La panthère et le loup...(Quête de l'apprentie II, pv Shanoa, Terminé)

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: La panthère et le loup...(Quête de l'apprentie II, pv Shanoa, Terminé)

Message  Bryan Ludhael le Dim 2 Déc - 15:06

Il se souvenait très bien de la première fois qu'il avait tué. Au début, Bryan avait été terrifié à l'idée de participer à une bataille et ensuite, une fois son glaive planté dans le ventre de son ennemi, il avait ressenti une sorte d'euphorie et de plaisir quasi orgasmique. À la vue de ce regard apeuré et écarquillé par la stupeur de s'être fait tué par un adolescent de quinze ans, l'espion avait ressenti cette sensation d'être un prédateur redoutable. Comme en transe, il avait bien failli tué ses compagnons d'armes, tellement que le pouvoir ressenti avait été intense et jubilatoire. Alors, en regardant Shanoa qui l'avait dévisagé avec un regard fou, en regardant ce sourire de prédatrice qui la rendait autant redoutable et que terriblement désirable, le gaulois comprit exactement ce qu'elle vivait. Par précaution, il avait reculé discrètement d'un pas, tout en mettant sa main libre sur son pommeau, prêt à réagir si l'elfe décidait de vouloir l'attaquer, n'étant incapable de contrôle ses pulsions de violence et de mort. Heureusement, son élève se reprit et elle revint à la réalité. L'espion remarqua que ses traits se détendirent, sa belle poitrine se souleva à un rythme plus profond, signe qu'elle reprenait ses esprits, et l'adrénaline avait chuté pour laisser place à une sourde douleur à son épaule. L'espion secoua doucement la tête tout en s'approchant d'elle pour poser sa main sur son épaule douloureuse question de s'assurer que rien n'était déplacé. Or, au dire de Shanoa, Bryan eut un petit rictus et plongeant dans cet océan limpide, il répondit:

- Tu es chanceuse qu'elle ne soit pas à nouveau déboîté, mais  être blessé dans sa fierté peut être aussi douloureux qu'un coup à l'épaule, surtout quand tu reçois un coup de genoux dans l'entrejambe.En tout cas, je vois que tu as bien retenu les enseignements de ton maître...Disant cela, il jeta un coup d’œil à celui qui avait vécu une telle riposte juste avant de mourir et après un petit rire, il continua en répondant à l'inquiétude de l'elfe: Non, je ne suis pas blessé. Je reste toujours prudent, même si les adversaires me semblent moindre. Comme je te l'ai déjà dis, ne jamais sous-estimé l'ennemi, c'est la règle d'or au combat. 


Oui, que cela soit un bandit ou un centurion, Bryan ne sous-estimait jamais l'homme en face de lui, car il savait que cela pouvait être fatal,  les bandits qui les avaient attaqué aujourd'hui y avaient goûté. Si un jour il devait être blessé durant une bataille, ou s'il se faisait tué, cela allait être à cause que son adversaire serait aussi bon, ou meilleur que lui, mais pas à cause d'une erreur d'inattention ou de sous-estimation. Shanoa avait d'ailleurs vécu un combat qui avait failli la dépassé, vu son manque d'expérience et le fait qu'elle avait été armé d'une seule arme, courte de surcroît. Quand elle lui demanda s'il connaissait quelques techniques pour réaliser des combats ambidextres, l'espion mis ses mains sur ses hanches tout en acquiesçant de la tête.

-Bien entendu que j'en connais, mais je dois t'avouer que même avec deux armes courtes,  il difficile de rivaliser contre une arme longue, car l'adversaire va toujours avoir l'avantage de te tenir à distance. C'est pour cela qu'il va falloir que tu perfectionne tes techniques d'arme longue, joint à une arme courte, ça te sera utile. 

Il avait tant de chose à apprendre à son élève, une formation de quelques semaines étaient loin d'être suffisante pour la nommer une combattante aguerrie, même si de nature, elle était déjà très douée. Leur petit combat en ce beau matin en était la preuve. Non seulement elle avait retenu avec brio ce que Bryan lui avait enseigné, mais de plus est, elle s'était montrée ingénieuse et sans pitié face à ses adversaires. Encore une fois, il se sentait fier de son élève et rassuré. Elle n'était pas une jeune femme sans défense...en fait, Shanoa n'avait jamais été ce genre de femme, c'est ce qu'il lui avait plus dès le départ. C'est alors que la voix claire de son élève, ainsi que son sourire à nouveau malicieux, promesse d'une autre taquinerie, le fit revenir à la réalité.  Évidemment, le mot bourrin attira davantage son attention que les questions espiègles de l'elfette. Arquant un sourcil, Bryan croisa ses bras sur sa large poitrine en répliquant mi-taquin mi-outré:

-Bourrin??? Tsss...un bourrin aurait eu bien du mal à les tuer! Et comme tu peux voir, je ne leur ai laissé aucune chance. Va donc t'occuper de notre véritable bourrin, pendant que je m'occupe de défaire le campement. Ah...et tiens! L'espion lui lança un des bourses qu'elle lui avait remit sans en garde une pour elle. Tu la mérites autant que moi et je ne tiens pas à ce que tu te ballade les poches vides, surtout quand tu retourneras chez toi. 



Bryan avait toujours ce côté protecteur, un brin paternel, envers ceux à qui il tenait, en particulier les jeunes femmes. Or, il était évident que Shanoa allait avoir besoin de statères durant son voyage, bien qu'il ignorait où elle vivait, mais il était persuadé qu'elle allait devoir traverser des Oppidums et s'alimenter dans les tavernes avant d'arriver dans les vastes forêts où elle était habituée de chasser. D'ailleurs,l'espion tenait à lui remettre une prime généreuse pour l'accomplissement de sa mission ainsi qu'un cadeau une fois qu'elle n'aurait plus besoin de lui comme maître, mais il n'en dit mot à Shanoa.  

 Souriant intérieurement, il se prit plutôt à réfléchir à la précédente pique de l'elfette. Bourrin ?! Une chance qu'il n'était pas susceptible, car Shanoa aurait passé un mauvais quart d'heure. Quoi qu'il en soit, il alla défaire le feu, le campement et rangé son équipement sur la selle de Gaël pendant que l'elfe le réconfortait avec des mots doux propre elle. Le beau gaulois se prit à la dévisager à la fois avec tendresse et amusement, tout en se disant que son étalon s'était sentit rarement aussi à l'aise avec quelqu'un d'autre que lui. Elle avait vraiment le tour avec les chevaux et il était évident qu'elle les portait dans son cœur, à un tel point, qu'elle considérait comme folie de les manger. Pourtant, pour Bryan, manger du cheval était plus sain que manger ses semblables, mais il se retint de lui en fait part. Un, pour ne la pas choquer dans ses valeurs, deux, parce qu'il ne voulait pas savoir si elle avait déjà été cannibale. Ce sujet était resté flou et il tenait à ce que cela continue ainsi. Quoi qu'il soit l'elfette le fit revenir à la réalité en lui demandant s'il avait fait de nouveaux des cauchemars. Terminant de mettre la bride de Gaël, le grand homme se tourna vers elle et d'un petit sourire, il répondit:

-J'ai dormi comme un loir...il faut croire que la chaleur de ton magnifique corps est le meilleur des remèdes. 


Qu'est-ce qu'il ne dirait pas pour la faire rougir et la convaincre qu'elle était belle? Sur ce compliment, qui était véridique, car il avait très bien dormi contre elle, il lui fit un clin d’œil et agile, il embarqua d'un bond sur la selle du cheval qui hennit légèrement. Le retenant solidement d'une main, il tendit celle qui était libre vers Shanoa en disant plus fermement: 

-Il est temps qu'on y aille. Ces cadavres vont attirés les loups et je les crains plus qu'une bande de bandits imbéciles et incompétents. Nous avons d'ailleurs une longue chevauchée à faire et je tiens à arriver avant la nuit chez moi. 


Le gaulois balaya ses yeux ambrés vers la forêt, question de s'assurer qu'aucun fauve ou autre danger les prenne de court, puis rassuré du silence de la forêt, il plongea ses yeux dans les lagons d'azur qui le jonchait. Un furtif sourire vint alors éclairer son beau visage masculin et il dit espiègle:

-Je te laisse le choix de mettre en arrière ou en avant de moi. Qu'importe où tu te trouve, je suis à l'aise.


Il laissa donc la belle s'asseoir où bon lui semblait et avant de reprendre la route, Bryan fouilla dans sa sacoche pour sortir de la viande séchée et du pain. Lui tendant, l'espion dit, toujours de ce même ton narquois:

-C'est toujours important de bien manger après un combat. Je t'aurais bien cuisiner des œufs, mais malheureusement, j'ai manqué de temps. Je vais me reprendre demain, surtout si je dors aussi bien qu'hier.

Était-ce un sous-entendu qui invitait Shanoa à dormir à ses côtés cette nuit? Venant de Bryan...certainement. D'un rictus, il fit partir Gaël au grand galop, tout en n'était certain que son élève allait lui répliquer une autre de ses bravades qui le faisait plus rire qu'autre chose. 

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panthère et le loup...(Quête de l'apprentie II, pv Shanoa, Terminé)

Message  Shanoa le Dim 2 Déc - 19:06

Un léger sourire aux lèvres Shanoa répliqua à son Maître.

Je dois bien dire qu'il n'a pas ménagé son coup le scélérat.... Mais il en aurait fallu beaucoup plus de déboiter de nouveau mon épaule. Il n'avait pas ta force.... Néanmoins, je préfère être touchée dans ma fierté que de me démettre une nouvelle fois l'épaule ! Enfin pour lui la question ne se pose plus hé hé hé....

Lorsqu'il la complimenta sur les leçons qu'elle avait visiblement bien retenues, elle afficha un sourire malicieux avant de lancer une de ses provocations dont elle avait le secret.

Il faut croire que tu as une élève prodige.... Une chance que je sois à tes côtés, sans quoi je ne ferais qu'une bouchée de toi....

C'était terriblement prétentieux, et même complètement faux aux yeux de l'elfette. Mais c'était bien parce que c'était particulièrement grotesque que cela l'amusait autant ! Elle ne manquait pas d'air.... Elle acquiesça toutefois à la remarque du gaulois. Même un enfant pouvait être un ennemi mortel, pour peu qu'il plante un couteau au bon endroit.... Baisser sa garde était une erreur qui ne pardonnait pas, et la démone en avait parfaitement conscience. Déjà qu'il n'était pas forcément aisé pour elle de s'en sortir en étant prudente, et en faisant attention. Elle ne se voyait pas du tout prendre le moindre combat à la légère. Elle avait encore beaucoup à apprendre, et elle le savait. D'ailleurs son maître lui fit une proposition qu'elle trouva particulièrement pertinente. Faire du combat ambidextre oui, mais avec deux lames différentes, une courte et une longue. Cela mériterait d'être approfondi, mais hélas pas tout de suite. Pour l'instant elle affichait de nouveau son large sourire de chipie alors qu'elle venait une fois de plus de taquiner son pauvre gaulois en le qualifiant de bourrin. Au yeux de l'elfette, c'était à la fois une pique et un compliment. Certes un bourrin ne faisait pas dans la dentelle, mais il possédait une force brute admirable et savait très bien s'en servir. Néanmoins Bryan s'en défendit, tout en chargeant la perle de nuit d'aller s'atteler à des tâches plus sages que de l'embêter ! Mais avant cela, il lui remit une des bourses qu'elle avait récupéré sur les cadavres. Une récompense qu'il trouvait mérité et nécessaire. Shanoa attrapa la bourse.... Et se retrouva un peu penaude, comme si elle en savait pas quoi en faire. Elle la rangea dans ses affaires, tout en ajoutant.

Euh.... Merci. Je n'ai jamais possédé d'argent avant. Comme je suis habituée à vivre en forêt, j'ai appris à chasser, trouver des abris pour dormir, et confectionner ce dont j'avais le plus besoin.... Comment je peux savoir le juste prix des choses ?

Voilà un apprentissage qui promettait d'être délicat, mais cela faisait parti des inconvénients de la vie recluse de l'étoile sombre. Elle devait faire toute son éducation sociale.... Pour l'instant, elle rassurait Gaël, qui ne semblait pas mécontent des délicates attentions que lui portait la demoiselle. Shanoa savait ne pas faire de geste brusque, et où caresser l'animal pour ne pas le contrarier. Grâce à sa douceur, le cheval se remit bien vite de l'agitation dont il avait été témoin. Bryan en avait profité pour lever le camp, et répondre à sa question.... Non sans lui rendre les taquineries qu'elle lui avait lancé plus tôt ! Et voilà qu'il fit allusion à la chaleur de son corps, et ô combien celui-ci était une agréable présence. Shanoa sentit ses pommettes rougirent doucement, et bafouilla.

N-ne dis pas n'importe quoi ! Mon corps n'y est pour rien, c'est ma magie qui a œuvré, voilà tout !

Heureusement pour elle, il monta à cheval, évitant ainsi de renchérir et de la troubler encore plus ! Il semblait que le loup noir avait trouvé un moyen royal de l'enquiquiner ! Elle acquiesça à ses propos, préférant elle aussi rentrer au plus vite chez lui pour pouvoir être en sécurité. Il lui laissa alors le choix de monter devant ou derrière, la position lui important visiblement peu. Shanoa réfléchit un instant avant de conclure.

Nous sommes loin des romains.... Et nous avons occis les bandits les plus proches. Nous devrions être tranquille pour le trajet retour.... Je pense pouvoir te priver de ma protection pour cette fois. Je monte devant.

Et surtout, elle pourrait profiter de son torse pour s'y reposer en toute tranquillité ! Mais ça, elle se garda bien de le dire, saisissant plutôt son bras pour s'installer confortablement. Il lui tendit de quoi manger, précisant qu'il était important de bien manger après un affrontement.... Et glissant au passage une allusion qui manqua de faire étouffer Shanoa. Après avoir réussi à avaler sa bouchée, et calmer sa quinte de toux. Elle aurait bien lâcher un "Les hommes !" mais elle se doutait qu'il aurait été trop heureux de l'entendre dire ça. Elle répliqua donc.

Qui aurait cru qu'il te soit si difficile de faire cuire des œufs ? Je suppose qu'on ne peut pas être bon dans tout. Et pour ce qui est de tes nuits.... Je savais que tu ne pouvais plus te passer de moi, mais quand même.... Enfin, même si je serais toujours là en cas de besoin, je ne te souhaite pas de faire des cauchemars toutes les nuits.

Elle s'interrompit un instant un scénario lui traversant l'esprit. Est-ce que son gaulois de Maître serait fichu de simuler des cauchemars juste pour pouvoir dormir à ses côtés ? Cette idée la troubla quelque peu, car cela la ramenait face au fait qu'elle était une belle femme, et tout à fait en mesure de séduire un homme. Sauf que là, ce n'était pas un homme. C'était Bryan. C'était complètement différent. Est-ce qu'il serait capable de faire ce genre de manigance ? Est-ce qu'il était possible qu'il puisse la trouver à son goût ? A cette simple idée, Shanoa se mit à rougir comme une tomate et secoua vivement la tête pour chasser cette idée de la tête.

~Non mais qu'est-ce qu'il me prend ?! Ma parole ses bêtises ne me réussissent pas, je perds complètement la tête ! Que moi je fasse ce genre de coups fourrés soit, mais pas lui ! Pas pour moi !~


C'était presque mignon d'être aussi innocente ! Heureusement qu'elle n'avait pas donné l'idée à son maître ! Quoique.... Avait-il vraiment besoin d'elle pour avoir recours à ce genre de ruse ? Certainement pas....

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panthère et le loup...(Quête de l'apprentie II, pv Shanoa, Terminé)

Message  Bryan Ludhael le Sam 15 Déc - 18:40

Devant son sourire malicieux, Shanoa le taquina en prétendant que si elle n'était pas à ses côtés, elle ferait une bouchée de lui. Comme tout homme séducteur qui se respecte, le gaulois ne put s'empêché de prendre cette phrase à double sens et lui rendant son sourire, il avait répliqué mi-espiègle mi-énigmatique:

- Cela m'étonnerait, sauf si bien sûr, je me laisse faire...je peux me montrer docile quand je le veux!

Bien entendu, il avait un sens caché derrière ce propos , cette dite docilité n'avait aucun lien avec le combat, mais bien avec une lutte plus agréable et plus sensuelle qu'était se laisser chevaucher par une femme passionnée. Bryan se doutait bien que l'elfette allait comprendre toute autre chose, vu son ignorance sur ce sujet, mais un jour, à force de le connaitre, elle allait finir par comprendre ses sous entendus lubriques. Avec l'expérience, il espérait qu'elle réussisse à lui rendre la pareille, mais Bryan était certain qu'il allait la faire rougir à maintes occasions avant que ce jour n'arrive. Quoi qu'il en soit, en entendant sa confidence concernant l'argent, l'espion comprit à quel point la jeune femme se trouvait bien dépassée par les choses du monde. La valeur de l'argent,  les mœurs sociales, etc...tant d'éducation qu'elle s'était vu privée depuis très longtemps, voir depuis sa naissance. D'un regard paternel,  il avait répondu retrouvant son ton grave: 

- Je t'apprendrais tout ce que tu as besoin de savoir avant que tu parte. Reste que cela me prouve que tu n'es pas encore prête à partir, du moins, sans un minimum de connaissances pour survivre à ce brouhaha qu'est la  civilisation; tu devras sûrement passé par celle-ci avant de retourner d'où tu viens. 

Or, il ignorait toujours son pays d'origine, mais il espérait que ce n'était pas trop loin de chez lui. La distance était une chose qui pouvait  brimer une relation, même si au fond, les véritables amitiés perduraient à travers le temps et l'espace.  En fait ce n'était pas le fait qu'elle habite loin de chez lui qui le rendait soucieux, mais bien le fait qu'elle parte, tout simplement. Même s'il savait qu'elle allait vouloir retrouver sa famille, l'espion était prêt à allonger de plusieurs années sa formation, autant martial que de tout ce qu'elle avait besoin de savoir avant de partir. C'était troublant, car il n'avait jamais ressenti un tel attachement envers quelqu'un, pas même envers Alana, qui pourtant avait su retenir son cœur. Mais avec Shanoa, c'était très différent...ils se comprenaient et même, malgré sa race, il avait cette impression d'avoir trouver son alter ego autant par son intelligence que par son pouvoir de séduction, même si elle en n'était pas encore consciente. 

À vrai dire, était-il prudent de la complimenter de la sorte? Lui faire prendre conscience que son charme ne le laissait pas indifférent et que même, sa beauté l'envoûtait dangereusement? Après tout, elle avait des envies meurtrières qui dépassaient son propre entendement et cela risquait de ne pas s'améliorer au fur et à mesure qu'elle allait apprendre à se battre et à tuer avec plus de finesse. Il eut soudainement la vision de voir Shanoa un plus âgé, vêtue d'une tenue sombre et moulante, poignard à la main, un sourire irrésistible aux lèvres, le fixant de son regard bleu volontairement aguicheur...Bryan faillit en perdre contenance, mais heureusement, ce n'était pas la réalité, même si quelque chose lui disait qu'un jour Shanoa deviendrait une telle femme, épanouie dans l'assassinat et dans l'art de l'amour. Cependant, ce n'était pas pour tout de suite, surtout que son bafouillage de jeune fille prude le fit revenir au moment présent. 

Bryan  avait bien faillit répliqué séduisant: oh! Même le meilleur magicien ne pourrait nier que le charme des femmes est le plus puissant des sortilèges, mais il se retint, conscient que plus qu'il s'attardait à la taquiner, plus qu'ils perdaient un temps précieux à s'en aller. C'est ainsi qu'il monta sur son cheval en invitant son élève à faire de même.  Prétendant qu'elle pouvait le priver de sa protection -un dire prétentieux qui fit levé son sourcil droit- elle grimpa gracieusement devant lui, s'adossant confortablement contre son torse. Connaissant la nature des femmes, et à la manière qu'elle se pelotonnait, le guerrier devina que sa réflexion fut une excuse pour profiter de sa proximité...à moins qu'il fasse erreur, mais reste qu'il n'était pas mécontent du choix de la belle demoiselle.

 Naturellement, il entoura son bras musclé autour de sa taille fine et ce ne fut pas long que Gaël se mit au galop. Suivant le rythme de la monture, tandis qu'il essaya de faire fie des formes qui se lovaient contre lui et du désir que cela lui procurait, Bryan se prit à écouter attentivement la réponse de Shanoa concernant ses cauchemars. Sans qu'elle ne le voit, le beau visage masculin s'éclaira d'un sourire rusé, preuve que son maître était loin d'être un enfant de chœur, surtout en ce qui attrait à la proximité féminine. Serait-il capable de mentir pour qu'elle daigne dormir proche de lui? Oui, tout à fait. Par contre, serait-il capable de la convaincre qu'il avait fait des horribles cauchemars, feignant une réelle détresse? Il en n'était pas certain, vu le don de clairvoyance que Shanoa possédait vis-à-vis les mensonges et les secrets. Réfléchissant comment il allait pouvoir s'y prendre pour l'avoir à nouveau contre lui durant la nuit, ou mieux à chaque nuit ( sa conscience lui criait de ne pas s'y risquer, mais il décida de ne pas l'écouter. ), il répondit d'un sourire moqueur: 

- Je te mets au défi de combattre en cuisant un œuf en même temps. Tu vas voir, ce n'est pas si facile!  Sur cette plaisanterie, son sourire s’affaissa  un peu et pesant ses mots, il termina plus sérieusement:  j'espère aussi ne pas faire des cauchemars à chaque soir, car cela est très éreintant et je ne pourrais effectivement me passer de toi et de tes soins magiques si jamais cela m'arrive...

À cet aveu, son maître lui laissait entendre qu'il serait fort possible qu'elle dorme avec lui, à plusieurs reprises, si jamais son sommeil était agité. Déjà, il réfléchissait à des arguments, et même à des petits mensonges, pour la convaincre de partager sa couche jusqu'à devenir dépendante de lui et de sa large carrure désirable et protectrice. Après tout, n'avait-elle pas choisi d'embarquer en avant de lui, elle, qui aimait tant assurer ses arrières? Or, au fond de lui, une voix s'alarmait de ces futures manigances de séducteur invétéré. Ce genre de piège comportait un prix et ce prix serait sûrement celui de l'obsession qui déjà envenimait ses veines, le rendant aussi dépendant de la présence de l'elfe, de sa beauté, de son parfum, de son intelligence aiguisée, de son innocence déstabilisante...En cet instant, Shanoa pensait à lui et rougissait comme jamais, mais heureusement pour elle, Bryan ne le remarqua pas. S'il l'avait remarqué, à coup sûr, il aurait jubilé de la savoir aussi troublée par sa présence, renforçant ainsi sa détermination à vouloir la conquérir. Pour l'heure, elle ignorait tous de ses plans, de son désir ardent qu'il éprouvait de plus en plus envers sa délicate et exotique personne. Un désir qu'il avait rarement éprouvé pour une femme, mis à part pour Alana, mais celle-ci lui avait malheureusement briser son cœur...un cœur qui avait été si dur à s'ouvrir et à réapprendre à aimer. L'espion allait-il pouvoir se permettre à nouveau de faiblir? Visiblement, c'était peut-être déjà le cas à la façon dont il s'était attaché à son élève, mais rien ne pouvait prévoir l'avenir. Pour l'heure, la neige virevolta autour d'eux, ils firent route vers l'Oppidum de Corent, vers la tanière du loup, où un fantôme de son passé l'attendait au seuil de sa porte... 

_________________
avatar
Bryan Ludhael
Le loup noir

Messages : 203
Date d'inscription : 26/01/2018

Attributs
Réputation: Légende
Faction: La Confrérie des ombres
Divinité: Nuada

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La panthère et le loup...(Quête de l'apprentie II, pv Shanoa, Terminé)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum