au chaud durant une tempête...un léger sourire éclaira ses beaux traits virils, et fermant les yeux, il renchérit: je t'inviterais bien, mais je risque d'obtenir un refus...après un silence, il ouvrit un œil pour la dévisager: À moins que je trompe? Il ouvrit son autre œil pour la regarder en face, son sourire s'affaissa un peu. Le silence se fit, tandis qu'il se demanda ce qu'allait décidé son élève. De tout son cœur, il espérait qu'elle fasse fie de sa gêne et qu'elle vienne dormir contre lui, mais trop insisté pouvait paraître louche. Bryan se coucha alors sur son flanc et après l'avoir fixer, il murmura avec douceur:

-En tout cas, si tu as trop froid, tu auras toujours une place à mes côtés. Bonne nuit, belle œillet de nuit.


Disant cela, le beau ténébreux ferma les yeux, feignant de dormir,  attendant de sentir un corps chaud et féminin contre lui...

hrp:
J'ai modifié Oppidum de Moulay pour Autricum. Cet oppidum d'occupation romaine a été rajouté sur la nouvelle carte. Wink 

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Mer 9 Jan - 9:03

A sa réplique sur son comportement en galante compagnie, l'elfette leva les yeux aux ciel, un sourire en coin, avant de répliquer, malicieuse et provocante.

Pourquoi ça ne m'étonne pas ? Les femmes cèdent trop à tes caprices, elles devraient te cadrer un peu je trouve ! Ne pas te laisser le choix et prendre les devants hi hi hi !

On pouvait se demander si ce n'était pas sa nature d'elfe noire qui parlait en cet instant. Après tout chez elles, c'était la femme qui dominait, et sur tous les plans. Mais est-ce que le gaulois se serait vraiment plaint d'être ainsi soumis aux caprices luxurieux d'une amante passionnée ? La perle n'y croyait pas un seul instant ! Les hommes savaient très bien mettre leur fierté de côté lorsqu'ils savaient qu'ils y gagnaient.... Si la démone ne réagit pas lorsque son loup noir vint avouer qu'il trouvait la serveuse mignonne, car il fallait bien avouer qu'elle n'était pas laide, la suite fut tout autre. Elle tiqua particulièrement sur le caractère "voluptueux" qu'il lui prêtait. Les yeux plissés, et le regard inquisiteur, elle lâcha, une pointe de colère lui échappant.

Je te trouve bien renseigné à son sujet....

Sa rage était à peine perceptible, presque fugace, mais la moue renfrognée qui lui échappa tout autant ne laissait aucun doute quant à son ressenti sur la question. Du moins pour quiconque prendrait la peine de bien analyser ses réactions.... Chose que son coquin de loup noir faisait avec minutie ! Une prenant une inspiration silencieuse, l'elfette poussa un léger soupire, avant de lâcher entre ses dents.

Une de plus parmi tant d'autres.... passées et à venir....

Elle affichait à présent une moue plus boudeuse, tandis qu'elle tentait de se faire une raison. Bryan était un homme à femme, elle n'osait même pas imaginer combien de conquêtes il avait pu avoir, et surtout pas combien il en aurait par la suite. Ce qui l'énervait le plus, c'était que cela la touchait. Les bras croisés, elle ne pouvait s'empêcher de pester.

~Bah ! Il fait bien ce qu'il veut ! Cela ne me regarde pas de toute manière ! Je m'en fiche qu'il aille avec une autre, il est libre, et moi aussi ! Puis je ne suis pas intéressée par lui ! Donc il n'y a aucun problème !~

Et pourtant, elle avait la furieuse envie de lancer une pomme de pin sur le crâne de Bryan, et aussi d'aller égorger cette serveuse.... Heureusement pour la perle, la suite de la conversation lui permit de penser à autre chose, et surtout de calmer sa colère et sa frustration. Rire lui fit beaucoup de bien, et l'aida à passer à autre chose. Lorsque son Maître vint lui expliquer qu'il n'y avait pas que des avantages à avoir de la famille, Shanoa l'observa en secouant la tête, avant de répliquer.

Ha ben bravo, c'est malin de passer votre temps à vous faire enrager mutuellement et à vous battre ! Bande de sales garnements ! Je plains ceux qui ont dû vous élever, ils ont du s'en faire des cheveux blancs avec des enfants insupportables comme vous !

C'était clairement l'hôpital qui se moquait de la charité ! Dakran et Abygaëlle s'en seraient étouffés s'ils avaient entendu leur casse-cou favorite tenir des propos aussi scandaleux, quand on savait le souci qu'elle leur avait inspiré avec ses propres bêtises ! Surtout que Shanoa avait été toute seule pour les faire ! Mais cela, Bryan ne pourrait pas le savoir sans interroger directement les principaux intéressés. Mais pour l'heure, elle avait suffisamment de culot et de mauvaise foi pour venir taquiner son pauvre gaulois avec ça ! Néanmoins, même si Bryan avait visiblement eu bien des histoires avec son cousin, cela ne suffisait pas pour qu'il ne le regrette pas aujourd'hui. La perle garda le silence, respectant alors son souvenir et sa douleur. Son propre témoignage sur sa jeunesse l'empêcha de souffrir trop longtemps de sa nostalgie, et il vint commenter sa propre expérience. Shanoa en vint à réfléchir sur pourquoi elle dormait toujours en hauteur ? C'était tellement devenue une habitude qu'elle le faisait machinalement, mais elle dû creuser dans ses souvenirs pour se rappeler l'origine de ce choix. Et tout en réfléchissant, elle précisa.

Je me souviens qu'on m'a appris que la chaleur de notre corps s'échappait en premier lieu par les extrémités. Donc en empêchant la chaleur de s'enfuir, on avait moins de mal à se réchauffer....

Elle regarda autour d'elle, se rappelant enfin de la raison de ses habitudes nocturnes.

Il y a.... Vraiment peu de fées dans ces forêts. Là où j'ai grandi, il y en avait beaucoup. C'est pour ça qu'il était plus prudent de dormir dans les arbres. La plupart ne peuvent pas grimper ou alors avec beaucoup de mal. Il n'y a que les centaures qui pouvaient me poser de gros problèmes, mais eux que ce soit sur terre ou dans les arbres, ils sont difficiles à gérer. Dans les hauteurs des arbres, on sent plus le vent qu'à terre. Mais quand on fait un feu non loin de l'arbre où on dort, la chaleur remonte. Cela permet de s'endormir.... Pour ce qui est de se réveiller, je ne sais pas. Je pense que l'important c'est d'avoir bien manger avant de dormir pour pouvoir tenir la nuit. Enfin la nuit.... Je ne dormais pas forcément la nuit. A vrai dire je dormais surtout l'après-midi, pendant les heures les plus chaudes donc.

Lorsqu'elle était avec ses proches, Shanoa n'était ni diurne, ni nocturne. Elle se réveillait en pleine nuit noire, et se couchait un peu avant midi. Ce qui était pratique pour elle. Elle pouvait plus facilement chasser, et ses yeux sensibles n'étaient pas agressés par la lumière trop vif du soleil de midi. Pour le reste du temps, l'obscurité de la nuit ne l'empêchait pas de voir. Elle leva son regard bleuté vers son Maître, inclinant un peu sa tête sur le côté.

La Germanie ? Il faudra que tu me montres sur une carte où cela se situe.... Je suppose qu'un auxiliaire c'est un soldat ?

Fidèle à elle-même, Shanoa était toujours aussi curieuse... Levant son regard vers le ciel où la neige n'était pas décidée à s'apaiser, elle répliqua à son Maître.

Voyons si cette jolie fleur résistera une nuit de plus à l'hiver. Ce type d’œillet est robuste !

Elle ponctua ses propos d'un sourire en coin. La nuit promettait d'être glaciale, et elle espérait qu'elle n'allait pas être trop courbaturé le lendemain. Mais Bryan chassa les inquiétude de son esprit avec son lapin trop cuit. Voyant son loup s'activer tout en pestant, Shanoa fut prise d'un fou rire. Certes le lapin était trop cuit, mais elle n'était pas du genre à se fâcher ou se contrarier pour si peu. Au contraire, elle préférait prendre la situation en dérision, et en tirer profit pour s'amuser.

Heureusement que tu ne m'apprends pas la cuisine ! Remarque, essayer de tuer une cible avec de mauvais plats reste une technique.... Mais je suis moins cruelle, je préfère empoisonner, c'est plus rapide !

Et une bravade de plus pour mettre son pauvre Maître en boîte ! Mais il n'était pas le dernier à ce petit jeu ! Et voilà qu'il en vint à parler de Servie comme d'un dessert ! Shanoa manqua de s'étouffer, avant de finalement réussir à avaler sa bouchée correctement, et de répliquer.

Tu devrais avoir honte, mauvais Maître va ! Pauvre Servie, elle qui t'est si fidèle ! Je le lui répéterais, tu vas voir ! Sa vengeance sera terrible ! Elle va voler tous les poissons avariés de ta cité et les cacher dans ton lit !

Cette idée saugrenue la fit rire, surtout lorsqu'elle imaginait Bryan entrain de pester et de tempêter en retirant le poisson nauséabond de sa couche ! Mais pour l'heure, la seule tempête des alentours était bien réelle et se promettait d'être vigoureuse. Bryan baillant, Shanoa commença à chercher l'arbre le plus proche du feu pour s'y réfugier. Elle en trouva un et examina ses branches en fronçant les sourcils. Le gel n'était pas tendre avec les arbres, et il avait déjà fait éclater éclater certaines branches. D'autres étaient simplement fragilisées, mais voilà.... Avec la tempête, elles pouvaient céder en pleine nuit ! L'elfette allait devoir choisir avec grand soin son arbre, mais aucun dans les alentours ne lui inspirait réellement confiance. Tout en réfléchissant, les mains sur les hanches, elle entendit Bryan se réjouir de dormir au chaud. Elle lui répondit distraitement, en grimpant avec précaution sur une branche basse.

Tu vas dormir comme un bébé. Tu pourras même trainer un peu au lit demain matin si personne ne vient nous déranger. Autricum est peut-être loin, mais il ne va pas s'envoler.

Elle ne savait pas quelle mission il lui réservait, mais elle s'était dit que s'il ne lui en avait pas dit plus pour l'instant, c'était qu'elle n'était pas urgente. Ils pouvaient donc prendre le temps de voyager, et de se reposer comme bon leur semblait. Néanmoins, elle n'avait rien vu venir du vilain petit stratagème de son Maître, et elle se retrouva complètement prise au dépourvue par sa proposition.

Euh....

Elle resta un instant en suspend, accroupie sur sa branche, immobile. Elle n'avait même pas pensée à l'éventualité de dormir avec Bryan pour avoir plus chaud.... Et l'idée de cette proximité commença à faire rosir ses pommettes. Sa raison lui disait clairement qu'il était plus sage et beaucoup plus confortable d'aller dormir avec lui. Mais sa gêne était également palpable. Et surtout, elle n'avait pas envie d'être un poids, dont il aurait pitié. C'était surtout cette horrible idée d'être un fardeau qui la répugnait. Elle ne voulait pas qu'il se "sacrifie" pour elle. Si elle savait tout le mal qu'il s'était donné pour que au contraire elle vienne....

Je.... Je ne sais pas, je n'y ai jamais réfléchi.... Mais.... Il serait peut-être plus sage que je te laisse dormir à ton aise.... Non ?

C'était à se demander si elle essayait de le convaincre lui, ou de se convaincre elle-même. Mais il fallait croire que son indécision et son début de fuite irrita jusqu'aux dieux eux-mêmes. Car soudainement, un craquement sourd et sonore se fit entendre !

WOAH !

Ce cris de surprise fut suivi d'un "sbouf !" d'une Shanoa qui venait de chuter dans la neige, la branche où elle était n'ayant pas supporté le gel, la tempête et son poids. Fort heureusement, il s'agissait d'une branche basse, et la démone n'avait qu'une petite chute. Tout juste de quoi blesser sa fierté. Affichant une boue renfrognée, elle lâchant en maugréant.

Sans commentaire....

Néanmoins, elle était fixée. Impossible de dormir en hauteur ce soir, il lui faudrait au moins attendre le lendemain en espérant que la nuit aura suffit à faire tomber toutes les branches fragilisées. Bien embêtée, mais n'ayant pas envie de risquer de se blesser surtout avant une mission, elle retira la neige de ses affaires avant de venir rejoindre le loup dans sa couche....

~Mince, c'est franchement étroit ! Je ne vais quand même pas me coller à lui ! C'est déjà bien gentil de dormir dans son abri, je ne vais pas abuser à ce point là !~

La perle se fit toute petite pour pouvoir se glisser dans l'abri, tout en essayant de laisser un peu d'espace à son Maître. Elle se mit à avoir chaud.... Et le feu n'y était pour rien.... Une petite moue embêtée sur le visage, elle bredouilla.

Que la lune veille sur ton sommeil....

Shanoa aurait voulu s'endormir d'un coup, juste pour pouvoir arrêter de rougir comme une idiote ! Mais le sommeil vint seulement un peu plus tard.... Et au moment où sa respiration devint profonde, tous ses efforts pour ne pas empiéter sur son Maître volèrent en éclats ! Comme la dernière fois, son corps était machinalement venu chercher la chaleur de celui de Bryan. Elle se retrouva blottit tout contre lui, fourrant sa tête contre son torse. Ses courbes félines vinrent épouser celles du loup, comme si elle cherchait à être englober en lui. Au contact du gaulois, le corps de l'elfette se mit à produire à son tour une chaleur étonnamment forte ! Bien plus que la fois précédente. A croire que plus il faisait froid dehors, plus son corps chauffait.... Pour peu qu'on lui donnait une amorce pour ! Entre cette chaleur, la douceur de ses cheveux, de sa peau, des traits de son visage tout juste éclairé par les flammes du feu.... On ne pouvait rêver mieux pour aider à s'endormir ! Sauf si on pouvait être distrait par ces courbes tentatrices et insolentes qui étaient alors à portée de mains.... Mais qui pourrait témoigner de ce qui allait se passer pendant le sommeil de la perle ? En tout cas, le lendemain, elle était toujours confortablement installée contre lui, bien à l'abri dans ses bras.... Et visiblement peu décidée à se réveiller ! Elle qui n'avait d'ordinaire aucun mal à se réveiller, elle devait se sentir bien pour prolonger ainsi sa nuit.... Et la quiétude que son visage affichait allait en ce sens ! Autour d'eux, tout était calme, recouvert d'un épais manteaux blanc. Tout n'était que froid et silence.... Mais est-ce qu'il en serait toujours de même si Shanoa se réveillait dans les bras de son Maître ?

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Ven 11 Jan - 22:05

L'homme était un espion d'expérience, par conséquent il s'était entraîner à observer méticuleusement les moindres détails, cernant avec justesse la plus petite expression venant trahir une vérité cachée,  et à écouter finement des conversations aussi bas qu'un murmure derrière une porte. Par conséquent, Bryan lisait Shanoa comme un livre ouvert et il était bien trop attentif pour avoir manquer sa rage, infime, passagère et contrôlée soit-elle. Il tiqua légèrement quand elle vint murmurer son reproche entre ses dents, mais il ne releva pas le commentaire, car c'était vrai. Depuis l'âge de quinze ans, il avait accumulé les conquêtes, goûtant aux plaisirs de la luxure avec une ou plusieurs femmes, et il n'en sentait aucunement coupable. Tout simplement parce qu'il avait opté pour le célibat, sans s'attacher à personne. Après un combat, c'était très pénible de ne pas obéir à sa testostérone qui le submergeait, ainsi qu'à l'exaltation de se sentir à ce point vivant. Alors, pourquoi se priver ? Néanmoins, depuis Alana, quelque chose avait changé en lui. Cette relation, qui s'était terminée si abruptement, l'avait en quelque sorte assagit et fait découvrir un sentiment puissant qu'il croyait perdu à jamais...l'amour.

 Aimé une femme réellement, sans condition, vouloir la protéger, lui être aussi fidèle (le plus possible) fut une révélation pour lui et il s'était prit à savourer cela. Tant d'années, il avait fuit ce genre d'aventure sérieuse et profonde, tout simplement parce que son cœur ne lui permettait pas de s'attacher par peur de perdre à nouveau l'être aimé. Alors, il avait vécu des aventures sur aventures, sans responsabilité, avec un profond détachement, proche d'une froide indifférence. Qu'importe les regards féminins déçus et tristes, qu'importe les supplications de ces femmes qui l'avaient supplié...reste! Pour moi! Reste...je serais discrète, ni encombrante. Alors, il riait doucement, volant un baisé au passage, la dévisageant comme s'il s'agissait d'une petit brebis éperdu d'amour, mais rien de plus. Voilà quelle fut sa vie d'homme volage, et ce, pendant près de vingt ans. Qu'est-ce qui en était des années à venir? Allait-il continuer de courir les jupons? Sincèrement, sa profession n'était pas fait pour la fidélité, mais quelque chose lui disait que Shanoa allait tout changé. Elle allait être une parfaite conciliation entre sa vie intime et professionnelle. Contrairement à l'Irlandaise, qui n'avait eu rien en commun avec Bryan, l'elfe était déjà une complice, une amie, une future amante, une partenaire,  une confidente...elle était beaucoup plus que n'avait été les autres femmes dans sa vie. Bien entendu,  la jeune elfe ne s'en doutait sûrement pas. Un jour, peut-être,Bryan lui avouerait comment il la percevait, qu'est-ce qu'il ressentait pour elle, mais pour l'instant, il ne voulait qu'une chose, c'était de la serrer dans ses bras. Bientôt...

Pour l'heure, Shanoa lui avait révélait qu'elle pouvait être jalouse, ce qui vint réchauffé son cœur, le réconforter en quelque sorte. Elle tenait plus à lui que la simple relation de maître à élève, ou plutôt, la simple relation d'amitié, qui pouvait malgré tout être profonde. Non, entre ami, la jalousie sentimental n'existait pas vraiment, du moins, pas à ses yeux. Si une personne était jalouse c'est qu'elle voulait posséder, avoir pour elle seule l'être aimé, se faire aimé uniquement. Cela lui arracha un furtif sourire de bonheur, qui s'était élargit au commentaire de Shanoa concernant ses jeux de bataille étant enfant.

-Disons qu'on a reçu la fessée de nombreuses fois...Répondit Bryan d'un petit rire en jetant une branche cassée au feu. Shanoa ne savait pas toujours qu'est-ce que c'était qu'une fessée, et par pure plaisir sadique, il ne lui donna aucune explication. Au contraire, Bryan eut un sourire un brin sauvage puis il se contenta d'écouter la description du lieu où elle avait vécu son enfance. Plus qu'elle parlait, plus qu'une lueur fascinée brilla dans la toile d'or de son regard de loup.

-Des centaures? Cela existe vraiment? Comment ils font pour être une menace dans les arbres s'ils ont un corps de cheval? Et les fées, ma tante me racontait qu'elles avaient des ailes, alors ne peuvent-elles pas volées pour nuire à ceux percher en hauteur? Questionna-t-il avec une curiosité rappelant celle  de  son petit chat noir. Il eut alors une réflexion dite à voix haute: Hum...un feu proche d'un arbre...c'est le moyen infaillible pour déclencher un feu de forêt et de brûler avec...je ne me risquerais pas...enfin, tant mieux si cela t'a réussi jusqu'ici!


La conversation bifurqua vers la Germanie et son passé de soldat. Acquiesçant, Bryan lui répondit que la Germanie était à l'extrême Est des territoires celtes et que les germains faisaient partis des guerriers les plus redoutables et sauvages qu'il lui  a été donné de combattre. 

-Ce sont d'immenses hommes blonds et musclés. Ils sont très rustres et suprêmement fiers. J'en ai arraché souvent contre eux...de vrais barbares! Bryan eut un petit rictus se disant que nombreux d'entre eux avaient été des défis de taille, mais aucun n'avait réussi à le vaincre. Se rappelant de la seconde question de Shanoa, il acquiesça en répondant: Quant aux auxiliaires, ce sont effectivement des soldats ou plutôt des mercenaires, d'une certaine façon. C'est une troupe d'étrangers combattant au nom de Rome.  Comme je te l'ai dit, je m'y suis enrôlé quand j'avais quinze ans et j'y suis resté pendant vingt ans. Mais je peux te dire que je suis heureux de retrouver ma terre natale. L'on retourne toujours vers nos racines.  


Disant cela, il avait sourit, mais une fine lueur de tristesse brilla dans ses yeux, car à quelque part, sa dernière phrase concernait non seulement lui, mais aussi Shanoa. Elle allait partir, c'était inévitable et lui, en secret, il se refusait de l'accepter. Bryan vira son attention sur le feu, chassant le plus qu'il put l'oppression douloureuse qu'il ressentit dans son cœur. Le départ de Shanoa n'était pas imminent, mais tout de même, cela allait arrivé, sûrement plutôt qu'il le croyait...enfin, mieux valait ne pas y penser et heureusement, la suite de la conversation le fit rire à de nombreuses reprises. Bien qu'il ne répliqua pas à ses mignonnes moqueries, l'espion se prit à imaginer plutôt sa guenon faire un tas d'excrément dans son lit pour se venger. Cette perspective était plus plausible que le surprendre avec des poissons avariés. D'un petit rire, il souffla:

-Ouais...je ne crois pas Servie assez rusée pour ça...enfin...peut-être bien...


C'est ainsi qu'après ce délicieux moment passé avec Shanoa qu'il avait entreprit à la convaincre de dormir auprès de lui. C'était mal la connaitre...soit par gêne ou besoin d'indépendance, la jeune femme opta pour sa branche d'arbre, ce qui le frustra intérieurement. 

Dormir à mon aise? Petite prude! C'est pour ça que je te veux près de moi...argh, Sha..tu ne comprends rien, mais rien aux hommes!  J'ai bien hâte de faire ton éducation!

Il n'avait jamais fait autant d'efforts pour obtenir près de lui une femme, surtout pas pour dormir! Il n'osait pas imaginé qu'est-ce qu'il allait devoir faire pour qu'elle partage entièrement sa couche...Bon sang! Or, heureusement pour le Gaulois, les Dieux répondirent à son désir et la branche cassa, ce qui ne manqua pas de le faire se redresser tel un loup en état d'alerte, inquiet pour le sort de sa protégée. Il fut soulagé de voir que la chute fut minime et qu'elle n'était pas blessée au niveau physique, mais à son air renfrogné, il comprit que c'était plus sa fierté qui avait été atteint. Pour ne pas subir la foudre d'une elfe un brin humiliée, Bryan se retint de rire et il se coucha sagement sur le dos, tandis que la belle vint enfin se coucher proche de lui. Encore une fois, Shanoa n'osa pas se lover, mais il se doutait bien qu'une fois endormit, elle se loverait  tel un petit chat dolent. 

-Toi aussi...répondit-il d'un chuchotement à son souhait que la lune veille sur son sommeil. En fait, c'était plutôt elle, son étoile d'ébène, qui allait être la gardienne de sa nuit. Il baissa les yeux pour contempler la douceur de ses traits angéliques et il maudit tous les hommes qui avaient osé la traiter de démone ou de monstre. Elle était le plus bel des astres qui soient. C'est ainsi que dans un profond silence, le loup resta longtemps réveillé, contemplant à la dévorer son beau visage encadré de sa tignasse blanche et douce. Très délicatement, il vint caressé sa joue, mais son geste se fit interrompre par Shanoa elle-même qui dans son sommeil vint se lover contre lui, comme il avait espéré. D'un soupir de soulagement, Bryan l'entoura de ses bras, comme s'ils avaient repris leur droit naturel sur ses courbes tant désirables.  Les mains du gaulois étaient légèrement froides, il ne se risqua pas de la caresser furtivement comme il l'avait fait, et d'ailleurs, il ne voulait pas...Bryan s'était promis de la caresser quand elle allait être pleinement réveillée et consentante. Malgré l'effort que cela lui coûta, enfin pour ce début de nuit voluptueuse, l'homme réussit à se contrôler, mais il s'endormit d'un sommeil très léger, comme si même endormi, Bryan était conscient de ses formes délicieuses se moulant à son corps massif. Il va s'en dire que le lendemain fut le summum de l'insupportable et dès qu'il ouvrit les yeux, le gaulois fut immédiatement attiré par les lèvres pulpeuses, par ses seins légèrement découverts, par la jambe effilée entrecroisée avec la sienne. N'y tenant plus, il glissa sa main sous le menton fin et il vint déposé ses lèvres impérieuses sur les siennes. Ce fut une caresse sensuelle irréfléchie, dicté par une passion trop longtemps inassouvie, un désir qu'il voulait à tout prix soulagé.Or, étant un amant d'expérience auprès de la gente féminine, et connaissant Shanoa pour ses violentes réactions, l'espion entreprit rapidement de trouver une explication à ce baisé spontané. Une idée  éclaira  son esprit brumeux par le désir, il sourit malicieusement dans son far intérieur. Décollant vivement ses lèvres des siennes, comme si ce seul contact l'avait brûlé, il feignit la surprise en soufflant:

-Eh bien...je ne te croyais pas aussi audacieuse...mais je ne pouvais espéré meilleur réveil...profitant de la confusion de la jeune elfe, son visage s'illumina d'un magnifique et irrésistible sourire sensuel. Tenant toujours contre lui Shanoa, il la fit rouler doucement sur le dos, son torse musclé contre elle, Bryan vint caresser  doucement la chevelure blanche, le regard se perdant dans l'océan infini des immenses yeux qui le fixaient. 

-Mais laisse moi te donner une petite leçon concernant les baisés...murmura-t-il sur les lèvres sombres et entrouvertes. Le regard d'ambre se fit intense, envoûtant...sans le vouloir, elle s'était aventurée sur son terrain, fait de plaisirs et de luxure des plus exquises. C'est ainsi qu'il osa enfin l'embrasser sans la moindre gêne, s'accaparant son souffle de façon avare, mais tellement doux, qu'elle ne pouvait se refuser à lui. Bryan entre ouvrit  alors la bouche pleine et il vint entrecroisé sa langue langoureusement avec la sienne, tandis que l'une de ses grandes mains vinrent caresser la cuisse galbée pour remonter jusqu'à la hanche, qu'il palpa légèrement, et il suivit un parcours lent et mesuré pour s'arrêter légèrement juste en bas du sein droit, qu'il désirait tant prendre en coupe. Mais il se retient... Avec un immense contrôle,  il mit fin doucement au baiser langoureux pour reculer son visage du sien et après l'avoir dévisager amoureusement, il demanda d'une voix suave:

-As-tu faim?

En cet instant, Bryan soupçonna que Shanoa vivait milles sensations contradictoires et que pour la première fois de sa vie, elle devait ressentir du désir. Quoi de plus naturel après ce qu'elle venait de vivre?


Dernière édition par Bryan Ludhael le Sam 12 Jan - 11:24, édité 1 fois

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Sam 12 Jan - 9:42

Devant tout le mystère que Bryan prenait un malin plaisir à entretenir, l'elfette croisa les bras, frustrée, et répliqua avec une moue boudeuse.

Ne vas-tu donc jamais me dire qui est cette fameuse fée à la fin ?!

Ne connaissant même pas le mot avant que Bryan le lui apprenne, la perle en était venue à croire que cela avait un rapport avec les fées ! Son innocence débordante risquait d'achever le gaulois un jour.... Pour l'heure, elle était d'autant plus renfrognée qu'elle était très sensible à l'idée qu'il existe des fées qu'elle ne connaissait pas encore. Surtout une fée qu'on sollicitait pour les enfants pas sages, c'était de plus en plus curieux comme histoire ! Si la malheureuse savait ce qu'il en était.... Mais son vilain loup se gardait le plaisir de lui "expliquer" la chose au moment propice. Pour l'heure, il semblait s'étonner de l'existence des centaures, et de la vision que son élève avait des fées. Dans un sourire, la démone prit le soin de lui expliquer.

Ho bien sûr les centaures sont trop lourds pour grimper aux arbres. Et les sabots n'accrochent pas bien... Mais ce sont des archers redoutables, ils perçoivent leur cible de loin, et crois-moi tu n'aurais pas envie d'être pris en chasse par eux. Ils sont tenaces et ils chassent souvent en groupe.... Et en plus ils ont tendance à enlever les filles qu'ils trouvent jolies pour en faire leur compagne.... Brrrr.... Et ne te crois pas à l'abri parce que tu es un homme. Il paraitrait que les femmes centaures font la même chose avec les hommes !

Elle esquissa un sourire en coin, observant son gaulois de Maître tout en espérant qu'il s'imagine la scène d'être enlevé par une centaurette ! S'il venait à se perdre dans ce genre de projection, elle savait qu'elle aurait droit à une grimace qui la ferait certainement rire ! En attendant, elle enchaina sur les fées qu'elle connaissait.

La plupart des fées qui volent sont pacifistes ou ignorent les humains. Il y en a qui n'aiment pas franchement les humains, et qui leur font quelques misères, mais elles ne s'intéressaient pas à moi. En revanche, celles qui restent à terre ou qui peuple les eaux, peuvent être très dangereuses. C'est surtout d'elles dont je me méfiais. Elles auraient pu me dévorer.

Elle se mit à rire à la remarque, pourtant pertinente, de son maître sur les feux de forêt.

Si on est assez bête pour faire un feu à deux mètres d'un arbre sec, oui ça peut être dangereux ! Mais il suffit de faire attention à la distance, la hauteur des flammes, et à ce que les branches en hauteur soient elles aussi assez éloignées pour ne attirer les flammes. Ho et faire attention au vent aussi ! Il peut attiser les flammes vers l'arbre. Mais une fois ces précautions prises, les risques sont faibles. Sauf si on fait du feu en plein été, là où la végétation est la plus sèche et peu s'enflammer pour un rien. Mais je fais rarement des feux en été.

Ce fut au tour de Bryan de lui raconter ses expériences, contre ce qui étaient vraisemblablement de terribles guerriers. La curiosité et le goût du combat titillait la démone quant à l'idée de pouvoir un jour affronter un de ces barbares redoutables. Un excellente moyen d'éprouver ses aptitudes au combat et de repousser ses limites ! Elle resta un moment en suspend lorsque Bryan parla de toujours retourner vers ses racines. A croire que la soirée voulait lui rappeler qu'elle avait les siens à retrouver, et qu'elle ne devait pas trop tarder. Elle remarqua la lueur de tristesse dans le regard de son Maître. Était-ce parce qu'il regrettait quelque chose ? Ou parce qu'il savait lui aussi qu'un jour, son élève allait devoir partir ? Elle chassa très vivement cette idée de son esprit, presque avec zèle même. La soirée passa, de même qu'une nuit particulièrement douce et chaude pour l'elfette, qui ne semblait décidée à se réveiller. Elle dormait comme une bien heureuse.... Mais à croire qu'elle n'avait pas le droit à trop de quiétude d'un coup, le réveil fut.... intense. Au départ, c'était un contact doux et inconnu, assez agréable même, qui lui fit lentement entrouvrir les yeux.... Mais lorsqu'elle vit Bryan s'éloigner d'elle, et surtout de ses lèvres comme étant surpris, la démone se raidit subitement. Et quand son vil Maître vint à lui faire croire qu'elle venait de lui voler baiser, Shanoa afficha un air horrifié, le rouge lui montant rapidement aux joues. D'une voix à moitié étranglée, elle bafouilla.

Q-quoi ?! Mais... Non... Je ne voulais pas ! Je te jure ! C'était un accident !

Plus la malheureuse tentait de s'expliquait, plus elle rougissait à vu d’œil. Elle affichait à présent un air catastrophé et embarrassé au possible. Sans l'ombre d'un remord, ni la moindre pitié, le loup noir en profita pour abuser de la situation, et la fit rouler sur le dos.

B-Bryan ?! Qu'est-ce que tu...

En cet instant, son instinct lui hurlait de fuir, mais voilà avec une force de la nature de presque deux mètres et tout en muscles situé au dessus de soi, l'opération était difficile. Lorsqu'il lui dit qu'il comptait lui donnait une leçon en matière de baiser, on pouvait lire la panique dans le regard de l'elfette. Elle ne contrôlait plus rien, elle ne comprenait plus grand chose, tout allait vite, trop vite, elle était dépassée. Les lèvres de son Maître vinrent alors lui apposer le plus doux des baillons, étouffant ainsi un petit cri de surprise. Une partie en elle éprouva une colère sourde. Une envie puissante de faire pleuvoir une déferlante de coups contre cet homme qui était venu lui caresser les cheveux.... qui s'était invité dans une sphère intime qu'elle avait trop peur de montrer à quiconque. Il y avait cette main.... qui glissait lentement le long de ses formes, prenant même l'audace de venir goûter sa hanche généreuse. Et que dire de cette langue ! Mais qu'est-ce qu'elle venait faire là cette langue ?! Visiblement rendre visite à sa consœur ! L'elfette s'agitait de manière désordonnée, ses mains ne savant pas qui repousser en priorité, cette langue, cette main ou cet homme. En plus, elle osait à peine toucher le gaulois de manière générale. Mais ce n'était pas tout ! Car comme si elle n'était pas suffisamment chamboulée et désemparée comme ça, il y avait de nouvelles sensations qui s'ajoutaient à l'équation ! Un frisson vint la saisir sous le contact de cette main.... Et que dire de cette langue étrangère qui venait chatouiller gentiment la sienne ? Les lèvres de Bryan étaient douces.... Et comme pour contrarier encore plus cette partie d'elle qui enrageait face à la situation.... Il y avait une autre partie de Shanoa, qui elle n'était franchement pas mécontente de cette découverte ! Et qui était même tentée à se laisser aller à se pelotonner contre le gaulois....

Heureusement, ou malheureusement, Bryan mit fin à sa.... "Tourmente", et s'éloigna d'elle. La démone resta en suspend, l'espace d'un court instant. Sa rage prit alors le dessus, elle avait l'impression, et pas forcément à tort, que Bryan avait abusé d'elle. Qu'il lui avait volé ce baiser ! Une fureur naissante grimpa en elle, un désir puissant de lui faire regretter le plus amèrement possible sa témérité. Mais il lui adressa au même moment ce regard.... Ce regard doux et si particulier qu'il avait parfois, celui qui la faisait secrètement fondre. Ce regard qui trahissait son amour pour elle.... Cette expression était complètement désarmante pour Shanoa, dont la fureur retomba presque trop brutalement. Elle resta un instant complètement déboussolée, son esprit se résumant alors à un chaos sans nom. Puis sa rage laissa place à une frustration aussi soudaine que fulgurante. Cela lui prit au ventre, et remonta jusqu'à la gorge, dépassant même sa raison. Et alors qu'il lui demandait si elle avait faim, ses émotions finirent par la dépasser. Sans crier gare, elle se jeta sur lui pour le pousser dans la neige, et le plaquer au sol, se retrouvant à califourchon sur lui tout en rageant.

Imbéciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiile !!!

A défaut d'arriver à le frapper, même pas de le gifler, et tout en étant toujours rouge comme un coquelicot, elle lui enfonça la tête dans la neige pour se venger ! Furieuse, et confuse au-delà des mots, elle déguerpit en vitesse de sur lui, et s'en alla. Elle ne savait pas où elle allait, pourquoi elle y allait, et à vrai dire dans son état parvenir à marcher correctement était déjà beaucoup. Elle était juste perdue, et elle ne savait plus ce qu'elle faisait. Ce qui pouvait être particulièrement dangereux si elle faisait une mauvaise rencontre.... Mais elle ne pensait plus au danger. Elle fulminait contre elle-même ! Son cœur ne voulait pas arrêter de battre à tout rompre, elle sentait son visage être en feu, et surtout.... Il y avait une partie d'elle qui avait aimé ce contact....Ce qui était absolument intolérable à ses yeux ! Elle serra les poings autant qu'elle serra les dents. Elle souffla absolument furieuse contre elle-même.

Un trophée ! Tu ne seras jamais rien d'autre qu'un putain de trophée ! Une barre de plus sur un tableau de chasse déjà noirci !

Elle s'arrêta de marcher, et commença à donner des coups de poing sur un tronc d'arbre. Il fallait que ça sorte, qu'elle évacue sa frustration dévorante, sa colère..... Son envie.... Elle redoubla de rage contre le pauvre arbre, qui n'était pas mécontent d'avoir une écorce épaisse et solide pour le protéger des impacts. La douleur arriva rapidement, Shanoa ne ménageant pas ses coups. Mais dans son état, elle allait devoir pousser cette douleur à son maximum pour retrouver ses esprits et consentir à enfin arrêter de se faire mal ! En espérant qu'elle ne se soit pas blessée d'ici là....

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Sam 12 Jan - 15:49

Intérieurement, il avait espéré à de mignonnes protestations puis à un abandon complet, comme la plupart des femmes qui avaient cédé à ses caresses, mais Bryan avait oublié que Shanoa était de nature sauvage et indomptable. Un furtif baisé fut déjà beaucoup pour elle, alors il était loin  d'imaginé qu'est-ce que ses caresses audacieuses avaient provoqué chez la belle elfe. La confusion avait laissé place à une rage sans nom et le souffle court, il se retrouva sous elle, dans une position des plus désirables et agréables...mais voilà la suite fut violente et sans qu'il puisse l'en empêché, l'elfette, le visage rouge, le traita d'imbécile et il se retrouva la tête enfoncée dans la neige. À peine s'était-il remis de cette intense réaction que déjà Shanoa s'était enfuit en courant dans la forêt. Pendant un court instant, il resta dans la position qu'elle l'avait laissé, fixant le ciel puis il marmonna pour se consoler:

-Bon...ça c'est mieux passé que prévu...


En effet, elle aurait pu le gifler, ou pire, le tuer. Qui sait ce que cette elfe enragée aurait pu faire sans son regard tendre et aimant? D'un soupir, il ferma les yeux, un doux sourire  aux lèvres. Il l'avait embrassé... Oui, il avait été un imbécile  d'avoir attendu aussi longtemps, même si elle n'avait pas été prête à vivre de telles nouvelles sensations. Soudain, l'idée qu'elle le fuisse pour de bon lui passa par le tête, ce qui lui fit ouvrit les yeux et relevé d'un bond. Bryan devait la retrouver et vite! Prenant son épée, il sella rapidement Gaël et il partit au grand galop. Ralentissant l'allure, le loup aperçu des traces de pas inégales, signe que la personne avait couru à en perdre haleine.
 

-Yah! Souffla-t-il en faisant avancé sa monture dans un chemin escarpé couvert de neige jusqu'à ce qu'il l’aperçoive  entrain de frapper rageusement un arbre. Cette vision désarmante et triste, le saisit et il ressentit alors une très vive culpabilité. Pour la bouleverser à ce point, l'espion était allé trop loin.Malheureusement, il n'avait pas entendu les paroles rageuses Shanoa qui croyait toujours que Bryan la considérait comme un trophée. Baissant la tête, le gaulois se dit qu' elle n'avait pas du tout aimé son étreinte et que dorénavant, peut-être, il  valait mieux qu'il n'insiste pas. Qu'il garde son désir, son amour pour lui...mieux valait se taire que faire souffrir une personne qu'il aimait. Par contre,Bryan ne supportait pas de la voir se faire mal ainsi et débarquant de sa monture, il dit sourdement:

-Sha, cesse...tu vas te faire mal! 


Elle n'allait sûrement pas obéir, mais il n'avait pas peur de prendre un coup pour qu'elle arrête de se torturer les poings ainsi. S'approchant lentement, mais sûrement, il fit silence, mais voyant qu'elle était encore très colère, il fit quelques pas pour la rejoindre et il lui prit les poignets pour qu'elle cesse sa violence. 

-Cesse....je t'en prie...souffla-t-il en plongeant dans cette eau trouble aux émotions tortueuse. Sentant qu'elle allait explosé, il la lâcha pour reculer d'un pas, gardant une distance respectable, prêt à la combattre si elle en ressentait le besoin. En silence, il encaissa  sa colère contre lui, sans pour autant décroché son regard d'ambre du sien. Le vent froid souffla dans sa chevelure noire et soyeuse, mais Bryan n'y accorda aucune importance. Ce qui comptait pour l'instant c'était son petit chaton noir blessé au vif, vivant une tourmente qu'il avait du mal à comprendre. 

-Shanoa, je...je veux que tu sache...

Comment lui dire? Ah, par les Dieux que c'était difficile! Était-elle au moins prête à l'entendre? Le guerrier baissa légèrement la tête, le visage a présent soucieux et sombre. La dernière fois qu'il avait avoué ses sentiments à une femme, leur relation s'était terminée de façon désastreuse, et à quelque part, il ne voulait pas que cela se reproduise avec son élève. Il ne voulait pas la perdre...Avalant difficilement, il releva ses yeux vers elle. À l'instant où Bryan s'apprêta à lui avouer qu'il était fou amoureux d'elle et que le seul contact de son corps déesse le rendait aussi fou de désir, il entendit des pas. Le regard troublé se fit dur,  l'amour fit place à l'appel la guerre. Car oui, il avait voyagé assez longtemps avec les romains pour reconnaître  immédiatement le cliquetis de leurs armures. Dégainant d'un geste ample son glaive, il se tourna vivement pour faire face à une patrouille de dix légionnaires romains. Ceux-ci dévisagèrent Shanoa avec fascination et curiosité, puis ils rivèrent un regard froid vers le gaulois. Leur centurion fit une moue méprisante et il se moqua en latin pour faire rire ses hommes:

-Non miror quod sic tam isti per feram forniques creaturae.Nos omnibus cum uxoribus. (Cela ne m'étonne pas que ces sauvages forniques avec de telles créatures. Bientôt, toutes leurs femmes seront à nous.) Les légionnaires pouffèrent de rire, mais ils cessèrent aussitôt quand Bryan répliqua tout aussi méprisant et narquois d'un latin parfait:
 

-Tum te miserum, ad nostram quanto magis mulieres quam viri bellatores conturbati sunt vobis. Nota ego have plures mulieres Romani, non etiam dulcis ... ... iustus amo vestri tarso accotent suis uxorem...(Alors, je vous plains, car nos femmes sont bien meilleures guerrières que vous. J'ai connu bien des femmes romaines, elles ne leur accotent pas à la cheville... trop douces...tout comme ta femme)

Sa dernière réplique, le gaulois l'avait dit d'un sourire très moqueur, tout en avançant furtivement vers le Centurion qui devint écarlate de colère. 

-Nostris linguis loquuntur tibi non colligis? Nescio quid de uxore mea??? (tu sais  parlé notre langue? Que sais-tu de ma femme?)
-Et docuit me et factum est illud ... has quoque delectamenti linguae translitterandi linguam tuam (C'est elle qui m'apprit votre langue...elle a d'ailleurs une langue délicieuse.)

Les légionnaires dévisagèrent Bryan comme s'il était un condamné, tandis que le Centurion n'attendit pas plus, il hurla en sortant son épée et fonça sur le gaulois.D'un commun d'accord, les neuf hommes encerclèrent les combattants, tout en ayant oublié l'elfe en retrait, et sûrement toujours très en colère. Au moins, elle allait avoir l'occasion de se défouler. Quant à Bryan, il para l'attaque du centurion pour venir fendre au passage les genoux des hommes qui s'en prenaient à Shanoa.

-N'oublie pas! L'arrière des genoux! La gorge! S'écria-t-il en bloquant le glaive de son ennemi.  Les légionnaires se divisèrent en groupe de cinq pour attaquer les deux combattants qui se battaient comme des beaux diables. Les épées et les dagues firent des étincelles, l'espion repoussa d'un coup de pied le centurion et il vint fendre vivement à la gorge d'un légionnaire qui l'attaqua sur son flanc. Il fit de même avec un autre, après avoir éviter in extrémiste de se faire transpercer par le chef des légionnaires.  Or, à en  peine dix minutes, il ne restait plus que lui et le centurion , tout le reste étaient morts,mais un avait prit la fuite. Les deux hommes se battaient d'égale à égale, tel de véritables lions. Cela faisait longtemps qu'il avait combattu un adversaire de cette trempe, aussi bon que lui. Essoufflé, la sueur aux fronts, ils croisèrent leurs glaives, leurs visages se touchèrent presque. L'oeil de Bryan était aussi enragé que celui du centurion qui souffla en gaulois cassé:

-Tu te bats comme nous... traite d'auxiliaire...
-Oui...et aujourd'hui, je vais te tuer...comme un celte...Agh!

Avec force, Bryan repoussa l'homme qui tomba à la renverse et il se retrouva au pris avec le gaulois qui vient le frapper violemment au visage. Malheureusement, ce ne fut pas suffisant pour vaincre le romain qui vint lui faire une prise de lutte et il le mit à sa merci, venant à son tour lui administrer un solide coup de poing. L'espion cracha du sang, mais indifférent à la douleur, il repoussa l'homme d'un coup pied pour aller récupérer son glaive et d'un cri de rage, avant que le centurion le transperce en  arrière, l'épée s'enfonça avec force, transperçant la cuisse. Le Centurion hurla de douleur qui se termina par clafoutis sanglant, car le celte venait d'enfoncer un poignard dans sa gorge. Le sang recouvrant les dents de Bryan, qui avait aussi une sérieuse blessure au flanc, il souffla d'un air meurtrier et fou:

-vici... (j'ai vaincu)

Avec le plus grand des mépris, il laissa le centurion s'effondré à ses pieds puis il se mit à souffler plus profondément.

-Agrh...gémit-il en s'appuyant contre arbre, la main sur sa côte. Celle-ci saignait abondamment, mais rien de sérieux n'avait été touché. D'un profond soupir, il tourna alors son attention vers Shanoa. Oubliant sa propre blessure, il demanda rauquement: ça va aller? 

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Sam 12 Jan - 18:08

Plus elle déversait sa rage, plus il lui semblait que celle-ci augmentait. Comme si chaque coup en appelait irrévocablement un autre, puis un autre.... Toujours un autre. Elle ne retenait pas sa force, et pourtant ses bras tremblaient encore sous un trop plein d'énergie et de force. La voix de Bryan résonna.... Elle était tellement absorbée par son activité cathartique qu'elle n'en avait pas entendu le cheval, ni le gaulois venir. Mais malheureusement, s'il lui avait demandé d'arrêter, sa requête eu l'effet inverse ! Elle trouva le moyen de redoubler d'effort, trahissant une nouvelle montée de rage. Et pour cause, l'objet de son trouble l'avait rejoint. Elle serrait les poings si fort que ses jointures en étaient complètement blanchies, et le pauvre arbre commençait à trembler sous la violence de ses coups. C'en était trop pour Bryan qui prit le risque d'intervenir et de retenir ses poignets. A présent, c'était comme si le moindre contact avec lui, lui déclenchait des décharges électrique, sa peau se secouant sous l'effet d'un frisson. Elle allait pour le frapper, le gifler, lui faire elle ne savait pas quoi, mais elle allait lui faire ! Mais voilà qu'elle croisa de nouveau son regard.... Serrant les dents, et à défaut de pouvoir lui flanquer des paires de baffes à s'en faire mal aux mains, elle lui lâcha rageusement et confusément.

Je ne suis pas une serveuse ! Je ne suis pas un lot à gagner ! Je ne suis pas une de tes conquêtes !!! Que le monde entier pense ce qu'il veut de moi, ça m'est égale ! Que l'on m'enferme dans une cage et qu'on me prenne pour une bête ! Je suis habituée à ce qu'on me méprise, qu'on me maltraite ! Mais je t'interdis de me voir comme une de tes amourettes plates et sans avenir ! Une fleur qu'on se donne du mal à cueillir, mais qui une fois son parfum passé, l'on jette ! Laissant au temps le soin de la faire pourrir au fond de sombres oubliettes ! Non ! Pas Toi ....

Bryan était petit à petit devenu spécial à ses yeux, puis important, et enfin unique. Il lui avait toujours dit qu'il la voyait lui aussi comme un être à part, unique à ses yeux. Mais et si tout cela n'avait été qu'une feinte, un moyen de l'attendrir pour qu'elle accepte de s'adonner à lui ? Cela lui aurait été tellement plus simple de penser ça de lui, et de le mépriser. De se dire qu'une fois qu'il aurait eu ce qu'il voulait, il se contenterait de lui voler un baiser avant de s'en aller reprendre sa vie.... En la laissant derrière lui, comme si elle n'en avait jamais fait partie. Mais elle ne pouvait avoir de certitudes. Elle ne pouvait trancher définitivement envers l'un ou l'autre des cas de figure. Elle évoluait dans un doute qui l'empoisonnait, et dont elle avait peur de connaître le dénouement. Elle lui avait avoué à demi-mot que si elle se fichait du reste du monde, il avait droit à une place particulière pour elle. Elle était bien trop fière et surtout apeurée pour lui avouer "simplement" ses sentiments. Aussi s'était-elle contenter de lui demander de la respecter. Et même si elle lui avait en partie dit ce qu'elle avait sur le cœur, elle continuait de trembler de rage et de frustration. Un véritable volcan sur le point d'imploser.... Son Maître prit la parole à son tour, mais il n'était pas plus à l'aise avec le sujet de la conversation qu'elle. Malheureusement, il fallait croire que bandits et ennemis étaient matinaux, car ils furent interrompu ni plus ni moins pas une patrouille romaine entière !

C'était la dernière chose dont Shanoa avait besoin ! Ou peut-être pas au final.... Car si elle ne comprenait rien à leur échange, leur simple présence suffit à lui faire perdre le peu de raison qui lui restait. Elle sentit tous ses muscles se contracter douloureusement, l'inactivité devenant alors une véritable torture. Bryan avait à peine rappeler ses recommandations à son élève que celle-ci s'élança avec fureur sur les légionnaires romains.

Cuiridh mi an t-anam agad a-steach do uamhas ! (Je précipiterais vos âmes dans l'horreur !)

Même si ses adversaires ne pouvaient probablement pas comprendre cette menace en gaélique, il leur suffisait de croiser son regard pour ressentir un malaise déstabilisant, et même une certaine peur. Ses pupilles s'étaient subitement rétractés, sa voix trahissait sa fureur, et sa détermination constituait un tout impressionnant et inquiétant. Son visage.... Son expression.... La tonalité de sa voix.... Rien de cela n'était humain.... Shanoa adoptait une toute autre approche dans sa manière de combattre. La meilleure défense semblait être devenue l'attaque à ses yeux ! Et justement, elle ne laissait pas le temps à son premier adversaire d'en placer une. Elle se battait à la fois avec une dague et une épée courte. De la plus longue, elle parait chaque tentative de la toucher. De la plus courte, elle frappait impitoyablement ! En bonne experte en devenir, sa maîtrise de l'exécution se démontra une fois de plus. Les premiers coups servaient à handicaper, à harasser. Elle frappait les genoux, les tendons.... A peine le premier avait-il touché le sol qu'elle repoussa le second d'un furieux coup de pied en plein plexus, lui coupant le souffle pour quelques seconde. Un troisième tenta de la prendre à revers, mais attrapant celui qui était à terre, elle se servit du romain blessé comme d'un véritable bouclier vivant.... Il mourut embroché par la lame de son propre frère d'arme, offrant à ce dernier un ultime regard horrifié.... Les romains la prirent enfin au sérieux, mais il était déjà trop tard. Bryan vint repousser un quatrième assaillant qui voulut tenter de déborder son élève. La perle en profita pour se ruer sur le romain qui venait tout juste de retrouver son souffle. Elle lui enfonça sa lame en travers de la gorge, le traversant de part en part. D'un coup de pied rageur et dédaigneux, elle dégagea sa lame, faisant de nouveau face à celui qui avait tué son camarade. Haineux d'avoir causé le trépas d'un ami à cause de cette horreur à crinière blanche, il s'élança sur elle la rage au ventre.

Mais si le doute et la peur commençait à s'immiscer chez certains romains, il n'en était rien chez la démone. Les romains étaient bien plus forts physiquement parlant que des bandits. Hors, celui-ci y allait de ses deux mains pour tenter de briser la parade de l'elfette. le bras tremblant sous l'effort, Shanoa se voyait progressivement face à cette force qu'elle ne possédait pas.... Mais elle avait bien d'autre armes, comme la ruse et l'agilité. D'un autre bon, elle se dégagea subitement de la prise du romain, qui n'ayant plus de résistance, chuta lourdement au sol. Jamais la démone ne lui laisserait le temps de se relever.... Elle se jeta sur lui en rugissant.

KWZAAAAAAAAAAAAAASH !

Il n'y avait bien qu'elle, et peut-être éventuellement d'autres démons pour comprendre ce qu'elle disait. Est-ce que cela était simplement un mot réel dans une langue démoniaque ? Ou juste un cri de guerre parmi d'autre ? Le romain ne pourrait jamais le savoir. En dehors du centurion, il ne restait plus qu'un romain, les autres ayant été tué par Bryan. Ce dernier face à la mise à mort parfaitement atroce de son compagnon fut figé dans l'horreur. Mais lorsqu'il le regard fou à lier de la démone se lever vers lui, il se mit à hurler de terreur, et s'enfuit à toute jambe. Shanoa voulu se jeter à sa poursuite, mais elle eu quelques difficultés à déloger sa dague. Les quelques secondes qu'il lui avait fallut furent suffisantes pour que sa proie ne disparaissent. Exaltée par le sang, la violence et la mort, son regard se tourna vers les deux derniers survivant. Ces deux là se battaient à un tout autre niveau.... Ce qui excita encore plus les instincts démoniaques de la perle d'ébène. Elle s'avança d'un pas lent et déterminée, dans sa folie elle était prête à les affronter tous les deux ! Mais tout centurion qu'était le romain, Bryan ne s'en laissa pas compter, et au prix d'un gros effort, il parvint à en venir à bout. Il était victorieux, mais blessé.... La voix de son Maître était pour l'heure trop lointaine, trop étouffée pour qu'elle ne parvienne à atteindre Shanoa....

Bryan n'eut pas de réponse à sa question. Mais il lui suffisait de croiser le regard de Shanoa pour avoir une réponse. Non, cela n'allait pas du tout ! Il la connaissait, il l'avait entrainé, il l'avait vu combattre. Et à sa démarche, à sa manière de le regarder, il pouvait comprendre.... Qu'il était devenu la proie. Sa folie démoniaque pouvait se voir sur son visage, dans ses yeux.... Ses mains se crispèrent sur les garde des ses armes, et elle s'élança sur Bryan ! Sa longue chevelure était tout ébouriffée, revêtant des allures de crinières, ses mains recouvertes de sang, son désir de tuer et de faire souffrir.... Omniprésent.... Le tout conjugué avec sa vitesse d'attaque, et ses airs démentiels, et Bryan avait à présent un aperçu de ce que pouvaient ressentir les romains face à son élève. Elle avait l'air plus sauvage que jamais, une fureur démoniaque à l'état pure, un monstre conçu pour semer terreur, agonie et mort.... Shanoa commença sa première attaque par une feinte. Elle voulait déstabiliser son Maître, le mettre à terre pour pouvoir retourner sa stature et sa force contre lui. Oui, elle avait toujours été une excellente élève.... Et il lui avait appris à faire face à tous types d'ennemis, même ceux.... Comme lui. Il était blessé et fatigué.... Shanoa, toujours sous le coup de l'adrénaline, ne semblait pas fatiguée le moins du monde ! Ce combat là s'annonçait rude. Est-ce qu'il aurait seulement l'occasion d'essayer de la sortir de sa folie ? Ou est-ce que l'occasion d'un combat acharné contre sa plus belle "œuvre" allait lui offrir un second souffle ?

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Sam 12 Jan - 20:25

Ses yeux...c'était ses yeux qui le frappèrent en premier. Dément, glacial, fou...reculant d'un pas, puis d'un autre, Bryan fronça les sourcils, interdit par son élève qui était devenue l'ombre d'elle-même, sinon pire. Par instinct, il serra son pommeau, tout en la suivant du regard. Il avait l'impression d'avoir soudain à faire à un fauve, une terrible panthère qui allait à tout moment attaquer. Reculant encore, prenant le plus de distance avec elle, le guerrier faillit s'enfarger sur un cadavre...il baissa furtivement les yeux pour voir un romain tuer d'une manière sanglante, très violente. 

Par les Dieux...pensa-t-il presque effaré. Même pour lui, ce n'était pas honorable de tuer ainsi, c'était purement bestiale. Un peu plus et il se demanda qu'avait-il formé? Bryan se rappela alors d'une jeune elfe qui aimait rire, une jeune elfe qui pratiquait l'entrainement avec sang froid et contrôle et surtout qui lui avait déclaré tout à l'heure, à demi mot, qu'il était spécial pour elle. Et qu'elle voulait être spéciale pour lui. Elle l'était...

-Non...ce n'est pas toi...ce n'est pas toi... souffla-t-il en tournant ses yeux vers celle qu'il aimait, mais qui était devenue une suprême prédatrice. Une véritable démone qui voulait qu'une chose: tuer. Elle voulait le tuer.  Dans ses grands yeux bleus, terrifiant, il lisait la mort. Se croyant en plein cauchemar, il faillit bien se faire transpercer par elle, mais l'expérience lui fit éviter in extrémiste de se faire percer le ventre par l'une de ses armes. Cela lui arracha aussi une grimace de douleur, car il était blessé, fatigué...Malheureusement, il devait trouvé une façon de ramener Shanoa à lui, car sinon, cela deviendrait un véritable carnage entre le maître et l'élève. Il ne voulait pas mourir, tout comme elle...bientôt, cela allait être la survie qui allait primé. Elle attaqua de nouveau, il bloqua, évitant adroitement qu'elle se serve de sa force pour avoir le dessus sur lui. C'était bien la chose qu'elle visait, car c'était ce qu'il lui avait apprit. Oui, Bryan avait formé une arme redoutable, mais en cet instant, incontrôlable. 

-Reprend toi! Je ne suis pas ton ennemi! Dit-il fermement, mais sans crier, car le cri risquait d'attiser sa rage. Elle semblait si loin de lui, et pourtant si proche. Il aurait pu milles fois contrer une attaque, la rapproche de lui pour la tuer comme il aurait du le faire avec un ennemi, mais il en n'était pas capable. Il préférait se laisser tuer par elle...et c'était peut-être l'unique solution pour calmer cette soif de sang. Un sourire triste éclaira son visage, il para à nouveau un coup, la repoussa un peu loin, tout en disant:

-Est-ce à cause que tu crois être une vulgaire conquête pour moi que tu veux ma peau??? Tu me hais à ce point, mon trésor?  Il bloqua à nouveau, avec moins de force, car Bryan devait utiliser son flanc blessé. Serrant les dents, la sueur au front, il réussit encore une fois à la repousser.  Il devait gagner un peu de temps pour que le coup qu'elle allait lui occasionner soit le moins mortel possible, mais qu'il soit suffisant pour la calmer dans son envie de meurtre. Il la fixa à nouveau dans les yeux, s'accroupissant légèrement, car la douleur était vive, et sincèrement, il faiblissait à vue d’œil. Le Romain ne l'avait pas manquer.

-Qu'attends-tu pour me tuer, ma perle? Hum? Attaque et finissons, car moi...moi, je suis incapable de tuer... ATTAQUE!

Son cri avait été à la fois rageur et désespéré. Cette fois, il espérait avoir percé son âme, l'avoir ramener à lui avant qu'il ne soit trop tard, mais voilà...c'était peut-être seul le mot attaque qu'elle avait comprit, qui raisonnait dans son far intérieur comme un défi, elle fonça sur lui et lui, avec tout son amour pour elle, la laisser attaquer jusqu'au bout. Le poignard entra sous la clavicule, il eut un grognement étouffé de douleur, Bryan se laissa tomber à genoux, car il n'en pouvait plus. C'était surtout sa blessure au flanc qui avait eu raison de lui, enfin presque...en tout cas le poignard de Shanoa lui faisait un mal de chien, mais au moins, il ne l'avait atteint au cœur. À présent, elle était très proche de lui, le regard du loup se fit tendre, son sourire triste s'élargit, sa main vient caressée la joue sale de l'elfe.

-Enfin...tu es proche de moi...ah Shanoa...Shanoa...


Il ne devait pas sombré dans l'inconscience, pas tout de suite. Bryan voulait lui dire, c'était le moment, juste au cas où. Se noyant dans le regard bleu, il avoua d'un souffle: 

-J'ai eu de nombreuses conquêtes dans ma vie, mon œillet de nuit, mais aucune d'elle, je les ai aimé. Sauf peut-être l'Irlandaise, mais mon amour pour elle, n'était rien à comparer...à ce que je ressens pour toi. 

Les yeux du guerrier se remplissent légèrement de larmes, sa paume caressait à présent la nuque fine. 

- La seule chose que je regrette, c'est que je ne t'ai pas dit...je t'aime...plus tôt...


La main devint molle et à bout de force, il s'allongea au sol. Bryan se sentait étourdie, il avait mal, mais  quelque chose lui disait qu'il n'allait pas mourir. Il avait survécu à pire, mais au moins, cela lui avait permis d'avouer ses sentiments à Shanoa. Doucement, l'espion riva son regard dans le bleu céruléen qui était redevenu comme avant. 

-J'ai tant perdu Shanoa...À cause d'eux...tous les gens que j'aimais, ils les ont tué...Gaël, mon cousin, ma tante, mon oncle...je ne veux pas te perdre toi...tu comprends? 


Il soupira profondément, et d'une main tremblante, il vint arracher le poignard ce qui le fit pousser un cri déchirant. Ce fut si intense, qu'il perdit conscience une fraction de seconde...enfin, c'est ce qu'il croyait, mais à présent, il était proche du feu et il faisait à nouveau nuit. Le regard brumeux, il chercha quelqu'un du regard...enfin, Bryan la trouva et il lui sourit doucement. 


Dernière édition par Bryan Ludhael le Dim 13 Jan - 12:38, édité 1 fois

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Sam 12 Jan - 22:16

Dans cet état d'aliénation poussé, l'elfette était méconnaissable aux yeux de son Maître. Elle était un cauchemar sorti tout droit des pires enfers possibles.... Elle entendit pourtant une voix une fois de plus, un peu plus clairement cette fois. Mais ce n'était pas encore suffisant pour la ramener à la réalité. Tout juste pour attirer son attention. Et Bryan décida de se servir de cette dernière pour la pousser à bout. A l’énonciation de certains mots, on pouvait avoir l'impression qu'il jetait littéralement de l'huile sur le feu, tant Shanoa semblait s'enflammer davantage. "Conquête", "mon trésor" "ma perle".... "Attaque". Il la provoquait, la pousser à se fatiguer mais il n'allait pas tenir éternellement, pas dans son état. Il voulait causer un choc pour stopper sa folie. Il trouva un moyen.... La lame pénétra enfin sa proie, elle pouvait presque sentir les chairs être tranchées ou s'écarter sous son passage. Mais ce fut l'action de trop. Shanoa reprit brutalement raison au moment même où elle entendit le grognement de douleur de son Maître. Elle resta figée un instant, n'osant pas baisser son regard de peur d'affronter la réalité. Et pourtant, elle devait savoir, elle devait voir... Mais elle croisa le regard de son gros loup noir en premier. Il ne semblait ni fâché, ni haineux, non au contraire. Il la regardait tendrement. Mais l'elfette le fixait dans un mélange d'horreur et de terreur si poignant, si profond qu'on pouvait deviner l'étendu de son trouble en cet instant. Haletante, son regard constata finalement le poignard qu'elle tenait toujours, le sien, et qui était logé dans son Maître. Elle lâcha douloureusement dans un souffle.

Non..... Non....

Elle lâcha l'arme comme si elle tenait du fer porté à rouge, et commença clairement à paniquer. Bryan restait étonnamment calme, trouvant le moyen de lui caresser la joue, et de se mettre à lui parler. Les yeux de l'elfette se remplir de larmes, épouvantée au delà des mots par ce qu'elle venait de faire. Elle remarqua également sa blessure au flanc, qui saignait beaucoup plus, et qui pour l'heure était plus dangereuse que celle où le poignard contenait un minimum l'hémorragie. Elle se dépêcha d'ôter sa cape pour faire un point de compression sur la plaie, alors que son Maître avait choisi ce moment pour se livrer à elle. Dans l'absolue, elle avait attendu cela depuis longtemps, mais l'idée de le perdre dépassait tout en cet instant. Tout en s'activant, elle plongea son regard accablé de culpabilité, de tristesse et de peur dans le sien, avant de l'implorer doucement.

Chuuuut..... S'il te plaît, tais-toi, garde tes forces....

Sa terreur à l'idée de le perdre, et en plus de l'avoir tué de ses propres mains, était ineffable. Et alors qu'elle voyait les larmes venir embrumer le regard d'or et d'ambre de son loup, les siennes avait fini par s'échapper de ses yeux, dévalant son visage rapidement sous le flux intense. Ses larmes qui vinrent nettoyer en partie le sang de ses joues. Et lorsqu'il lui avoua enfin son amour, elle se mit à pleurer si fort qu'il y avait à présent plusieurs filet de larmes sur son visage. Elle le sentit et le vit faiblir, ce qui augmenta considérablement sa panique. Elle l'aida à s'allonger, tout en essayant de garder un peu de calme et d'esprit pour continuer ses premiers soins. D'une voix saccadée par des sanglots refoulés, elle lui souffla.

Ne dis pas ça comme si tu ne pourrais plus jamais le redire !

A croire qu'il avait décidé de faire sa tête de mule jusqu'au bout, car il continua de parler malgré la demande de l'elfette. Il lui confia ce qu'il avait perdu, la douleur qu'il vivait, et de la peur qu'il avait à l'idée de la perdre. Les larmes de la perle chutaient en une pluie chaude sur les mains du gaulois, et elle lui dit, non sans peine.

Idiot, tu crois que je n'ai pas peur ?! Si tu ne veux pas me perdre, commence par ne pas mourir !

Elle avait à peine réussi à calmer un tant soit peu sa blessure au flanc que son Maître vint déloger son poignard. Le tout en poussant un cri qui arracha un frisson de terreur à Shanoa, qui le voyant perdre connaissance s'écria à plein poumons.

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !

Elle allait le perdre. Cette peur atroce qu'elle avait déjà vécu une fois avec le lycan l'avait saisit de nouveau. Et une fois encore, elle lui provoqua une décharge d'adrénaline qui lui permit d'emmener son Maître vers un endroit plus calme, avec l'aide de Gaël en prime cette fois. Elle ne perdait pas une seule seconde, fouillant dans les affaires de son Maître de quoi lui faire des pansements. Ce ne fut que lorsqu'elle trouva le nécessaire qu'elle remarqua une potion au fond du sac.... Une potion de soin ! Elle s'empara du flacon et se précipita sur Bryan, priant les dieux pour qu'il ne soit pas trop tard ! Elle usa fébrile du flacon.... Avant de constater avec soulagement de l'efficacité de la potion. Elle poussa un long soupire de soulagement, remerciant Dagda de sa clémence. Bryan semblait dormir, elle aurait voulu le réveiller pour s'assurer qu'il était réellement guéri. Mais elle s'abstint, préférant le laisser se reposer au cas où. Elle prit le soin de le nettoyer, retirant tout le sang qu'elle pouvait, avant d'en faire de même pour elle-même. Il n'était plus question de voyager aujourd'hui.... Imitant son Maître, elle monta un camp comme il avait l'habitude de faire. Elle l'avait vu faire tant de fois qu'elle avait pu reproduire ses gestes et même préparer un abri et leur couche pour ce soir. Elle ne savait pas s'il allait se réveiller ou pas, et elle ne comptait pas se séparer de lui de si tôt. Le seul moment où elle avait daigné le laisser sous la surveillance de Gaël, c'était pour monter le camp et aller chercher suffisamment de bois pour tenir un siège. Une fois tout cela fait, elle s'était installée comme lors de cette fameuse nuit où il avait fait un cauchemar, et où elle l'avait veillé. Les heures passant, et Bryan semblant s'être éloigné définitivement de la mort pour cette fois, elle avait fini par arrêter de pleurer. Elle en avait eu les yeux rougis, douloureux et elle avait des traits tirés. La journée avait été beaucoup trop intense pour ses nerfs et son mental. Mais elle se refusa tout repos tant que son Maître ne se serait pas réveillé.

Elle avait glissé ses doigts dans ses cheveux, et lui massait doucement le cuir chevelu. Elle était tellement soulagée qu'il soit vivant.... Jusqu'à ce qu'il se réveille, plus rien d'autre n'avait d'importance. De son autre main, elle s'était timidement mise à lui caresser tendrement le visage. Jusqu'à ce qu'elle le sente bouger, et qu'elle ne le voit ouvrir les yeux. Elle lâcha un soupire de soulagement en le voyant sourire, et d'une voix faible et fatiguée, elle lui souffla.

Te revoilà, enfin....

Elle arrêta ses caresses, n'osant pas continuer à présent qu'il était réveillé. Elle avait même amorcé un geste pour retirer sa main de la joue de son Maître, comme soucieuse de la lui rendre. Mais avant tout, elle lui demanda, avec un sourire fatigué sur le visage.

Normalement tu es guéri, mais ne t'agite pas trop quand même.... Comment te sens-tu ?

Il avait dormi une bonne partie de la journée, et maintenant qu'il faisait nuit, il n'avait plus rien à faire. Shanoa s'étant chargée de tout durant son repos, sauf de la cuisine, mais elle n'avait pas eu le cœur ni l'esprit à ça. Savourant le soulagement de le voir vivant et sain et sauf, la perle lui lâcha dans un soupir.

Il va falloir arrêter de manquer de mourir dans mes bras tu sais.... Je n'atteindrais jamais mon premier siècle à ce rythme là.

A présent qu'il était sain et sauf et réveillé, tout ce qu'il lui avait dit avant de sombrer dans l'inconscience lui revint en tête. Il l'aimait.... et pas comme une conquête ou Alana. Il avait tout perdu et il avait peur de la perdre. Pourtant c'était elle qui avait pleuré à chaudes larmes pendant des heures à l'idée de ne pas pouvoir le sauver. Il l'avait faite pleurer.... Jamais personne n'avait réussi ce triste exploit depuis plusieurs dizaines d'années. Elle devait être une petite fille la dernière fois que cela lui était arrivée. Il n'y avait que lui pour pouvoir la faire pleurer. Elle lui en voulait d'avoir ce genre de pouvoir sur elle. Mais elle savait à présent qu'elle n'était pas la seule dans cette situation. Doucement, elle finit par demander.

.... Qui était Gaël ?

Une manière de revenir sur tout ce qu'il avait pu lui dire avant de s'effondrer. Elle espérait qu'il ne vienne pas à tout nier en bloc, prétextant un délire à cause du manque de sang. Elle en doutait très fortement, car il s'était montré beaucoup trop lucide pour cela. mais elle avait appris à toujours imaginer le pire. Pour l'instant, elle voulait savoir qui se cachait derrière ce nom. Bryan avait appelé son cheval ainsi.... C'était donc quelqu'un d'important à ses yeux.

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Dim 13 Jan - 14:45

S'éveillant enfin, ce ne fut pas long que Bryan se souvient de tout, en particulier de ses paroles qu'il lui avaint dit avant de sombrer dans l'inconscience. Dans son cœur, il se sentait libéré d'un poid, ou plutôt d'un secret trop lourd à porter pour lui tout seul. Un secret qui la concernait. Or, en ce moment présent, sa tête sur ses genoux, proche la chaleur d'un bon feu, sous un abri construit un peu maladroitement, mais les protégeant du ce vent surnommé par les marins Bise, il se sentait profondément heureux. Heureux de la voir penchée sur lui, d'avoir sentie à son réveil ses doigts effleurés timidement sa joue bleuis d'une barbe noire de plusieurs jours. Son sourire et son regard exprimait tout ce bonheur échauffant son être. La dernière fois qu'il s'était senti ainsi c'était quand il jouait au guerrier avec Gaël. Bien sûr, l'amour éprouvé pour sa belle élève était incomparable, mais le bonheur restait le même, pur et agréable. En silence, Bryan vint contempler les beaux traits lisses, comme si cela faisait longtemps qu'il ne l'avait vu, et il remarqua ses cernes, son sourire fatigué. Elle ne s'était sûrement pas reposée, attendant anxieusement que son maître se réveille, car pour elle,c'était la seule preuve qu'il serait sauvé. Étonnamment, ce fut le cas. Bryan ignorait par quel miracle il ne ressentait plus de douleur à son flanc, ni sous la clavicule, mais décidément, les Dieux ne voulaient pas qu'il trépasse avant son heure. À vrai dire, il y avait eu sûrement plus de peur que de mal, car le guerrier se serait   remis de ses blessures, sans mourir nécessairement...ou peut-être pas, vu que l'hémorragie avait été importante, mais bon, il était toujours vivant. C'est tout ce qui comptait, cela, et que Shanoa était redevenue elle-même.  La voix douce de l'elfe lui arracha un petit sourire mutin et il répondit de sa voix grave et calme:

-Courbaturé et affamé...j'aurais envie de manger un bœuf à moi tout seul! 


Après ce par quoi il venait de passer, c'était tout à fait normal que son corps en entier réclame de la viande rouge et saignante. L'hémorragie avait causé une carence en fer considérable, alors, effectivement, mieux valait qu'il reste couché jusqu'à tant qu'il reprenne des forces. Bryan ne voulait pas encore perdre conscience, et pour dire vrai, il ne tenait pas à faire subir cela à Shanoa une nouvelle fois. Malheureusement, il se dit  que cela risquait de se reproduire, vu la passion qui les animait l'un pour l'autre. Comme si elle lisait dans son esprit, Shanoa souffla qu'elle ne voulait plus qu'il manque de mourir dans ses bras,sinon elle n'atteindrait pas la début de son premier siècle. Ce dire lui rappelait que les elfes vivaient bien plus longtemps que les humains. Une étincelle espiègle fit briller les yeux effilés du loup et mi-sérieux, mi-taquin, il répliqua d'un doux murmure:

-Un très ancien proverbe arabe dit: tout ce qui arrive une fois peut ne plus jamais arriver. Mais tout ce qui arrive deux fois, arrivera certainement une troisième fois. Si c'est le cas, ma perle, et que les Dieux m'épargnent, je promets de t'épouser...car vois-tu...il eut un petit rictus, sa paume caressa doucement la joue sombre et douce. Je tiens à  être encore vivant quant tu atteindras le prochain siècle, afin de voir la femme magnifique et mûre que tu deviendras...je pourrais alors me vanter, malgré ma vieillesse avancé, que j'ai la plus belle elfe qui soit comme épouse. J'en ferais des jaloux...

Bryan rit un peu, imaginant les regards des jeunes hommes envieux les dévisager, elle, encore toujours très belle, et lui, aussi vieux et ratatiné que le druide qui l'avait sauvé du lycan. Il va s'en dire que Shanoa n'allait sûrement plus le trouver autant vigoureux et beau qu'avant. Si la destinée les menait à ce point précis de leur existence,le guerrier se promit d'essayer de garder la forme et surtout, d'atteindre la centaine d'années, chose qui était extrêmement rare chez les humains, mais possible...il avait déjà rencontré, lors d'un voyage militaire en Égypte, un vieux sage âgé de 150 ans qui avait toujours toute sa tête. Certains prétendaient qu'il avait réussi à trouver l’élixir de vie, cette potion  des Dieux, que seuls les grands alchimistes pouvaient concocter,  qui allongeait la vie de plusieurs années. Avec tout ce que Bryan avait vécu et vu, il ne doutait plus que cela puisse existé et peut-être qu'un jour, il partirait à sa recherche, afin de pouvoir vivre plus longtemps auprès de Shanoa. Or, il revint à la réalité quand son aimée lui demanda qui était Gaël. Le guerrier eut un air surpris, puis se souvenant qu'il lui avait parlé de ses proches avant de s'évanouir, son visage s'assombrit de tristesse. Gaël...Après un silence, Bryan tourna son attention vers le feu et il répondit rauquement:

-C'était le plus vieux de mes cousins, mais je le considérais bien plus que cela. Il était  mon grand frère, mon héros...il était toujours là pour me protéger. Il était si noble de cœur, si généreux. Il n'aurait jamais approuvé la sale vie que j'ai mené. C'était vraiment un exemple de droiture sans pareil et il s'est sacrifié pour me sauver. 

La gorge se noua, Bryan prit une profonde respiration en fermant les yeux. Quand il les ouvrit ses yeux étaient remplis de larmes, mais il continuait à fixer le feu qui dansait doucement, un coup de vent briser la formation des flammes. Cela lui rappela les toits enflammés de son village. N'y tenant plus, le cœur gros, il confia:

-J'avais à peine dix ans  et c'était la nuit. Des cris à extérieur m'ont réveillé, ainsi que l'odeur de la fumée propre à un incendie. Je me suis réveillé paniqué, j'avais très peur et là, j'ai vu Gaël entré, armé, tout aussi apeuré que moi. Il avait quinze ans et il n'avait pas encore terminé son entrainement de guerrier. Bien que je l'ai toujours trouver très doué au combat,  cette nuit là, ce ne fut pas suffisant...Il m'a prit dans ses bras pour se sauver dans la forêt, mais des légionnaires sont entrés et me  déposant au sol, il m'a ordonné de partir. Je n'ai pas voulu, mais il a insisté et il les a combattu. Ce ne fut pas long, les soldats, ils l'ont tué...j'entends encore son cri, ce cri qui me hante...j'entends encore les cris des femmes se faisant violées, ma tante...je vois encore mon oncle au sol parmi les morts, et moi, dans la forêt, seul...seul comme jamais, devant mon village qui n'est plus...ma famille disparut...à jamais...

Des larmes se mirent à couler sur les joues du loup, mais il en n'eut pas conscience. Bryan revivait en cet instant ce cauchemar qui le rongeait depuis cette nuit qui l'avait changé à jamais.

-Je ressens encore le vide,  je suis mort avec les miens...mon cœur d'enfant s'en est allé, laissant place à la froideur et à une envie de meurtre. Depuis, je vis pour une chose: les venger. Souffla-t-il d'une voix vibrante par la rage, cette rage qui l'avait animé et aidé à endurer de vivre auprès de ses pires ennemis. Sur cette dernière confidence, l'espion tourna son regard vers Shanoa, et comme revenant à la réalité, les traits inondés de larmes se détendirent. D'un sourire triste, il chuchota:

-Mais vois-tu...la vengeance ne m'a jamais amené la paix et plus que je tue des Romains, plus je me sens loin de Gaël. Ce n'est qu'à tout récemment que j'ai compris que cette vengeance me détruira à petit feu...de toute façon, ils sont trop...alors, je préfère me battre pour l'avenir de mon peuple que par motif de vengeance, car à présent, je sais que cela ne les ramènera  jamais et surtout, que leurs âmes seront qu'en paix quand la mienne le sera aussi. Si je réussis à délivrer mon peuple de ces envahisseurs, au moins j'aurais la consolation que des familles pourront continuer à vivre dans le bonheur, chose que je n'ai pas eu droit... 

Il y a eu un long silence, Bryan s'accrocha au regard bleu de Shanoa, cette eau qui tout à l'heure était si tempête, et maintenant, si calme et si apaisante. Un doux hennissement se fit entendre, c'était Gaël qui avait pour l'habitude de se réveiller un peu avant l'aube. Cela fit sourire doucement le gaulois qui informa d'une voix profonde:


-Nous avons une légende parmi mon peuple, celle que les âmes de nos défunts reviennent dans les corps de nos chevaux. C'est pour cela que j'ai nommé ma monture Gaël, en sa mémoire, mais aussi parce comme mon cousin, ce cheval ne m'a jamais abandonné. Il mourrait pour moi...


Bryan détourna les yeux de son étalon pour soutenir à nouveau les yeux d'azur qui l'observaient.


-Comme je mourrais pour toi...La main revint au visage de l'elfe, son pouce caressa doucement la lèvre inférieur. Je recommencerais ce que j'ai fais pour que tu revienne à moi,mon  trésor...tu es la gardienne de mes nuits. Laisse-moi être le gardien de ton cœur...je tiens à toi comme la prunelle de mes yeux. 


Dernière édition par Bryan Ludhael le Mar 15 Jan - 21:28, édité 1 fois

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Dim 13 Jan - 16:26

Fini.... C'était fini. Bryan avait rouvert les yeux, et il lui souriait. Il lui souriait doucement, tendrement, il semblait si heureux et en paix. Malgré la fatigue, Shanoa semblait se faire miroir de ses émotions et de son âme, dégageant peu à peu la même impression de quiétude et de béatitude. Elle avait l'impression qu'elle ne pourrait jamais ce lasser de ce spectacle, si paisible, si réconfortant. C'était à travers l'expression de ses yeux, à travers cette voix silencieuse et pourtant mélodieuse de l'âme du loup noir qu'elle la voyait.... La véritable beauté de Bryan. Ce regard et ce sourire, ceux qui la désarmaient, ceux qui changeaient les ténèbres de son âme en une nuit douce et silencieuse, celle qui inspirait les confidences et l'abandon.... Celle qui inspirait les rêves les plus fous et les espoirs de lendemains chantant. Sa main que sa timidité voulait initialement chasser du visage de Bryan arrêta sa fuite, comme un papillon de nuit attiré par les perles de soleil ambrés de ses yeux. Elle reprit ses caresses tout en étouffant un rire à la première réplique de son gaulois.

Hé bien, quel ogre ! Une chance pour moi que tu ne manges pas d'elfette démoniaque....

Le fait qu'il ait faim la rassura, c'était un signe de bonne santé. Elle l'écouta raconter ses proverbes et les bêtises qui suivirent un sourire amusé aux lèvres, et le regard bienveillant. Qu'il était bon de pouvoir de nouveau rire avec lui.... Tout en pouffant légèrement, elle lui répliqua avec malice.

Loin de moi l'idée de ne pas vouloir de toi pour époux, mais j'aimerais vraiment éviter de revivre cela tu sais ? J'ai l'impression de mourir à petit feu jusqu'à ce que tu te réveilles, à chaque fois.... Mais pour ce qui est des jaloux.... Je crois que tu feras baver aussi bien la Gaule que l'Armorique ! Je suis curieuse de voir combien d'hommes feront l'erreur de me prendre pour ta fille et viendront te demander ma main, hi hi hi ! Crois-tu qu'il y aurait des hommes assez fous et audacieux pour essayer de me courtiser devant toi, en te pensant trop vieux pour protester ?

Elle l'imaginait parfaitement poursuivre quelques jeunes prétendants avec fureur, non sans leur administrer quelques coups de canne bien sentie dès qu'ils seraient à portée. Une vision qui la fit rire. Et puisqu'il semblait suffisamment en forme pour raconter des bêtises, elle en profita pour le taquiner.

Mais je te préviens, vieux cheval en devenir ! Interdiction de mourir avant moi ! Tu te débrouilles pour m'attendre.

C'était facile de le laisser se débrouiller avec cette tâche impossible ! Mais elle ne voulait vraiment pas vivre le reste de sa longue existence sans lui.... Elle allait devoir y réfléchir, mais pas ce soir. Pour l'heure, elle l'avait questionné sur son passé, sans trop y croire. Mais contre toute attente, le loup noir se confia à elle.... Il lui avoua enfin ce fardeau si lourd et sans fin qu'il portait depuis son enfance. Depuis le jour où on lui avait tout pris. Shanoa l'écouta en silence, ne parvenant pas à cacher la tristesse qu'elle avait pour lui. Elle n'était pas une guerrière, elle était une assassine, une criminelle. Et pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de penser que les civils n'avaient pas leur place dans les conflits. Qu'ils ne devraient pas avoir leur place dans les victimes des guerres. Néanmoins la guerre ignorait tout de l'honneur et de la justice. Il n'y avait qu'un seul mot d'ordre, vaincre et vivre, ou perdre et périr.... Une situation propice à toutes les atrocités. Et Bryan en avait été percuté de plein fouet. On ne lui avait épargné aucun des aspects les plus sordides de la guerre. Et même si son âme en serait à jamais blessé, il avait survécut. Il était parvenu à gardé un esprit sain. Elle afficha un sourire ému en apprenant qui avait été Gaël. Le héros, le modèle de l'enfant qu'il avait été. Elle se désolait silencieusement que le feu de la vengeance, ce feu qu'elle ne connaissait que trop bien, soit là pour gâcher son existence. Mais la suite du discours de son Maître la surpris. Il semblait avoir compris.... Avoir accepté que jamais la vengeance ne pourrait l'apaiser, ni le consoler. Que la seule réelle revanche qu'il pouvait offrir à sa famille disparue était d'aller de l'avant et d'être heureux. Elle apprit pourquoi il avait nommé son cheval Gaël.... Et qu'à présent il voulait être son Gaël à elle.

Elle déposa doucement sa tête contre la main du gaulois venue la caresser. Elle ferma un instant les yeux pour savourer le bonheur de sentir cette main chaude contre sa peau, avant de venir essuyer délicatement les larmes du gaulois avec ses mains, et de lui répondre doucement.

Il me semble juste que tu sois le gardien de ce que tu as trouvé. Je ne pensais même pas avoir de cœur, tu as dû le révéler. Prends en grand soin, il a déjà été tant éprouvé.... Je garderai tes nuits.... Et viendrai hanté tes journées pour te prévenir de l'ennui.

Elle se baissa pour venir poser son front contre le sien, et lui souffler dans un murmure.

Abstiens toi de mourir, même pour ma vie. Car si tu pars, tu emporteras la mienne aussi.... Et s'il te faut plonger ton arme entre mes côtes pour m'arracher à la folie, alors fais-le, tant pis.

Elle préférait être blessée ou pire que de manquer une fois de plus de le tuer. Elle n'était déjà pas prête de se pardonner de l'avoir blessé, alors si elle venait à le tuer.... Elle se releva puisant dans ses forces et son courage pour non seulement se remettre sur ses jambes, mais aussi se séparer de Bryan.

Je vais aller chasser.... Je doute que le faisan suffise à seulement te boucher le creux de ta molaire gauche. Repose toi et reste sage. Tu as interdiction de bouger jusqu'à ce que je revienne, et fais attention ! Je vais demander à Gaël de te surveiller ! Il me fera un rapport à mon retour, gare à toi si tu a déraisonné !

A contrecœur, mais motivée à l'idée de pouvoir prendre soin de Bryan, l'elfette se mit en route. La nuit était calme et paisible. Il neigeait gentiment, la neige crissant sous les pas de la perle d'ébène. Elle poussa un léger soupir. Il allait être difficile de chasser dans ces conditions. Elle prit le risque de grimper aux arbres. Les branches étaient glissantes, fragilisées, mais moins bruyantes. Elle tomba plusieurs fois, mais s'étant préparée à ce genre de risques, elle ne se fit guère plus grave que quelques bleus. Et au détour d'un chemin, elle repéra des empreintes dans la neige.... Des sabots de cheval ? Elle n'avait pas le temps de remonter la piste, mais elle se dit qu'elle avait intérêt à rester sur ses gardes. Il lui fallut plusieurs heures pour enfin trouver un jeune cerf. Et il lui fallut encore du temps supplémentaire pour ramener la bête au campement. Elle était essoufflée, sa prise pesant tout de même son poids. Elle la lâcha lourdement devant le feu, avant de se tourner vers Gaël, et de le questionner très sérieusement.

Alors, ton Maître a été sage ou je est-ce que je dois le punir ?

Et le pire, c'était qu'elle attendait une réponse du cheval ! Et tout en attendant, elle se mit à découper le gibier avec sa dague, de grandes tranches pas trop épaisses afin qu'elles ne mettent pas beaucoup de temps à cuir. Elle avait hâte qu'ils mangent, que cette journée se termine et qu'elle puisse reprendre elle-même des forces.


Dernière édition par Shanoa le Lun 14 Jan - 7:14, édité 1 fois

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Dim 13 Jan - 23:43

ll n'avait pu s'empêcher de rire à sa taquinerie de vieillard possessif et imposant, tout en retenant qu'elle n'était pas contre l'idée de l'épouser. L'idée de s'unir à elle  lui plaisait plus que jamais, mais c'était encore trop tôt. D'ailleurs, le mariage était pour lui une chose non nécessaire pour officialiser son amour pour elle, mais...pourquoi pas? Il verrait en temps et lieu. 

-Hum...j'admets que tes futurs prétendants risquent de passer un très mauvais quart d'heure, car même vieux, je ne me séparerais pas de mon épée. Pour ce qui est de ne pas mourir avant toi, et bien, je vais faire de mon mieux...mais il va falloir que tu me dorlote à chaque soir pour que je garde ma forme et mon éternel jeunesse!


Une étincelle rieuse avait éclairé ses gemmes d'ambre, qui s'était malheureusement éteinte avec les confidences de son passé. Tournant ses yeux vers Shanoa, il avait remarqua la tristesse assombrissant son beau visage, ce qui était tout à légitime. Son histoire était très triste et lourde, la vie ne l'avait pas épargné en terme d'épreuves.  Oubliant la gêne, Shanoa vint appuyée sa joue contre la grande paume qui la caressait tout en fermant les yeux, puis tendrement, elle caressa le visage de Bryan, humide de larme. D'un soupir, il ferma à son tour les yeux, savourant la tendresse de ce geste, se disant qu'il en avait rêvé depuis tant de mois. Juste le fait qu'elle le caresse volontairement chamboulait le gaulois, qui pourtant, avait été caressé de bien des manières par de nombreuses femmes. Shanoa l'émouvait plus que jamais et l'attendrissait...surtout quand elle vint déposer son front lisse contre le sien, il soupira profondément, sa main se perdit dans la chevelure blanche, ses doigts caressèrent la nuque fine. Shanoa accepta qu'il soit le gardien de son cœur, chose qu'elle ne croyait  ne pas avoir avant d'éprouver de l'amour pour lui, mais elle ne voulait pas qu'il meurt à cause d'elle. Elle préférait qu'il la blesse ou qu'il la tue, plutôt que de le perdre, sinon, elle mourrait aussi...

-Alors, nous allons devoir faire en sorte que cela ne se reproduise plus, car c'est au-dessus de mes forces de te tuer...je ne pourrais supporter de te perdre aussi...souffla-t-il en la retenant un peu avant qu'elle s'éloigne de lui, les yeux dans les siens. Son regard ambré, encore luisant de larmes, communiquait à quel point il l'aimait et que c'était égoïste de la part de la jeune femme de lui demander une telle chose. L'amour était dans les deux sens, alors ni l'un ni l'autre ne voulait se faire du mal, ni se perdre. C'était ainsi...Bryan la  laissa allé, tout en acquiesçant à sa requête qu'il reste sage et immobile. À sa menace adorable concernant Gaël, il répondit un brin narquois:

-Oh, ne t'en fait pas, je ne désobéirais pas à maître Gaël, au risque de recevoir du crottin en plein visage! 


Il eut un rictus, son regard tantôt si triste s'éclaira doucement d'une lueur de joie, l'ourlet de ses lèvres charnues se retroussa d'un sourire mutin. Qu'allait bien pouvoir lui faire subir son jolie petit chaton d'ébène? Elle était bien capable de se mettre en colère, mais il n'avait pas peur. En fait, elle lui avait montré le pire d'elle-même et il savait que c'était quand elle était dans une transe meurtrière que cela se manifestait. À présent, au-delà de l'entrainement militaire et d'assassinat, il se dit que c'était sa prochaine priorité. Trouver une façon pour que Shanoa ne se laisse pas posséder par cette ombre démoniaque, cette folie meurtrière, ou du moins qu'elle réussisse à la contrôler et à revenir elle-même, dès que l'ennemi serait trépassé. Comment? Il l'ignorait, mais Bryan ne réussit pas à trouver le repos, il avait déjà beaucoup dormir. D'ailleurs, il avait eu une envie pressante d'uriner...D'un petit grognement, il désobéit à Shanoa en se levant, tout en s'enveloppant de sa cape, pour aller trouver un arbre à sa convenance. Marchant lentement, question de ne pas aggraver son état, il atteint l'objectif pour se soulager. Déposant son front contre l'écorce rude, il eut un petit sourire de satisfaction, puis replaçant ses braies, il revient ni vu ni connu à l'abris de fortune construite par Shanoa. Le gaulois ne put s'empêcher de ressentir une certaine fierté devant cette construction inusité. Elle s'était donnée beaucoup de mal pour lui, sans même prendre le temps de se reposer. Il soupira profondément, se disant que c'était vraiment une perle et il remercia les Dieux de l'avoir envoyer sur sa route, même si elle était en partie responsable son alitement. 

Nuada, Ainé...comment vais-je pouvoir l'aider à contrôler sa folie meurtrière? L'amour suffira-t-il? 

L'amour était une force puissante, mais Shanoa allait devoir puiser une force toute autre si la situation se reproduisait. Et elle allait se reproduire, c'était inévitable, car elle aimait tuer. Elle aimait de façon sauvage et démesurée. Cela faisait parti d'elle, ce côté animal, qui secrètement, l'excitait, mais en même temps, elle ne pouvait se permettre d'être un tel danger pour ses proches. Ni pour elle, car cela la détruirait assurément. Elle était déjà si fragile, il l'avait à peine aidé à sortir de ses ténèbres opaques, il ne pouvait se permettre de la voir chuter. Sur cette certitude, il sourit doucement, se disant que jamais il ne pourrait aimé une autre femme qu'elle. Il le savait à présent...elle était autant passionnée, dévouée et même féroce que lui. Car oui, lui aussi, avait commis des atrocités, il aimait le sang, la violence...peut-être que l'âge l'avait tempéré, mais tout de même, il avait un cœur de loup indomptable. Oui, ils se comprenaient parfaitement. Le sourire s'élargit, il ferma les yeux, sa respiration se fit calme et régulière, le sommeil le submergea à nouveau. Un sommeil profond, sans mauvais rêves. Or, ce ne fut pas la voix de Shanoa qui le réveilla, ni même le bruit de la dague défaisant la chair de l'animal, mais bien un bruit sourd tombé du ciel. Ouvrant subitement les yeux, il se redressa pour voir avec surprise le romain qui avait fuit durant le combat tombé à quelques mètres d'eux. 

-Argh...gémit de douleur l'homme en  levant péniblement la tête, le regard écarquillé et  terrifié, fixant le bois. Il n'avait pas encore remarqué la démoniaque elfe en arrière de lui, ni le gaulois qui avait prit son épée. 

-Oh...Obé! Ça, c'était un beau lancé! 
-Ah...Tu trouves?  Je crois plus tôt qu'il aurait pu tombé un plus léger...telle une plume. Hein, idéfix?
-Wouaf!
-Bon chien! Tu veux manger le romain? Oui, tu le veux?
-Wouaf! Wouaf!

Levant un sourcil intrigué, Bryan  dévisage interdit les deux hommes qui sortirent du sous-bois accompagné d'un petit chien blanc et noir. L'un était énorme et roux, l'autre très petit et blond. Tous deux portaient fièrement la moustache et des braies, preuve qu'ils étaient des gaulois. Que faisaient-ils en Armorique? Leur comparse en avait aucune idée, mais quelque chose lui disait qu'il allait le savoir bientôt...

-Ah, le voilà! Alors par où veux-tu que je t'expédie, hein? À Rome, peut-être? S'exclama le gros rouquin d'un ton enjoué en s'approchant du Romain qui se prit à ramper au sol jusqu'à reculer proche du feu où se tenait Shanoa.  
-Non, non...des gau...gaulois...non..
-Eh bien oui, l'ami, nous sommes des gaulois! Ricana son petit compagnon, les mains sur ses hanches. 
-Tout comme moi. Répondit Bryan d'un petit signe de la main, le sourire aux lèvres, vers le blondinet qui haussa des sourcils surpris. Quant au gros homme, il leva les yeux vers Shanoa et il la dévisagea avec une curiosité d'enfant. Sans crier gare, le petit chien s'approcha du cerf et il se prit à le sniffer, puis avec des yeux adorables, il jappa un peu. 

-Oh, pardonnez-lui ses manières, c'est qu'Idéfix est un grand gourmand! Dit alors le gaulois roux en prenant le chien. Il abaissa son regard bleu sur le cervidé et le plus courtois possible, il dit: dite, savez-vous s'il y a des sangliers dans cette forêt? C'est que je meurs de faim.
-Tu meurs toujours de faim, Obé!
-Oh, mais ça va, Astérix! Cesse de parler de mon ventre! Je suis enveloppé, sans plus... Et c'est très mal polie d'interrompre une conversation avec une dame...heu, vous êtes une dame?


En fait, le gros gaulois n'avait jamais vu d'elfe avant, alors il ignorait qu'est-ce que Shanoa était. Bryan se retint de rire, et se raclant la gorge, il demanda:

-Puis-je savoir qu'est-ce vous faites ici? 
-Et vous? Que fait un gaulois si loin de la Gaule? Question le petit d'un air rusé. Le visage de Bryan s'éclaira d'un sourire amusé et il répondit:

-Nous chassons les Romains...mais je vois que vous faites de même. Celui-là faisait parti d'une patrouille qui nous a attaqué.C'est une chance que vous l'avez retrouvé. 
-Ah, il vous a attaqué? Que voilà un très mauvais garçon! Répliqua Astérix d'un regard qui se fit mauvais. Le Romain pâlit, car à présent, il avait aperçu l'elfe noire, et il ignorait qui de ses ennemis, il devait plus craindre. Obé...renvoie le à Rome.
-Avec plaisir! 
-Non, non, non...pité...non


Le gros gaulois n'écouta pas les supplications, il prit le Romain par le collet et avec une force prodigieuse, il envoya le soldat dans les étoiles,  qui allait très sûrement mourir à l'atterrissage. Épaté, Bryan resta sans voix devant cette force de la nature. Voyant son air impressionné, Astérix expliqua fièrement:

-Il est tombé dans une marmite de potion magique quand il était petit. Bon, il se fait tard et il est vrai que nous sommes affamés. Il tourna alors son regard aiguisé sur Shanoa en demanda: Alors, dite moi, demoiselle, ça vous dit qu'on partage ce repas ce soir? Et j'ai ici une bonne bouteille d'hydromel!


D'un rictus, Bryan riva ses yeux vers Shanoa et il acquiesça imperceptiblement de la tête, signe qu'il acceptait que ces deux étranges gaulois mangent avec eux. Reste à voir si l'elfe le voulait aussi...


Dernière édition par Bryan Ludhael le Lun 14 Jan - 18:28, édité 1 fois

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Lun 14 Jan - 8:30

L'elfette pouffa légèrement à la réponse de Bryan, l'observant avec un regard inquisiteur, mais un sourire complice sur les lèvres.

Je vois que certains ne perdent pas le Nord.... On verra, si tu es sage et que tu ne me grondes plus, peut-être que je prendrais soin de toi.

Quitte à y trouver son compte, la démone comptait bien pouvoir placer ses billes à son avantage aussi. Et elle était curieuse de voir si son gaulois de Maître serait capable de se contrôler juste pour avoir sa tendresse. Même si en réalité, cette dernière lui était déjà acquise.... Elle acquiesça plutôt deux fois qu'une lorsqu'il en vint à dire qu'ils allaient devoir faire attention à ne plus se mettre dans des situations aussi critique que tantôt. Elle ne voulait plus jamais revivre ça ! Elle ne voulait plus jamais le blessé ! Cette sinistre expérience avait été largement suffisante pour la traumatiser. Il était d'ailleurs temps de passer à autre chose. Elle ne put retenir un rire à l'énonciation de la terrible sentence de Gaël s'il venait à bouger, avant de s'en aller chasser. Elle n'était pas mécontente de revenir. Lorsqu'elle interrogea Gaël, ce dernier tourna mollement la tête vers elle, la secouant en soufflant plusieurs fois par les naseaux.

Je savais qu'il ne tiendrait pas en place....

Est-ce que Gaël lui avait réellement répondu ? Ou est-ce qu'elle avait profité de la moindre réaction de l'étalon pour donner l'interprétation qui lui plaisait d'avoir ? Seuls les dieux le savaient, mais elle n'eut guère le temps de taquiner son gaulois en lui demandant des comptes, qu'un râle de douleur l'interrompit. Un romain ! Et en plus le romain qui avait eu la forte impolitesse de s'enfuir lors du combat. Elle avait déjà son poignard en main, et elle comptait bien achever cet avorton.

Ho toi !!!

Mais elle n'eut même pas le temps d'amorcer son geste que des voix se firent entendre, ainsi qu'un jappement de petit chien. Deux gaulois débarquèrent de nul part, et avec eux, quelque chose que Shanoa identifia comme une adorable boule de poils blanche, à l'exception du bout des oreilles. En temps normal, l'elfette aurait fuit, déguerpissant en vitesse sans demander son reste. Mais il était hors de question d'abandonner Bryan. De part leur accoutrement, leur dégaine, et aussi leurs propos, la perle en conclut qu'il s'agissait de gaulois. Donc pas des ennemis. Mais elle n'était pas la plus douée pour être sociable. Heureusement, son Maître l'était pour deux ! Et surtout, il y avait un petit chien adorable pour l'aider à se détendre. Elle le vit renifler avec intérêt l'odeur du gibier, et un sourire en coin, Shanoa découpa un morceau de viande. Elle prit le dénommé Idéfix dans ses bras, et lui donna le morceau de viande qu'il s'empressa de dévorer. Lorsque le gros rouquin vint lui confirmer qu'il était gourmand, l'elfette répondit dans un sourire.

Je vois ça.... Il est affamé ce petit chien.

Et sans faire attendre le petit canin, elle lui redonna un morceau de viande, avant que le propriétaire du chien ne lui demande ce qu'il en était de la faune du coin.... Tout en se faisant taquiner par son ami sur son appétit. Shanoa pinça légèrement ses lèvres pour ne pas rire, mais elle n'eut pas besoin de se contenir bien longtemps ! En effet, le fait que "Obé" lui demande avec sincérité et aplomb si elle était bien une dame lui coupa le souffle. A la fois estomaquée et outrée, elle finit par lâcher.

Mais.... Mais enfin !

Retirant sa cape, elle lui montra son physique hautement féminin, l'air de dire "Comment pouvez-vous en douter ?!". Laissant son élève se vexer dans son coin, Bryan commença à interroger les deux gaulois sur la nature de leur présence ici. Shanoa en profita pour plonger son regard glacial dans celui du romain au sol. C'était comme si elle commençait à le tuer rien qu'avec ses yeux.... Ce dernier se souvint de la fureur et de quelle manière horrible elle avait broyé le visage d'un de ses frères d'arme. D'ailleurs, si elle n'avait pas eu Idéfix dans les mains, elle l'aurait exterminé séance tenante. Mais visiblement, ce soir il avait droit à un "voyage" par voie aérienne ! Shanoa observa le romain s'envoler avec de grands yeux ronds. Jamais elle n'avait vu quelqu'un parvenir à ce genre d'exploit !

Whoahou....

Elle s'éloigna d'un pas du gros gaulois, apprenant que cette force surhumaine était due à un bain dans une mystérieuse potion magique. Et il fut question de repas à partager ou non. Shanoa se retrouva prise au dépourvue. Elle ne savait absolument pas comment réagir ou quoi dire dans ce genre de situation, et d'un coup d’œil rapide, elle vint chercher la solution auprès de son Maître. Elle aurait pu se cacher derrière lui, elle l'aurait fait ! Celui-ci semblait enclin à ce qu'il reste.

~Pourquoi c'est toujours quand on est fatiguée que les hommes décident de ramener des amis à la maison pour manger ? .... Mais qu'est-ce qu'il me prend moi ?!~

La perle se ressaisit et s'empressa alors de répondre.

Hé bien.... Pourquoi pas ? Nous ne pourrions pas manger ce cerf à nous deux de toute façon. Il y en aura bien assez pour nous cinq !

Elle avait compté Idéfix dans le lot, car pour elle les chiens aussi avaient le droit de manger du gibier. Puis son regard vint se poser sur "Obé" et elle se mit à réfléchir.

Quoique je me demande si je ne vais pas repartir à la chasse quand même....

Vu le gabarit du gros rouquin, elle n'était plus si sûre qu'un seul cerf soit suffisant....

J'ai vu des empreintes de cervidés et de sangliers également. Je suis sûre qu'il doit aussi y avoir des lièvres et des faisans.... Je vais finir de préparer ce cerf, et s'il s'avère que cela fait juste, je retournerais en chasse.

Elle se remit à la tâche, mais cette fois elle se mit dans l'optique de préparer toute la bête. Elle la débarrassa de sa peau, la débita en morceau qu'elle mit à cuire, tout en refilant des morceaux à Idéfix avant de lui donner un bel os à ronger. Pendant que la viande se faisait cuir et retourner, on servit l'hydromel. Shanoa se souvint que Bryan en avait parler lors de sa première mission, lorsqu'ils voulaient la fêter. Mais cela ne s'était jamais fait, et elle ne savait donc toujours pas ce que c'était. Elle prit la bouteille qu'on lui tendit, sentant curieuse l'odeur de la boisson.

C'est drôle, ça sent le miel !

L'hydromel avait une odeur très sucrée, ce qui attirait l'elfette, beaucoup plus que l'odeur de la cervoise. Mais cela restait de l'alcool !  Elle ne put prendre que quelques gorgées avant de s'arrêter subitement. Bien que légère, la sensation de brûlure de l'alcool était présente. Et rendant la bouteille, elle se mit à tousser en grimaçant.

Ouf ! Ça chauffe !

L'elfette n'était définitivement pas habituée à boire des alcools, quels qu'ils soient.... Néanmoins, cela fut suffisant pour lui mettre le rouge aux joues ! Se remettant de cette découverte, elle retourna la viande, dont certains morceaux commençaient à être saignants, là où les plus gros étaient encore crus. Elle était venue prendre place aux côtés de Bryan, dont la présence la rassurait. Et de plus, des deux il était celui le plus en forme et le plus apte à faire la conversation pour le moment !

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Lun 14 Jan - 19:39

Quand Shanoa dévoila ses formes très féminines  à Obélix, celui-ci eut le rouge aux joues et il bafouilla en tripotant l'une de ses tresses d'un air gêné sa tresse:

-Oh, heu... vous êtes bien une dame...c'est une dame Idéfix, soit poli! En plus, elle est jolie!
-Wouf! 

Il se racla un peu la gorge, tandis que le petit blondinet  roula des yeux exaspérés. Bryan avait plissé légèrement les yeux, tandis que son sourire s'élargit devant la maladresse du gros homme, qui finalement gagna tout son respect avec sa force de titan.  Alors, après que le romain est prit littéralement son envol, l'elfe daigna dépecé l'entièreté du cerf pour nourrir tous ces guerriers, petit, gros et costaud, ainsi que le petit chien qui fut très reconnaissant d'avoir un os. Obélix eut pour lui un regard doux et il dit:

-Oh, merci pour l'os...Idéfix adore les os! Un jour, il a réussit à nous sortir d'une pyramide et je lui ai offert une montagne d'os. Hein, mon chien?

Celui-ci ne répondit pas de son mignon jappement, il était trop occupé à gruger son repas favori.

-Vous êtes allés en Égypte? Demanda Bryan surpris, tout en acceptant la bouteille d'hydromel que le petit blond lui offrit. Celui-ci acquiesça, puis il jeta un coup d’œil à Obélix qui signifiait: tu parles trop, gros abrutis, mais voyant l'intérêt de son compatriote, il haussa les épaules en expliquant brièvement:

-Oui, il y a longtemps. Nous avions un service à rendre à un architecte égyptien, ami du druide de notre village. Enfin, c'est une longue histoire et j'ai trop faim pour la raconter.
-Oh, moi aussi j'ai très faim! Tu te souviens, Astérix, du gros homard au banquet de Cléo...Aye! Mais ça fait mal! 
-C'est tout mérité!


Obélix venait de recevoir un coup de coude de son petit compagnon, ce qui fit froncer les sourcils sombres de Bryan. Ces deux là semblaient de grands cachottiers,  mais ils ignoraient qu'ils avaient à faire à un espion, excellant dans le domaine de l'information. 

-Cléopâtre, je présume? Je l'ai déjà rencontré une fois. Une Reine de caractère, au profil extraordinaire. Avoua-t-il d'un ton léger, tout en jetant un coup d’œil à Shanoa, qui venait de terminer de dépecer sa viande. Indifférent au regard interloqué des gaulois, il dit à son adresse: Sha, pas la peine de retourner chasser. Ces messieurs en auront suffisamment pour se remplir la panse! Au fait, je m'appel Bryan. 

Rivant son regard dans celui du petit blond, il porta à nouveau la bouteille à ses lèvres. Était-ce une feinte de sa part d'avoir rencontré la grande Reine d'Égypte? Plus ou moins...disons qu'il l'avait aperçu aux côtés de César et  il avait été fasciné par ce regard très sombre, brillant d'intelligence. Astérix pencha légèrement la tête sur le côté, le dévisageant d'un air à la fois intrigué et rusé.

-Toi? Tu as rencontré la Reine d'Égypte? À quelle occasion?
-Je te retourne la question. Et tu ne m'as pas répondu, tout à l'heure. Pourquoi des Gaulois sont en Armorique? Ce n'est pas la guerre qui manque en Gaule, ni les Romains. 
-Nous sommes en mission! Répondit spontanément Obélix, puis prenant un air énigmatique, qui le rendit très comique, il se pencha vers Shanoa en soufflant: secrète! Oui...oui!
-Oh, mais le gros lourdaud! Il va se taire à la fin! S'exclama rouge de colère Astérix en tournant vivement vers le gros rouquin qui s'empourpra. Une mission secrète ne doit pas être dit qu'elle est secrète! Sinon, elle n'est plus secrète!!!! Par toutatis, il va me rendre fou !
-Heu...pardon monsieur Astérix de faire défaut à votre intelligence suprême, mais un, je ne suis pas gros, ni lourdaud, et deux, tu m'accuse à tord et travers! Je n'ai rien dit de mal! Mais rien-du-tout!

Bryan se mordit légèrement la lèvre inférieure pour se retenir de rire, tandis que son bras fort vint étreindre le corps fin et chaud de Shanoa contre lui. Celle-ci venait de s'étouffer un peu avec l'hydromel, ses joues avaient pris une très jolie teinte de rose. Tournant son attention vers elle, il embrassa doucement son front en murmurant taquin:

-Ne boit pas trop vite, ma perle, tu vas être ivre avant l'heure.  Oubliant les deux nigauds qui continuaient à s'obstiner sur le manque de subtilité du rouquin, il murmura à son oreille effilée: merci de prendre soin si bien de moi et de mes nouveaux amis.

Bryan  lui un clin d’œil affectueux et discrètement, il lui caressa sensuellement le bas du dos, tandis que l'espion sentit un petite langue lui lécher son autre main. C'était le petit chien blanc, aux oreilles noires, qui était venu lui réclamer de l'attention, vu que son maître était trop occupé à bouder, un morceau de viande en bouche. Le ténébreux caressa la petite tête, puis l'homme tourna ses yeux d'ambre vers les deux hommes en disant:


-Eh bien, ça tombe bien, nous aussi nous sommes en mission. En autant que cela soit contre les Romains, cela me va! 

Cette simple phrase fit taire un momentanément les deux compagnons qui le dévisagèrent encore avec surprise, puis d'un sourire complice, Astérix affirma:

-Compte sur nous, l'ami, il s'agit tout à fait de faire du tord aux Romains. 
-Oh oui! Il nous faut juste réussir à trouver cette plante rare et notre druide va pouvoir fabriqué une marmite de...
-Obééééé! 
-Mais quoi? J'ai rien dit! 


Un grand rire franc les fit  sursauter, ils dévisagèrent interrogateur l'autre gaulois qui venait d'éclater de rire. Le bras serra un peu l'elfe sous l'effet de l’hilarité, et reprenant son souffle, Bryan affirma: 

-Oh...vous deux...vous faites ma journée...Il secoua un peu la tête et retrouvant son souffle, il remit la bouteille dans les mains du petit gaulois en disant ingénu: allons, n'en dites pas plus. Cependant, j'ai toujours cru que cette fameuse marmite de potion magique était pure légende. Visiblement, ce n'est pas le cas, vu ta force. Cela serait bien que nos troupes en aillent quelques gourdes, non?
-Ah ça, non. Elle est réservée qu'aux membres de notre village! Répondit Astérix qui se rendit compte qu'il venait lui aussi de trop en dire. Décidément, ce ténébreux savait y faire pour obtenir des informations. 
-Je vois...

Une étincelle malicieuse éclaira le regard de miel, ce qui ne dit rien qui vaille au petit blond et il se rembrunit en avalant sa bouchée de cerf. Obélix, qui n'avait rien remarqué de l'échange de ces deux esprits aiguisés, tourna son attention vers Shanoa pour la complimenter bon enfant:

-Votre cerf est délicieux! Je peux même vous dire qu'il est aussi bon que notre sanglier à la croque au sel! Heureusement que je ne suis pas aussi gourmand qu'Idéfix, car je l'aurais manger à moi tout seul!


Dernière édition par Bryan Ludhael le Mar 15 Jan - 11:21, édité 1 fois

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Mar 15 Jan - 5:27

Shanoa manqua de pousser un soupir de soulagement lorsque le gros gaulois sembla enfin remarqué qu'elle était une femme.... Mais elle ne se priva pas d'afficher un air satisfait lorsqu'il la complimenta sur sa beauté, un sourire venant chasser son air vexé.

Merci du compliment.

Un sourire qui grandit davantage en voyant l'air gêné du gaulois, qui avait quelque chose de franchement amusant, et aussi mignon dans un sens. Heureusement que la maladresse du rouquin trahissait une certaine innocence, sans quoi il y aurait eu un loup noir qui n'aurait pas vu cela d'un bon œil. La viande préparée, Shanoa attrapa un peu de neige et s'en frotta les mains pour pouvoir se débarrasser du sang de l'animal. Tout en faisant, elle écoutait avec un sourire poli et une oreille un peu distraite le gros gaulois lui expliquer l'attrait du chien pour les os.... Et un voyage dans des pyramides ?!

Des pyra-quoi ?

Et voilà que Bryan s'y mettait en parlant de l'Egypte. Shanoa devinait qu'il devait s'agir d'un pays étranger et sûrement lointain. Mais ne connaissant rien d'autre que le nom, elle ne pouvait pas faire grand chose d'autre qu'écouter.... Surtout que le petit futé des deux gaulois semblait particulièrement mécontent du côté bavard de son ami. Ce qui rendait la chose subitement beaucoup plus intéressante. Qu'est-ce que ces deux là cachaient, et pourquoi ils le cachaient ? Dans l'absolue, elle n'avait sûrement pas besoin de le savoir mais.... Elle était une fichue curieuse !  Mais son Maître vint terminer la phrase du rouquin, parlant ainsi d'une reine, au profil remarquable selon lui.... Détails qui ne manqua pas de faire tiquer la démone, qui fit rouler ses yeux vers son gaulois, de manière fugace. Elle ne voulait pas se laisser atteindre plus que ça pour rien, et décida de ne pas prêter attention à ce détails. De quoi pourrait-elle être jalouse ? D'une reine ? A la beauté si saisissante qu'aujourd'hui encore, son loup noir s'en souvient ? Elle serra les dents en se disant qu'elle ferait mieux de penser à autre chose avant de se mettre à grogner. Pourquoi pas repartir à la chasse tiens, ça lui ferait prendre l'air et elle penserait à autre chose. Mais à croire que Bryan lisait dans ses pensées, car voilà qu'il vint lui préciser qu'il y aurait suffisamment à manger pour tout le monde. Sa tentative de fuite se solda par un échec avant même d'avoir commencé ! Elle acquiesça d'un mouvement de tête silencieux, reportant son attention sur autre chose.... Le décors, le feu, la viande tiens ! Elle se mit à retourner la viande.

Mais non pas sans continuer de tendre l'oreille ! Elle appris ainsi que cette fameuse reine était donc la reine d'Egypte. Tout s'expliquait.... Mais comment son gaulois en était venue à la rencontrer, le mystère demeura entier ! Même le petit gaulois blond ne parvint pas à obtenir de réponse ! Mais la perle d'ébène se réservait le droit d'en demander un peu plus à son Maître quand ils ne seraient plus que tous les deux. Pour l'heure, c'était comme une sorte de petit jeu qui s'était installé entre le petit blond et le grand brun. A qui en allait en apprendre sur l'autre ! Sauf que le blond partait avec un désavantage de taille, un gros rouquin pas très discret qui répondit avant même que l'autre ne puisse lui dire de se taire. Mais le pire, ce fut lorsqu'il vint chuchoter à Shanoa que cette mission était secrète. L'elfette commença à se mordiller la lèvre inférieure pour ne pas éclater de rire lançant un regard entendu à son Maître. Et il fut d'autant plus difficile pour elle de ne pas rire face à la scène de ménage qui suivit entre les deux gaulois. Elle tentait de respirait calmement pour contenir une hilarité qu'elle avait de plus en plus de mal à faire taire. L'hydromel lui apporta une diversion qui était la bienvenue. Mais ce n'était rien face à ce bras puissant qui vint l'étreindre subitement, suivit d'un baiser qu'elle n'avait pas vu venir ! Si l'alcool lui avait mis un peu de rouge aux joues, à présent elle était complètement rouge ! Son cœur s'était emballé et pour cause.... C'était la première fois que Bryan se montrait aussi proche et aussi affectueux envers elle en public.

Si Shanoa était une prodige du combat et de l'assassinat, elle était bien ingénue sur l'amour et les relations sociales. Néanmoins, elle ne repoussa pas son amant pour autant ! Elle n'avait jamais boudé les bras de son gaulois, et elle ne comptait pas commencer ce soir. Elle voulut se blottir contre lui mais.... Elle n'osa pas. Pas devant des gens qu'elle ne connaissait pas. Sa timidité dans ce domaine pouvait se lire sur son visage.

O-oui....

Elle lui adressa un petit sourire tendre en réponse à son dernier murmure. Et son visage parvint à s'empourprer encore plus lorsqu'elle sentit la main de son Maître venir se perdre avec allégresse dans le bas de son dos. Elle n'était pas habituée à ce genre de contacte, et faisait de son mieux pour rester le plus naturel possible.... Même si à continuer ainsi, elle allait finir par dégager de la vapeur à rougir et chauffer de la sorte. Mais ce fut au tour de Bryan de se montrer bavard en avouant être en mission également. Shanoa arqua un sourcil en l'observant, dubitative. Elle connaissait son espion de Maître, et s'il y a bien une chose qu'elle savait de lui, c'est qu'il ne délivrait jamais que les informations qu'il voulait bien donner. Ce n'était pas un détail qui lui avait échappé donc, mais pourquoi avait-il choisi de leur livrer cette information ? Encore une chose à lui demander plus tard. Mais pour l'heure, elle rentra dans son jeu, et décida d'imiter le petit blond. Elle mit ses poings sur les hanches et feignit de gronder son gros loup noir.

Hé bien ! Nous n'aurions pas été crédible à prétendre que nous étions là pour faire la cueillette des champignons, en pleine saison froide ?! Est-ce que monsieur doit te faire le rappel de ce qu'est une mission secrète ?!

Elle avait du mal à garder son sérieux, d'ailleurs, elle n'était pas parvenue à masquer son large sourire amusé. Est-ce qu'on pouvait dire que leur mission était secrète, vu que chacun ici pouvait deviner qu'il s'agissait de causer de gros soucis aux romains ? Dans le fond non. Il n'y avait bien que la forme qui demeurait secrète, mais cela, chacun des deux duo le gardait pour lui.... Ou presque ! Le fameux "Obé" gaffa encore !

~Ne pas rigoler ! Ne pas rigoler ! Ne pas rigoler ! Ne pas rigoler !~

Shanoa avait pris une profonde inspiration pour ne pas éclater de rire, mais d'entendre Bryan s'esclaffer, elle n'y tint plus et se mit à rire de bon cœur à son tour, se tenant même à Bryan. Chose qui lui permit d'ailleurs de ne pas se remettre à rougir comme une tomate lorsqu'il vint l'étreindre un peu plus fort. Son maître eu pitié d'eux, et ne poussa pas davantage le pauvre rouquin à se trahir, au risque de se faire sérieusement réprimander par son ami. Néanmoins, Shanoa ne put s'empêcher de regarder l'espion d'un air interrogateur lorsqu'il aborda une mystérieuse potion magique, celle qui visiblement avait donné à Obé sa force surhumaine. Ainsi donc, Bryan était au courant de son existence. Mais avant même qu'elle ne lui demande pourquoi tous les gaulois n'avaient pas pris de cette potion pour repousser les romains, elle eut réponse à sa question. Elle remarqua alors cette étincelle dans le regard de son Maître. Et elle sut tout de suite que cela ne présageait rien de bon pour le petit blond, qui d'ailleurs ne semblait pas forcément tranquille non plus. Est-ce que tout cela n'allait pas finir par un vol de potion ? Infiltrer un village de gaulois surpuissants pour leur voler le secret de leur puissance était tout de même très osé ! Mais ce n'était pas le genre de chose qui effrayait Bryan.... Elle lui demanderait ce qu'il avait en tête plus tard.... Pour l'heure elle se faisait complimenter sur sa cuisine par le gros rouquin.

~Je ne suis pas sûre que ce soit Idéfix le gourmand....~

Ho vous savez ce n'est pas grand chose, hé hé ! Mais merci, je vous crois sur parole quand vous me dites que vous auriez bien dévoré ce cerf à vous tout seul....

~Du sanglier en croûte de sel ? Ils ont donc accès à beaucoup de sel facilement ? Leur village doit-être près de la mer alors.... Mmmmh.... J'en parlerais à Bryan.~

Vous avez d'autres spécialités culinaires par chez vous ?

Elle tenta sa chance pour en apprendre plus à son tour. Si sa réflexion sur le sel s'avérait juste, elle pouvait peut-être en apprendre davantage par le biais détourné de la cuisine. En espérant que la conversation semble suffisamment anodine et innocente pour ne pas éveiller les soupçons du dénommé Astérix.... Ledit "Obé" ne semblait pas un problème sur ce côté mais pour le reste.... Ce n'était plus un humain, c'était un ogre ! Elle l'avait vu engloutir la viande comme s'il s'agissait d'une poignée de baies sauvages ! Son morceau de viande lui paraissait bien ridicule comparé à ce qu'il avait pu avaler. Mais de toute manière, il ne lui en avait pas fallu plus. La fatigue aidant, elle finit par se reposer doucement et timidement contre son Maître, économisant son énergie pour rester éveillée. D'ici là à ce que ces deux là dorment là pour profiter du feux et du campement de fortune, il n'y avait pas loin. Ce qui contrariait quelque peu l'elfette. Déjà parce que s'ils étaient là, elle ne pourrait pas questionner en paix son gaulois. Et ensuite, parce qu'elle aurait bien aimé avoir un peu d'intimité pour dormir à son aise avec lui. Tout était si jeune entre eux deux, et si nouveau pour elle. Pour l'heure, elle était encore très pudique et timide. Elle avait beaucoup à apprendre, et à découvrir.

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Mar 15 Jan - 21:13

Bryan était un homme subtile et déterminé, surtout quand il s'agissait d'obtenir une information précise qu'il considérait importante. Or, dès que le petit gaulois s'était vanté que la force de son gros compagnon provenait d'une potion magique,Bryan s'était posée cette question: est-ce que cette potion magique existe toujours? Et surtout, où la trouver? Voilà pourquoi il avait accepté la présence de ces deux hommes, autrement, il aurait refusé de partager ce bon cerf qui avait prit tant d'énergie à Shanoa à chasser et à dépecer. C'est ainsi qu'il avait entamé une discussion sur leur voyage en Égypte, s'intéressant de près à ce qu'ils avaient bien pu faire là-bas...des gaulois au banquet de Cléopâtre? Pourquoi? Ils avaient parlé d'un architecte égyptien, ami d'un druide...Réfléchissant, Bryan se dit que cela devait avoir encore un rapport avec cette fameuse potion, sinon, pourquoi un égyptien leur aurait demandé de l'aide? Architecture voulait dire construction, donc peut-être que l'homme avait eu besoin de bras, ou plutôt dans leur cas, d'une force extraordinaire pour aider les ouvriers à construire un bâtiment...pour Cléopâtre en personne, peut-être? Soudain, Bryan se souvient d'avoir entendu dire que l'un des palais de la reine d'Égypte avait été construit en un temps record, trois mois précisément. Ce souvenir lui arracha une étincelle énigmatique, il sourit furtivement, très satisfait du lien qu'il venait de faire. Voilà pourquoi ils avaient été en Égypte....Or, l'espion comptait  se servir de  leur potion pour sauver son peuple et mettre en déroute les Romains. S'ils avaient aidé les égyptiens, pourquoi pas  eux? C'était légitime! Tant pis s'ils obstinaient à refuser, il allait trouver un moyen de se la procurer d'une façon ou d'une autre. 

Bien que fort, Obélix avait une innocence d'enfant que Bryan se servit à son insu. Car oui, chaque question qu'il posa était tel un entonnoir menant ses interlocuteurs vers où il voulait en venir et comme espéré, par des déductions lancées à la volé, les gaulois avaient parlé.  Le petit blond fut méfiant certes, mais ses réactions en disaient long, et le gros roux, et bien, c'était un moulin à parole irréfléchi. C'est ainsi que Bryan apprit qu'ils avaient toujours cette potion magique, dont ils semblaient vouloir garder le secret, et il se demanda alors où se trouvait leur village. Sûrement proche de la mer...pensa l'espion en entendant Obélix confié à Shanoa que le cerf était aussi bon que leur sanglier à la croque au sel. D'ailleurs, quand Shanoa s'était mise à jouer le jeu de l'indigner, lui reprochant d'avoir trop parler, une lueur narquoise avait fait brillé regard malicieux de son amant et d'un sourire moqueur sur les lèvres, il avait répliqué:

-Eh bien...c'est toi qui vient de leur avouer que notre mission fut secrète...Disant cela, il lui pinça furtivement la hanche, tout en déchirant de ses dents, tel un fauve sauvage, un morceau de viande tendre. Shanoa ignorait encore l'importance des mots, elle allait en prendre conscience à force d'apprendre de lui. Pour l'heure, la suite de la conversation fut très intéressante pour le guerrier, car Astérix venait de confirmer ce qu'Obélix n'avait pas  terminé d'avouer...la marmite était bien celle de la potion magique. La plante rare ne l'intéressait guère, car de toute façon, Bryan ne possédait pas les autres ingrédients. Non, ce qu'il voulait maintenant c'était de savoir où trouver leur village, plus précisément le druide qui fabriquait cette potion. Le regard de Bryan s'était éclairé un peu plus de cette lueur rusée qui fit enrager intérieurement Astérix. Celui-ci était habitué à être brillant, mais là, devant ce grand brun, son intuition lui soufflait qu'il était tout aussi brillant que lui et surtout, qu'il était dangereux. À récapituler, il ne savait rien de cet inconnu, mis à part qu'il n'aimait pas les romains et qu'il voulait accomplir une mission avec cette étrange créature qui était très proche de lui. Mis à part cela, l'homme en connaissait plus sur eux qu'eux sur lui. Confrontant le regard du gaulois; qui lui faisait pensé à celui d'un loup, il écouta à peine les dires d'Obélix. Celui-ci était tout heureux que la jeune elfe lui demande les autres spécialités de son village, car la nourriture était son sujet préféré, ainsi que la taille des menhirs et sa technique raffinée pour expédier les Romains au ciel. 

-Oh...eh bien il y a le sanglier au miel, et hum...le sanglier fourré au faisant aux pommes...mais mon préféré est  bien le sanglier à la croque au sel! Un jour, si vous venez par chez nous, je vous ferais goûté!
-Venez-vous de chez les Éduens pour aimer autant le sanglier? Demanda un brin moqueur Bryan, tout en reprenant la bouteille d'hydromel qui fit à nouveau sa tournée. Obélix s'apprêta à répondre, mais contre toute attendre, ce fut Astérix qui protesta le visage rouge:

-Comment ose-tu nous comparer à ces Éduens belliqueux? Nous venons d'ici, d'Erquy, par toutatis! C'est...

Astérix s'interrompit soudain, fixant d'un air interdit Bryan, comprenant qu'il venait de révéler la seule information possible qui protégeait la potion magique de cet inconnu. Habillement, il avait joué dans sa fierté de Gaulois et Astérix sut qu'il l'avait fait exprès. Le grand brun eut un sourire satisfait et il porta à ses lèvres charnues la bouteille, tout en soutenant le regard bleu. S'assombrissant, le blondinet souffla en se levant:

-Obé...il est temps de partir.
-Quoi déjà? Mais j'ai à peine terminé   mon troisième morceaux de cerf!
-On chassera du sanglier en chemin. Viens! 

Sans autre mot, même pas un remerciement, Astérix s'en alla. Dépité, Obélix tourna son attention vers Shanoa et Bryan en s'excusant:

-Pardon, il est très mal poli. Merci pour ce cerf et ce feu! Aller, viens Idéfix!
-Wouf! 


Le petit chien se délogea des bras de Shanoa pour trouver réfugier dans ceux de son gros maître. Bryan suivit Idéfix du regard, puis le reportant sur Obélix, il dit d'un sourire sincère:

-J'espère vous revoir bientôt! Est-ce qu'Erquy est loin d'ici?
-Oooh non! C'est situé au nord de l'Armor...
-OBÉ!
-J'arrive! J'arrive! Ah,  mais quelle impatience!

Le gros homme soupira d'exaspération et haussant les épaules, il alla rejoindre son compagnon et leurs voix se perdirent dans la forêt. Leurs silhouettes si particulières l'une à côté de l'autre étaient éclairée par la lumière du levé du soleil.  Le ciel était coloré  de doux reflets violets et orangés, parsemés d'épais nuages d'un bleu foncé. Oui, la nuit avait passé très vite, mais cela avait été fructifiant. Après un silence, Bryan vida la bouteille, puis d'un soupir, il tourna son attention vers Shanoa. L'étreignant un peu plus contre lui, il demanda mutin:

-Ça te dit, un de ces jours, qu'on aille savouré du sanglier à la  croque au sel?  Leur village semble des plus agréables...

Les doigts de l'espion vinrent doucement caresser la nuque de la jeune femme, ses yeux ambrés, brillant de malice, se perdirent dans cette eau pure. Il ne s'en lasserait jamais...

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Mer 16 Jan - 7:25

Lorsque son gros loup noir vint la taquiner en affirmant qu'elle venait d'informer les deux autres gaulois que leur mission était secrète, l'elfette adressa un dubitatif à son Maître. Certes, Obé était certainement à dix mille lieues de se douter que leur mission était secrète, et il suffisait de le regarder pour comprendre que le gros rouquin s'en fichait éperdument. Son morceau de cerf était infiniment plus intéressant à ses yeux. Mais pour ce qui était du petit blond, l'affaire était tout autre. Shanoa avait bien vu sa ruse et son intelligence, et pour cause. Elle voyait la même dans les yeux de Bryan ! Celui-là n'était pas idiot, et dès leurs premiers échanges sur la raison de leur présence mutuelle ici, il avait compris.... Aussi sourire en coin, elle rétorqua malicieusement à son gaulois préféré.

Je crois que personne n'est dupe à ce sujet, mon cher...


Elle se mit soudainement à tressaillir, sentant un pincement au niveau de sa hanche ! Elle comptait punir sévèrement la main incriminée, mais elle retint son courroux en voyant qu'il s'agissait de celle de Bryan. L'air renfrognée, elle jeta un regard en coin à son loup noir qui était entrain de dévorer sa viande, et se saisit de l'occasion pour jouer des représailles. Sourire en coin, et profitant qu'il soit occupé avec la bouche pleine, elle vint donc lui mordre l'oreille ! Enfin, plutôt lui mordiller à vrai dire, elle n'y allait pas pour lui faire mal, juste pour l'embêter.... Mais pas que. Usant de la proximité qu'elle avait à présent, au moment de lui relâcher l'oreille, elle inclina légèrement la tête pour dissimuler quelque peu son visage dans la pénombre, et murmurer à son Maître.

N'oublie pas que ce que tes questions peuvent aussi en dire long sur toi....

Si elle avait bien retenue une chose à l'occasion d'une découverte inattendue d'un certain QG, c'était que celui qui cherchait à découvrir quelque chose interprétait rapidement toutes les informations qu'il trouvait. Aussi, lorsque Bryan avait trouvé l'excuse d'être venu chasser du romain pour justifier leur présence dans cette forêt, le blondinet avait adopté le même prétexte. Mais plus tard, dans la conversation, il avait lui-même brisé cette excuse ! Il avait, à très juste titre d'ailleurs, fait remarquer à Astérix que des romains, il y en avaient partout en Gaule. Et que cela ne justifiait donc pas leur présence en Armorique, lui permettant ainsi de lui redemander une fois encore ce qu'ils y faisaient. Mais en brisant l'alibi du gaulois blond.... Il avait également brisé leur propre alibi, puisqu'ils avaient le même. Et si le blondinet avait pu avoir le moindre doute quant au fait que le loup et la perle noir n'étaient pas là par hasard, le fait que Bryan ait parlé de mission par la suite avait dû finir de le convaincre. Shanoa pensait que sa remarque murmurée à son espion favori suffirait à lui faire comprendre son raisonnement. Mais elle se disait qu'au pire, elle lui expliquerait sa réflexion plus tard. Pour l'heure elle essayait d'en apprendre plus à son tour. Tout pouvait l'aiguiller, un certain type de légumes, de plantes aromatiques ou même un gibier particulier, tout pouvait être propre à une région ou même un village. Mais la réponse du gros rouquin ne l'aida guère plus.... Il semblait faire une fixation sur les sangliers !

Bryan vint à son tour intervenir, parlant des Éduens. Pour Shanoa c'était un moyen de savoir si ces deux-là venaient du coin cité. Elle tout en refusant l'hydromel, elle ne se doutait pas que cette comparaison allait faire bondir le blondinet. En effet, l'elfette n'était pas très au fait des ressentis que pouvaient avoir les gaulois vis-à-vis des Éduens. Elle ne connaissait rien aux histoires gauloises, ni aux réputations de chaque région. Aussi elle afficha un air surpris à la réaction d'Astérix, avant de réprimer un sourire en entendant le nom de l'endroit où se situait son village. Elle continua de manger son bout de viande, comme si l'information lâchée était anodine. Bryan le savait, jouer les imbéciles étaient l'un des points forts de sa protégée ! Cela l'avait même copieusement énervé d'ailleurs.... Mais ici, il en serait autrement.


~Bien joué mon gros loup ! Une vraie main de Maître !~

Elle aurait bien voulu rire du départ des gaulois, mais elle prit sur elle pour ne rien laisser paraître. Elle relâcha Idéfix, tout en écoutant le pauvre rouquin s'excuser. Elle lui adressa un sourire doux, avant de lui répondre malicieusement.

Ce n'est rien, je sais ce que c'est. Bryan aussi est ronchon lorsqu'il est fatigué.

Ce n'était pas vrai, enfin quoique, mais l'important n'était pas que ce soit vrai ou non, c'était juste le plaisir de l'embêter ! Mais lorsque Bryan parvint à faire dire à Obé où se situait leur village, Shanoa plaqua sa main sur sa bouche pour étouffer ses rires. Surtout que Astérix venait encore de le rappeler à l'ordre. La démone les observa partir, scrutant consciencieusement les ombres et dressant l'oreille. Ce ne fut qu'une fois qu'elle fut assurée qu'ils n'étaient plus là, qu'elle se laissa aller à se blottir contre Bryan, partageant même son soupir. Le jour allait se lever.... Est-ce qu'elle allait seulement pouvoir dormir, ou est-ce qu'elle allait devoir attendre la prochaine nuit pour se reposer ? Elle verrait bien ce que son Maître allait décider de faire. Pour l'heure il vint perdre son irrésistible regard doré comme le miel dans le sien. Et à sa proposition qui était tout sauf innocente, elle lui répondit avec un sourire complice.

Pourquoi pas ? Ils sont tellement drôles ces deux là, et Idéfix est adorable.... Leur village doit être très accueillant.... On pourrait en rapporter un souvenir.... Mais quelque chose me dit que ça ne sera pas facile d'en trouver....

Elle frotta ses yeux pour essayer d'en chasser la fatigue, avant d'interpeller son gaulois sur un point en particulier, les autres ayant trouvé réponses au fil de la soirée.

Dis-moi.... Comment as-tu fait ton compte pour rencontrer cette fameuse et..... Visiblement inoubliable reine d'Egypte ? Cette Cléopâtre qui t'as tant marqué....

Elle avait dû faire un gros effort pour rester tout à fait calme, et le questionner l'air de rien. Mais au fond d'elle, elle n'aimait pas l'idée qu'une reine puisse lui plaire. Elle se consolait en se disant que cette dernière était loin, et qu'actuellement, c'était elle qui était dans les bras de son loup, et personne d'autre ! Confortablement installée contre son Maître, elle savourait ses bras forts, sa présence rassurante. Elle vint passer ses doigts sur la clavicule de Bryan, passant et repassant doucement là où elle avait enfoncé son poignard. Elle avait encore du mal à oublier ce qu'il s'était passé plus tôt dans la journée, et elle s'en voulait toujours terriblement, mais silencieusement. Elle tentait de se rassurer, de se consoler en sentant encore et encore la disparition de sa blessure. Comme pour se répéter "elle n'est plus là, c'est fini". Elle lui demanda alors distraitement.

Quand devons-nous lever le camp ?

Si elle devait passer sur son repos, autant qu'elle se remette en activité de suite pour se maintenir éveillée. Elle avait déjà fait une nuit blanche à l'auberge, donc elle savait qu'elle pouvait tenir un journée sans dormir. Mais qu'elle devait rester active pour ne pas sombrer dans la fatigue. Levant son regard vers Bryan, elle commença à lever timidement une main vers son visage pour le caresser. Elle avait beau être blottie contre lui, elle n'osait toujours pas venir le caresser franchement. Comme si elle allait se brûler les doigts à le toucher sans permission, ou comme s'il allait la repousser. Elle essayait de voir dans le regard du loup si elle pouvait mener son geste à terme, ou s'il valait mieux qu'elle arrête son geste tant qu'il était encore temps. L'initiative et la volonté était là, mais l'assurance et l'expérience manquait cruellement.... Elle d'ordinaire si assurée dans ses entreprises, elle était touchante dans sa candeur et sa timidité insoupçonnée. C'était ses débuts.... Ils disparaîtraient bien vite, mais pour l'heure Bryan pouvait les admirer et les savourer. Bientôt cette timidité et cette gêne ne seraient plus....

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Mer 16 Jan - 22:28

Aux petites dents exploratrices venant mordiller son lobe d'oreille, Bryan avait eu un petit sourire de plaisir, même s'il était très étonné que Shanoa ose une telle caresse, un brin tigresse. Or, à son murmure, le sourire du bel homme s'affaissa et il acquiesça en silence, comprenant tout à fait ce qu'elle voulait dire. En fait, l'espion n'ignorait pas que poser des questions et donner des informations étaient un risque à prendre pour savoir davantage sur son interlocuteur. Dans le cas de ces deux gaulois, plus particulièrement d'Astérix, il se doutait bien que celui-ci soupçonnerait que Shanoa et Bryan aussi n'étaient pas là par hasard, surtout en venant affirmé qu'ils étaient là pour une mission contre les Romains. Mais voilà, cette information était trop vague et peu inquiétante,parce que Bryan avait choisi de dire que le nécessaire pour gagner leur confiance, sans trop en révélé. C'était cela la différence entre les deux hommes, l'un avait mené parfaitement la barque, l'autre était parti à la dérive et pour faire bonne figure, il s'était tout simplement éclipsé avec son gros compagnon. À présent, l'espion fut soulagé de leur départ, car il tenait à en profiter un peu avec Shanoa avant de continuer leur propre route. Vive d'esprit, l'elfe avait tout à fait compris son allusion au village en parlant de souvenir, le loup  répliqua:

-Eh bien, si ton cher  Idéfix a réussi à les faire sortir d'une pyramide d'Égypte, il pourra sûrement nous mener à un souvenir qui nous a sera très utile dans un avenir proche...


Le regard de Bryan se plissa légèrement, signe que son esprit méticuleux commençait déjà élaborer un plan ou deux pour réussir à s'approprier la potion. Or, quelque chose lui dit que  convaincre  leur chef n'allait pas être chose facile...et que voler la potion, ou mieux, kidnapper le druide qui la fabriquait allait être peut-être la seule chose à faire pour l'obtenir. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas pour tout de suite, mais au moins, le gaulois savait qu'elle existait et surtout, où la trouver.  C'est alors que la voix claire de son amante le ramener à la réalité et il fut un peu  interloqué par sa question concernant Cléopâtre. Même il en avait presque oublié qu'il en avait soufflé mot pour faire parler les Gaulois, mais visiblement, Shanoa avait accordé de l'importance à ce commentaire, plus qu'il le croyait, car au choix de mots qu'elle utilisa, les traits masculins s'adoucirent, son sourire se fit rassurant. Sa perle serait-elle jalousie de cette grande et puissante reine égyptienne?La cernant,  Bryan pencha la tête légèrement sur le côté, il répondit sincère:

-Je l'ai rencontré lors d'un voyage militaire en Égypte, mais je ne l'ai vu que de loin, quand je me tenais au garde à vous, parmi les troupes des légionnaires. C'est le genre de femme faite pour la couche des empereurs et des rois, elle n'avait que faire des soldats de mon espèce. C'est à peine si elle m'a sourit...

Il se souviendrait toujours du regard sombre qui avait croisé le sien et du furtif sourire, mi mystérieux, mi réservé de la reine, qui avait aussitôt tourné son attention vers César. Un sourire furtif, mais oui, inoubliable, car qu'il le voulait ou non, Cléopâtre fut fascinante, comme toutes les femmes de caractère qui avaient croisé de près ou de loin sa vie. Shanoa en faisait partie...L'enveloppant de sa cape, car l'aube était fraîche et il voulait la sentir un peu plus contre lui, Bryan affirma tendrement :

- Mais qu'importe la Reine d'Égypte, j'ai une demoiselle  encore plus magnifique, intelligente et farouche à moi tout seul...et en plus, elle a un plus jolie nez! Quoi demander de mieux?


Disant cela, il vint embrasser le bout du très jolie nez de l'elfe, tout en riant intérieurement de l'insécurité insensée des femmes. Oui, il avait eu de nombreuses conquêtes, mais il espéra que sa perle n'allait pas se rendre malade de jalousie en voulant savoir chacune de ses aventures. Bryan ne pouvait effacer vingt ans d'expérience sexuelle, et c'était heureux pour Shanoa, car elle allait pouvoir en profiter allègrement quand ils allaient devenir beaucoup plus intime. Malheureusement, ce n'était pas pour tout de suite, car il ne la sentait pas prêtre. Déjà osé lui caresser sa joue était quelque chose de nouveau pour elle, mais cela la rendait touchante et très mignonne. Oui, pour Bryan, ce côté prude avait son charme...Ne répondant tout de suite à sa dernière question qui concernait leur départ, l'homme prit doucement la main timide, qui avait caressé doucement son ancienne blessure, pour la porter contre sa joue et fermant les yeux, il souffla:

-Caresse-moi autant que tu le veux, mon cœur...la gêne est inutile avec moi...l'espion embrassa doucement la paume offerte, puis il ouvrit lentement les yeux, plongeant dans les rives tournées vers lui, fait de tendresse et d'amour...mais aussi de fatigue. Pendant une fraction de seconde, il se dit qu'ils allaient s'offrir le luxe d'un congé pour qu'elle se repose, puis Bryan se ravisa. Le temps jouait contre eux et ils ne  devaient surtout pas manquer le  commandant Caius, qui allait partir en  campagne militaire dans environs trois jours. D'un soupir, il dit en s'éloignant un peu d'elle à contre chœur:

-Il nous reste une journée à cheval avant d'arriver à Autricum, peut-être un peu plus. Alors, nous ne pouvons nous permettre d'allonger notre voyage. Il eut un regard désolé pour sa belle, et venant caresser sa chevelure blanche, il dit d'un sourire taquin:  heureusement, tu pourras te reposer confortablement contre moi durant le trajet...une étincelle narquoise vint éclairer son regard perçant...à moins que je sois trop ronchon pour t'empêcher de dormir, cela reste à voir...


Or, avant que Shanoa ne réplique une bravade propre à elle, Bryan rit un peu et l'attirant contre lui, il vint lui voler un doux baisé sur ses lèvres sombres. Combien de fois durant la soirée il avait brûlé de l'embrasser une nouvelle fois? À présent seul avec elle, il ne voulait plus s'en privé... les lèvres expertes s'emparèrent du souffle chaude de la belle, le baisé se fit plus langoureux et sensuel. Finalement, c'était très tentant de retarder la mission de son élève, mais connaissant Shanoa, Bryan savait qu'elle n'allait pas le laissé faire. 

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Shanoa le Jeu 17 Jan - 8:14

Mmmmh, il m'est d'avis qu'il ne pourra pas nous rendre ce genre de services ce brave chien....

Elle observa le gaulois se plonger dans ses réflexions, et lâcha un sourire en coin.

Pourquoi je sens qu'on va trouver le moyen de s'attirer encore plus d'ennuis qu'à la normale ?

Elle savait qu'il était déjà entrain de s'activer les méninges sur comment ils allaient s'y prendre pour obtenir ce qu'il voulait. Elle même y avait réfléchit succinctement mais elle n'avait trouvé aucune solution qui lui plaisait. La plus efficace consistait à enlever le druide, mais c'était presque hors de propos à ses yeux. Ce genre d'entreprise était beaucoup trop dangereuse.... Mais est-ce qu'elle le serait aussi aux yeux de Bryan ? Ils verraient ça le moment venu. Pour l'instant, elle écoutait attentivement comment son loup noir avait rencontré la reine égyptienne. Apparemment il l'avait juste aperçu, rien de plus mais.... Elle lui avait souri. Même furtivement, cela était suffisant pour que l'elfette plisse des yeux l'air méfiante.

Une chance pour elle qu'elle soit loin d'ici....

Visiblement, la démone n'avait aucun problème à affirmer explicitement qu'elle n'aurait aucune pitié envers la "concurrence". Mais elle n'avait pas précisé jusqu'où elle était prête à aller par jalousie.... Ce qui était très inquiétant. Elle pouvait tout aussi bien se contenter d'envoyer paître la prétendue rivale, ou lui faire rendre son dernier souffle de manière plus ou moins douloureuse.... Ce qui pourrait s'avérer être un sérieux problème, selon son degré de jalousie. Il restait encore à déterminer ce dernier, mais si la première femme qui avait le malheur de poser ses yeux un peu trop longtemps sur Bryan, se voyait priver de ces derniers dans la seconde qui suivait.... Il ne restait plus qu'à espérer qu'elle parvienne à se contrôler un peu sur ce point. Soucieux de rassurer son chaton féroce, le gaulois ne manqua pas de la flatter, mettant en avant sa supériorité comparé à cette lointaine reine. Un sourire malicieux aux lèvres, qui s'agrandit davantage suite à son baiser, elle lui répondit.

Essayerais-tu d'endormir ma méfiance ? Enfin, je ne peux pas non plus dire que tu mens, ça serait hypocrite de ma part. Cela dit, tu pourrais peut-être trouver mieux. Imagine que tu rencontres une magnifique humaine, aussi belle, farouche et intelligente que moi, voire même plus ? Avec une peau bien pâle, des oreilles rondes, et qui en plus ne ferait pas autant de bêtises que moi ? Qu'est-ce qui t'empêcherait de tomber fou amoureux d'elle et de l'épouser ?

Étrangement, Shanoa abordait cette possibilité avec un certain détachement. Elle semblait très lucide quant au fait qu'il puisse sûrement exister une femme plus attirante qu'elle quelque part. Une femme qui serait comme une sorte d'idéale pour son Maître. Et contre qui elle serait peu de chose. Cela dit, le fait que cela ne soit pour l'instant que de l'ordre de l'hypothèse l'aidait pour beaucoup à ne pas s'inquiéter. Ajouté au fait que s'il existait une femme pareille et que Bryan commencerait à la délaisser pour elle, elle tuerait cette femme parfaite sans l'ombre d'un regret ! Mais elle garda cela pour elle. Actuellement, elle faisait ses débuts mignons en matière de caresse. Bryan l'encouragea dans son geste, venant guider cette petite main aussi timide que douce, et en rassurant sa propriétaire. Cette dernière se mit à rougir légèrement, tout en avouant.

Je.... je ne suis pas habituée.... Je n'ai jamais aimé, ni caressé personne avant, c'est la première fois pour moi.... Je ne sais pas ce que j'ai le droit de faire.... Et ce que je ne doit pas faire....

Cela lui coûtait d'avouer ainsi son ignorance, mais de toute manière, Bryan n'était pas dupe. Il avait déjà bien compris qu'elle était inexpérimentée. Mais cela n'était plus qu'une question de temps avant qu'il ne lui apprenne tout ce qu'elle pouvait savoir sur la question ! Et pour l'heure, elle put caresser à son aise le visage de son gros loup noir, ce qui lui dessina un petit sourire doux aux lèvres. N'ayant pour l'instant l'esprit occupé à rien, elle put pleinement savourer les sensations que cet acte lui procurait. Le contact d'une peau chaude, douce, jusqu'à son début de barbe, un peu plus rugueux. C'était comme explorer une nouvelle forêt mystérieuse qu'elle se serait contentée de contourner pendant des années. Sauf que cette fois, elle resterait dans cette forêt.... Mais elle poursuivrait son exploration une autre fois. Il était l'heure de repartir visiblement. Shanoa réprima un léger soupir. Elle n'était pas forcément réjouie à l'idée de ne pas pouvoir dormir, mais quand on avait pas le choix.... Elle allait pour se relever lorsqu'il rebondit sur sa pique concernant son attitude ronchon lorsqu'il manquait de sommeil. Elle avait déjà son large sourire de peste, prête à lui répliquer une bravade de son cru, mais il l'interrompit en lui volant un baiser ! Rougissant nettement plus qu'auparavant, elle se retrouva une fois de plus prise au dépourvue. Elle ne savait pas quoi faire, comment faire et resta en suspend un instant. Surtout qu'une fois encore.... Ce n'était pas une expérience désagréable ! Et qu'elle allait bien devoir apprendre à embrasser également. Mais voilà.... Son loup noir était très gourmand, et elle commençait à manquer de souffle. Il fallait interrompre ce moment, mais comment ? Elle essaya de réfléchir, paniqua plus qu'autre chose, et se laissa aller à suivre son instinct.... Et ainsi, elle se retrouva à mordiller la lèvre inférieure du loup noir pour lui faire lâcher prise ! Shanoa était résolument une femme sauvage, qui avait du mordant.... Et d'ailleurs, ça lui plaisait de mordre !  Une chance pour Bryan qu'elle mordillait doucement, sinon son penchant deviendrait très vite douloureux, surtout qu'elle avait des canines extrêmement pointues et effilées !

Ayant pour l'instant retrouvé sa liberté et surtout son souffle, elle lâcha goguenarde.

Est-ce que c'est vraiment ton caractère ronchon qui m'empêcherait de dormir, ou ton appétit d'ogre pour les baisers ? Enfin rassure-toi, je ne pourrais pas dormir en chevauchant. A peine somnoler et encore. Si je ne maintiens pas une bonne position pendant que nous chevauchons, je vais avoir le dos ruiné, et je ne peux pas me le permettre.

Si jamais elle s'assoupissait, même juste un peu, ses muscles se relâcheraient. Elle ne risquerait pas tomber bien sûr, Bryan serait là pour la retenir. Mais même adossée à lui, elle n'aurait plus le bon alignement entre son bassin et son dos. Tant pis, elle devrait faire avec. Elle quitta à contrecœur les bras de son amant, pour se redresser péniblement. Elle s'étira avant d'aller chercher un peu de neige pour se frotter le visage avec. Le froid l'aiderait à rester éveillée et alerte. Le temps de lever le camp, et voilà déjà le duo de nouveau prêt à chevaucher. En prenant place sur Gaël, la démone finit par demander.

Alors, qu'est-ce qu'on va faire à Autricum ? Si le temps nous est compté, c'est qu'il y a quelque chose de particulier qui doit s'y produire et que l'on doit intervenir avant non ?

Puisqu'ils allaient bientôt arrivés, elle voulait en apprendre plus sur sa future mission. Le duo était à présent sur la route. Mais aujourd'hui, elle paraissait bien longue pour la perle. Elle savait que la fatigue jouait, et prit sur elle en silence. Elle se frottait les yeux de temps en temps, cherchant régulièrement des points sur lesquels fixer son attention. Ce qui n'était pas forcément évident en plein hiver. Heureusement, le soir vint, et il fut enfin le moment de s'arrêter. Pas mécontente de pouvoir se dégourdir un peu les jambes, elle aida Bryan à monter le camp. Elle sortit le faisan, le froid de l'hiver ayant le mérite de l'avoir bien conservé et le tendit à son Maître.

Je te le laisse préparer celui-là, je vais voir si je ne peux pas trouver un lapin, ou un autre petit gibier pour compléter le repas. Je vais tenter de faire vite.

Elle s'arma de son arc, et se mit en chasse une fois de plus. Mais la chance lui sourit, et au bout d'une demi-heure à peine, elle avait réussi à mettre la main sur un second faisan. Ce qui serait amplement suffisant à son goût. Sur le chemin du retour, elle s'était perdue sur ses pensées, faisant une sorte de point sur sa vie. Comme le temps avait passé depuis sa rencontre avec Bryan ! Leurs premiers échanges.... Leurs premières disputes.... Elle se rappela subitement sa promesse de vengeance, qu'elle avait complètement oublié dernièrement. Elle en vint à se demander si elle aurait seulement l'occasion un jour de l'accomplir.... Lorsqu'elle tomba de nouveau sur des empreintes de sabots d'un cheval. Cette fois-ci, Shanoa fronça les sourcils. Elle se rappelait des premières et elle en aurait le cœur net. Pas question de se faire surprendre une seconde fois par une patrouille romaine ! Silencieusement, elle remonta la piste, arme en main.... Mais elle n'était pas préparée à la découverte qu'elle fit !

Par les dieux....

Le regard ébahi, et la bouche légèrement entrouverte, elle observa un équidé aussi mort que vivant, à l'allure saisissante. Ce dernier fit subitement volte-face, et poussa un hennissement venu tout droit d'un autre monde, tout en se cabrant.

HAAAAAAA !

Shanoa en tomba à la renverse, son capuchon en faisant de même et dévoilant son visage à l'animal trépassé. Celui-ci se mit à observer la perle d'ébène, avec à peu près la même curiosité que cette dernière. Les deux créatures restèrent ainsi un instant à se jauger mutuellement, la démone finissant par approcher doucement l'étalon, un sourire aux lèvres.

Mais dis-moi, tu es magnifique.... D'où viens-tu mon tout beau ?

A l'entente de ces mots, l'étalon sembla s'enorgueillir, et s'approcha plus volontiers de l'elfette. Cette dernière se mit à rire légèrement amusée par la réaction du cheval, qui semblait sensible à la flatterie. Elle l'examina plus en détails. Il avait une scelle, une bride, bref tout l'attirail d'une monture pour un cavalier.... De même qu'un étrange masque particulièrement effrayant.

Dullahan....

Souffla la démone en réalisant à qui appartenait la monture. Paniquée, elle se mit à observer dans tous les sens.... Mais rien. Elle observa minutieusement le sol.... il n'y avait que ses empreintes et celle du cheval. Il était donc seul.... Son propriétaire avait disparu. Observant le cuir sur le harnais, elle y vit un nom gravé dessus.

Celimbor....

Le cheval se mit à hennir redressant fièrement la tête. Shanoa vint le caresser avec sa délicatesse et sa douceur habituelle pour les animaux.

C'est donc ton nom ? Hé bien mon mignon, tu es bien loin de chez toi....

Son regard se posa de nouveau sur le masque, puis sur le cheval, et une vilaine idée lui vint à l'esprit. Elle leva les yeux au ciel, un large sourire de chipie aux lèvres et souffla.

Merci Dagda....

Elle vint capter le regard de l'étalon, et lui dit.

Tu sais, tu me plais beaucoup Celimbor ! Je te trouve unique et parfait pour moi ! Pour tout te dire, je ne crois pas qu'un seul autre cheval puisse autant me correspondre que toi ! Est-ce que ça te dirait de voyager avec moi ?

Le cheval à moitié éthéré se mit à hennir et à faire le beau, visiblement très touché par les compliments de la démone. Personne ne lui en faisait jamais ! Tout le monde le trouvait horrible et effrayant ! Et voilà qu'une jolie pouliche débarquait de nul part pour lui dire tout ce qu'il avait toujours voulu entendre. Son tempérament assez difficile l'avait conduit à fuir de nombreuses fois son propriétaire. Mais lors de la dernière fuite, alors qu'il coursait une jolie succube qui lui plaisait, il s'était retrouvé dans ce drôle de monde. Il n'avait dès lors plus de Maître, et plus de but. Shanoa lui demanda alors.

Tu vois, je crois qu'on était fait pour se rencontrer, et qu'on va bien s'entendre. J'ai une petite chose à faire, et je pense que tu pourrais m'aider, et que toi et moi, on pourrait bien s'amuser.... Voilà ce qu'on va faire....

Pendant ce temps là, Bryan devait sûrement se demander ce que sa protégée pouvait bien faire. Cela ne faisait pas non plus trois heures qu'elle était partie, mais il commençait à faire noir. Il faisait froid, et elle était déjà éreintée. Plus vite elle rentrerait et plus vite elle pourrait se reposer. Pour l'heure tout était calme. Tellement calme. Lorsque soudain, des bruits sourds de galop retentirent. De quoi mettre en alerte l'espion expérimenté à n'en point douter. Mais quelque chose clochait. Le bruit était beaucoup trop rapide pour un cheval ! Et cela se rapprochait beaucoup trop vite également ! Avant même qu'il ne puisse comprendre ce qu'il se passait, ou qu'il puisse se cacher, une monture monstrueuse et infernale surgit des fourrés, poussant un hennissement spectral à arracher des frissons à un mort ! Il se mit à cabrer d'un air menaçant, la bête ayant l'air d'être furieuse ! En fait ce mouvement avait été calculé dans l'idée faire chuter Bryan, et l'empêcher de réfléchir pour éviter qu'il ne s'empare de son épée. Mais ce n'était qu'un début, car à présent ce fut le cavalier encore plus terrifiant, qui poussa un cri peu rassurant.

GWAAAAAAAAAAAAAARSH !!!

Shanoa, revêtant le masque, avait fait son maximum pour adopter une voix rauque et déformée, chose qui fut aidée par le port du masque en question. Elle fixait Bryan avec les yeux rougeoyant de sa parure et elle se mit à le charger ! Pas bien longtemps à vrai dire, juste de quoi l'acculer à un imposant tronc d'arbre mort qui était couché. Et là, n'y tenant plus, elle se mit à éclater d'un fou rire puissant, qui stoppa net la frénésie de la monture apocalyptique. Le cheval fantôme fixait placidement le gaulois, comme si de rien n'était, tandis que Shanoa ôta son masque pour révéler la mascarade.

Ha ha ha ha ha ! Dagda m'en est témoin, j'ai enfin tenu ma parole ! Ce fut long, mais tout de même !

Est-ce que l'esprit aiguisé de l'espion allait réussir à faire le lien entre la vengeance juré à son dieu quelques mois plus tôt et la situation présente ? En tout cas, Shanoa descendit de son cheval, pour venir lui flatter l'encolure.

Regarde ce que j'ai trouvé en chassant ! Il n'est pas absolument merveilleux ? Bravo Celimbor, tu as été magistral !

L'équidé se mit à faire le beau et à parader devant l'elfette, en mâle fier et impétueux. Shanoa jeta un regard à son Maître, et se rappelant de ses réactions face à des créatures surnaturelles, elle dit à Celimbor.

Hem, Celimbor mon tout beau, je crois que tu impressionnes beaucoup notre ami. Ce n'est pas tous les jours qu'on croise quelqu'un comme toi ! Est-ce que tu pourrais faire un tour le temps qu'il se remette de ses émotions ?

Flatté, et non sans grappiller quelques caresses supplémentaires au passage, le cheval partit en trombe, faisant une dernière fois démonstration de sa vitesse impressionnante. La perle d'ébène, toujours son sourire de garnement sur le visage, tendit de bon cœur son bras à son gros loup noir pour l'aider à se relever. Un geste d'une inconscience rare quand on savait la réaction que sa vilaine farce allait provoquer chez son cher et tendre....

HRP:
Désolé, c'est super long ^^"..... J'ai pris des initiatives sur quelques petites choses, donc si jamais il y a quelque chose qui ne te convient pas ou que tu souhaite que je modifie n'importe quoi, n'hésite pas à me le dire !

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Bryan Ludhael le Jeu 17 Jan - 22:15

Ah les femmes...c'était toujours compliqué avec elles! Ne pouvait-elle pas vivre  le  moment présent et cesser d'appréhender l'avenir? Même si Shanoa  s'était exprimée de manière détacher, Bryan se doutait bien qu'elle aurait fait passé un mauvais quart d'heure à la reine, malgré le fait qu'il ne s'était rien passé entre eux. Était-elle réellement jalouse d'un simple sourire? Il espérait que non, mais en même temps...c'était la première fois que Shanoa aimait quelqu'un en amour, ce qui faisait en sorte qu'elle maîtrisait mal ses émotions, surtout la jalousie. Connaissant la violence qui pouvait l'animée, l'inquiétude gagna l'espion, autant pour lui que pour les femmes qu'il allait devoir approché pour obtenir des informations. D'un soupir, il se dit que c'était mieux de clarifier cela tout de suite, question de savoir à quoi s'attendre, mais avant, Bryan répondit plus sérieusement à  ses nombreuses questions d'ordre sentimental:

-Entendons-nous bien, petite insécure. L'amour est une chose que l'on ne peut contrôler. Alors, peu importe l'humaine parfaite que tu me décris, et je te l'assure qu'après les nombreuses femmes que j'ai rencontré dans ma vie, aucune ne possédait ces critères, donc aucune ne t'accotait à la cheville, je ne pourrais en aimé une autre que toi. Je ne te dis pas cela pour endormir ta méfiance, ou te flatter. Seulement...il a fallut que je croise le chemine d'une elfe pour comprendre qu'est-ce que réellement l'amour et la passion. Sur cet aveu, le gaulois avait caressé sa joue et retrouvant son sourire espiègle, il avoua:  Et sache aussi que tes bêtises font partis de ton charme et je ne pourrais m'en lasser...tout comme tu ne pourras te lasser de ma fureur si celles-ci sont trop insensées. Il eut un rictus, même si au fond, c'était un avertissement pour Shanoa. Bryan n'allait pas se priver d'être en colère si elle dépassait la limite, malgré tout son amour qu'il ressentait pour elle. Or, son beau sourire s'élargit en rajoutant: tu me parles de belles femmes, mais qu'en est-il de moi, hein? Que sais-je si un jour tu rencontreras un magnifique homme ou elfe, aussi féroce et aussi malin que moi, sinon plus. Toi aussi, tu pourrais me délaisser...alors que devons-nous faire? Douter l'un de l'autre ou plutôt avoir confiance l'un en l'autre? Je ne te cacherais pas que nos professions mutuelles vont nous mener à séduire autant femmes que hommes pour arriver à nos fins. C'est une réalité que nous ne pouvons nier et je tiens que tu en sois consciente, car l'amour n'est pas un sentiment facile dans les professions de l'ombre. C'est un sentiment qui est dangereux et cela nous rend faible, car la personne que nous aimons devient notre seule faiblesse et nous faits commettre souvent des stupidités. Es-tu vraiment prêtre à vivre cela avec moi? D'accepter que je serais à toi, et toi à moi, tout ayant confiance en moi, malgré que je dois parfois séduire pour obtenir des informations, et toi, pour tuer? 

Soutenant ses yeux, les traits virils s'assombrirent légèrement, car lui aussi pouvait ressentir  la jalousie et   la peur de la perdre. Ainsi était la passion, qui emprisonnait les êtres à s'étouffer et à commettre autant le meilleur que le pire. Alors, oui, mieux valait être vrai l'un envers l'autre, sinon cela finirait comme Alana; abruptement.  Son amour était suffisamment fort, mais qu'en était-il de Shanoa? La jalousie allait-elle la rendre malade à un tel point qu'elle le suivrait partout et nuirait à chacune de ses informatrices? Qu'allait-il devoir faire si c'était le cas? Où allait mener la jalousie de sa panthère indomptable?  La conversation bifurqua alors vers l'inexpérience de Shanoa, ce qui vint attendrir le regard de son maître. Juste avant qu'il lui vole son baisé,  Bryan avait soufflé:

- Laisse-toi guider par tes envies et ton désir...si quelque chose ne te plait pas, dit le moi, et je ferais de même pour toi. 

Se respecter, même dans les caresses, était la clé d'une relation durable et solide. Shanoa s'était amourachée d'un homme qui avait un réel respect pour la femme et jamais il ne la forcerait à lui faire faire des choses qu'elle ne voulait pas. Or, comme si elle lisait dans ses pensées, la belle vint lui mordiller doucement la lèvre inférieur, venant interrompre les lèvres entrelacés. Il avait bien remarqué que la jeune elfe avait du mal à répondre à son baisé, tout simplement parce qu'elle ignorait comment s'y prendre, mais secrètement, il trouvait cela très adorable. En fait, Bryan était honoré d'être celui qui allait lui enseigner l'art de l'amour et de la luxure, elle n'aurait pas pu trouver meilleur maître. Encore une fois, l'elfette le surpris par son mordant, et c'était loin de lui déplaire. Tandis qu'elle reprenait son souffle, il rit un peu de son air goguenard et de sa pique. 

-Ah...j'ignorais que tu pouvais être aussi sage? Eh bien soit, je te garderais réveillé, ma belle! Mais je t'avoue que tu viens de me révéler que je suis un ogre friand de baisés plus qu'un ronchon...alors...

Le sourire se fit vorace, il vint l'étreindre à nouveau contre lui pour l'embrasser très langoureusement, question l'enquiquiner encore plus, et ensuite, il la délaissa d'un air polisson pour lever le camps. Ceci fait, ils reprirent enfin la route et naturellement, Shanoa demanda la nature de sa mission dont il avait tardé à l'en informer.  Les yeux rivés vers le sentier, l'espion avait répondu avec un grand sérieux: 

-Tu vas devoir assassiner le Commandant Caius Acutius qui  gère présentement l'Oppidum d'Autricum, appartenant maintenant aux Romains. Caius est un grand homme de guerre et ses légionnaires le respectent. Il est en tête de deux légions romaines et il est très dévoué à César. Celui-ci risque de demander son aide quand il va atteindre Avaricum pour combattre mon Roi Vercingétorix. Pour tuer un serpent, l'on doit couper la tête...en tuant cet homme, les légionnaires seront encore présent, mais leur chef n'étant plus, ils seront dirigés par des officiers moins compétents,  cela aura donc un impact considérable pour les combats à venir. Bryan baissa ses yeux vers le visage adossé contre son torse, son souffle caressa la joue de la jeune femme. Je t'aiderais à entrer dans l'enceinte, mais tu devras trouver par toi-même le moyen d'assassiner cet homme et en sortir indemne. Pour cela, j'ai un petit quelque chose qui te servira, mais reste que cette mission sera tienne, et beaucoup plus périlleuse que la précédente. 

Il ne pouvait se le cacher, Bryan ne cessait de se demander si elle était prête à un tel défi, mais se rappelant tout ce qu'elle avait traversé depuis leur rencontre, le cœur de l'homme se rassura un tant soit peu. C'est ainsi qu'ils chevauchèrent jusqu'au crépuscule, s'arrêtant à peine pour abreuver Gaël ou se dégourdir les jambe. C'est avec soulagement qu'ils trouvèrent alors un endroit propice pour passer la nuit et avec l'aide de Shanoa, le gaulois monta leur campement rapidement. Arc en main, celle-ci lui demanda de préparer le faisan, pendant qu'elle irait chasser un ou deux gibiers pour combler leur repas. Admirant sa démarche féline, il souffla pour lui même: 

-Soit prudente, ma perle...


En l'absence de son elfe, Bryan avait prit le temps de bien dépecer l'oiseau afin de l'apprêter avec ses herbes séchées d'orties, cuit lentement en haut du feu. Si Shanoa lui avait reproché ses talents de cuisiner, il avait bien l'intention de l'impressionner avec ce faisan cuit avec amour. D'un soupir, il s'assit, fixant l'oiseau qui commençait à dorer, puis il releva ses yeux ambrés vers le sous-bois. L'espion ne pouvait s'empêcher de ressentir de l'inquiétude pour elle, surtout qu'elle avait très peu dormir la nuit précédent, mais se rappelant ses confidences sur son passé, l'homme savait l'elfe très débrouillarde et elle lui avait prouvé qu'elle était maintenant apte à combattre seule. Encore une prise de conscience qui lui serra le cœur, car il ignorait si elle allait restée auprès de lui ou l'elfe allait finalement retourner chez elle. Il ne pouvait la retenir, il ne le pouvait....elle était trop indépendante, indomptable, unique...Au moins, Bryan avait la consolation qu'elle savait ce qu'il ressentait pour elle et même si elle ne lui avait pas avouer qu'elle l'aimait explicitement, ses propos avaient sonné comme tel. Alors qu'importe la distance, si leur amour était fait pour duré, il n'allait pas être altéré par son départ. Tous deux allaient espérés se retrouver, comme à chaque fois qu'ils allaient devoir se séparer pour une mission, ou dans son cas, une bataille. Car oui, Bryan allait devoir retourné à la guerre, bientôt, et il n'allait pas pouvoir amener Shanoa avec lui. Elle était fait pour tuer dans l'ombre, et non pour combattre un millier d'ennemis autour d'elle. La savoir en danger proche de lui allait l'empêcher de se concentrer et il risquait lui-même de se faire tuer...D'un profond soupir, il releva les yeux, soucieux de la voir réapparaître, quand soudain, il entendit un bruit de sabots rapides...trop rapides... 

Shanoa...elle est en danger...fut la première chose qu'il pensa en se relevant brusquement, s'apprêtant à dégainer son épée devant la menace qu'il approchait. Or, qu'elle ne fut pas sa terreur de voir un cheval sortit tout droit des enfers se précipité vers lui, le faisant chuter contre un arbre mort. Son aspect et son hennissement lui arracha des frissons de terreur, tandis qu'il avait blêmi devant l'être qui portait un masque odieux.
 


Un dullahan...souffla-t-il d'une voix blanche, tandis que son cœur faillit manqué un battement. Il souvient alors que sa tante lui avait raconté que cet être amenait la mort et quand on l'apercevait quelqu'un devait mourir. Il était toujours vivant, alors...Shanoa! Non!  Il se sentit faiblir de désespérance, car en cet instant, il était convaincu que le corps de son amante était agonisant. Or, avant qu'il vint à supplier cette fée de la mort d'épargner celle qu'il aimait, il entendit un rire familier. C'était Shanoa qui venait de se révéler, très fière de sa mauvaise plaisanterie. Dans l'état où il se trouvait, Bryan ne fut pas immédiatement lien avec la vengeance qu'elle mijotait depuis longtemps en rapport à la potion de vérité qu'il lui avait fait boire à insu, mais retrouvant ses couleurs, ou plutôt sa noirceur, la mâchoire de son amant se crispa de fureur.  Oubliant la chose qui se trouvait à ses côtés, qu'elle trouvait magnifique, l'espion avait reprit ses esprit, et il comptait maintenant lui faire payer sa frayeur autant de ce cheval cadavérique que de lui avoir fait penser qu'elle était morte. Inconsciente de ce qu'elle avait bien pu provoqué en lui, une autre bêtise à rajouter dans sa liste, l'homme saisit le bras qu'elle lui tendit et se levant d'un bond, il la plaqua brusquement contre lui, le bras tordu derrière le dos de cette saleté de peste qui osait joué avec son inquiétude sans aucune pitié. Il la tenait avec une telle force qu'elle ne pouvait bougé, la seule chose que Shanoa pouvait faire c'était de contempler la rage dans le regard ambré. 

-Petite peste...comment as-tu osé me faire une peur pareille? Sais-tu au moins ce que signifie l'apparition de ce monstre? Qu'une personne doit mourir...je croyais que tu étais morte...et voilà que tu es très fière de ton coup comme une sotte? Tu as peut-être tenu parole envers ton Dieu, mais je jure devant le mien que tu recevras la fessée de ta vie pour avoir jouer à ce point avec mon inquiétude Grinça-t-il entre ses dents, puis un sourire mauvais éclaira son visage et avant qu'elle ne se débatte, il la fit tournoyer pour la mettre plat ventre sur l'arbre mort, lui contre son dos, tenant encore le bras fin pour l'empêcher de bouger. Dans cette position de totale soumission, Bryan ressentit une soudain excitation, un désir ardent, son sourire s'élargit...De son autre main, il vint caresser la cheville fine et il continua sa caresse en suivant le contact de la peau douce afin de remonter la tunique de Shanoa jusqu'à ses reins, révélant un séant magnifique qui lui coupa le souffle. Heureusement pour lui, la rage était toujours présente, sinon il aurait appliqué une toute autre punition, bien plus agréable. C'est ainsi qu'il claqua les fesses rondes, une première pour lui avoir fait peur avec ce foutu cheval à moitié vivant, et une autre pour avoir jouer le rôle du Dullahan, lui faisant à croire qu'elle était morte.

-Et une troisième, pour te rappeler, que la vengeance est un plat qui ce mange froid...et que cela se retourne toujours contre nous...ton Dieu ne pourra me contredire là-dessus!  

Clac!  

  Se doutant bien que la jeune femme allait se sentir humiliée par ce traitement, le grand brun abaissa la tunique, mais au lieu de s'éloigner d'elle, il l'empoigna doucement par la chevelure et de son autre bras, il la releva contre lui, la tête renversée contre son épaule. Plus calme, il souffla gravement:


-Ne t'avise plus jamais de me refaire un coup pareille...jamais...


Disant cela, il vint lui embrasser les lèvres, puis le baiser se fit mordant...sensuellement, il lui mordit doucement sa lèvre inférieure, sa main libre vint  lui caresser les fesses endolories, procurant ainsi un plaisir particulier à la jeune elfe, qui venait de vivre une certaine douleur. D'un soupir, il détacha ses lèvres impérieuses des siennes qui se perdirent alors le long du jugulaire d'ébène, une zone érogène particulièrement sensible de la femme. Sur cette douce torture, où il vint enflammer volontairement ses sens, Bryan cessa ses caresses pour la laisser à sa faim. C'était en fait cela la véritable punition...


hrp:
sans problème, choupette...en espérant que ma réponse te plaise! J'attendais avec impatience cette scène!! Twisted Evil


Dernière édition par Bryan Ludhael le Ven 18 Jan - 11:12, édité 1 fois

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans le secret de la forêt (Quête apprentie III) PV - Bryan

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum