Celtes

<blockquote>Les feux follets veillent sur les forêts et ses habitants; petites flammes colorées et silencieuses, éclairant les voyageurs dans la nuit. Plusieurs croient qu'ils sont des esprits malins ou des âmes en peine venues hanter les forêts, les marécages ou les cimetières. Or, les elfes, les fées et toutes les créatures magiques les utilisent comme messagers, les feux follets sont les oreilles et les yeux des arbres. N'ayez pas peur si vous en croisez un, cela ne brule pas, mais surveillez votre langue fourchue.</blockquote>

Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Aller en bas

Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Lun 29 Oct - 17:44

Bon.... Rien ne s'était passé comme prévu ! Jamais elle n'aurait cru tomber sur un vieillard aussi caractériel et déstabilisant ! Et en plus il était têtu comme une bourrique ! Elle était partie assez rapidement de la tour du vieil homme, descendant les escaliers encore plus vite qu'elle ne les avait monté. Une fois dehors, et à une certaine distance de la tour, Shanoa se retourna pour l'observer. Elle poussa un long soupir en secouant la tête. Il fallait bien le dire, cette rencontre avait été un échec cuisant ! L'elfette passa ses mains sur sa nuque puis sur son visage, fermant un instant les yeux. Elle essayait de mettre un peu d'ordre dans ses pensées. Elle avait été changé en limace.... Elle avait vu le monde depuis le regard d'une créature qui ne mesurait que quelques centimètres. Elle avait eu si peur.... Et elle avait été si enragée également ! Marcher sur son ventre avec l'aide d'un seul pied avait été une expérience particulièrement désagréable. Sans parler du fait de baver constamment pour permettre de mieux glisser sur le sol. La perle se surprit à avoir de la compassion pour ces gastéropodes. Qui auraient pu croire qu'ils avaient une vie aussi dure et pénible ?

Elle secoua la tête, en se disant que ce n'était pas le moment de se lamenter sur le triste sort des limaces ! Qu'est-ce qu'il lui prenait de penser à ce genre de chose d'ailleurs ? Qui se soucier du destin d'une limace ?! Sûrement ce vieux fou de druide....

Rhaaaaa !

Elle secoua la tête en pestant. Elle pensait encore à lui, et ça ne lui plaisait pas. Elle se décida à marcher un peu. Elle devait faire le point. Qu'est-ce qu'elle allait faire à présent ? Elle savait qu'elle pouvait faire de la magie, qu'elle en avait les capacités. Mais elle ne voulait pas faire tout et n'importe quoi. Elle ne voulait pas provoquer de catastrophe avec ces pouvoirs. Bien qu'elle doutait qu'ils puissent être suffisamment puissants pour causer de réels dégâts. Elle ne savait même pas réellement ce qu'elle comptait faire avec cette magie. C'était tellement confus, tellement vaste également. Elle avait l'impression d'être face à un monde de possibilités infinies, mais dans lequel elle était perdue. Par où commencer ? Shanoa avait atteint une sorte de fontaine perdue au milieu de la verdure. L'endroit lui semblait apaisant, l'eau lui inspirant étrangement une certaine contemplation. Elle finit par s'assoir sur une souche d'arbre, soufflant l'air contrariée.

~A quoi bon.... Ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer quoique ce soit de magique de toute manière. Ce vieux fou l'a dit lui-même. Qui m'apprendra ? Est-ce qu'une démone a seulement la moindre chance de se montrer "digne" de la magie ? Et puis c'est quoi être digne de la magie....~

La perle regrettait amèrement que Aby n'ai jamais pu lui apprendre quoique ce soit à ce sujet. Elle ne se doutait pas que la Dame Verte n'aurait jamais voulu lui apprendre quoique ce soit concernant la magie. Aby avait secrètement peur que Shanoa n'use de ses pouvoirs pour assouvir sa vengeance. Et si cela n'avait pas été dans l'idée de pouvoir chasser et se défendre, elle n'aurait sûrement jamais permis à Daekran de lui laisser enseigner ce genre de chose à leur petite perle. Shanoa avait toujours cru que Tata Aby ne pouvait pas lui apprendre quoique ce soit car elle n'y connaissait rien en magie d'elfe. Une excuse qui avait été salvatrice pour la fée, mais terriblement frustrante pour l'elfette. Assise dans l'orée de la forêt, Shanoa cogitait depuis un moment à présent, et elle finit par se demander.

~Et maintenant, qu'est-ce que je fais ?~


Elle se laissa aller à tremper le bout de ses doigts dans cette eau limpide. La fraîcheur de cette dernière lui faisait du bien, même si pour l'heure elle ne trouvait réponse à ses questions.

_________________
avatar
Shanoa

Messages : 120
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Mer 31 Oct - 10:00

Enfin la paix! Se dit Myrddin quand le silence revint dans sa demeure, sans insultes, ni cris, ni détresse de limace! Se cuisinant un savoureux ragoût de sanglier aux pommes, le druide se prit à fredonner, tout en chassant de son esprit l'elfette, qui avait montré par son courage et sa vivacité d'esprit, un potentiel certain pour apprendre la magie, mais malheureusement, son comportement était inconvenant pour le druide. Dommage, dommage! Déjà que les elfes avaient la magie coulant dans leurs veines, il se disait bien qu'une bâtarde d'elfe noir et de haute elfe pouvait devenir très puissante...peut-être un peu trop, mais ce n'était pas à lui d'avorter dans l’œuf une jeune prodige. Non, il exigeait seulement que ses élèves l'utilisent bien, car la force de la magie consistait  à l'équilibre de chaque chose. Quoi qu'il en soit, Myrddin se concentra sur un projet des plus importants: trouver la licorne qu'il avait perçu  afin de remplir à nouveau sa fiole de larmes. 

Ce cadeau divin avait tellement précieux lors de leur combat contre le lycan que Myrddin s'était démuni quand il l'avait pratiquement vidé sur la blessure du gaulois. Heureusement,celui-ci s'en était remit, preuve que la légende concernant la vertu médicinale des larmes de licorne était véridique: elle guérissait les pires blessures! Alors donc, c'était primordiale pour le vieil homme d'en avoir encore, car il était du genre à voyager et à se vautrer dans des situations des plus épineuses. Prenant le temps de manger son ragoût, le druide réfléchit s'il avait tout en sa possession pour faire le rituel sacré réalisé pour attirer ce magnifique sylvestre. Parlant pour lui-même, un signe d'une intelligence certaine, il marmonna:
 
- Bon...j'ai ma tunique blanche pour les rituels et mes douze topazes...mon verger est doré à point, je vais pouvoir cueillir des pommes...C'est vrai que nous sommes tard dans la période claire, mais le temps est encore doux. Oui, je crois bien que j'ai tout...À présent, je suis presque convaincu qu'elle va s'abreuver à la fontaine de Barenton, elle était justement à proximité. À moins qu'elle soit au miroir des fées??? Hum, non...un peu trop éloigné. 

Presque certain de hypothèse, Myrddin termina son ragoût et énervé comme un enfant qui s'en va à la chasse aux oeufs de lapin, le druide se dépêcha de se vêtir de sa tenue officielle, prit un panier, sortit dans son jardin, salua ses pillywiggins au passage, cueilli ses plus belles pommes jaunes et enfin, il se dirigea vers la fontaine de Barenton. Ah cette fontaine....c'était là qu'il avait rencontré sa magnifique Vivianne pour la première fois. Il se souvint encore de sa longue chevelure blonde tombant jusqu'à ses reins délicats et de sa peau étincelante sous le soleil, où avait perlé l'eau. Dès qu'il avait croisé son regard améthyste, il en était tombé amoureux et heureusement, elle aussi. Le vieil homme soupira d'aise, un sourire béat sur les lèvres, fixant l'eau cristalline. Myrddin vivait souvent dans cet état entre le moment présent et le moment passé, ce qui lui donnait l'air d'un homme penseur et un peu déconnecté. Quoi qu'il en soit, il revint doucement à la réalité et se souvenant pourquoi il était là, le druide fit un cercle de topazes autour de lui et devant celui-ci, il parsema l'herbe fraîche de ses pommes. Satisfait, Myrddin vint s'asseoir au centre de cercle et il se mit à chatonner une douce chanson et ce durant une heure durant. 

Et oui, il fallait être très patient pour amadouer une licorne, et surtout posséder un cœur pur et être puceau. Un détail que le vieil homme connaissait, mais il espérait que c'était une erreur de ses vieux parchemins. Or, une licorne sortit gracieusement du sous-bois pour se diriger vers lui et avec prudence, elle renifla les pommes. Le vieillard ouvrit un oeil et d'un petit sourire heureux, il se leva lentement pour s'approcher d'elle. Or, à l'instant où il vint caressé délicatement sa crinière blanche, l'unicorne hennit brusquement, ses naseaux frétillèrent de dégoût et elle s'enfuit dans la forêt au grand dépit du druide.

-Oh Nonnnnn! Revient, licorne! Tu as mal senti! Je suis encore puceau! Reviennnnt! Oh non...

Cette échec était cuisante pour ce passionné de créatures magiques, il paya le prix fort de sa négligence. Frustré et déçu, il donna un coup de pied sur une roche, tout en caressant nerveusement sa longue barbe.  La virginité...Argh, mis à part sa fille, qui se trouvait à l'île de Sein avec sa mère, il ne connaissait aucune vierge, encore moins des puceaux. Qu'allait-il faire ?

_________________

avatar
Myrddin

Messages : 215
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Mer 31 Oct - 11:43

Perdue dans ses songes, Shanoa sursauta dans un bon en entendant au loin un hennissement. Sans chercher davantage à comprendre, elle se précipita dans l'arbre le plus proche, et s'y réfugia en quelques bonds. Elle craignait qu'un cavalier quelconque ne débarque dans les parages. Et il n'était pas question de se faire voir par quelqu'un qui pourrait potentiellement lui chercher des ennuis. Cacher dans les restes de feuillages jaunis, l'elfette observa silencieusement ce qui lui avait fait peur arriver au galop. Quelle ne fut pas sa surprise de voir débouler une licorne, visiblement très contrariée, qui soufflait bruyamment par les naseaux. Elle frottait le sol de ses sabots, comme pour chasser sa nervosité. Un doux sourire se dessina sur les lèvres de la perle. Elle n'avait vu qu'une seule fois une licorne dans sa vie, et elle n'était alors qu'une petite fille. Elle savait que la licorne ne lui ferait aucun mal. Et comment résister à la beauté que cette créature dégageait ? Elle regarda à droite et à gauche, vérifiant peut-être un peut trop rapidement qu'il n'y avait personne, avant de descendre doucement de son perchoir. Déjà les oreilles de l'animal pivotait en sa direction. Elle l'avait entendu avant même qu'elle ne touche terre. La licorne s'apprêtait d'ailleurs à déguerpir en toute hâte, mais elle posa à son tour son regard enchanteur sur la curieuse créature qui lui faisait face. Dans des gestes toujours très doux, presque lents, Shanoa ôta le capuchon de sa cape. Elle se dévoila sans crainte à la licorne, soucieuse de lui montrer par ce biais qu'elle n'était pas une menace pour elle non plus. L'animal fut toutefois quelque peu décontenancé. Cela ressemblait à une elfe, mais la créature pouvait le sentir, cela n'était pas une elfe. Cela avait également des traits de démons, mais cela n'était pas un démon. Les licornes étaient des équidés extrêmement méfiants et craintifs. Mais ils étaient aussi curieux, comme la plupart de leurs cousins. Tout doucement, Shanoa s'approcha d'elle, car c'était une femelle, et lui présenta ses mains pour qu'elle puisse les sentir et les voir. Elle lui souffla d'une voix douce et chaleureuse, une voix qui se voulait réconfortante et apaisante.

Là.... Là.... N'aie crainte belle demoiselle. Je ne te veux aucun mal. Je me présente à toi....

La licorne ne sachant pas trop à qui ou à quoi elle avait affaire resta sur ses gardes mais en même temps.... Cette curieuse créature sombre face à elle n'avait pas l'air agressive.... Et surtout elle fleurait cette pureté enivrante que les licornes aimaient tant ! La virginité, le parfum d'un corps qui n'avait pas été consommé, d'une enfance prolongée.... La licorne fit un pas timide vers Shanoa, l'elfette s'arrêtant pour lui laisser le temps de respirer son odeur. Voyant que la licorne ne s'enfuyait pas, elle continua d'avancer pour finalement arriver à sa hauteur. Du bout des doigts, elle vint faire glisser sa main sur le cou de l'animal, prenant soin de ne pas s'approcher de sa corne. Observant la jument licorne, elle lui demanda doucement.

Dis-moi noble demoiselle, qui a bien pu avoir l'indélicatesse de te troubler de la sorte ? J'espère qu'on ne t'a pas fait de mal....

La perle jeta un coup d’œil rapide à la licorne pour vérifier qu'elle n'ait pas la moindre blessure, et elle fut soulagée de voir qu'elle était intact. Il fallait dire qu'il n'était déjà pas facile de croiser une créature aussi rare, il aurait été stupide de vouloir lui faire du mal. Néanmoins, la bête avait déboulé au galop. Et d'ailleurs, sa crinière était encombrée de feuilles mortes et autres brindilles et petites branches d'arbre. L'animal profita de l'accalmie pour s'abreuver dans l'eau clair, guettant du coin de l’œil la curieuse vierge qui l'observait. Shanoa avait commencé à retirer les débris de la crinière de la licorne, et lui demanda.

Me ferais-tu l'honneur de ta compagnie ? Toi la créature bénie, et moi l'honnie ? A toi je peux confier mes secrets, je sais qu'en te livrant ma confiance elle sera préservée.

Quiconque voyant Shanoa aussi douce et délicate avec la licorne la trouverait méconnaissable ! La transformation était radicale, mais pas inexplicable. L'elfette savait que les licornes étaient tout à fait pacifiques avec ceux qui ne leur voulaient aucun mal et qui les respectaient. Et de manière générale, la perle appréciait les équidés sous toutes leur formes. Chevaux, kelpies, licornes, il n'y avait que les centaures dont elle se méfiait, et pour cause, ils étaient à moitié humain.... Et Daekran lui avait toujours formellement interdit de les approcher ! Il lui avait raconté des histoires terribles à leur sujet. Il décrivait les centaures comme des créatures violentes et lubriques, qui capturaient les jolies femmes pour les faire leur ! Si on pouvait discuter la nature violente et lubrique des centaures, on ne pouvait nier qu'ils ne se privaient pas pour enlever les femmes qui leur plaisaient pour en faire leurs épouses.... Aussi Shanoa avait toujours pris soin de les éviter. Mais pour la licorne, c'était autre chose. Elle commença donc à lui parler, la traitant exactement comme si elle parlait à une personne normale.

Je suis un peu comme toi, un être atypique, mais sûrement moins précieux.... Et je doute qu'on me convoite, là où les gens doivent tout faire pour t'attirer.... Je n'ai pas de semblable pour me conseiller, je ne connais personne qui ait pu vivre ce que j'ai traversé. Je dois faire seule mes choix, mais parfois..... Je ne sais juste pas.

Tout en démêlant la crinière de la licorne, elle s'arrêta un instant dans ses propos, songeuse, avant de reprendre.

Je sais que la magie repose en moi. Mais je ne sais pas.... Est-ce que je dois l'invoquer ? Est-ce que je dois la laisser s'exprimer ? Parfois j'ai tant envie de la laisser sortir.... Envie de lui laisser sa liberté, et voir à quoi ressemble son sourire. Est-ce qu'elle serait fougueuse et déchainée ? Ou est-ce qu'elle sage et posée ? J'ai vu des mages la contraindre, j'ai vu des êtres la manipuler.... Est-ce ainsi qu'elle peut exister ? Sous l'unique volonté de celui qui peut la commander ?

La licorne avait fini de boire et tourna son museau vers Shanoa. Elle souffla doucement par les naseaux, et la perle esquissa un sourire en coin avant de répliquer.

Si ça se trouve je suis entrain de t'assommer avec mes histoires et mes pensées....

Elle savait que la licorne n'allait pas lui parler pour lui répondre. Et il y avait même de fortes chances pour qu'elle ne puisse pas lui apporter la moindre réponse. Mais elle avait au moins pu se confier à la jument, c'était toujours ça de pris. Elle continua son ouvrage, débarrassant scrupuleusement la crinière de la créature, qui semblait apprécier qu'on s'occupe d'elle. Shanoa faisait très attention à ses gestes, soucieuse de ne pas tirer sur les crins et risque de faire mal à la licorne. Mais elle était si concentrée qu'elle ne pouvait pas remarquer si quelqu'un était entrain de s'approcher. Peut-être même qu'à présent on les observait, de loin ou bien caché. La licorne pouvait toujours déguerpir au triple galops si jamais elle le souhaitait. L'odeur de la perle était à son goût et l'avait fait rester. S'il n'était pas impossible pour une licorne de croiser des vierges, une vierge comme Shanoa était très particulière. Jamais la licorne n'avait pu sentir un pareil parfum. D'un autre côté, la licorne n'avait certainement jamais vu de créature comme Shanoa auparavant. Elle comptait donc bien profiter au maximum de sa trouvaille, qui en plus prenait soin d'elle.

_________________
avatar
Shanoa

Messages : 120
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Dim 11 Nov - 19:07

Eh voilà ! Tous ses efforts pour rien! Maugréant dans sa barbe, Myrddin fixa la licorne se sauvé parmi le feuillage, conscient qu'il avait raté sa quête personnelle et pourquoi? Parce qu'il avait eu le malheur, à seize ans tout juste, de forniquer avec une serveuse guère jolie, mais fort aguicheuse. Or, malheureusement pour la licorne, le druide était buté comme ce n'était pas possible. Peu d'être était aussi déterminé que lui...il allait trouvé une solution, quitte à inventer un parfum de puceau juste pour l'attirer. Le vieillard faillit rebroussé chemin pour aller fouiller dans ces vieux parchemins, mais voilà, il était curieux de savoir où le sylvestre avait filé. Suivant silencieusement ses empreintes imprégnant le sol, le druide arriva un peu plus loin de la rivière où il entendit une voix familière conversé. Arquant les sourcils, il se cacha derrière un arbre, tout en reconnaissant celle qui avait réussi à approcher la licorne en quelques minutes. 

Oh non...de tous les êtres de cette forêt, il fallut que ça soit elle...Pourquoi??? Pensa-t-il en fixa d'un regard écarquillé l'elfe qui parlait à la licorne à titre de confidente. Si la magnifique créature se laissait à se point caresser, c'est que la demoiselle...qu'il avait transformé en limace ce tantôt...était encore vierge. Il aurait dû se réjouir, mais voilà, après la tournure de leur deuxième rencontre, Myrddin était presque certain qu'elle allait refusé de lui rendre service. Soupirant, le vieil homme baissa la tête puis il releva son regard bleu cet étrange et beau duo. Une créature de la lumière et une créature de l'ombre, toutes deux si opposées, et pourtant si semblables. Son cœur de vieux bougon se prit à s'attendrir aux propos de celle qui avait voulu devenir son élève, mais sans succès.  Non, au lieu de cela,ils avaient passé un bon quart d'heure à beugler comme des ânes, ou plutôt comme une limace dans son cas. Les Dieux se jouaient bien de lui! D'un profond soupir, il s'adossa contre un arbre, à l'abris du regard bleu de l'elfette et en silence, il continua d'écouter ses réflexions sur la magie. Un sourire éclaira son visage, il pensa :

Oh demoiselle, la magie peut être autant déchaînée que sage, tout dépend de l'âme de celui qui la manie...elle te guidera à sa façon, car toute magie est unique, comme les êtres qu'elle désigne...c'est un privilège de l'avoir en soi. 


Le fait qu'elle se questionne était un signe d'intelligence et même de sagesse. En tout cas, si elle assommait la licorne, Myrddin s'abreuvait de ses paroles, chose qui était tout à fait étonnant. Ah...si elle s'était montrée sur cet aspect doux et paisible,au lieu d'être arrogante et insultante, leur rencontre aurait été bien différente. Enfin, c'était chose du passé...À présent, il devait réussir à convaincre Shanoa de prendre des larmes de licorne sans que celle-ci se sauve. Mais comment? Pesant les pour et les contre, il fouilla dans les poches de sa toge et il sortit un bout de parchemin, quand soudain il se demanda si elle savait lire...autre complication épineuse, mais dans le doute, Myrddin rédigea un court mot où il était marqué:



Terminant son griffonnage en armoricain, il roula le bout de peau séchée pour le mettre dans la fiole et d'un lancé précis, il l'envoya roulé au pied de l'elfette qui lui rappelait plus que jamais une astre solitaire se sentant écouté par la plus belle créature qui soit. Priant Taranis qu'elle accepte sans trop de chichi ni de rogne, il se cacha derrière son arbre, tout en jeta un coup d’œil à sa peut-être future élève. Soudain, il entendit un raisonnement dans l'écorce, un doux murmure de pin...Arquant les sourcils, le vieil tourna son attention vers son accotoir et il répondit d'un chuchotement  à l'arbre:

-Oh, vraiment? Vous avez des fourmis qui vous chatouille? N'ayez crainte, elles sont là pour vous aider. Oui, oui, je vous le dis, elles vont vous débarrassez de vos insectes ravageurs. Maintenant, pardonnez-moi, je dois me cacher derrière vous, mais je vous promets de rester là que peu de temps.
 

L'arbe fit silence et avec une lenteur digne de son vieil âge, il répondit d'un second murmure, ce qui contraria Myrddin.
 

-Mais...ah très bien! Très bien! Je vais me trouver un autre arbre, mais sachez que je n'ai jamais vu d'arbre aussi capricieux!


Mauvaise chose que d'insulter un pin, car une branche craqua. Si l'émondage était une chose tout ta fait bonne pour la santé de l'arbre, cela l'était moins pour ceux se trouvant en dessous et dans le cas de Myrddin, il faillit bien la recevoir sur la tête. D'un petit juron nerveux, il se sauva du pin gigantesque pour se retrouver à découvert, devant Shanoa et la licorne. Celle-ci hennit nerveusement et pour la deuxième fois, elle se sauva devant le druide qui la suivit du regard, terriblement déconfit. 

-Par Taranis, elle s'est encore sauvée! Si ça n'avait pas été de ce  borné pin...Se plaignit-il déçu et un peu découragé. Il croisa alors le regard d'azur de l'elfette et essayant de reprendre contenance, il demanda avec espoir: avez-vous réussi à lui prendre des larmes?

_________________

avatar
Myrddin

Messages : 215
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Lun 12 Nov - 18:11

Shanoa était complètement dans sa bulle lorsque soudain, un objet volant non-identifié vint s’échouer à ses pieds. La licorne et l’elfette furent surprises, si bien qu’elles tressaillirent en même temps, avant de s’apercevoir que l’objet en  question était inoffensif. Shonoa ramassa le flacon assez incrédule, avant de s’apercevoir qu’il y avait quelque chose dedans. Elle ouvra le tout et retira délicatement le papier qu’elle lut…. En écarquillant de grands yeux ronds d’étonnement.
 
Alors ça ! Par Dagda je n’en reviens pas !
 
Elle regarda rapidement autour d’elle pour essayer de voir où ce vieux fou de druide avait-il bien pu se cacher…. Sans succès. Si elle était d’accord sur le fait que les larmes de licorne étaient de véritables miracles en flacon, elle se retrouva bien penaude face à cette demande.

~C’est facile de demander, mais comment je fais ?!~
 
L’elfette observa la licorne bien embêtée. Elle n’avait même pas un oignon pour l’aider. Et s’il y avait bien une chose qui était claire dans son esprit, c’était qu’elle refusait catégoriquement de faire le moindre mal à l’équidé ! Peu importe de pouvoir apprendre la magie ou pas ! Néanmoins, le vieux druide n’avait pas hésité à sacrifier les larmes pour son Maître…. Et bien que ça l’ulcérait au plus haut point, elle se sentait redevable pour ça. Elle poussa un soupire en passant sa main sur nuque, tout en se tournant vers la licorne. Elle lui souffla doucement en lui flattant délicatement l’encolure.
 
Je suppose que même si je te le demande, tu ne pourrais pas pleurer sur commande ?
 
La licorne souffla par les nasaux, comme étonnée de cette requête si…. Franche et incongrue. Pour la perle le dilemme était posé. Comment faire pleurer une licorne sans lui faire de peine ? Mais alors qu’elle réfléchissait, voilà que justement le druide fou déboula de derrière un arbre, qui d’après le craquement sonore venait de perdre une branche. La licorne voyant l’objet de sa contrariété réapparaître, s’offusqua et détala à toute hâte…. Laissant Shanoa seule avec son flacon et un vieux druide.
 
Mince….
 
Elle se tourna vers le druide, les poings sur les hanches, et en secouant doucement la tête. C’était malin, il avait tout fait rater, avant même qu’elle ne puisse essayer.
 
Vous ne m’en avez pas vraiment laissé le temps…. C’est compliqué de pister une licorne. Cela va me demander du temps avant que je n’arrive à la retrouver…. Si j’y arrive…. A moins que vous ayez un truc de druide pour m’y aider ?
 
Shanoa avait bien compris que c’était lui qui avait fait fuir la licorne la première fois. La coïncidence était beaucoup trop grosse. Et s’il avait réussi à en trouver une au moins une fois, il avait peut-être une astuce…. Parlant d’astuce, elle enchaîna.
 
Comment faire pleurer une licorne sans lui faire de mal ? J’ai déjà entendu qu’on pouvait faire rire quelqu’un aux larmes, mais je ne sais pas si les licornes ont le sens de l’humour…. Et je ne connais aucune blague….
 
Mais alors qu’elle réfléchissait un détail vint percuter son esprit, et l’elfette se mit à déglutir.
 
Mais…. Depuis combien de temps vous étiez là à nous observer et à nous écouter ?!
 
La pauvresse se sentit le rouge lui monter aux joues ! Elle s’était confiée à la licorne ! Pas à un fou furieux qui s’amusait à la changer en limace !!! Et s’il avait tout entendu…. La situation devenait extrêmement embarrassante pour elle. Elle n’avait plus qu’à espérer qu’il n’ait rien entendu, mais quelque chose au fond d’elle lui disait qu’il n’y avait pas grand espoir à avoir…. S’il n’y avait pas eu cette licorne, elle se serait même demandé s’il ne l’avait pas suivi. Shanoa ne savait plus vraiment où se mettre, et bizarrement, elle avait la furieuse envie d’imiter la licorne et de s’enfuir à toute jambe de cette situation. Décidément, elle n’avait pas de chance avec lui. Elle n’avait pas beaucoup de chance avec les autres de manière générale pour tout dire…. Il n’y avait que Bryan qui faisait office d’exception, et encore. Elle trouvait toujours le moyen de se mettre dans le pétrin, même avec lui. Et voilà qu’à présent elle devait composer avec le druide. Au moins le temps de s’acquitter de sa dette. Elle réprima un long soupir. Qu’est-ce qu’il allait encore lui réservait comme « surprise » ?

_________________
avatar
Shanoa

Messages : 120
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Sam 17 Nov - 21:23

Devant ce double échec, Myrddin eut un profond soupir de déception et il baissa la tête, sa longue barbe couvrant ainsi l'entièreté de son torse mince dont sa toge révélait une certaine musculature, la seule chose qu'il avait gardé de ses jeunes années de guerrier. 

-Bien entendu qu'il y a une astuce, sinon je n'aurais pas réussi à l'attirer! Par Taranis, je vais devoir tout recommencer... Marmonna-t-il d'un air marabout en fixant la forêt, espérant stupidement que la licorne revienne. Sa contrariété s'approfondit quand Shanoa confia qu'elle ignorait comment faire pleurer une licorne. Un autre épineux soucis! Il ne suffisait donc pas que de la caresser et de lui demander gentiment ses larmes? Il aurait dû sans douter! Myrddin se trouva plus que fou d'avoir cru que ce sylvestre pleurait sur commande! Soupirant une seconde fois, il riva ses yeux bleus vers l'elfette qui le questionna sur combien de temps qu'il était là à l'écouter bavarder avec cette licorne. Il fut alors très surpris de la voir rougir et pensant que c'était à cause qu'elle s'était confié à un animal, il dit d'un ton se voulant rassurant:

-Ne soyez point gêné d'avoir parlé à cette licorne, moi, je parle à tous les jours à des arbres. Tous deux sont d'excellents confidents! 


Comme si parler à des arbres étaient tout à fait normal, il continua avec une franchise déconcertante: 

-Je suis d'ailleurs très heureux de vous avoir surpris à vous questionner sur la magie! Vous m'avez révélé une autre facette de votre personnalité qui m'a charmé et m'a donné espoir que vous pouvez être aimable, douce, intelligente et curieuse. Toutes ces qualités m'ont fait entrevoir une élève tout à fait intéressante à enseigner. D'ailleurs, votre vision de la magie est tout à fait poétique et vraie. Autant des gens ont voulu la contraindre, autant que d'autres l'ont utilisé de façon à causer une tempête ravageant tout sur son passage.Or, la magie est une force bien particulière et il serait insensé de penser que vous en êtes maître. Certes, vous apprendrez à savoir comment l'utiliser, mais jamais vous pourrez réellement la dompter. C'est une force très ancienne, elle fait partie de l'énergie qui a créer notre monde et les autres de l'univers. Elle choisit, non l'inverse...ne l'oubliez jamais.  


Sur cette  parole sage et révélatrice, Myrddin prit son bâton de marche et il fit un signe de tête à Shanoa d'un doux sourire, qui le changeait de son air sévère et acariâtre. 

-Venez, retournons chez moi, nous avons quelques petites recherches à faire avant d'attirer la licorne par un rituel druidique que je vous montrerais sous peu. Tout comme vous, j'ignore encore comment la faire pleurer...mais je doute fortement qu'elle puisse pleurer de rire, vu qu'elle ne sait pas rire...enfin, peut-être démontre-t-elle son hilarité en ébouriffant sa crinière et en tapant du sabot, mais bon...Je suis convaincu qu'il y a  une réponse précise à ce mystère ! Nous allons trouvé dans mes vieux parchemins!

Durant toute cette tirade un brin comique, ce que le druide pouvait être sans vraiment sans rendre compte, Myrddin n'avait pas répondu à la dernière question de Shanoa. Non, il en avait juste profité pour créer une nouvelle rencontre, plus agréable, opportunité offerte  par la licorne elle-même. À présent, les Dieux lui avaient envoyé du ciel une vierge...enfin, pas du ciel nécessairement, mais reste que l'elfe était vierge.  Marchant d'un pas rapide entre les arbres, Myrddin s'exclama:

- Ah oui! Une autre chose qui me prouve que vous êtes dignes d'apprendre la magie, c'est que votre cœur  est pur, car les licornes ressentent le mal et c'est une des choses qui les font fuir...ça et l'odeur de ceux qui ont perdu leur virginité!  


À ce dernier commentaire, le druide toussa un peu, puis il continua comme s'il n'était pas concerné par ce fait:

-Voilà pourquoi j'ai changé d'idée et je vous offre aujourd'hui une proposition de bonne attente. Je vous promets de ne plus vous changer en limace et vous me promettez de respecter les règles de ma demeure...Celles-ci sont très simples:Un, vous cognez toujours avant d'entrer. Deux, vous ne touchez à rien, surtout à mon coffre dans ma chambre. Si vous y touchez, vous allez être frappé par un maléfice, vous et vos descendants jusqu'à la vingtième générations! Trois, vous enlevez vos bottes avant d'entrer, je déteste qu'on salisse mon plancher! Et quatre...et bien ces trois règles sont amplement suffisantes! Est-ce que vous aller respecter mes conditions? Ah oui...soyez aimable avec mes pillywiggins, elles détestent que l'on soit impolie et elles sont facilement jalouses d'autres présences féminines. L'une d'elle s'appelle Violette, soyez gentille avec cette petite!  Sa jalousie peut être terrible et quand cela lui vient, elle détruit toute ma récolte de champignons. C'est terrible! Bon, elle tolère ma Vivianne et notre fille, mais pour les autres...


Sur ce trop pleins d'informations, il se tourna vers Shanoa avant de franchir la porte de sa tour en pierre et il demanda en soutenant son regard d'azur, qui avait dû faire flancher le cœur du grand ténébreux:

-Alors, vous acceptez ou pas?

_________________

avatar
Myrddin

Messages : 215
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Dim 18 Nov - 10:53

Shanoa croisa les bras devant elle face à la réplique du druide, un sourire en coin. Myrddin pouvait bougonner autant qu'il le voulait, c'était de sa faute si la licorne avait fuit ! L'avantage, c'est qu'à présent elle savait son nom.... D'ailleurs qui signait "druide fou" ?! Bon certes il était lucide sur l'image qu'il donnait de lui. Mais depuis quand un fou était lucide ?! Cette question lui fit penser à Bryan, mais pour le coup, ce n'était pas le moment de divaguer. Elle se concentra de nouveau sur la situation, jusqu'à réaliser qu'il avait certainement entendu tout ce qu'elle avait dit à la licorne. Shanoa commençait déjà à rougir, et à l'écoute de la réponse du vieux druide, cela n'allait pas mieux. Elle se mit à bafouiller.

M-Mais ! Enfin ! Ce n'est pas ça ! Je veux dire, une confidence est censée être un secret entre deux personnes, vous n'étiez pas censé écouter cela !

La pauvresse était bien embêtée et ne savait plus ou se mettre, ramenant une main sur son front. Mais Myrddin n'en avait pas fini avec elle ! Il lui parla à cœur ouvert, et lorsqu'il en vint à la décrire comme une personne aimable et douce, la malheureuse se mit à rougir jusqu'aux oreilles ne parvenant même plus à regarder le vieux druide. Elle bredouilla toute penaude.

Mais.... Je..... Je suis une démone quoi.... Enfin à moitié.... Je suis pas supposée être tout ça....

On l'avait décrit de bien des manières. Et le plus souvent, pas de façon glorieuse. On soulignait surtout sa cruauté, l'effroi qu'elle inspirait, le danger qu'elle représentait. Mais sa douceur, sa délicatesse, sa poésie.... Pour l'elfette c'étaient comme des secrets un peu honteux. Des traits de caractères qui ne collaient pas avec ce qu'on attendait d'elle. Une humaine ou une elfe pouvait être douce et gentille. Mais venant d'une démone, cela pouvait être interprété comme un signe de faiblesse. Du moins aux yeux de Shanoa.... Néanmoins, dans son malheur, elle avait de la chance. Ces aspects de sa personnalité avait rassuré et séduit le vieux druide. Si Myrddin lui adressait à présent un sourire qui se voulait bien plus engageant et rassurant, la moue gênée que lui offrit la perle de nuit avait de quoi le conforter dans ses impressions. Elle pouvait être attachante et mignonne. Elle lui emboîta, un peu décontenancée sur la conduite à avoir. Elle était troublée, mais elle n'avait pas trop le choix que de suivre le druide. Qui d'ailleurs avait déjà commencé son enseignement. La magie était une force à part entière, et si on pouvait l'utiliser, elle pouvait toujours décider de vous faire faux-bond au gré de ses caprices. En un sens, cela rassurait l'elfette. Elle aurait été déçu d'apprendre qu'on pouvait manipuler une force aussi puissante et que cette dernière soit pareille à un esclave docile. Elle était rassurée de savoir qu'elle avait une sorte de conscience. Il était temps de retourner dans la tour du vieux fou pour trouver comment faire pleurer une licorne. Mais c'était sans compter une dernière observation de Myrddin qui lui confia qu'il avait la preuve de la pureté de ses intentions grâce à la licorne.... Et ses goûts particuliers.... La pauvresse se remit à rougir jusqu'aux oreilles alors qu'il parlait de sa pureté et surtout de sa virginité.

M-Mais ! Enfin ! C'est très personnel comme information ça voyons ! .... Attendez.... Si la licorne vous a fuit, ça veut dire que..... NON ! Non je ne veux pas savoir !

Shanoa secoua la tête sentant un frisson lui parcourir l'échine et elle s'empressa de rejoindre le druide en faisant de son mieux pour empêcher son imagination de travailler. Pourtant elle aurait dû se douter que le druide avait été jeune lui aussi.... Et qu'il avait très certainement goûté au plaisir de la vie. Shanoa avait très chaud, elle avait l'impression d'avoir le visage en feu, là où Myrddin semblait parfaitement à l'aise, en tout cas c'était l'impression qu'il lui donnait. D'ailleurs il renchaina. Elle l'écoutait énumérer les règle de sa demeure, acquiesçant distraitement, jusqu'à ce qu'il parle d'une malédiction sur vingt générations. Elle lui adressa un regard incrédule avant de secouer la tête. C'était un peu excessif de maudire des générations à venir, qui n'avaient rien demandé ! Mais après tout, le druide était un peu fou.... En tout cas il savait se montré très précis quant à ses exigences.... Qui étaient raisonnables aux yeux de la démone. Elle allait pour acquiescer lorsqu'il lui parla de petites fées, visiblement jalouses et territoriales. Shanoa secoua doucement la tête avant de répondre.

Aucune fée ne tolère l'impolitesse. Les fées des fleurs ne devraient pas tarder à rentrer en hibernation. On est déjà bien avancé dans la saison. J'espère que Violette ne me prendra pas en grippe.... Ce sera dur de trouver du nectar ou des fruits des bois pour l'amadouer. Pour le reste je suis d'accord.... Mais vous ne me changez en plus rien du tout hein ! Ni limace, ni crapaud, ni insecte, ni poisson, ni rien ! Vous ne modifiez plus mon corps d'aucune manière !

Ils étaient à présent devant la porte du druide, qui avait apparemment une femme et une fille. Lorsqu'on disait "Ma Vivianne", et qu'il ne s'agissait pas de son enfant, c'était une épouse ! Ou une femme qui occupait cette fonction officieusement. Shanoa ayant acquiescé aux conditions du vieillard, elle attendit qu'il ouvre la porte pour retirer ses bottes. Elle ne devait donc toucher à rien, ce qui lui arracha un petit soupir furtif. Il y avait tellement d'objets bizarres ici, des bidules et des machins qu'elle ne connaissait pas.... Mais bon, ils n'étaient pas là pour ça de toute manière. Ils devaient trouver comment faire pleurer une licorne, et ce dans des parchemins ! Elle laissa donc Myrddin fouiller dans ses affaires, regardant autour d'elle si elle apercevait une des pillywiggins dans les environs.

_________________
avatar
Shanoa

Messages : 120
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum