Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Aller en bas

Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Lun 29 Oct - 17:44

Bon.... Rien ne s'était passé comme prévu ! Jamais elle n'aurait cru tomber sur un vieillard aussi caractériel et déstabilisant ! Et en plus il était têtu comme une bourrique ! Elle était partie assez rapidement de la tour du vieil homme, descendant les escaliers encore plus vite qu'elle ne les avait monté. Une fois dehors, et à une certaine distance de la tour, Shanoa se retourna pour l'observer. Elle poussa un long soupir en secouant la tête. Il fallait bien le dire, cette rencontre avait été un échec cuisant ! L'elfette passa ses mains sur sa nuque puis sur son visage, fermant un instant les yeux. Elle essayait de mettre un peu d'ordre dans ses pensées. Elle avait été changé en limace.... Elle avait vu le monde depuis le regard d'une créature qui ne mesurait que quelques centimètres. Elle avait eu si peur.... Et elle avait été si enragée également ! Marcher sur son ventre avec l'aide d'un seul pied avait été une expérience particulièrement désagréable. Sans parler du fait de baver constamment pour permettre de mieux glisser sur le sol. La perle se surprit à avoir de la compassion pour ces gastéropodes. Qui auraient pu croire qu'ils avaient une vie aussi dure et pénible ?

Elle secoua la tête, en se disant que ce n'était pas le moment de se lamenter sur le triste sort des limaces ! Qu'est-ce qu'il lui prenait de penser à ce genre de chose d'ailleurs ? Qui se soucier du destin d'une limace ?! Sûrement ce vieux fou de druide....

Rhaaaaa !

Elle secoua la tête en pestant. Elle pensait encore à lui, et ça ne lui plaisait pas. Elle se décida à marcher un peu. Elle devait faire le point. Qu'est-ce qu'elle allait faire à présent ? Elle savait qu'elle pouvait faire de la magie, qu'elle en avait les capacités. Mais elle ne voulait pas faire tout et n'importe quoi. Elle ne voulait pas provoquer de catastrophe avec ces pouvoirs. Bien qu'elle doutait qu'ils puissent être suffisamment puissants pour causer de réels dégâts. Elle ne savait même pas réellement ce qu'elle comptait faire avec cette magie. C'était tellement confus, tellement vaste également. Elle avait l'impression d'être face à un monde de possibilités infinies, mais dans lequel elle était perdue. Par où commencer ? Shanoa avait atteint une sorte de fontaine perdue au milieu de la verdure. L'endroit lui semblait apaisant, l'eau lui inspirant étrangement une certaine contemplation. Elle finit par s'assoir sur une souche d'arbre, soufflant l'air contrariée.

~A quoi bon.... Ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer quoique ce soit de magique de toute manière. Ce vieux fou l'a dit lui-même. Qui m'apprendra ? Est-ce qu'une démone a seulement la moindre chance de se montrer "digne" de la magie ? Et puis c'est quoi être digne de la magie....~

La perle regrettait amèrement que Aby n'ai jamais pu lui apprendre quoique ce soit à ce sujet. Elle ne se doutait pas que la Dame Verte n'aurait jamais voulu lui apprendre quoique ce soit concernant la magie. Aby avait secrètement peur que Shanoa n'use de ses pouvoirs pour assouvir sa vengeance. Et si cela n'avait pas été dans l'idée de pouvoir chasser et se défendre, elle n'aurait sûrement jamais permis à Daekran de lui laisser enseigner ce genre de chose à leur petite perle. Shanoa avait toujours cru que Tata Aby ne pouvait pas lui apprendre quoique ce soit car elle n'y connaissait rien en magie d'elfe. Une excuse qui avait été salvatrice pour la fée, mais terriblement frustrante pour l'elfette. Assise dans l'orée de la forêt, Shanoa cogitait depuis un moment à présent, et elle finit par se demander.

~Et maintenant, qu'est-ce que je fais ?~


Elle se laissa aller à tremper le bout de ses doigts dans cette eau limpide. La fraîcheur de cette dernière lui faisait du bien, même si pour l'heure elle ne trouvait réponse à ses questions.

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Mer 31 Oct - 10:00

Enfin la paix! Se dit Myrddin quand le silence revint dans sa demeure, sans insultes, ni cris, ni détresse de limace! Se cuisinant un savoureux ragoût de sanglier aux pommes, le druide se prit à fredonner, tout en chassant de son esprit l'elfette, qui avait montré par son courage et sa vivacité d'esprit, un potentiel certain pour apprendre la magie, mais malheureusement, son comportement était inconvenant pour le druide. Dommage, dommage! Déjà que les elfes avaient la magie coulant dans leurs veines, il se disait bien qu'une bâtarde d'elfe noir et de haute elfe pouvait devenir très puissante...peut-être un peu trop, mais ce n'était pas à lui d'avorter dans l’œuf une jeune prodige. Non, il exigeait seulement que ses élèves l'utilisent bien, car la force de la magie consistait  à l'équilibre de chaque chose. Quoi qu'il en soit, Myrddin se concentra sur un projet des plus importants: trouver la licorne qu'il avait perçu  afin de remplir à nouveau sa fiole de larmes. 

Ce cadeau divin avait tellement précieux lors de leur combat contre le lycan que Myrddin s'était démuni quand il l'avait pratiquement vidé sur la blessure du gaulois. Heureusement,celui-ci s'en était remit, preuve que la légende concernant la vertu médicinale des larmes de licorne était véridique: elle guérissait les pires blessures! Alors donc, c'était primordiale pour le vieil homme d'en avoir encore, car il était du genre à voyager et à se vautrer dans des situations des plus épineuses. Prenant le temps de manger son ragoût, le druide réfléchit s'il avait tout en sa possession pour faire le rituel sacré réalisé pour attirer ce magnifique sylvestre. Parlant pour lui-même, un signe d'une intelligence certaine, il marmonna:
 
- Bon...j'ai ma tunique blanche pour les rituels et mes douze topazes...mon verger est doré à point, je vais pouvoir cueillir des pommes...C'est vrai que nous sommes tard dans la période claire, mais le temps est encore doux. Oui, je crois bien que j'ai tout...À présent, je suis presque convaincu qu'elle va s'abreuver à la fontaine de Barenton, elle était justement à proximité. À moins qu'elle soit au miroir des fées??? Hum, non...un peu trop éloigné. 

Presque certain de hypothèse, Myrddin termina son ragoût et énervé comme un enfant qui s'en va à la chasse aux oeufs de lapin, le druide se dépêcha de se vêtir de sa tenue officielle, prit un panier, sortit dans son jardin, salua ses pillywiggins au passage, cueilli ses plus belles pommes jaunes et enfin, il se dirigea vers la fontaine de Barenton. Ah cette fontaine....c'était là qu'il avait rencontré sa magnifique Vivianne pour la première fois. Il se souvint encore de sa longue chevelure blonde tombant jusqu'à ses reins délicats et de sa peau étincelante sous le soleil, où avait perlé l'eau. Dès qu'il avait croisé son regard améthyste, il en était tombé amoureux et heureusement, elle aussi. Le vieil homme soupira d'aise, un sourire béat sur les lèvres, fixant l'eau cristalline. Myrddin vivait souvent dans cet état entre le moment présent et le moment passé, ce qui lui donnait l'air d'un homme penseur et un peu déconnecté. Quoi qu'il en soit, il revint doucement à la réalité et se souvenant pourquoi il était là, le druide fit un cercle de topazes autour de lui et devant celui-ci, il parsema l'herbe fraîche de ses pommes. Satisfait, Myrddin vint s'asseoir au centre de cercle et il se mit à chatonner une douce chanson et ce durant une heure durant. 

Et oui, il fallait être très patient pour amadouer une licorne, et surtout posséder un cœur pur et être puceau. Un détail que le vieil homme connaissait, mais il espérait que c'était une erreur de ses vieux parchemins. Or, une licorne sortit gracieusement du sous-bois pour se diriger vers lui et avec prudence, elle renifla les pommes. Le vieillard ouvrit un oeil et d'un petit sourire heureux, il se leva lentement pour s'approcher d'elle. Or, à l'instant où il vint caressé délicatement sa crinière blanche, l'unicorne hennit brusquement, ses naseaux frétillèrent de dégoût et elle s'enfuit dans la forêt au grand dépit du druide.

-Oh Nonnnnn! Revient, licorne! Tu as mal senti! Je suis encore puceau! Reviennnnt! Oh non...

Cette échec était cuisante pour ce passionné de créatures magiques, il paya le prix fort de sa négligence. Frustré et déçu, il donna un coup de pied sur une roche, tout en caressant nerveusement sa longue barbe.  La virginité...Argh, mis à part sa fille, qui se trouvait à l'île de Sein avec sa mère, il ne connaissait aucune vierge, encore moins des puceaux. Qu'allait-il faire ?

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Mer 31 Oct - 11:43

Perdue dans ses songes, Shanoa sursauta dans un bon en entendant au loin un hennissement. Sans chercher davantage à comprendre, elle se précipita dans l'arbre le plus proche, et s'y réfugia en quelques bonds. Elle craignait qu'un cavalier quelconque ne débarque dans les parages. Et il n'était pas question de se faire voir par quelqu'un qui pourrait potentiellement lui chercher des ennuis. Cacher dans les restes de feuillages jaunis, l'elfette observa silencieusement ce qui lui avait fait peur arriver au galop. Quelle ne fut pas sa surprise de voir débouler une licorne, visiblement très contrariée, qui soufflait bruyamment par les naseaux. Elle frottait le sol de ses sabots, comme pour chasser sa nervosité. Un doux sourire se dessina sur les lèvres de la perle. Elle n'avait vu qu'une seule fois une licorne dans sa vie, et elle n'était alors qu'une petite fille. Elle savait que la licorne ne lui ferait aucun mal. Et comment résister à la beauté que cette créature dégageait ? Elle regarda à droite et à gauche, vérifiant peut-être un peut trop rapidement qu'il n'y avait personne, avant de descendre doucement de son perchoir. Déjà les oreilles de l'animal pivotait en sa direction. Elle l'avait entendu avant même qu'elle ne touche terre. La licorne s'apprêtait d'ailleurs à déguerpir en toute hâte, mais elle posa à son tour son regard enchanteur sur la curieuse créature qui lui faisait face. Dans des gestes toujours très doux, presque lents, Shanoa ôta le capuchon de sa cape. Elle se dévoila sans crainte à la licorne, soucieuse de lui montrer par ce biais qu'elle n'était pas une menace pour elle non plus. L'animal fut toutefois quelque peu décontenancé. Cela ressemblait à une elfe, mais la créature pouvait le sentir, cela n'était pas une elfe. Cela avait également des traits de démons, mais cela n'était pas un démon. Les licornes étaient des équidés extrêmement méfiants et craintifs. Mais ils étaient aussi curieux, comme la plupart de leurs cousins. Tout doucement, Shanoa s'approcha d'elle, car c'était une femelle, et lui présenta ses mains pour qu'elle puisse les sentir et les voir. Elle lui souffla d'une voix douce et chaleureuse, une voix qui se voulait réconfortante et apaisante.

Là.... Là.... N'aie crainte belle demoiselle. Je ne te veux aucun mal. Je me présente à toi....

La licorne ne sachant pas trop à qui ou à quoi elle avait affaire resta sur ses gardes mais en même temps.... Cette curieuse créature sombre face à elle n'avait pas l'air agressive.... Et surtout elle fleurait cette pureté enivrante que les licornes aimaient tant ! La virginité, le parfum d'un corps qui n'avait pas été consommé, d'une enfance prolongée.... La licorne fit un pas timide vers Shanoa, l'elfette s'arrêtant pour lui laisser le temps de respirer son odeur. Voyant que la licorne ne s'enfuyait pas, elle continua d'avancer pour finalement arriver à sa hauteur. Du bout des doigts, elle vint faire glisser sa main sur le cou de l'animal, prenant soin de ne pas s'approcher de sa corne. Observant la jument licorne, elle lui demanda doucement.

Dis-moi noble demoiselle, qui a bien pu avoir l'indélicatesse de te troubler de la sorte ? J'espère qu'on ne t'a pas fait de mal....

La perle jeta un coup d’œil rapide à la licorne pour vérifier qu'elle n'ait pas la moindre blessure, et elle fut soulagée de voir qu'elle était intact. Il fallait dire qu'il n'était déjà pas facile de croiser une créature aussi rare, il aurait été stupide de vouloir lui faire du mal. Néanmoins, la bête avait déboulé au galop. Et d'ailleurs, sa crinière était encombrée de feuilles mortes et autres brindilles et petites branches d'arbre. L'animal profita de l'accalmie pour s'abreuver dans l'eau clair, guettant du coin de l’œil la curieuse vierge qui l'observait. Shanoa avait commencé à retirer les débris de la crinière de la licorne, et lui demanda.

Me ferais-tu l'honneur de ta compagnie ? Toi la créature bénie, et moi l'honnie ? A toi je peux confier mes secrets, je sais qu'en te livrant ma confiance elle sera préservée.

Quiconque voyant Shanoa aussi douce et délicate avec la licorne la trouverait méconnaissable ! La transformation était radicale, mais pas inexplicable. L'elfette savait que les licornes étaient tout à fait pacifiques avec ceux qui ne leur voulaient aucun mal et qui les respectaient. Et de manière générale, la perle appréciait les équidés sous toutes leur formes. Chevaux, kelpies, licornes, il n'y avait que les centaures dont elle se méfiait, et pour cause, ils étaient à moitié humain.... Et Daekran lui avait toujours formellement interdit de les approcher ! Il lui avait raconté des histoires terribles à leur sujet. Il décrivait les centaures comme des créatures violentes et lubriques, qui capturaient les jolies femmes pour les faire leur ! Si on pouvait discuter la nature violente et lubrique des centaures, on ne pouvait nier qu'ils ne se privaient pas pour enlever les femmes qui leur plaisaient pour en faire leurs épouses.... Aussi Shanoa avait toujours pris soin de les éviter. Mais pour la licorne, c'était autre chose. Elle commença donc à lui parler, la traitant exactement comme si elle parlait à une personne normale.

Je suis un peu comme toi, un être atypique, mais sûrement moins précieux.... Et je doute qu'on me convoite, là où les gens doivent tout faire pour t'attirer.... Je n'ai pas de semblable pour me conseiller, je ne connais personne qui ait pu vivre ce que j'ai traversé. Je dois faire seule mes choix, mais parfois..... Je ne sais juste pas.

Tout en démêlant la crinière de la licorne, elle s'arrêta un instant dans ses propos, songeuse, avant de reprendre.

Je sais que la magie repose en moi. Mais je ne sais pas.... Est-ce que je dois l'invoquer ? Est-ce que je dois la laisser s'exprimer ? Parfois j'ai tant envie de la laisser sortir.... Envie de lui laisser sa liberté, et voir à quoi ressemble son sourire. Est-ce qu'elle serait fougueuse et déchainée ? Ou est-ce qu'elle sage et posée ? J'ai vu des mages la contraindre, j'ai vu des êtres la manipuler.... Est-ce ainsi qu'elle peut exister ? Sous l'unique volonté de celui qui peut la commander ?

La licorne avait fini de boire et tourna son museau vers Shanoa. Elle souffla doucement par les naseaux, et la perle esquissa un sourire en coin avant de répliquer.

Si ça se trouve je suis entrain de t'assommer avec mes histoires et mes pensées....

Elle savait que la licorne n'allait pas lui parler pour lui répondre. Et il y avait même de fortes chances pour qu'elle ne puisse pas lui apporter la moindre réponse. Mais elle avait au moins pu se confier à la jument, c'était toujours ça de pris. Elle continua son ouvrage, débarrassant scrupuleusement la crinière de la créature, qui semblait apprécier qu'on s'occupe d'elle. Shanoa faisait très attention à ses gestes, soucieuse de ne pas tirer sur les crins et risque de faire mal à la licorne. Mais elle était si concentrée qu'elle ne pouvait pas remarquer si quelqu'un était entrain de s'approcher. Peut-être même qu'à présent on les observait, de loin ou bien caché. La licorne pouvait toujours déguerpir au triple galops si jamais elle le souhaitait. L'odeur de la perle était à son goût et l'avait fait rester. S'il n'était pas impossible pour une licorne de croiser des vierges, une vierge comme Shanoa était très particulière. Jamais la licorne n'avait pu sentir un pareil parfum. D'un autre côté, la licorne n'avait certainement jamais vu de créature comme Shanoa auparavant. Elle comptait donc bien profiter au maximum de sa trouvaille, qui en plus prenait soin d'elle.

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Dim 11 Nov - 19:07

Eh voilà ! Tous ses efforts pour rien! Maugréant dans sa barbe, Myrddin fixa la licorne se sauvé parmi le feuillage, conscient qu'il avait raté sa quête personnelle et pourquoi? Parce qu'il avait eu le malheur, à seize ans tout juste, de forniquer avec une serveuse guère jolie, mais fort aguicheuse. Or, malheureusement pour la licorne, le druide était buté comme ce n'était pas possible. Peu d'être était aussi déterminé que lui...il allait trouvé une solution, quitte à inventer un parfum de puceau juste pour l'attirer. Le vieillard faillit rebroussé chemin pour aller fouiller dans ces vieux parchemins, mais voilà, il était curieux de savoir où le sylvestre avait filé. Suivant silencieusement ses empreintes imprégnant le sol, le druide arriva un peu plus loin de la rivière où il entendit une voix familière conversé. Arquant les sourcils, il se cacha derrière un arbre, tout en reconnaissant celle qui avait réussi à approcher la licorne en quelques minutes. 

Oh non...de tous les êtres de cette forêt, il fallut que ça soit elle...Pourquoi??? Pensa-t-il en fixa d'un regard écarquillé l'elfe qui parlait à la licorne à titre de confidente. Si la magnifique créature se laissait à se point caresser, c'est que la demoiselle...qu'il avait transformé en limace ce tantôt...était encore vierge. Il aurait dû se réjouir, mais voilà, après la tournure de leur deuxième rencontre, Myrddin était presque certain qu'elle allait refusé de lui rendre service. Soupirant, le vieil homme baissa la tête puis il releva son regard bleu cet étrange et beau duo. Une créature de la lumière et une créature de l'ombre, toutes deux si opposées, et pourtant si semblables. Son cœur de vieux bougon se prit à s'attendrir aux propos de celle qui avait voulu devenir son élève, mais sans succès.  Non, au lieu de cela,ils avaient passé un bon quart d'heure à beugler comme des ânes, ou plutôt comme une limace dans son cas. Les Dieux se jouaient bien de lui! D'un profond soupir, il s'adossa contre un arbre, à l'abris du regard bleu de l'elfette et en silence, il continua d'écouter ses réflexions sur la magie. Un sourire éclaira son visage, il pensa :

Oh demoiselle, la magie peut être autant déchaînée que sage, tout dépend de l'âme de celui qui la manie...elle te guidera à sa façon, car toute magie est unique, comme les êtres qu'elle désigne...c'est un privilège de l'avoir en soi. 


Le fait qu'elle se questionne était un signe d'intelligence et même de sagesse. En tout cas, si elle assommait la licorne, Myrddin s'abreuvait de ses paroles, chose qui était tout à fait étonnant. Ah...si elle s'était montrée sur cet aspect doux et paisible,au lieu d'être arrogante et insultante, leur rencontre aurait été bien différente. Enfin, c'était chose du passé...À présent, il devait réussir à convaincre Shanoa de prendre des larmes de licorne sans que celle-ci se sauve. Mais comment? Pesant les pour et les contre, il fouilla dans les poches de sa toge et il sortit un bout de parchemin, quand soudain il se demanda si elle savait lire...autre complication épineuse, mais dans le doute, Myrddin rédigea un court mot où il était marqué:



Terminant son griffonnage en armoricain, il roula le bout de peau séchée pour le mettre dans la fiole et d'un lancé précis, il l'envoya roulé au pied de l'elfette qui lui rappelait plus que jamais une astre solitaire se sentant écouté par la plus belle créature qui soit. Priant Taranis qu'elle accepte sans trop de chichi ni de rogne, il se cacha derrière son arbre, tout en jeta un coup d’œil à sa peut-être future élève. Soudain, il entendit un raisonnement dans l'écorce, un doux murmure de pin...Arquant les sourcils, le vieil tourna son attention vers son accotoir et il répondit d'un chuchotement  à l'arbre:

-Oh, vraiment? Vous avez des fourmis qui vous chatouille? N'ayez crainte, elles sont là pour vous aider. Oui, oui, je vous le dis, elles vont vous débarrassez de vos insectes ravageurs. Maintenant, pardonnez-moi, je dois me cacher derrière vous, mais je vous promets de rester là que peu de temps.
 

L'arbe fit silence et avec une lenteur digne de son vieil âge, il répondit d'un second murmure, ce qui contraria Myrddin.
 

-Mais...ah très bien! Très bien! Je vais me trouver un autre arbre, mais sachez que je n'ai jamais vu d'arbre aussi capricieux!


Mauvaise chose que d'insulter un pin, car une branche craqua. Si l'émondage était une chose tout ta fait bonne pour la santé de l'arbre, cela l'était moins pour ceux se trouvant en dessous et dans le cas de Myrddin, il faillit bien la recevoir sur la tête. D'un petit juron nerveux, il se sauva du pin gigantesque pour se retrouver à découvert, devant Shanoa et la licorne. Celle-ci hennit nerveusement et pour la deuxième fois, elle se sauva devant le druide qui la suivit du regard, terriblement déconfit. 

-Par Taranis, elle s'est encore sauvée! Si ça n'avait pas été de ce  borné pin...Se plaignit-il déçu et un peu découragé. Il croisa alors le regard d'azur de l'elfette et essayant de reprendre contenance, il demanda avec espoir: avez-vous réussi à lui prendre des larmes?

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Lun 12 Nov - 18:11

Shanoa était complètement dans sa bulle lorsque soudain, un objet volant non-identifié vint s’échouer à ses pieds. La licorne et l’elfette furent surprises, si bien qu’elles tressaillirent en même temps, avant de s’apercevoir que l’objet en  question était inoffensif. Shonoa ramassa le flacon assez incrédule, avant de s’apercevoir qu’il y avait quelque chose dedans. Elle ouvra le tout et retira délicatement le papier qu’elle lut…. En écarquillant de grands yeux ronds d’étonnement.
 
Alors ça ! Par Dagda je n’en reviens pas !
 
Elle regarda rapidement autour d’elle pour essayer de voir où ce vieux fou de druide avait-il bien pu se cacher…. Sans succès. Si elle était d’accord sur le fait que les larmes de licorne étaient de véritables miracles en flacon, elle se retrouva bien penaude face à cette demande.

~C’est facile de demander, mais comment je fais ?!~
 
L’elfette observa la licorne bien embêtée. Elle n’avait même pas un oignon pour l’aider. Et s’il y avait bien une chose qui était claire dans son esprit, c’était qu’elle refusait catégoriquement de faire le moindre mal à l’équidé ! Peu importe de pouvoir apprendre la magie ou pas ! Néanmoins, le vieux druide n’avait pas hésité à sacrifier les larmes pour son Maître…. Et bien que ça l’ulcérait au plus haut point, elle se sentait redevable pour ça. Elle poussa un soupire en passant sa main sur nuque, tout en se tournant vers la licorne. Elle lui souffla doucement en lui flattant délicatement l’encolure.
 
Je suppose que même si je te le demande, tu ne pourrais pas pleurer sur commande ?
 
La licorne souffla par les nasaux, comme étonnée de cette requête si…. Franche et incongrue. Pour la perle le dilemme était posé. Comment faire pleurer une licorne sans lui faire de peine ? Mais alors qu’elle réfléchissait, voilà que justement le druide fou déboula de derrière un arbre, qui d’après le craquement sonore venait de perdre une branche. La licorne voyant l’objet de sa contrariété réapparaître, s’offusqua et détala à toute hâte…. Laissant Shanoa seule avec son flacon et un vieux druide.
 
Mince….
 
Elle se tourna vers le druide, les poings sur les hanches, et en secouant doucement la tête. C’était malin, il avait tout fait rater, avant même qu’elle ne puisse essayer.
 
Vous ne m’en avez pas vraiment laissé le temps…. C’est compliqué de pister une licorne. Cela va me demander du temps avant que je n’arrive à la retrouver…. Si j’y arrive…. A moins que vous ayez un truc de druide pour m’y aider ?
 
Shanoa avait bien compris que c’était lui qui avait fait fuir la licorne la première fois. La coïncidence était beaucoup trop grosse. Et s’il avait réussi à en trouver une au moins une fois, il avait peut-être une astuce…. Parlant d’astuce, elle enchaîna.
 
Comment faire pleurer une licorne sans lui faire de mal ? J’ai déjà entendu qu’on pouvait faire rire quelqu’un aux larmes, mais je ne sais pas si les licornes ont le sens de l’humour…. Et je ne connais aucune blague….
 
Mais alors qu’elle réfléchissait un détail vint percuter son esprit, et l’elfette se mit à déglutir.
 
Mais…. Depuis combien de temps vous étiez là à nous observer et à nous écouter ?!
 
La pauvresse se sentit le rouge lui monter aux joues ! Elle s’était confiée à la licorne ! Pas à un fou furieux qui s’amusait à la changer en limace !!! Et s’il avait tout entendu…. La situation devenait extrêmement embarrassante pour elle. Elle n’avait plus qu’à espérer qu’il n’ait rien entendu, mais quelque chose au fond d’elle lui disait qu’il n’y avait pas grand espoir à avoir…. S’il n’y avait pas eu cette licorne, elle se serait même demandé s’il ne l’avait pas suivi. Shanoa ne savait plus vraiment où se mettre, et bizarrement, elle avait la furieuse envie d’imiter la licorne et de s’enfuir à toute jambe de cette situation. Décidément, elle n’avait pas de chance avec lui. Elle n’avait pas beaucoup de chance avec les autres de manière générale pour tout dire…. Il n’y avait que Bryan qui faisait office d’exception, et encore. Elle trouvait toujours le moyen de se mettre dans le pétrin, même avec lui. Et voilà qu’à présent elle devait composer avec le druide. Au moins le temps de s’acquitter de sa dette. Elle réprima un long soupir. Qu’est-ce qu’il allait encore lui réservait comme « surprise » ?

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Sam 17 Nov - 21:23

Devant ce double échec, Myrddin eut un profond soupir de déception et il baissa la tête, sa longue barbe couvrant ainsi l'entièreté de son torse mince dont sa toge révélait une certaine musculature, la seule chose qu'il avait gardé de ses jeunes années de guerrier. 

-Bien entendu qu'il y a une astuce, sinon je n'aurais pas réussi à l'attirer! Par Taranis, je vais devoir tout recommencer... Marmonna-t-il d'un air marabout en fixant la forêt, espérant stupidement que la licorne revienne. Sa contrariété s'approfondit quand Shanoa confia qu'elle ignorait comment faire pleurer une licorne. Un autre épineux soucis! Il ne suffisait donc pas que de la caresser et de lui demander gentiment ses larmes? Il aurait dû sans douter! Myrddin se trouva plus que fou d'avoir cru que ce sylvestre pleurait sur commande! Soupirant une seconde fois, il riva ses yeux bleus vers l'elfette qui le questionna sur combien de temps qu'il était là à l'écouter bavarder avec cette licorne. Il fut alors très surpris de la voir rougir et pensant que c'était à cause qu'elle s'était confié à un animal, il dit d'un ton se voulant rassurant:

-Ne soyez point gêné d'avoir parlé à cette licorne, moi, je parle à tous les jours à des arbres. Tous deux sont d'excellents confidents! 


Comme si parler à des arbres étaient tout à fait normal, il continua avec une franchise déconcertante: 

-Je suis d'ailleurs très heureux de vous avoir surpris à vous questionner sur la magie! Vous m'avez révélé une autre facette de votre personnalité qui m'a charmé et m'a donné espoir que vous pouvez être aimable, douce, intelligente et curieuse. Toutes ces qualités m'ont fait entrevoir une élève tout à fait intéressante à enseigner. D'ailleurs, votre vision de la magie est tout à fait poétique et vraie. Autant des gens ont voulu la contraindre, autant que d'autres l'ont utilisé de façon à causer une tempête ravageant tout sur son passage.Or, la magie est une force bien particulière et il serait insensé de penser que vous en êtes maître. Certes, vous apprendrez à savoir comment l'utiliser, mais jamais vous pourrez réellement la dompter. C'est une force très ancienne, elle fait partie de l'énergie qui a créer notre monde et les autres de l'univers. Elle choisit, non l'inverse...ne l'oubliez jamais.  


Sur cette  parole sage et révélatrice, Myrddin prit son bâton de marche et il fit un signe de tête à Shanoa d'un doux sourire, qui le changeait de son air sévère et acariâtre. 

-Venez, retournons chez moi, nous avons quelques petites recherches à faire avant d'attirer la licorne par un rituel druidique que je vous montrerais sous peu. Tout comme vous, j'ignore encore comment la faire pleurer...mais je doute fortement qu'elle puisse pleurer de rire, vu qu'elle ne sait pas rire...enfin, peut-être démontre-t-elle son hilarité en ébouriffant sa crinière et en tapant du sabot, mais bon...Je suis convaincu qu'il y a  une réponse précise à ce mystère ! Nous allons trouvé dans mes vieux parchemins!

Durant toute cette tirade un brin comique, ce que le druide pouvait être sans vraiment sans rendre compte, Myrddin n'avait pas répondu à la dernière question de Shanoa. Non, il en avait juste profité pour créer une nouvelle rencontre, plus agréable, opportunité offerte  par la licorne elle-même. À présent, les Dieux lui avaient envoyé du ciel une vierge...enfin, pas du ciel nécessairement, mais reste que l'elfe était vierge.  Marchant d'un pas rapide entre les arbres, Myrddin s'exclama:

- Ah oui! Une autre chose qui me prouve que vous êtes dignes d'apprendre la magie, c'est que votre cœur  est pur, car les licornes ressentent le mal et c'est une des choses qui les font fuir...ça et l'odeur de ceux qui ont perdu leur virginité!  


À ce dernier commentaire, le druide toussa un peu, puis il continua comme s'il n'était pas concerné par ce fait:

-Voilà pourquoi j'ai changé d'idée et je vous offre aujourd'hui une proposition de bonne attente. Je vous promets de ne plus vous changer en limace et vous me promettez de respecter les règles de ma demeure...Celles-ci sont très simples:Un, vous cognez toujours avant d'entrer. Deux, vous ne touchez à rien, surtout à mon coffre dans ma chambre. Si vous y touchez, vous allez être frappé par un maléfice, vous et vos descendants jusqu'à la vingtième générations! Trois, vous enlevez vos bottes avant d'entrer, je déteste qu'on salisse mon plancher! Et quatre...et bien ces trois règles sont amplement suffisantes! Est-ce que vous aller respecter mes conditions? Ah oui...soyez aimable avec mes pillywiggins, elles détestent que l'on soit impolie et elles sont facilement jalouses d'autres présences féminines. L'une d'elle s'appelle Violette, soyez gentille avec cette petite!  Sa jalousie peut être terrible et quand cela lui vient, elle détruit toute ma récolte de champignons. C'est terrible! Bon, elle tolère ma Vivianne et notre fille, mais pour les autres...


Sur ce trop pleins d'informations, il se tourna vers Shanoa avant de franchir la porte de sa tour en pierre et il demanda en soutenant son regard d'azur, qui avait dû faire flancher le cœur du grand ténébreux:

-Alors, vous acceptez ou pas?

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Dim 18 Nov - 10:53

Shanoa croisa les bras devant elle face à la réplique du druide, un sourire en coin. Myrddin pouvait bougonner autant qu'il le voulait, c'était de sa faute si la licorne avait fuit ! L'avantage, c'est qu'à présent elle savait son nom.... D'ailleurs qui signait "druide fou" ?! Bon certes il était lucide sur l'image qu'il donnait de lui. Mais depuis quand un fou était lucide ?! Cette question lui fit penser à Bryan, mais pour le coup, ce n'était pas le moment de divaguer. Elle se concentra de nouveau sur la situation, jusqu'à réaliser qu'il avait certainement entendu tout ce qu'elle avait dit à la licorne. Shanoa commençait déjà à rougir, et à l'écoute de la réponse du vieux druide, cela n'allait pas mieux. Elle se mit à bafouiller.

M-Mais ! Enfin ! Ce n'est pas ça ! Je veux dire, une confidence est censée être un secret entre deux personnes, vous n'étiez pas censé écouter cela !

La pauvresse était bien embêtée et ne savait plus ou se mettre, ramenant une main sur son front. Mais Myrddin n'en avait pas fini avec elle ! Il lui parla à cœur ouvert, et lorsqu'il en vint à la décrire comme une personne aimable et douce, la malheureuse se mit à rougir jusqu'aux oreilles ne parvenant même plus à regarder le vieux druide. Elle bredouilla toute penaude.

Mais.... Je..... Je suis une démone quoi.... Enfin à moitié.... Je suis pas supposée être tout ça....

On l'avait décrit de bien des manières. Et le plus souvent, pas de façon glorieuse. On soulignait surtout sa cruauté, l'effroi qu'elle inspirait, le danger qu'elle représentait. Mais sa douceur, sa délicatesse, sa poésie.... Pour l'elfette c'étaient comme des secrets un peu honteux. Des traits de caractères qui ne collaient pas avec ce qu'on attendait d'elle. Une humaine ou une elfe pouvait être douce et gentille. Mais venant d'une démone, cela pouvait être interprété comme un signe de faiblesse. Du moins aux yeux de Shanoa.... Néanmoins, dans son malheur, elle avait de la chance. Ces aspects de sa personnalité avait rassuré et séduit le vieux druide. Si Myrddin lui adressait à présent un sourire qui se voulait bien plus engageant et rassurant, la moue gênée que lui offrit la perle de nuit avait de quoi le conforter dans ses impressions. Elle pouvait être attachante et mignonne. Elle lui emboîta, un peu décontenancée sur la conduite à avoir. Elle était troublée, mais elle n'avait pas trop le choix que de suivre le druide. Qui d'ailleurs avait déjà commencé son enseignement. La magie était une force à part entière, et si on pouvait l'utiliser, elle pouvait toujours décider de vous faire faux-bond au gré de ses caprices. En un sens, cela rassurait l'elfette. Elle aurait été déçu d'apprendre qu'on pouvait manipuler une force aussi puissante et que cette dernière soit pareille à un esclave docile. Elle était rassurée de savoir qu'elle avait une sorte de conscience. Il était temps de retourner dans la tour du vieux fou pour trouver comment faire pleurer une licorne. Mais c'était sans compter une dernière observation de Myrddin qui lui confia qu'il avait la preuve de la pureté de ses intentions grâce à la licorne.... Et ses goûts particuliers.... La pauvresse se remit à rougir jusqu'aux oreilles alors qu'il parlait de sa pureté et surtout de sa virginité.

M-Mais ! Enfin ! C'est très personnel comme information ça voyons ! .... Attendez.... Si la licorne vous a fuit, ça veut dire que..... NON ! Non je ne veux pas savoir !

Shanoa secoua la tête sentant un frisson lui parcourir l'échine et elle s'empressa de rejoindre le druide en faisant de son mieux pour empêcher son imagination de travailler. Pourtant elle aurait dû se douter que le druide avait été jeune lui aussi.... Et qu'il avait très certainement goûté au plaisir de la vie. Shanoa avait très chaud, elle avait l'impression d'avoir le visage en feu, là où Myrddin semblait parfaitement à l'aise, en tout cas c'était l'impression qu'il lui donnait. D'ailleurs il renchaina. Elle l'écoutait énumérer les règle de sa demeure, acquiesçant distraitement, jusqu'à ce qu'il parle d'une malédiction sur vingt générations. Elle lui adressa un regard incrédule avant de secouer la tête. C'était un peu excessif de maudire des générations à venir, qui n'avaient rien demandé ! Mais après tout, le druide était un peu fou.... En tout cas il savait se montré très précis quant à ses exigences.... Qui étaient raisonnables aux yeux de la démone. Elle allait pour acquiescer lorsqu'il lui parla de petites fées, visiblement jalouses et territoriales. Shanoa secoua doucement la tête avant de répondre.

Aucune fée ne tolère l'impolitesse. Les fées des fleurs ne devraient pas tarder à rentrer en hibernation. On est déjà bien avancé dans la saison. J'espère que Violette ne me prendra pas en grippe.... Ce sera dur de trouver du nectar ou des fruits des bois pour l'amadouer. Pour le reste je suis d'accord.... Mais vous ne me changez en plus rien du tout hein ! Ni limace, ni crapaud, ni insecte, ni poisson, ni rien ! Vous ne modifiez plus mon corps d'aucune manière !

Ils étaient à présent devant la porte du druide, qui avait apparemment une femme et une fille. Lorsqu'on disait "Ma Vivianne", et qu'il ne s'agissait pas de son enfant, c'était une épouse ! Ou une femme qui occupait cette fonction officieusement. Shanoa ayant acquiescé aux conditions du vieillard, elle attendit qu'il ouvre la porte pour retirer ses bottes. Elle ne devait donc toucher à rien, ce qui lui arracha un petit soupir furtif. Il y avait tellement d'objets bizarres ici, des bidules et des machins qu'elle ne connaissait pas.... Mais bon, ils n'étaient pas là pour ça de toute manière. Ils devaient trouver comment faire pleurer une licorne, et ce dans des parchemins ! Elle laissa donc Myrddin fouiller dans ses affaires, regardant autour d'elle si elle apercevait une des pillywiggins dans les environs.

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Sam 24 Nov - 18:01

Ah...comme cette jeune elfe se montre sur un jour des plus mignons. Pensa le druide n'écoutant à peine sa réprimande sur la notion de confidence et tralala et tralala...Le vieil homme eut un petit sourire rêveur en la dévisageant, puis il fut surpris d'entendre son bafouillage concernant qu'elle était une demi démone, qu'elle n'était pas supposée être ce qu'il décrivait. Ralentissant le pas,  Myrddin arqua  ses sourcils blancs et d'un air réfléchi, il répliqua:

-Hum...il est vrai que les elfes noirs sont considérés comme des démons, mais je sens que vous avez en vous le sang des Haut elfes, un héritage noble et lumineux. Ce qui fait de vous un être très à part, unique en votre genre. Si je devais vous comparer à un astre du ciel, cela serait bien une éclipse solaire, quand la lune et le soleil ne font qu'un. Tous ceux qui osent la contempler trop longtemps deviennent inévitablement aveugles, preuve que ces deux forces, une fois uni, sont d'une grande puissance et d'une grande beauté. 

Fou aux yeux des hommes, sage aux yeux des Dieux, tel était Myrddin. Renié la moitié de notre être, c'était renié une réelle puissance intérieur. La bonté autant que le mal étaient des forces aussi puissantes que la magie, mais pour sa part, il préférait la première, car elle menait à l'élévation et non à la destruction. Ce n'était pas pour rien qu'il s'était isolé, prenant plaisir à alimenter sa réputation de druide fou, question d'avoir la paix.  Myrddin avait préservé celle-ci pendant de nombreuses années jusqu'à l'arrivée des Romains...et celle de cette jeune elfe qui venait de s'indigner que sa virginité était une information très personnelle, autant que celle qu'il avait perdu. Le vieillard  rit sous sa barbe et prenant plaisir à alimenter son mal l'aise, il répliqua:

-Ah, vous êtes sûr? Je ne suis pas seulement expérimenté en magie! Je pourrais vous apprendre plusieurs choses intéressantes sur l'art de copuler...j'ai d'ailleurs un parchemin à cet effet! Vous allez pouvoir y jeter un coup d’œil...

 Myrddin retint un rire étouffé tout en déverrouillant sa porte, tandis que la jeune femme lui fit part de son plan pour amadouer Violette et à son tour, elle imposa une condition, celle qu'il ne pourra plus modifier son corps d'aucune manière. Ouvrant la porte, Myrddin se tourna vers elle et il répondit d'un ton solennel :

-Très bien, je vous le promets, sauf si bien entendu, vous me demandez de vous transformer pour une raison spécifique. Qui sait? Voler comme un corbeau peut-être très pratique. Mais bon! Je tiens toujours mes promesses, alors soit...plus aucune métamorphose.

Au moins, à présent, tout était clair et limpide. Prenant soin d'enlever ses bottes, son regard bleu s'assura que Shanoa fit de même, puis il lui fit un signe pour qu'elle monte avec lui où se trouvait sa chambre et sa grande bibliothèque. L'étage où ils se trouvaient en ce moment était là où il recevait les invités pour le repas et ou la conversation. D'ailleurs, cela sentait bon son ragoût, ce qui fit grondé son ventre, mais le druide prit sur lui pour aller faire ses recherches avant de manger. Montant les marches en colimaçon, le vieillard confia concernant Violette:

-Oui, Violette adore le nectar, surtout celui provenant des violettes, d'où son prénom. Malheureusement, en cette saison, c'est bien vrai que nous en retrouvons peu, alors je vous dirais de rester à distance de moi, en particulier dans mon jardin. C'est là qu'elle aime voler et jouer avec ses sœurs. Ah, enfin, nous y voilà...

Bien entendu, Myrddin parla du haut des marches et non pas encore de la solution concernant les larmes de licorne. Sans perdre de temps, il se dirigea vers sa bibliothèque, sa cape frôla son grand coffre d'où se dégageait une énergie étrange et mystique. 

-Bon...bon...bon...voyons voir ce que j'ai...non, pas ça...non, plus...ah tiens voilà le parchemin que je vous parlais sur la copulation. C'est de toute beauté et très imaginatif.  Myrddin le tendit vers Shanoa tout en regard un autre parchemin.  Le document illustré  provenait en fait de l'Inde, une civilisation très ancienne que son cousin a visité quelques mois avant d'aller en Égypte. L'elfe risquait de rougir jusqu'à ses oreilles pointues, et c'était le but de Myrddin, qui aimait beaucoup embarrassé autrui.  La laissant regardé les couples entrelacés de différentes façons, le druide continua de survoler ses notes et ses autres parchemins. Finalement, l'information était plus difficile qu'il aurait cru à trouver...

-Hum...je pense que je vais devoir demander aux fées, car je n'ai aucune information sur comment faire pleurer des licornes. Avoua-t-il perplexe et contrarié. Je me demande si Violette en sait quelque chose...allons voir au jardin! Sinon, je consulterais Guillotin! 

Résolu à trouver la solution,  le druide rangea rapidement son dernier parchemin, l'informant des esprits de la nature, et il descendit les marches pour aller vers l'extérieur.  

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Dim 25 Nov - 14:32

Shanoa resta songeuse à la réponse du vieillard. Il était vrai qu'en elle coulait le sang des Hauts-Elfes autant que celui des Elfes Noirs. Mais elle s'était naturellement sentie plus proches des seconds que des premiers. Déjà de part son apparence. Mais aussi de part son rejet quasi général. On la traitait comme une Elfe Noire. Ils étaient haïs de tous, et elle aussi. Ils étaient dangereux, et elle aussi. La seule différence était que les démons étaient une communauté solidaire entre eux, enfin plus ou moins. Mais elle.... Elle était seule. Son isolement l'avait préservé de l'influence de la mentalité démoniaque. Elle était donc tout autant capable d'être à l'image d'une Haute-Elfe. Après tout c'était là un lien de parenté direct. Mais cela lui faisait si bizarre.... D'être vue comme quelque chose d'autre qu'une créature mauvaise. La plupart des humains la voyaient comme tel, c'était vrai. Mais Bryan, Alana, et Myrddin.... En réalité tout ceux qui prenaient la peine de la connaître ne semblaient pas du tout la voir comme une démone impitoyable. Une réalité qui commençait à perturber grandement la perle, qui allait finir par faire une crise d'identité. Elle répondit distraitement, perdue dans ses pensées.

Je.... Je ne sais pas.... Je ne sais plus quoi penser....

Mais le vieux druide lui donna la solution en venant lui apprendre un de ses projets qui eut l'effet d'un pavé dans la marre ! Shanoa manqua à la fois de s'étrangler, mais aussi de tomber, trébuchant contre une grosse racine. Elle était encore plus rouge qu'avant, ayant l'impression de manquer, et répliqua à la fois très perturbée et outrée.

Mais ! Mais enfin ! Ces humains sont tous fous ma parole !!! Qu'est-ce que vous voulez que je fasse de..... Ce genre de connaissance ?! Et puis qu'est-ce que vous fichez avec ce genre de parchemins ?! Si je suis vierge c'est bien parce que je ne pratique pas voyons ! Et.... Et pourquoi vous voulez m'enseigner ce genre de chose ?!

Elle allait rétorquer que ce n'était pas comme si ce genre de connaissances allait lui être utile, mais elle s'abstint. Elle craignait d'entendre une réponse qu'elle n'aurait peut-être pas été en mesure de supporter, sans se transformer en coquelicot, tant elle aurait rougi ! Elle secoua la tête en essayant de retrouver un peu de contenance. Dans quelle galère venait-elle encore de s'embarquer ?! Heureusement, ils retrouvèrent une conversation un peu moins embarrassante, qui lui permit de se remettre un peu de ses émotions.

Soit, si j'en fais la demande, ça va.

Le duo improbable pénétra donc dans l'antre du druide. Quittant le salon-cuisine qui embaumait une exquise odeur de ragoût, ils grimpèrent à l'étage pour se retrouver dans la partie chambre-bibliothèque. Son regard fut attirée par l'énergie que dégageait un drôle de coffre. Elle l'observa en fronçant les sourcils, et demanda.

C'est lui le coffre dont vous parliez ? Il... Il dégage quelque chose.... C'est bizarre.... Qu'est-ce qu'il y a dedans pour qu'il soit aussi protégé ?

Malheureusement pour la perle, elle aurait mieux fait de faire attention à ce que faisait le Myrrdin. Elle prit machinalement le parchemin qu'il lui tendait, et eut le malheureux réflexe de le regarder avant d'écouter de quoi il s'agissait. Et une fois de plus, la vilaine manigance de ce coquin de druide fonctionna ! La pauvresse poussa un cri étranglé, redevenant soudainement rouge comme une tomate bien mûre. Elle manqua de lâcher le parchemin sous le choc avant de se retourner vivement vers le druide pour le rouspéter.

Mais par la foudre de Dagda, c'est une obsession !!! Et rangez-moi ç.... Comment des humains peuvent-ils se positionner de cette manière ?! Je ne pensais pas qu'ils pouvaient-être aussi souples  ! .... Mais qu'est-ce que je raconte moi ?!

Shanoa était troublée, décontenancée, mais elle était aussi curieuse.... Très curieuse ! Et son regard avait remarqué une chose inhabituelle ou plutôt une position inhabituelle. L'elfette observa un instant le parchemin, incrédule face à son contenu.... Avant de s'interrompre pestant contre sa propre curiosité. Elle allait pour ranger le parchemin, mais en même temps.... Elle n'en revenait pas de ces postures inédites. Elle offrit ainsi le curieux spectacle de son visage empourprée de gêne et de honte, qui tentait de se débarrasser de ce parchemin osé.... Mais dont la curiosité l'empêcher de le lâcher complètement ! Elle en vint presque à ce qu'il lui prenne des mains pour la libérer de ce dilemme ! Malheureusement, ou heureusement, il ne trouva point ce qu'il cherchait, et décida d'aller au jardin.

Je vous accompagne jusqu'à l'entrée et je vous y attends pour éviter d'y croiser Violette, ou il est préférable que je vous suive quand même à l'intérieur. Qui est Guillotin ?

Elle n'avait vraiment pas envie de contrarier une fée, même miniature ! Mais d'un côté, restait en retrait risquait de la tenter à lire encore plus du contenu du parchemin.... Alors que pénétrer dans le jardin la forcerait à le laisser de côté pour faire attention.... Shanoa n'avait jamais été confrontée à ce genre de situation, et elle ne parvenait pas à trouver la conduite à tenir, le meilleur choix à faire. Le druide n'avait pas fini de rire d'elle, ni de lui faire de vilain tour à présent qu'il avait trouvé un moyen royal de l'embêter.....

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Mer 28 Nov - 22:58

Oh là là que de panique pour une chose si naturelle qu'était l'enseignement de l'acte sexuel! Enfin, non, Myrddin n'était pas de ces vieux cochons qui allaient enseigner concrètement cela à une jeune femme, mais le visage cramoisie de Shanoa valait tout l'or du monde. Riant dans sa barbe, il avait répondu avec sa franchise qui le caractérisait:

-Et bien il faut bien apprendre ce genre de chose! Vous ne serez pas éternellement vierge! Si c'est le cas, je vous plains, car vous allez manquer quelque chose d'exceptionnel! Quoi? Ah! Ça, vous allez le découvrir un de ses jours...ou plutôt une de ces nuits...enfin,  cela va dépendre quand aura lieu votre première fois, mais c'est propre à chacun. Moi, c'était tard dans la soirée!


Disant cela, il avait jeté un coup d’œil à Shanoa et il eut à nouveau un rire étouffé qui disparut une fois avoir monter les marches, car cela l'essoufflait un tant soit peu. Or, le vieux druide ne fut guère étonné de l'interrogation concernant son coffre. N'ayant rien à cacher, Myrddin avait répondu en scrutant ses parchemins:

-Il contient des artefacts sacrés offert par les Dieux. J'en suis le gardien. Plusieurs braves sont venus me les réclamer,  mais très peu ont réussi les épreuves prouvant qu'ils en sont dignes. Il avait relevé aussitôt les yeux en entendant le cri étranglé de Shanoa qui avait baissé son regard d'azur sur le parchemin osé, provenant de l'Inde. La barbe du vieillard frémit, un sourire étira ses lèvres minces, tandis que ses yeux claires brillèrent d'un lueur espiègle,qui prouvait que malgré son âge, son âme était restée jeune. 

-Obsession? Non...fascination? Tout à fait. Une fascination pas seulement pour la passion que procure l'union de deux êtres, mais aussi, pour la souplesse d'exécution tout à fait exceptionnelle de ces positions indiennes. Ma foi, nous sommes au moins d'accord sur une chose, c'est qu'ils sont remarquablement souples! 

Le druide pencha légèrement la tête tout en contemplant avec admiration les illustrations que Shanoa avait du mal à détourner le regard. Pour une personne n'ayant jamais vécu une telle expérience, c'était tout à fait normal qu'elle soit à la fois scandalisé et chamboulé par un tel document. Pour Myrddin, il voyait plutôt un art en soi, autant au niveau des dessins que de la créativité hindouisme. Néanmoins, il est vrai qu'à force de le regarder cela pouvait devenir excitant et éveillé certain pulsion, donc mieux valait quitté sa chambre et aller se renseigner à son jardin. À la question de Shanoa, il revint sur ses pas pour reprendre le parchemin de ses mains et le rangeant soigneusement, il répondit:

-Vous venez avec moi! Je n'aime pas que l'on reste dans ma chambre en mon absence. Quant à Violette, restez discrète et tout devrait  bien aller! 

Sur cette quasi certitude, Myrddin tourna ses talons et descendit sans plus d'hésitation pour se rendre en arrière de chez lui, où se trouvait son jardin fait de plantes médicinales et ornementales. Le vent était frisquet, suffisamment qu'il se prit à douter que Violette vienne à sa rencontre. Fermant sa cape, il balaya son regard bleu à travers les fleurs pour la plupart fanées.

-Hum...je crains qu'elle se soit endormie...l'hivers est arrivé si vite cette année. Le druide soupira et se tournant vers Shanoa, il expliqua: Guillotin est le plus vieux des chênes de Bréchéliant.  C'est mon plus fidèle confident et meilleur conseillé. Il a une personnalité très conservatrice, mais il est très bavard quand il se sent en confiance. Jamais homme n'a vu autant que lui! 
-Non...non...jamais! Moi aime vieux arbre! Arbre gentil! 

À cette petite voix adorable, les sourcils blancs du druide s'arquèrent et il riva son attention vers une minuscule petit fée qui s'était posée sur son épaule. Son teint était claire comme la neige, sa chevelure aussi noire que la nuit et son regard était d'un mauve pâle, ce qui lui rappelait Vivianne. D'un sourire heureux,  Myrddin caressa du bout de son doigt la joue de douce, ce qui fit rougir Violette. 

-Ah chère Violette! Comme je suis content de te voir! Toujours aussi jolie.
-C'est vieux druide qui est beau! Répliqua la fée en rougissant un peu plus, tout en le regard d'un air amoureux. Soudain, elle sentie une présence et elle tourna vivement les yeux vers Shanoa. 


-Elle? Qui est-ce? Demanda-t-il sèchement en plissant les yeux. 
-Oh, personne! Personne! Une simple...heu...décoration! Répondit maladroitement Myrddin en se raclant la gorge. Violette eut un regard surpris et interrogateur.


-Elle décoré nos fleurs?
-Oui, cet été! Elle va décoré nos fleurs! Bon, Vio...
-Tu vas la transformer en violette? Moi pouvoir boire dedans?
-Quand tu veux! Mais pour...
-Maintenant! Transforme la maintenant! Je veux elle en violette!
-Non, Violette! J'ai dis cet  été! 

La fée fit une moue renfrognée et croisant ses bras, son petit nez se retroussa,ce qui n'était pas bon  signe.

-Toi pas la transformer en fleur? Toi être amoureux d'elle?
-Mais non...voyons, Violette...
-Moi détruire ta récolte de champignons! 
-Non, non...non! Violette revient ici! Laisse ma réserve de champignon hallucinogène tranquille! VIOLETTE!
-Preurrrrrh! Répondit la petite fée en tirant la langue tout en s'envolant à toute vitesse vers le sous-bois où Myrddin avait passé tout un été à  faire poussé ses champignons sur une bûche d'érable. Les bras du vieillard tomba lourdement et levant des yeux exaspérés vers le ciel. Décidément, les créatures magiques lui en voulaient aujourd'hui!  D'un grognement amère, il soupira en marmonnant:


-Je crains que Guillotin soit notre seule chance à présent...

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Jeu 29 Nov - 8:52

Myrddin avait le don de la prendre de court. Il était vrai que l'art de la passion était un domaine qui s'apprenait au même titre que le reste. Pour ce qui était de rater quelque chose de formidable, l'elfette demeurait interdite. Jusqu'ici elle avait très bien su s'en passer. L'idée faire cette découverte un jour enflamma encore plus ses joues, tandis que le vieux druide lui révéla sans pudeur le moment de sa première fois. Toute penaude, la pauvresse bredouilla en s'emmitouflant dans sa cape, comme pour s'y cacher.

Mais.... J'ai jamais pensé à ça moi.... Puis.... Bref....

Elle ne termina pas sa phrase, mais le fait était que cela lui faisait peur ! Pendant dix ans elle avait vécu avec le viol en guise d'épée de Damoclès au dessus de la tête. Sa première approche avec le monde de la luxure avait été relativement catastrophique, elle avait été confronté trop tôt aux aspects les plus sombres et regrettable de cet univers. Cela était devenu quelque chose de sale, de dégradant, d'horrible. Une sorte de torture où le plaisir et le consentement féminin n'avaient pas voix au chapitre. Et d'un coup d'un seul, on lui présentait la chose sous un tout autre point de vue. Comme une discipline que l'on pouvait apprendre de son plein gré, et où les femmes pouvaient y trouver leur compte. Où elles pouvaient choisir d'être actrice majeure de leur propre plaisir, et o l'acte n'était plus subi mais partagé. Sauf que là, on ne pouvait pas vraiment s'entrainer ! On ne pouvait pas savoir qu'on était prêt ou pas ! Il fallait directement se jeter dans l'inconnu et espérer que ça se passe bien. Shanoa appréciait de pouvoir tout maîtriser, et si elle ne le pouvait pas, elle se rabattait sur sa capacité à réagir et improviser. Mais dans ce cas là.... Elle ne pourrait pas se dérober. Elle eut droit à un léger répit lorsqu'il lui expliqua ce que contenait le coffre.... Ce qui attisa encore plus la curiosité de la demoiselle !

A quoi servent ces artefacts ? Ce sont des objets ? Des armes ? Quelles sont ces épreuves ? Qu'est-ce qui fait que quelqu'un est digne aux yeux des dieux ?

Shanoa n'était pas spécialement intéressée par l'idée de posséder un de ces artefacts. Pour la simple et bonne raison qu'elle n'en avait pour l'heure pas d'utilité. Aussi curieux que cela puisse paraître, la démone avait une certaine sagesse vis-à-vis du pouvoir.  Aussi, il lui paraissait inutile, voire stupide de courir après des puissances quelconques si on en avait pas réellement besoin pour un but précis. Elle préférait développer ses propres forces et son savoir, que d'aller chercher quelque chose dont elle ne saurait pas quoi faire ensuite. Néanmoins, elle était toujours aussi curieuse. Et elle se demandait bien ce que les dieux avaient pu inventer comme artefacts, et surtout à quel genre de personnes cela était destiné. Elle avait fini par posé ses yeux sur le parchemin, et se laissa même parfois à pencher sa tête d'un côté, avant de tourner le parchemin, ayant des doutes sur le sens de certaines positions. Shanoa avait parfois surpris certains animaux se reproduire. Mais ils adoptaient tous la même position, aussi elle n'y avait guère prêté plus d'attention. Mais les humains se montraient en prodige d'imagination à ce sujet ! Elle tiqua néanmoins à l'un des propos de l'homme.

Indienne ? Qu'est-ce que c'est ? Et pourquoi les humains ont inventé autant de position ? Une seule ça ne suffisait pas ?

L’ingéniosité de la perle en matière de sexe était à la fois adorable, désarmante et comique ! Heureusement pour la perle, le druide vint mettre fin à son "supplice" en lui soustrayant le parchemin des mains. Le dilemme entre sa curiosité et sa gêne était donc terminé, et elle allait enfin retrouver une couleur et une température décentes ! Elle emboîta le pas de Myrddin, ne voyant d'ailleurs aucun intérêt à rester ici s'il n'était pas là. Elle n'était pas confiante à l'idée de croiser Violette, mais elle n'avait pas l'impression d'avoir réellement le choix. Shanoa resta dubitative lorsque le druide lui révéla que Guillotin était en réalité un vieux chêne. Que les arbres puissent parler entre eux, cela ne l'était pas vraiment. Mais qu'un humain puisse parler à un arbre, là c'était quand même impressionnant. Le pouvait-il réellement ou était-il juste complètement toqué ?! Mais la petite fée interrompit leur échange. Et Myrddin n'avait pas menti ! Shanoa avait eu beau s'être faite discrète, Violette réagit directement à sa simple présence !


~Je savais que je n'aurais pas dû pénétrer dans ce jardin....~

La suite ne fut pas pour lui donner tort. Myrddin commença par la décrire comme une simple décoration. Ce qui était déjà particulièrement insultant ! Shanoa croisa les bras, adressant un regard outré et sévère au vieux druide. Il exagérait ! Qu'il veuille éviter les conflits elle pouvait le comprendre, mais le faire à son détriment, cela passait déjà beaucoup moins ! Mais lorsqu'il fut question de la transformer en violette, là ça ne passait plus ! Il avait intérêt à tenir sa promesse ! Hors de question qu'elle serve de fleur-verre pour ne pas contrarier le caractère trop trempé d'une fée !!! Et là, il prononça un véritable désaveu aux yeux de l'elfette, qui répéta aussi estomaquée que scandalisée.

"Quand tu veux" ?!

Violette ne manqua pas l'occasion, et exigea qu'elle soit transformée séance tenante ! La situation se gâtait et à présent la perle foudroyait du regard le vieux druide. Celui-ci eut le bon goût de ne pas exécuter sa parole, la remettant plutôt à cet été. Mais ce ne fut pas pour calmer pour autant l'elfette.... Au contraire. Même si elle se disait qu'il avait seulement voulu brosser la fée dans le sens du poil, elle ne pouvait pas en être sûre, et surtout au final, cela ne changeait pas grand chose. Tandis que Violette partait massacrer des pauvres champignons qui n'en avaient rien demandé, Shanoa en remit une couche, furibonde.

Transformée en violette l'été prochain ?! Hé bien ! Au moins je suis prévenue, je saurais quand disparaître avant que vous ne manquiez à votre parole.... Allons voir Guillotin, avant que la raison ne me revienne et que je m'en aille loin de vos humeurs changeantes !

Oui, elle était vexée d'avoir été traitée de la sorte, surtout par quelqu'un qui l'avait bassiné avec la notion de respect. Elle avait l'impression qu'il ne la respectait pas du tout, ou du moins que quand cela l'arrangeait. Elle tourna les talons en direction de la porte. Guillotin ne se trouverait certainement pas dans la tour du vieux druide, aussi il leur fallait retourner en forêt. Et tout en se dirigeant vers la porte elle fulminait.

Tsssss ! Du respect, mon oeil ! Je t'en ficherai, moi, du respect ! Au premier caprice d'une fée il n'y a plus personne ! Ça promet !

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Mar 4 Déc - 21:21

Par les Dieux! Cette petite était un véritable moulin à parole, et surtout à questions. Elle l'avait tellement étourdie par ses innombrables interrogations que Myrddin s'était contenté de répondre en descendant les marches:

-Je vous répondrais plus tard! Nous avons une licorne à apprivoiser!

Surtout qu'elle l'avait vraiment prit de court avec son interrogation sur les indiens et le pourquoi d'avoir inventer autant de positions. C'était tout de même délicat d'expliquer à une telle ignorante en matière de sexualité que le plaisir pouvait être accru selon les dites positions, tout dépendant des personnes les pratiquant. C'était propre à chacun, mais il se voyait mal lui confier qu'il préférait le missionnaire à la levrette. Là, c'était trop intime et il ne voulait surtout pas que Vivianne apprenne qu'il avait confié une telle information propre à leurs moments d'amour et de passion.Elle risquait tout simplement de lui couper la barbe dans son sommeil et de lui jeter un mauvais sort, comme par exemple, rendre sa virilité moindre. Alors,non merci! Sentant que Shanoa était désireuse d'avoir une réponse à au moins une de ses questions, il avait donc répondu très brièvement:

-Les indiens sont un peuple appartenant à très ancienne civilisation. Ils aiment mangé épicé et ils portent des vêtements très colorés. Ils croient aussi en plusieurs Dieux, très différents des nôtres.  Pour ce qui est de ces nombreuses positions,et bien, il faut croire qu'ils aiment le choix. Voilà! 

Fin de la discussion. Heureusement, l'apparition de Violette leur avait fait changé de sujet, mais si le  vieux druide avait été content de la voir, il fut à présent très déboussoler par la réaction à la fois de la minuscule fée et de l'elfette. Toutes deux partirent dans deux différentes directions, l'autre pour détruire ses champignons, et l'autre se prit à maugréer sur le manque de respect et tralalala...mais...mais...

-Mais...Un instant, demoiselle! N'avez-vous donc pas compris mon...et bien mon stratagème??? Oui, j'ai parlé de vous en décoration, dans le but d'éviter qu'elle me fasse une crise de jalousie! Quelle fasse un carnage! Bon, j'ai manqué mon coup, mais tout de même, j'avais une bonne intention! Et non, je ne vous aurais pas transformer en violette! Je tiens toujours ma parole, par Taranis! S'exclama Myrddin suivant l'elfe d'un pas étonnamment rapide pour un homme de son âge. 

Il fallait dire qu'il s'était bien conservé et il était reste agile dans ses déplacements. Si Shanoa avait voulu répliqué un argument à cette explication sincère, mais farfelu, elle n'eut guère le temps, car déjà Violette était revenue à la charge, armée de champignons hallucinogène de la meilleure qualité.

-TU M'AS MENTI! ELLE PAS DÉCORATION! S'écria de sa petite voix stridente en lançant dans la tronche du vieux druide ses projectiles, puis un autre et un autre! Se protégeant de ses mains,  le vieux druide s'exclama à l'adresse de Shanoa:

-Courrez et surtout, n'ouvrez pas la bouche!!! C'est très...ugh...

Rouge de colère, Violette venait de lui foncer dessus et effrontée, elle en avait profité pour enfoncer un champignon dans la bouche du vieillard.  Myrddin écarquilla les yeux et évitant de s'étouffer, il l'avala d'une traite Que venait-il de faire???  Devant son air éberlué, Violette éclata d'un rire méchant, lui fit une grimace et elle alla se cacher pour commencer son hibernation. Le vieux druide ne méritait pas de la revoir jusqu'au printemps. Dépité, Myrddin la suivit du regard, tandis qu'il commençait à se sentir étourdit. Oui, déjà, le champignon magique faisait de l'effet, mais il décida de ne rien laisser paraître...efin, pour l'instant...

-Allons voir Guillotin. Souffla-t-il en baissant la tête, veillant à ne pas s'enfarger dans les racines au cas où qu'elles se transformerait sous ses yeux en serpent. Il venait d'ingurgité une dose très forte, alors mieux valait resté prudent le temps qu'il était encore lucide. Il...il se peut que je me mette à dire des choses étranges, ou à voir des choses insolites...ne soyez pas inquiète, ça va passé...avait-il expliqué autant pour rassurer Shanoa que lui même. Marchant, il sentit son regard devenir flou, puis Myrddin apperçu sa première hallucination. Un cochon avec des ailes s'accouplant avec une truie unicorne.

-Alors là! Vous êtes répugnant!  Non, mais avez-vous déjà vu ce genre de porcs vous??? Ah non, pas cette position! C'est oh...par les Dieux! AH BAS LES PORCS COPULENT!!!!  

Hors de lui, il leva son bâton de marche et courut en direction des cochons atypiques provenant de son esprit drogué. Résultat, il fonça dans un arbre et il s'écroula au sol, très sonné. 

-Ououou..ohhhh...des petites fées roses....qu'elles sont mignonnes...elles ont un ventre tout rond! Regarde, Shanoa, elles volent toute autour de moi...ohhhh....Bonjour mesdames! Bonjour! Dites-moi! Comment fait-on pleuré une licorne?!  


Les petites fées étaient roses et lumineuses, mais encore une fois, elles provenaient de l'imaginaire du druide. Dans le vide, il se prit à les chatouiller de son doigt...s'en était à la fois pathétique et hilarant. Troublant aussi...Pauvre Shanoa! Elle devait bien se demander ce qu'elle allait faire de lui? 


Dernière édition par Myrddin le Mer 5 Déc - 17:05, édité 1 fois

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Mer 5 Déc - 10:22

Shanoa afficha une moue renfrognée. Ce vieux druide lui racontait des tas d'histoires plus intrigantes les unes que les autres, et puis brusquement voilà qu'il se rappelait qu'ils avait une mission sur le feu et qu'il remettait ses explications à plus tard. C'était bien la peine de la faire languir tiens ! Néanmoins, l'elfette fut bien obligée de le suivre. Elle n'allait pas rester plantée là, et elle saurait lui rappeler qu'il avait des réponses à lui donner. Toutefois, Myrddin consenti à lui donner une ébauche de réponse au moins sur les indiens. Curieux peuple qu'il lui décrivait là ! Bizarrement, son explication sur les choix des positions ne la convainquit qu'à moitié. Mais ce serait pour une autre fois de toute manière. La scène entre Violette et Myrddin éclata, laissant deux demoiselles furibonde aller chacune de leur côté. Malheureusement Myrddin n'avait pas encore le don d'ubiquité. Il s'élança sur les talons de Shanoa, avec une vitesse qui surprit quelque peu l'elfette. Pour un vieux fou, il avait de bon reste ! Shanoa avait l'habitude de marcher d'un bon pas. Marche vite permettait de voyager plus vite. Et ce vieux barbu parvenait à la talonner ! Comme elle s'y attendait un peu, il lui expliqua que tout cela n'avait été qu'un stratagème. Même si c'était tout à fait possible aux yeux de Shanoa, elle ne pouvait pas en avoir la preuve. Elle ouvrit la bouche pour lui répliquer que le problème n'était pas là, mais Violette était revenue ! Et c'était pour mener une attaque frontale à coup de champignons !

Shanoa observa la scène avec de grands yeux ronds sur le coup, puis elle ramena sa main devant sa bouche. Si on pouvait croire qu'elle voulait éviter de recevoir un champignon dedans, c'était en réalité parce qu'elle était entrain de se moquer du vieux druide qui était entrain de payer chèrement ses mensonges ! Et lorsque Violette vint enfoncer le champignons dans la bouche de Myrddin, Shanoa dut se retourner pour ne pas montrer qu'elle était entrain de pouffer de rire. Elle connaissait bien les colères des fées. Elle avait vu bien des humains et demi-elfes en faire les frais. Néanmoins, même si elle respectait les fées, elle ne leur était pas soumise non plus ! Si Violette venait l'attaquer, elle n'hésiterait pas à l'attraper par les ailes pour la calmer ! Un exercice délicat car les ailes des fées, surtout si petites, étaient très fragiles. Le but était de les immobiliser, pas les blesser ! Il fallait d'une part être extrêmement rapide, et de l'autre très doux. Tout un art ! Dont elle ne ferait pas la démonstration, car Violette, une fois vengée, s'en retourna, non sans avoir nargué une dernière fois le vieux druide. Ce dernier venait de finir d'avaler sa couleuvre, ou plutôt son champignon dans son cas. Shanoa afficha un air dubitatif. Chez elle les champignons hallucinogènes étaient une arme ! Qui pouvaient éventuellement servir à faire de bonnes blagues.... Et Myrddin venait d'en avaler un entier ! Il la rassura du mieux qu'il peut, mais la perle ne sembla pas rassurée pour autant.

Vous avez ingurgité une sacrée dose vieux fou.... Il serait plus sage que vous restiez allongé le temps que les effets passent. Il n'y a pas d'antidote pour ce genre de poison.

Oui, pour Shanoa cela était un poison. Elle ne concevait pas qu'on puisse en consommer sciemment, même si elle savait qu'il y en avait qui le faisait. C'était là quelque chose qu'elle ne comprenait pas. Ne pas avoir un contrôle total sur ses pensées, ses visions et son imagination.... Non le lâcher prise de cette manière était affreux pour la perle. Mais Myrddin semblait déterminé à continuer envers et contre tout. Shanoa le suivit en haussant les épaules, et il ne fallut guère longtemps pour que le pauvre druide ne commence à divaguer. La démone croisa les bras, en arquant un sourcil face aux dires du vieux fou, avant de se mettre à rire doucement.

Myrddin, il n'y a pas de porcs lubriques ici.... Et de toute manière, ils ont bien le droit de faire ce qu'ils veulent. Vous aimeriez-vous qu'on vous interrompe ?

Mais le druide ne l'écoutait sûrement pas, car voilà qu'il chargeait. Elle n'eut pas le temps de le retenir, à peine celui de lui crier un "Attention !", qu'il avait déjà fini dans l'arbre. Shanoa se dépêcha d'aller à sa rencontre, pour s'assurer qu'il ne s'était pas méchamment blessé. Il avait chargé comme un bouc en colère ! Sauf que lui n'avait pas les cornes, ni le cou adapté pour encaisser les chocs.

Myrddin ?! Vous allez bien ?

Mais lorsqu'il lui répondit elle éclata de rire rabattant sa main sur son front.

Hé bien, il est beau le vieux sage complètement défoncé aux champignons ! Myrddin, il n'y a pas de fées, elles sont dans votre tête ! Qui est complètement retournée à cause du champignon, et du coup que vous venez de lui mettre....


Elle se remit à rire en voyant le druide complètement sonné entrain de.... grattouiller le vide du doigt.

Bon, assez ri, on va reporter la chasse aux licornes pour quand vous irez mieux. De toute façon dans votre état, vous ne seriez pas fichu de distinguer un chêne d'un bouleau ! Alors identifier Guillotin au milieu de ses congénères, c'est compromis.... Allons, debout.

Elle aida le druide à se relever, faisant tout de même attention. Myrddin était drogué au delà d'une dose raisonnable. Il pouvait faire tout et n'importe quoi, même l'attaquer sans raison ou la prenant pour autre chose qu'elle n'était. Ou pire user de sa magie.... Tout en l'aidant à marcher, elle espérait juste qu'il ne la prenne pas pour sa compagne. Elle avait eu assez d'une crise de jalousie, et surtout pas l'envie d'éconduire un druide fou camé ! Elle espérait qu'il n'allait pas dégénérer encore plus dans ses hallucinations et qu'il accepterait de rester tranquille le temps d'aller mieux. Elle pouvait toujours l'assommer en cas d'être urgence, mais elle préférait éviter.

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Jeu 13 Déc - 20:23

-Personne n'a jamais osé m'interrompre avec Vivianne, tout simplement parce que nous le faisions dans notre chambre, en tout intimité! Mais là, je vous l'assure ils sont ignobles et répugnants!  Avait-t-il répliqué avant de charger comme un taureau vers les pauvres créatures porcines issu de l'imagination débridé du pauvre druide drogué. Le coup fut dure contre l'arbre, mais le vieillard avait la tête suffisamment dure pour n'avoir pas perdu conscience et c'était aussi bien, car il aurait manqué tout un spectacle. Les fées roses se volatilisèrent soudain quand il reporta son attention vers une elfe à la fois inquiète et ricaneuse. Trop étourdi pour s'en offusqué, il écarquilla grandement les yeux en soufflant:

-Pas de fées? Est-ce vraiment le champignon qui m'a joué des tours? Par Taranis, elles semblaient si réelles et si jolies! 

Déçu, Myrddin ne se fit pas prier pour accepté l'aide de Shanoa et se relevant, il marcha un peu en titubant. Écoutant à moitié les dires raisonnables de l'elfe, le vieillard s'appuya contre bouleau en marmonnant:


-Non, non...nous ne devons allez voir Guillotin. Même dans mon état, je le reconnaîtrais parmi tous les autres arbres de cette forêt...il est le plus géant et le plus vieux des chênes! Si je le confonds à une dryade, je  promets de me couper la barbe!

Au moins, il n'avait pas pas promis cela aux Dieux, mais tout de même, Myrddin regretta soudain cette parole et il jeta un coup d’œil furtif à Shanoa voir sa réaction devant cette promesse irréfléchie. Soudain, il pâlit...des monstruosités bleus le fixaient....non, non...non....c'était...c'était des immenses bleuets avec des bouches à crocs! 

-Raw...raw...se mirent à rugirent les bleuets vivants voulant l'attaquer. Devenant blême, le vieillard recula précipitament de la menace en hurlant:
-Des...des bleuets de l'enfer! HA! NON, ne m'approchez pas!!!

Sur ce cri apeuré, il trébucha contre une racine, celle-ci se prit à s'enrouler à sa cheville. Était-ce une autre dryade qui voulait l'attaquer? La même de la forêt d'Huelgoat, messagère de la déesse Brigit??? Était-elle liguée à ces bleuets horribles??? Myrddin était convaincu que la racine allait l'emporter au loin, il s'accrocha donc à un arbre en hurlant de peur. Tout lui parut épiquement dangereux, mais était-ce vraiment la réalité? En fait, Shanoa pouvait seulement voir Myrddin se débattre contre une racine imaginaire et se cramponner à un arbre, en beuglant et en pleurnichant sans aucune dignité. Elle n'avait pas terminé de le supporter dans cette folie qui termina de redorer son pseudonyme qu'était le druide fou. Or, heureusement pour elle, l'elfe n'eut pas besoin de l'assommer pour le calmer. Ne se contrôlant plus, Myrddin était si agité qu'il cogna par lui-même sa tête contre une roche proche de l'arbre sur lequel il se cramponnait. Le noir l'enveloppa,  il perdit conscience pour de bon. Ce n'est qu'une bonne demi-heure plus tard qu'il se réveilla à l'entrée de sa maison, possédé par un terrible mal de tête.

-Argh...j'ai mal à la tête...grogna-t-il en posant sa main sur son front orné d'une bosse grosse comme un œuf. Péniblement, Myrddin ouvrit les yeux et il regarda hagard où il se trouvait. Comment était-il revenu chez lui? Le vieil homme croisa alors le regard d'azur de Shanoa et il fut soudain soulagé de ne plus voir de bleuets mangeurs d'homme. 

-Que...que s'est-il passé? Co...

Il s'interrompit net, non pas à cause d'une autre hallucination, mais à cause qu'une envie de vomir le prit. Roulant sur le côté, il vomit son petit déjeuner proche d'un bosquet ayant perdu ses feuilles. Un peu haletant, il se revint sur le dos et fixant le ciel, Myrddin souffla:

-Je crois qu'un peu de repos me fera du bien, mais je ne suis pas en état pour aller à mon lit...

Sur cette conclusion, il ferma les yeux et quelques minutes après, un ronflement sonore se fit entendre. Le vieillard s'était endormit à point fermé et pour l'instant, c'était peut-être aussi bien. 

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Ven 14 Déc - 13:55

Shanoa lâcha un léger soupir en affichant une moue un peu gênée. Elle balbutia dépitée.

Je ne voulais pas savoir dans quelle condition vous et votre chère et tendre faite ça.... Et puis si vous étiez moins porté sur ça, vous ne seriez pas en train d'halluciner sur des cochons en rut !

Elle était à présent penchée sur le druide, en secouant la tête et en riant face à la prise de conscience partielle du druide. Malheureusement pour elle, ce n'était pas parce qu'on était vieux qu'on était forcément sage. Et à peine relevé, il déclina la proposition de la démone, se mettant en tête de poursuivre sa quête initiale. Mais grand mal lui en prit, surtout qu'il fit un pari qui n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde. La perle ricana suite à ses propos, et ne manqua pas commenter, un large sourire carnassier aux lèvres.

Je trouve ça parfaitement déraisonnable et même un peu prétentieux, mais c'est vous qui serez perdant après tout. Voyons si les dieux auront pitié de votre barbe ou pas !

Et visiblement les dieux étaient d'humeur joueuse. Ils épargnèrent la barbe du druide, mais pas l'homme pour autant ! Le voilà pris d'hallucinations beaucoup moins gentillettes ! Quand il s'écria que des bleuets infernaux étaient entrain de l'attaquer, Shanoa l'observa avec des yeux ronds. Des bleuets de l'enfer ?! Elle prit une profonde inspiration pour essayer de contenir un fou rire... Mais en vint ! Elle en vint à son tour à se tenir à un arbre, mais pour une tout autre raison. Elle fut submergée par son fou rire et se tint les côtes en s'esclaffant. Pour sa défense, l'homme avait perdu toute dignité et crédibilité en cet instant. Tout en essayant de se calmer, elle tenta également de calmer le pauvre druide qui semblait sincèrement terrorisé.

A-allons Myrddin ! Calmez-vous ! Ha ha ha ! Rappelez-vous que vous avez des hallucinations. Dites-vous que si je ne panique pas, il n'y a aucune raison de paniquez ! Et que si vous voyez quelque chose qui ne m'effraie pas, c'est que ça n'existe pas !

Malheureusement, Shanoa n'était pas spécialement douée pour rassurer les gens ! Il fallait dire qu'elle n'avait pas vraiment l'habitude de se montrer prévenante avec les gens. Au contraire, elle œuvrait d'ordinaire à leur nuire voir à raccourcir leur espérance de vie ! Le pauvre druide finit par s'assommer lui même, l'elfette plissant les yeux fasse à la violence du choc. Elle observa le vieillard au sol en soupirant.

Le pauvre.... Les champignons ne lui ont pas réussi.... Enfin !

Elle s'arma de courage, et attrapa le druide pour le soulever et le transporter comme elle pouvait au pied de sa tour. Mine de rien, le bougre pesait son poids, et l'elfette n'avait pas la force de son gaulois. Elle s'arrêta devant la tour hésitante. Est-ce qu'elle devait le monter en haut ou pas ? En prenant son temps et en faisant quelques pauses, elle pouvait le faire. Cela lui demanderait un effort physique important, mais c'était possible. Mais ce qui l'ennuyait c'était l'éventualité où il pouvait se réveillait pendant le transport. Si jamais il s'agitait ou paniquait, il pouvait les faire tomber tous les deux, et pour le coup, se blesser sérieusement vu la disposition des escaliers. Voire même se briser le cou ou le crâne ! Elle lâcha un soupire, se résignant à le déposer contre  la tour, et à attendre son réveil. Elle observa la bosse apparaître en grimaçant. Il s'était bien amoché l'andouille ! Mais alors qu'elle secouait la tête, voilà justement que le pauvre vieux se réveillait. L'elfette se décolla de l'arbre contre lequel elle s'était adossée et se rapprocha de lui. L'homme cherchait à comprendre ce qu'il s'était passé, la perle l'observant un sourire en coin en secouant la tête. Elle lui souffla doucement.

Chuuuuut.... Doucement Myrddin, vous vous êtes bien amoché.... Oulà !

Elle eut tout juste le temps de bondir que voilà que le druide vomissait le trop plein de champignons ! Shanoa afficha un air dégoûté avant de commenter.

Bon ben au moins ça en fera moins à dissiper....

Le vieux druide admit que finalement, il serait plus sage d'aller se coucher. Elle allait lui demander s'il voulait qu'elle l'aide à aller en haut, mais il s'endormit comme une souche avant. Elle soupira et observa la tour. Cela allait être long.... Mais il serait définitivement mieux à l'abri. Dans son esprit, les vieux étaient fragiles ! A dormir dehors en étant en plus malade, il allait attraper la mort !

Dagda, faites qu'il ne me vomisse pas dessus....

Elle prit une profonde inspiration et l'attrapa par les bras pour le mettre sur son dos. Il lui parut encore plus lourd que la première fois ! Peut-être parce qu'il fallait grimper les escalier en même temps.... Après un moment qui lui parut interminable, elle arriva enfin chez lui. Elle lui fit les poches afin de trouver la clef pour ouvrir la porte. Elle prit un petit instant pour reprendre son souffle, et le remit sur son dos pour le mettre enfin dans son lit.

Pfiouuuuuu ! La prochaine fois qu'il mange des champignons je le ligote à son lit ce vieux fou !

Elle grimaça en massant son dos, sentant qu'il allait le lui faire payer dans les prochains jours. Elle redescendit dans la cuisine, cherchant un linge et de l'eau. Ce ne fut que lorsqu'elle en trouva un, et qu'elle le plongea dans l'eau qu'elle s'arrêta subitement.

~Merde.... J'ai touché à ses affaires pour avoir ça moi ? Ho tant pis ! Il n'avait qu'à pas faire le mariole à s'entêter à chercher son chêne et à se blesser !~

Elle essora le linge, qu'elle replia avant de remonter dans la chambre pour le lui poser sur sa bosse. Elle espérait que la fraîcheur du linge humide soulagerait un peu le tout. Une fois le soin de fortune fait, elle se trouva un coin où s'assoir et prit le partie de se reposer. Elle ne savait pas parler le vieux chêne, il était inutile qu'elle parte seule en forêt. Il fallait attendre qu'il se réveille. En espérant qu'il en ait fini avec ses hallucinations !

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Lun 17 Déc - 12:50

Ses rêves furent bien doux à comparer à la folie qui l'avait possédé une heure plus tôt. Sombrant dans un fabuleux et profond sommeil, des images défilèrent dans sa tête. Passant à une elfe possédée d'une hilarité incontrôlable à un sourire doux et maternel, Myrddin sentit son esprit se remettre du champignon toxique, mais non mortel, qu'il avait ingéré. C'était une dure leçon qu'il avait apprit, celle de ne pas mentir à Violette et de ne plus reprendre de sa culture pendant un petit moment.  Il ressentit alors quelque chose de frais se déposer sur son front endolorie, sensation qui le fit ouvrir lentement les yeux. Son regard bleu, encore fiévreux, dévisagea attentivement le visage sombre et harmonieux de Shanoa. Elle était donc restée pour le soigner? Mais...il se trouvait dans son lit? Comment avait-elle réalisé l'exploit de le transporter jusque là, délicate qu'elle était? Ces interrogations le rendirent pensif et c'est toujours en silence qu'il vint soutenir les yeux céruléens qui le dévisageaient avec une certaine inquiétude. Malgré le mal de tête qu'il ressentait toujours, le vieillard n'éprouvait plus cet étourdissement si familier qu'il ressentait qu'il mangeait à dose raisonnable et très rarement ces l'Amanita muscaria, preuve que l'effet s'était dissipé. 

-Merci, mon petit...j'espère ne pas mettre pas trop ridiculisé....je dois avouer que je ne me souviens plus de grand chose.

En fait, il se souvint de quelques flashs, mais Myrddin ne voulait pas s'y attardé, c'était déjà si humiliant comme cela. Lui, si fier et si digne! Qu'est-ce que les autres druides auraient dit s'ils l'avaient dans cet état pitoyable? Non, il ne préférait pas y pensé. D'un air grognon, Myrddin lui fit signe qu'il ne voulait pas entendre ces hauts faits de vieux fou drogué et replaçant mieux sa guenille froide sur son front, il affirma :

-Je vois que votre nature cachée de Haute elfe a prit le dessus sur votre ascendance d'elfe noire et vous avez eu la bonté...ainsi que la force physique...de me mener jusqu'à mon lit et de rester à mon chevet.  Un furtif sourire éclaira le visage un peu pâle, les yeux limpides s'illuminèrent d'une douce lueur. La licorne ne s'est donc pas trompée en vous approchant, vous avez un bon cœur, même si vous ne le laissez pas paraître...du moins, pas au premier venu, ça c'est certain!


Par sa longue expérience de vie, Myrddin avait peaufiné son intuition de telle sorte qu'il était capable de percer le cœur des gens, surtout les plus endurcis.  Il présentait que Shanoa avait vécu des choses très difficile, mais aujourd'hui, elle lui avait prouvé une grandeur d'âme peu commune. Il va s'en dire que Myrddin ne s'illusionnait pas sur son côté sombre, propre à la colère, à l'insubordination et à la moquerie, reste qu'elle l'avait soigné, quand elle aurait pu l'abandonner à son sort et trouver quelqu'un de plus crédible pour lui enseigner la magie que lui. Sur cette pensée, le vieil homme tourna ses yeux claires vers l'immense coffre en bois massif qui contenaient les artefacts des Dieux. Se souvenait des interrogations à ce sujet, il répondit comme si les questions datait de quelques minutes:

-J'ai parcouru le monde celte, guider par les signes des Dieux, pour  trouver chacun de ces artefacts contenus dans ce coffre. Tous sont uniques en leur genre et possède un pouvoir très spécial. Il y a autant la robe d'Ainé,qui ensorcelle les hommes et qui rend fertile la plus stérile des femmes, que l'armure indestructible de la déesse Brigit. Oui, ce sont des offrandes hors de prix et seul des êtres courageux, nobles de cœur et intelligent en demeurent dignes! Malheureusement pour les plus avares d'entre nous, ces qualités ne suffisent pas et nombreux sont ceux qui ont échoué les épreuves que je leur ai assigné. Douze épreuves en vérité, toutes aussi dangereuses les une des autres, selon la personne. Par exemple, j'ai déjà envoyé un guerrier attrapé un korrigan, mais pour cela, il devait rouler jusqu'en bas d'une colline sur une roche. Bon, bon..j'avoue que c'était quelque peu farfelu, mais le brave a bien réussit cette épreuve et le Korrigan a été écrasé au passage. Heureusement, je n'avais pas précisé s'il devait le ramener mort ou vif! Bref, vous comprenez de quoi il en retourne...

Disant cela, Myrddin rit un peu en se souvenant du regard déconfit du Breton quand il lui avait désigné sa prochaine épreuve. Déjà qu'il s'était battu contre un troll et  il avait bien failli être cuit dans une marmite, cette chasse au korrigan ne lui avait rien dit qui vaille. Au moins, il l'avait réussi, avec quelques foulures aux côtes...ce qui l'avait malheureusement pénalisé à l'épreuve suivante.Il s'était retrouvé à être dévorer par un dragon. Pas de chance pour le petit gars, mais Myrddin en gardait un bon souvenir. Revenant alors à la réalité, le druide riva son regard vers le beau visage de Shanoa et d'un sourire, il dit:

-En tout cas, si vous êtes un jour intéressée à acquérir l'un de ces artefacts, je vous  enverrais volontiers réaliser votre première épreuve! Vous m'avez démontré que vous aviez les qualités nécessaires, et ce, depuis notre rencontre à l'auberge. Mais bon, il est vrai qu'avant, nous avons des choses importantes à faire, dont attirer une  licorne et obtenir ces larmes. Mon infortune de tout à l'heure nous a ralenti, mais il n'en demeure pas moins que je demeure très déterminé à terminer cette quête! 

Sans plus attendre, comme s'il était âgé de vingt ans, le druide se leva d'un bond, puis il retomba sur son lit, étourdit. Par Taranis, cette bosse lui faisait mal! D'un grognement d'homme déçu, il marmonna en remettant la guenille sur son front:

-En fait, ça serait préférable d'aller voir Guillotin demain matin. Je ne me sens pas encore en état pour lui parler...Soudain, il entendit son ventre grondé et il se rappela qu'il lui restait encore du ragoût de sanglier dans sa marmite qui chauffait à feu doux depuis leur excursion en forêt. Son œil bleu s'illumina jovialement, comme à chaque fois qu'il s'agissait de manger un bon repas ou de se complaire dans les bras de Vivianne. Oubliant son mal de tête, il demanda:

-Avez vous faim?!  J'ai un bon ragoût qui nous attend en bas! Rien de mieux qu'un ventre plein pour reprendre du mieux!

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Lun 17 Déc - 14:31

Shanoa veillait distraitement sur le vieux druide, les yeux mi-clos. L'inactivité conjuguée à l'effort physique intense qu'elle avait fait, lui inspirait un certain assoupissement. Une chance qu'elle avait une excellente condition physique et que les entrainements qu'il lui avait donné, avait développé sa force physique. Sans quoi elle n'aurait jamais réussi à soulever le vieillard, encore moins dans des escaliers. Elle se demanda si elle ne pouvait d'ailleurs pas développer un peu plus sa force. Que ce soit dans la forêt ou ici, lorsqu'il fallait évacuer quelqu'un, c'était bien pratique. Et si pour porter Bryan elle avait eu la chance de pouvoir compter l'aide salvatrice de l'adrénaline, l'expérience d'aujourd'hui lui avait prouvé que cela ne serait pas toujours aussi facile. Elle en toucherait deux mots à son gaulois de Maître, mais plus tard. Pour l'heure, le vieux sage se réveillait. Elle s'approcha de lui pour voir comment il se sentait.... Et visiblement il avait retrouvé ses esprits. Elle se mordit la lèvre inférieure pour ne pas repartir dans un fou rire lorsqu'il aborda son comportement. Elle lui répliqua dans un sourire.

Croyez-moi, il vaut mieux pour vous que vous ne vous en souveniez pas....

Et d'ailleurs, Myrddin fut sur la même longueur d'onde quelle, et lui fit signe qu'effectivement, il n'avait pas envie de savoir. Mais son sourire se troubla lorsqu'il lui fit remarquer que sa nature de Haute Elfe s'était exprimer à travers sa bonté. Elle afficha une moue troublée, avant de s'empresser de rétorquer.

A moins que je n'ai fait ça que par intérêt ? Après tout j'ai besoin de vous pour.... Pour.... Trouver cette licorne ! Ses larmes font des miracles, et je serais plus rassurée si j'en avais en ma possession moi aussi !

Elle savait qu'elle n'était absolument pas crédible ! Déjà parce qu'elle avait trouvé l'excuse des larmes de licorne un peu trop au pied levé. Mais le pire, c'était qu'elle avait trouvé ce prétexte en se disant que cela pourrait sauver une seconde fois la vie de son Maître. En terme d'égoïsme, elle repasserait sur ce coup là.... Pas satisfaite de sa prestation, elle ajouta avec cette petite moue boudeuse, celle qui d'ordinaire faisait fondre silencieusement Bryan.

Montrer sa capacité à être bon est très dangereux. Les profiteurs et les mal intentionnés auront tôt fait de vous piéger avec. Mieux vaut être craint, il est beaucoup moins tentant de s'en prendre à un être dangereux qu'à un être bon. Quant aux Hauts Elfes, ils sont comme tout le monde.... Capable des pires atrocités lorsqu'ils le veulent. Mettez-les face à mon existence, et vous les verrez tâcher leur pure noblesse avec mon sang. Enfin.... J'ai plus de chance avec les licornes. Elles se moquent des apparences et des actes. Seuls les intentions comptent.... Et une certaine odeur visiblement !

Shanoa avait beaucoup de mal avec l'idée qu'on puise la considérer comme une bonne âme. En réalité, elle avait surtout peur que cela lui apporte encore plus d'ennuis. Elle avait fini par croire que sa solitude et son rejet du reste du monde étaient une protection. Si tout le monde avait peur d'elle, personne n'oserait l'approcher. Sans être faux, c'était loin d'être complètement vrai pour autant. Elle avait été privée de tellement de chose.... Et il y avait certains prétentieux qui avaient un goût certain pour chercher des ennuis à ce qu'on considérait comme étant dangereux ! Mais elle avait préféré dévier la conversation sur la licorne. Cela dit la conversation dériva complètement sur un autre sujet, à savoir le coffre et ses artefacts. Elle écouta le vieux druide lui expliquer son périple. Elle afficha un air circonspect quand à la robe conçue pour la fertilité, trouvant l'armure plus utile. Elle fut surprise d'entendre le véritable parcours du combattant qu'il imposait aux malheureux prétendants. Elle arqua un sourcil en secouant la tête en entendant un exemple d'épreuve.

Pauvre Korrigan....

Elle manqua de s'étouffer lorsqu'il lui proposa un jour de participer à ses épreuves de folie pour gagner un des artefacts. Elle l'observa avec de grands yeux ronds avant de lui répondre.


Je ne pense pas vraiment être une de ces personnes "dignes" de cadeaux des dieux. Même si je saurais tout à fait à qui donner l'armure indestructible....


~Au moins je serais plus tranquille lorsque Bryan ira guerroyer en plein champ de bataille.... Enfin !~

Je ne suis pas sûre de survivre à vos folles épreuves.... Même si ses artefacts ont l'air très puissants, je ne me vois pas y prétendre si je n'en ai pas un réel besoin. Bon, après je ne sais pas tous les artefacts que vous posséder.... Mais je n'ai pas de désir particulier non plus.... A moins que vous ayez un artefact capable de me donner l'identité des gens et leur localisation précise, mais je doute qu'un tel objet existe, hé hé !

Ce serait trop beau.... Un objet qui lui donnerait le nom de ses parents, et encore mieux, l'endroit où ils se trouvaient ! Elle se serait volontiers laisser à y rêver, mais elle préférait s'éviter de se faire souffrir inutilement. Elle lâcha avec un sourire en coin.

Quand j'y repense, je n'ai pas besoin de vos épreuves pour rencontrer des dangers aussi improbables que mortels. Vous connaissez beaucoup de personnes qui tombent par hasard sur un dragon en explorant une grotte ? Et qui parviennent à s'enfuir sans se faire roussir, et sans savoir où était précisément la sortie ? Maintenant vous en connaissez au moins une.... Est-ce qu'il serait vraiment raisonnable de ma part de me fourrer sciemment dans douze autres situations infernales ?

Elle se perdit un instant dans ses souvenirs en secouant doucement la tête. C'était vraiment de la folie pure maintenant qu'elle y pensait avec du recul. Elle n'expliquait pas sa survie, même si elle courait vite, elle savait qu'elle avait eu une chance absolument insolente ! Surtout qu'elle avait dû tirer Alana pour lui faire tenir l'allure et lui éviter de tomber. Heureusement que Bryan n'avait pas assisté à toute la scène. Vu la colère qu'il avait eu en la voyant juste fuir de la grotte, face à ce qui avait précédé, son cœur aurait lâché. En tout cas il y en avait un qui avait le cœur bien accroché, et c'était Myrddin ! Le voilà qui bondissait hors du lit bien décidé à repartir à la chasse à la licorne ! Shanoa trouvait cela bien trop tôt et craignait qu'il ne s'évanouisse. Elle s'était déjà préparée à le rattraper, mais il retomba heureusement dans son lit. Elle secoua doucement la tête en confortant la décision du druide.


Il serait plus sage de vous reposer en effet. Mon dos n'appréciera pas de vous porter deux fois de suite dans la journée.

D'ailleurs le vieux druide avait déjà d'autres projets, et prit un peu de court l'elfette avec sa proposition si cordiale et spontanée.

Euh.... Un peu oui.... c'est gentil....

Shanoa réfléchissait tout en suivant dans la cuisine. Combien de temps pouvait-elle rester là avant de rentrer ? Si elle tardait à rentrer, son gros loup noir allait se faire des poils blancs ! Et avec ses derniers exploits en terme de dragon et autres, il avait de quoi s'inquiéter. Mais s'il s'inquiétait déjà pour ça, comment réagirait-il le jour où elle retournerait dans sa forêt natale, qui étaient dangereuse à souhait ? Peut-être devrait-elle éviter de lui préciser ce détail.... Mais si jamais il l'apprenait, elle était certain que non seulement il allait débouler dans la forêt pour la retrouver, et il se mettrait lui-même en danger..... Et en plus s'il la retrouverait, il lui arracherait les oreilles pour lui avoir joué un tour pareil ! Finalement, elle allait peut-être avoir réellement besoin de larmes de licorne.... En attendant, elle devait se décider. Soit elle devait songer à ne pas rentrer trop tard pour éviter que Bryan s'inquiète. Soit elle allait rester tard, voire dormir dans les alentours pour être là aux aurores demain.... Et son Maître allait l'enchainer à un lit dès qu'elle rentrerait ! Elle déciderait ça après le repas. La curiosité était de retour ! Est-ce qu'un vieux druide ça savait cuisiner ?

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Mar 18 Déc - 14:26

Le visage de Shanoa fit une moue boudeuse qui lui donnait un air plus jeune et l'adoucissait, même si sûrement, elle aurait voulu l'effet contraire. Myrddin se prit à penser qu'elle était tout à fait mignonne quand elle revêtait cette expression contrariée, mais bien entendu, il garda cela pour lui. C'est ainsi que l'elfette, confia avec fougue que pour elle mieux valait être craint que bon et que les Haut-elfes sont autant capables d'atrocité que n'importe qui. À ces paroles, le druide suprême devina que ce peuple elfique n'avait pas été des plus tendres et à son dire, il comprit que ce ne fut pas un enfant désiré. Comment cela aurait pu en être autrement? Un elfe noir aimant une haute elfe ou l'inverse? Impossible. Ils étaient trop différents, voilà pourquoi cela rendait Shanoa aussi fascinante et contradictoire. Devant ces profondes réflexions, Myrddin avait penché la tête en répondant:

-Je comprends votre opinion, mais je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous. En fait, il ne faut pas confondre bon avec innocence, même si souvent les deux vont de paires, et crainte avec respect. Oh, oui, il est certain que nombre de tyrans ont utilisé la crainte pour arriver à leur fin et se protéger de leurs ennemis, mais reste qu' ils se sont retrouvés seuls et qu'ils ont eu une fin tragique, contrairement à des Rois justes et bons. La peur est une force obscure à double tranchant, Shanoa, surtout quand l'on s'en sert pour faire le mal. Cela nous revient toujours dessus, c'est inévitable. Pour ce qui est de la bonté, et bien,  c'est plutôt l'innocence qui est très dangereuse. Il existe en ce monde des gens bons, mais intelligents, qui savent faire preuve de clémence au bon moment, ainsi que de fermeté quand c'est nécessaire.  Ils sont rares ces personnes et  il va s'en dire qu'ils ont beaucoup souffert pour atteindre une telle ascension intérieur. Eux ont compris que le respect n'était pas fait de crainte, mais bien d'équilibre entre ces deux forces adverses qu'est  la lumière et les ténèbres. Ils jonglent avec celles-ci, tout en se respectant eux-même, faisant des choix dictés par des nobles intentions qui auront un impact positif sur le long terme. En cela, ils en sont pleinement conscients. C'est ce qui les différencie des abrutis qui utilisent la peur pour se faire respecter, mais qui au contraire, détruise tout autour d'eux jusqu'à leur propre vie.  

Shanoa était jeune et bien qu'elle avait vécu sûrement de nombreuses épreuves, son cœur était  assombris par la haine et un désir de vengeance que Myrddin devina par la hargne de ses propos. Seul le temps et des rencontres bénéfiques viendront panser les blessures intérieurs qui lui conféraient de si tristes et obscures pensées.   Il ignorait si la sagesse de ses propres paroles aurait un effet sur cette créature attristée et non désirée, mais reste que le druide avait une longue expérience de vie à son actif et il avait beaucoup médité sur les êtres. La lumière était une chose très difficile à accepter pour quelqu'un ayant vécu  dans les ténèbres toute sa vie, mais il était convaincu que Shanoa était suffisamment intelligente et forte pour démêler ces deux forces qui étaient en conflit en elle et qu'un jour, elle allait apprendre à en tirer du bon. Pour l'instant, il continua à écouter ses dires, s'amusant un peu de sa réaction quand il lui proposa de prendre part à ses épreuves, tout en ressentant une satisfaction lorsqu'elle avoua ne pas y prétendre si elle n'en ressentait pas un réel besoin. Une lueur énigmatique fit brillé le regard bleu entouré de beaux rides rieurs, preuve que Myrddin avait été plus heureux que malheureux dans sa vie.  D'un hochement de tête ingénu, il affirma convaincu:

-C'est exactement ce genre d'humilité qui ferait de vous une candidate de choix. Je n'ai jamais accepté d'accorder les artefacts que l'on m'a confié à des personnes pompeuses et orgueilleuses. Non, ces objets sont bien trop puissants pour des ambitieux qui veuillent seulement les utiliser pour leur gloire personnelle. Par Taranis! Ce sont des objets divins, pas des breloques de pacotilles! C'est pour cela que les douze épreuves sont obligatoires afin de  tester la valeur de chacun. Disant cela, il la dévisagea avec des yeux scrutateurs et après un silence, il ajouta:  Mais pour répondre à votre question, je possède une boule de cristal que les anciens ont surnommé: l’œil de Taranis. C'est justement un artefact servant à localiser ceux que vous chercher, peu importe où ils se trouvent. Cependant, la personne qui réussira à l'obtenir devra l'utiliser à bon escient  pour mener les Celtes à la victoire. Telle est la condition du Dieu-druide que je vénère plus que quiconque. 

Myrddin se demanda alors pourquoi Shanoa avait besoin d'un tel instrument, mais il décida de ne pas lui poser la question. Elle savait à présent la condition du Dieu, alors si son unique but était de retrouver des gens pour se venger, l'artéfact lui serait refusé. Taranis avait été claire et catégorique à ce sujet. Si Myrddin confiait sa boule de cristal entre de  mauvaises mains, c'est lui qui risquait d'être puni pour négligence et manque de discernement. Or, il ne souleva pas  son allusion vis-à-vis l'armure de Brigit, pensant que la personne à qui elle songeait était elle-même ou une autre femme, guerrière de préférence. Il ne s'imagina pas une seule seconde qu'elle pensait à son maitre qui aurait été bien perplexe devant cette magnifique armure destinée à mouler un corps typiquement féminin. Quoiqu'il en soit, Myrddin la dévisagea avec surprise quand Shanoa lui raconta brièvement qu'elle avait eu affaire à un dragon et elle avait réussi à survivre.

-Ah...et dite moi, avez-vous ramener un objet précieux de cette caverne de dragon? Car si c'est le cas, vous avez réussi l'une de mes épreuves et il vous en manque seulement que onze!  S'exclama le vieux druide emballé par cette extraordinaire mésaventure qu'elle décrivait comme une situation infernale. Si c'était le cas, Shanoa avait réussi l'une des douze épreuves sans le savoir, ce qui prouvait que le destin était bien fait. D'un air pensif, il avoua comme pour lui-même:  En tout cas, je crois que la vie serait bien ennuyante et morne si de telles rencontres irréalistes n'existaient pas. Vous avez rencontré un dragon, un rêve que bien des gens voudraient vivre, aussi inconscient soient-ils. Quoi qu'il en soit, continuons notre discussion autour de ma table! Venez!

Cette fois, il se leva lentement et après s'être assuré qu'il n'était plus étourdit, Myrddin se permit de s'avancer s'en appuis pour le soutenir. Heureux d'avoir retrouver son état normal ou presque, le vieillard descendit son long escalier en colimaçon pour se diriger dans sa salle à manger où régnait une très belle table en bois et un foyer chaleureux. Les braises s'était quelque peu éteinte, il les ralluma puis le druide jeta un coup d’œil à son ragoût consistant. Des carottes, des patates,des navets, des morceaux bien gras de sanglier mijotaient doucement dans un bouillon de cerf épicé aux herbes salées.
 

-C'est une recette de ma défunte mère! Dit-il en fixant d'un air affection le repas d'où  se dégageait une odeur fumée délectable. Elle était la meilleure cuisinière qui soit et je suis bien contente qu'elle m'a transmis ses recettes! Sans elle, j'aurais mangé que du pain sec!


Après avoir brasé le ragoût de longues minutes, Myrddin prit un bol en bois et il vint en verser jusqu'au rebord pour le donner à Shanoa. Il fit de même pour lui et après l'avoir invité à sa table, il souhaita un chaleureux bon appétit. Prenant quelques bouchées, il jeta alors un coup d’œil à l'elfette pour voir sa réaction, en espérant que cela lui plaise. 

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Mar 18 Déc - 18:12

L'elfette écouta les propos du vieux sage qui semblait en contradiction avec elle. Effectivement, il faisait une clair distinction entre chaque domaine. Le souci était qu'elle n'était pas la seule à faire l'amalgame. Elle n'avait pas suffisamment confiance dans le reste du monde pour laisser sa nature bonne s'exprimer clairement. Néanmoins, elle ne se sentait pas non plus l'âme d'un tyran pour aller chercher gratuitement des histoires aux autres, juste pour se faire une réputation de terreur. Ses yeux se perdirent dans le vague, tout en gardant sa moue, qui lui donnait un air rêveuse. Elle commenta les propos du druide.

Le bien, le mal, cela varie d'une personne à une autre. Ce qui me semble normal peut parfois paraître mal pour les autres, et inversement. Cela dit... Je ne me vois pas agir de manière "mal" juste parce que je voudrais faire "le mal". Être mauvais pour être mauvais.... C'est stupide, ça n'a aucun sens. Mais être bon pour être bon n'est pas mieux. C'est juste hypocrite.... J'agis en fonction de ce qui me semble juste, ou normal. Parfois on me dit que c'est bien, parfois on me dit que c'est mal.... Parfois je m'y perds un peu. Je pense que je suis mes intentions la plupart du temps. Mais mes intentions ne sont pas toujours bonnes aux yeux des autres.... Vaut-il mieux agir en sachant que c'est "mal" mais en étant honnête et sincère envers soi-même ? Ou se modérer pour être intègre aux yeux des autres mais hypocrite envers nous-même ? .... En y réfléchissant bien je ne suis pas sûre qu'il existe de bonne réponse à cette question. J'ai l'impression que je ne serais jamais ni quelqu'un de bien, ni quelqu'un foncièrement mauvais.

Elle lâcha un petit soupire en croisant les bras, se disant que finalement, n'appartenir à aucune des deux parties était plus confortable. Pas besoin de coller à l'un ou l'autre des standards. Elle pouvait bien agir quand elle le voulait et faire des bêtises quand elle le souhaitait ! Elle esquissa un sourire en coin avant de répliquer.

Je n'aimerai pas être à la place des dieux, comment voulez-vous statuer sur ce genre de personne ? Un vrai casse-tête hé hé !

Mais apparemment, en se contentant d'être elle-même elle marquait des points. Là où Myrddin la trouvait humble, elle avait l'impression d'être simplement logique. Elle n'allait pas se mettre en quête de quelque chose dont elle n'avait pas besoin. Pourtant, il y avait bien des inconscients et des orgueilleux qui s'étaient lancés dans ce genre de quête inconsidérée. Pour la gloire, le prestige, la puissance, le profit.... Et ils leur en avaient souvent coûté selon les propres dires du vieux druide. Shanoa pencha légèrement la tête sur le côté, écoutant attentivement le discours du vieux sage. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il suscita un vif intérêt chez la perle lorsqu'il lui parla de l'artefact qui semblait prêt à réaliser son souhait le plus profond. Elle se redressa légèrement, son regard s'animant d'une flamme intense ardente ! .... Avant d'entendre la condition du druide, et que son corps entier ne semble s'affaisser. Elle souffla déçue.

Ho.... C'était trop beau... Bien sûr que j'aurais utilité de cet artefact mais.... C'était à des fins très personnelles. Une justice qui ne regardait que moi.... Je ne vois pas comment quelqu'un comme moi pourrait mener un peuple à la victoire, c'est complètement fou.

Elle poussa un long soupire, un peu amère et déçue de voir son but si proche et si loin à la fois. Du moins, c'était ce qu'elle croyait. Qui pouvait savoir de quoi son destin était fait ? Elle rajouta en réfléchissant.

Mener les Celtes à la victoire.... Je reconnais bien là le tempérament de Dagda. Mis à part la robe pour la fécondité, les autres artefacts ont ce genre de.... Vocations ? Je connais un certain Gaulois qui voue sa vie entière à cette cause, peut-être qu'un des artefacts pourraient lui être utile dans son entreprise. Au moins il serait en adéquation avec la volonté des dieux. L'armure pourrait tout aussi bien lui convenir, puisqu'il mène des rudes batailles....

La pauvresse était bien loin de s'imaginer que cette armure là était destinée à une femme et non à un homme à la carrure d'ours comme Bryan ! Mais elle ne pouvait pas le deviner, après tout elle ne l'avait jamais vu. Si Myrddin s'imaginait un homme avec cette armure, il aurait de quoi égayer sa soirée ! Mais voilà qu'il fut question de son escapade avec le dragon, qui suscita à son tour un vif intérêt mais chez le druide. Il lui demanda si elle avait récupéré un objet précieux. La perle l'observa surprise avec des yeux ronds, avant de réfléchir.

Ma foi non, il n'y avait rien dans cette caverne, que des cailloux, des feux-follets et un drôle de minerai.... Attendez....

Elle fouilla dans sa poche avant de sortir le morceau de minerai qu'elle avait pris en souvenir. Elle le tendit au druide avant d'ajouter.

J'ai récupéré un peu de minerai, car je le trouvais joli mais je ne savais pas ce que c'était. J'espérais trouver quelqu'un qui puisse me dire ce que c'était. Je comptais l'offrir à une personne qui en aurait sûrement fait un bijou. Je sais que cette personne aime les bijoux et les pierres précieuses. Je ne sais pas si ce minerai est précieux, mais comme il était joli je me suis dis que cela suffirait à lui faire plaisir malgré tout.

Abygaëlle lui avait pourtant souvent montré les pierres précieuses et semi-précieuses. Elle lui avait expliqué le pouvoir de ces pierres qu'elle associait parfois aux herbes pour soigner les gens. Mais Shanoa avait surtout retenue l'utilisation des plantes comme poison et anti-poison. Elle n'avait que des vagues souvenirs du reste. Aussi, elle était bien incapable d'identifier ce qu'elle avait ramassé. Tout en suivant le fou pas si fou à sa table, elle ajouta un petit sourire en coin.

Je ne savais pas qu'on pouvait accomplir les épreuves sans même les demander. Si ça se trouve d'ici quelques années j'aurais passé vos épreuves sans même le savoir hé hé hé ! J'aurais l'air fin tien, avec un objet surpuissant lié à une grande cause qui me dépasserait certainement. Vous imaginez ? La survie d'un peuple entre les mains d'une personne comme moi ? Ha ha ha  !

Et pourtant.... En aidant Bryan, Shanoa œuvrait déjà à la survie du peuple Celte. D'ailleurs le loup noir n'avait cessé de lui rabâcher qu'elle était importante dans ce grand projet, et qu'en l'aidant elle accomplirait sûrement des actes majeurs dans la résistance Celte. Mais tout cela était si flou, si loin pour la demoiselle qui commençait tout juste à découvrir le vaste monde qui l'entourait. Elle n'avait absolument pas conscience de l'impacte de ses actes sur ce dernier. Elle ne se voyait que comme une goutte d'eau dans un océan infini. Elle s'installa à la table, humant l'odeur pour essayer de reconnaître les épices que le druide avait utilisé. Tout en se concentrant elle ajouta.

J'avoue que je n'aurais jamais imaginé pouvoir croiser un dragon de mon vivant. Malheureusement, je n'ai pas pu beaucoup apprendre de lui, j'étais très occupée à essayer de lui survivre, et lui à tenter de m'occire.... Pour le peu que nous avons échangé, il m'a dit que j'étais trop intelligente et que c'était là une chose dangereuse. Je crois bien que c'est la première fois de ma vie qu'on m'a reproché d'être trop intelligente.... C'est insensé, ce monde est complètement fou !

Elle prit le bol plein à ras-bord que lui avait servie Myrddin, en le remerciant et s'en retourna à sa place. Elle eut un petit sourire en apprenant que c'était là une recette d'une "Maman". C'était à ça que devait ressembler une vraie maman aux yeux de Shanoa. Une maman qui avait le souci de prendre soin de ses enfants.... De leur faire plaisir avec des bons petits plats dont elles avaient le secret.... Et de les nourrir avec des bol qui étaient tellement plein qu'ils débordaient presque ! Elle aurait tant aimé avoir droit à cela elle aussi.... Mais à défaut d'une maman, elle avait eu une Tata absolument remarquable ! Bien qu'elle appelait Daekran et Abygaëlle Tonton et Tata, a ses yeux ils étaient comme un père et une mère.... Et aux yeux de ces derniers, Shanoa était ni plus ni moins que leur propre fille ! Quand elle goûta le plat, elle sourit encore plus, son visage s'illuminant sous les saveurs qui enchantaient ses papilles. Cela faisait bien des années qu'elle n'avait pas eu droit à un de ces plats qui demandaient des heures de préparation, mais qui étaient faits avec amour et attention.

Mmmh ! Je confirme elle était une excellente cuisinière ! La dernière fois que j'ai mangé quelque chose d'aussi bon, j'étais enfant....

Abygaëlle n'était pas en reste en ce concernait la cuisine. Il fallait dire que sa connaissance des plantes l'aidait considérablement. Les plantes aromatiques et les épices n'avaient aucun secret pour elle. Daekran se chargeait d'attraper le gibier, de le préparer sommairement et de lui rapporter. Et pour son grand plaisir et celui de Shanoa, elle leur cuisinait des plats délicieux ! Toutes les viandes y passaient, sauf deux. Le cheval, parce que Daekran n'en chassait jamais, et l'humain que la Dame verte refusait catégoriquement de cuisiner et de manger. Bien que Myrddin lui ait servie une dose considérable de ragoût, ce dernier était si bon que l'elfette n'avait pas vu le contenu de son bol disparaître ! Par contre, elle le sentit passer.... Elle posa une main sur son ventre, se rendant compte que celui-ci était bien rempli, et même beaucoup plus qu'à la normale. Elle avait peut-être un peu trop mangé. Pas de quoi se rendre malade, mais elle se sentait poussive.

Pfiou.... C'était peut-être un peu trop bon....

Elle avait l'impression qu'elle n'allait jamais pouvoir se relever de sa chaise. Et ce feu qui dégageait sa douce et enivrante chaleur, avec cette lumière tamisée qui plongeait la cuisine du druide dans une ambiance feutrée.... C'était comme si la demeure de Myrddin s'était soudainement changée en un piège fatal qui ne voulait qu'une chose, faire s'endormir la démone sur sa chaise. Son corps lui réclamait, avec une certaine détermination, de se trouver un coin douillet et calme pour ponctuer son repas par une longue et délicieuse sieste. Elle secoua la tête vivement pour essayer de chasser sa langueur. Si elle s'endormait, les dieux seuls savaient quand elle se réveillerait ! Et il y avait un gaulois qui allait se faire un sang d'encre.... Elle poussa un soupire de satiété et ajouta en soufflant.

Par Dagda si je n'arrive pas à me lever de cette chaise, je suis finie....

L'épreuve avait commencé pour l'elfette, mais elle était déjà en mauvaise posture. Allait-elle réussir à se relever ? A résister à l'appel sieste ?! N'était-elle pas fatiguée après cette journée si chargée et riches, autant en émotions qu'en efforts ? Elle allait vite le savoir....

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Myrddin le Dim 23 Déc - 22:24

Cette demoiselle était philosophe!  Sa réflexion sur le bien et le mal était très intéressante, ce qui fit sourire le druide. Prenant un air pensif, le vieil homme se prit à réfléchir lui aussi et d'un hochement de la tête, il répondit:

-Oui, je comprends tout à fait ce que vous voulez dire. En somme, pour vous, le bien et le mal est une notion très subjective. Il est vrai que si nous nous posons la question de qu'est-ce que le bien et qu'est-ce le mal, le monde vous répondra  des avis divers, selon leur perception, leur culture, leur religion...pour ma part, je suis très simpliste à ce sujet. Le mal reste le mal, le bien reste le bien, au sens brut du terme. Par exemple, tuer un être c'est mal à mes yeux, tout comme aider son prochain c'est bien. MAIS!


Il leva son doigt à la façon des philosophes grecques en plein débat sophiste: 

-Les intentions font la différence et rendent le tout très complexe. Si tu tue ton prochain pour protéger ta famille...est-ce mal? Et si tu aide ton prochain, qui est en fait un meurtrier, est-ce bien? Ou mieux, tu décide de tuer ce même meurtrier pour éviter qu'ils tuent des gens, est-ce bien? Au premier regard, l'on vous répondra c'est très bien, c'est justice! Par contre, si tu mets fin à cette vie de meurtrier, et il se trouve qu'il décide de changer, d'arrêter de tuer et même de sauver de nombreuses vies, alors en le tuant, tu lui enlève la chance de se racheter. Alors, faites-vous le mal? Voilà donc un sujet extrêmement complexe et délicat. On pourrait passer encore de nombreuses années à débattre pour enfin se dire: la seule chose que je sais c'est que je ne sais rien! Voilà une parole fort sage d'un philosophe grecque qui a tout comprit de l'ignorance humaine!

Disant cela, Myrddin hocha légèrement de la tête, son regard bleu brillait d'une étrange lueur de plaisir, celle de converser sur un sujet intelligent et ambiguë. Après un silence, il approuva l'un des dires de Shanoa:

- Néanmoins, il est vrai que se mentir à soi même, c'est être hypocrite et c'est mal. Tout à l'heure, je ne vous  parlais pas de plaire à autrui, mais bien, d'avoir un juste équilibre entre le bien et le mal, tout en se respectant, donc en étant fidèle à soit même. Si vous me dites que vous serez jamais quelqu'un de bien, ni de foncièrement mauvaise, c'est à quelque part, vous êtes consciente de ce même équilibre en vous. Les extrêmes mènent à la perte, quel qu'ils soient. 

Plutôt fier de ses très sages paroles, Myrddin eut un petit sourire satisfait, ainsi que soupir de contentement.  Peut-être que Shanoa allait à nouveau argumenter, ou être en d'accord avec ses dires, mais pour l'instant, le sujet alla vers les artefacts des Dieux. Honnête, l'elfe avoua que si elle possédait l'Oeil de Taranis entre ses mains, elle s'en servirait à des fins personnelles. Le vieux druide leva un sourcil, tout en se demandant qu'est-ce qu'elle aurait pu faire avec cet boule de localisation, puis haussant les épaules, il répondit:

-Dans ce cas, je ne pourrais jamais accepté de vous l'offrir, car cela doit servir la collectivité, le salut du peuple celte. Pour ce qui est du meneur, ce n'est pas l'origine qui le déterminera, mais bien le courage  et la volonté de vouloir servir notre civilisation. Si tel était votre dessein, j'aurais accepté, mais faute de cela, je suis heureux que vous ayez fait preuve d’honnêteté. C'est une très belle qualité!
 

Soudain, le vieillard faillit bien de s'étouffer avec sa salive quand l'elfe parla d'offrir l'armure de Brigit à un certain gaulois. Retenant un fou rire, Myrddin se racla la gorge en demandant narquois:

-Est-ce que...il toussa un peu...est-ce que ce gaulois possède des formes de femme? Si c'est le cas, cette armure devrait lui convenir!

Cette petite plaisanterie allait sûrement faire prendre comprendre à Shanoa de quelle genre d'armure il s'agissait. Myrddin rit un peu sous sa barbe puis il écouta attentivement raconté son aventure avec le dragon et surtout, ce qu'elle avait trouvé dans la grotte. Quand elle lui tendit le fameux minerai, Myrddin le regarda attentivement d'un sourire contemplatif qui pouvait donner l'espoir qu'il s'agissait là d'une pierre précieuse et rare.

-Ohhhh...très jolie! Très jolie! Ceci est en fait une semi-pierre précieuse. Il s'agit là d'une améthyste, idéale effectivement pour faire un beau bijou, mais pas suffisamment rare pour être considérée comme précieuse à mes yeux. Si vous m'aviez rapporté une coupe en or, ornée de rubis et d'émeraudes, là j'aurais été admiratif!

 Myrddin eut un regard un peu désolé pour Shanoa tout en lui remettant son bien. C'est après cette discussion qu'ils s'étaient dirigés vers la grande pièce pour aller manger. Le vieux druide avait retrouvé sa bonne humeur, tandis qu'il prépara son ragoût, Shanoa plaisanta sur le fait qu'elle allait peut-être réussir ses épreuves sans même le savoir et une nouvelle fois, elle s'abaissa sur le fait qu'elle n'était pas digne d'avoir un artefact important entre ses mains. Cela fit fronça les sourcils du vieillard et  tournant son regard bleu vers son invité, il affirma avec sérieux:

- En fait, vous auriez été l'exception, Shanoa, car habituellement, je propose une épreuve et la personne doit l'accomplir, non l'inverse. Seulement, votre rencontre avec ce dragon est si rare, tout comme votre survie, que j'aurais passé outre mes conditions. Le sort en à décider autrement, mais...un instant...Il ouvrit grand les yeux d'étonnement. Vous avez réussi à entretenir une conversation avec un dragon? Mais c'est extraordinaire!!! Qu'avez-vous appris de lui??? Ah... c'est certain que vous devez avoir l'esprit vif, car ce n'est pas n'importe qui, qui aurait réussi cet exploit! Par les Dieux, c'est extraordinaire! Que vous a-t-il dit?

Le druide en renversa pratiquement son bol de ragoût à tel  point il était emballé par ce qu'elle venait de lui. Dans son esprit, la jeune femme avait fait la rencontre du dragon et c'était enfuit en courant, évitant de se faire calciner. Visiblement, ce fut beaucoup plus long que cela et il avait très hâte d'entendre ce qu'elle avait appris de la gueule de cette magnifique créature. Or, un détail lui revint en tête, interrompant Shanoa:

-Par contre, j'aimerais bien savoir pourquoi vous vous sous-estimez à ce point? Une personne comme vous? Et bien oui quoi? Chaque être est exceptionnel dans ce monde et à sa part jouer. Que cela soit vous, moi, ou le gnome du coin...que je tente encore d'essayer d'attraper, d'ailleurs...mais bref! Notre univers est fait de petites actions menant à de grandes choses, Shanoa. Nos destinés sont reliées les une aux  autres...en plus que vous dites avoir parlé à un dragon! Je vous le dis, demoiselle, vous êtes promis à un brillant avenir, bien plus grandiose que vous le croyez ! En cela, j'en suis certain! 

Et ce fut sur cette autre parole sage et convaincue que Myrddin daigna enfin manger, tout comme Shanoa. Il fut très heureux d'apprendre que ce repas lui rappelait qu'est-ce qu'elle mangeait étant enfant, preuve que son ragoût était une réussite! Contrairement à l'elfe, Myrddin se modéra à un bol, car il n'avait plus la même faim comme durant ses années de jeunesse. Or, quand Shanoa s'affaissa sur sa geste, l'air somnolent et le ventre plein, elle souffla quelque chose qui piqua la curiosité du druide. 

-Finie? Pourquoi donc? 

_________________

avatar
Myrddin
Le druide fou

Messages : 245
Date d'inscription : 30/09/2017

Attributs
Réputation: Héros
Faction: La Confrérie du Vieux Chêne
Divinité: Taranis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Shanoa le Lun 24 Déc - 10:36

L'elfette n'était pas mécontente d'entendre qu'elle n'était pas la seul à se poser ce genre de question, et surtout à y avoir réfléchie ! Le vieux druide semblait avoir opté pour une vision simpliste des choses. Enfin en apparence seulement, car il apporta très vite un ensemble de circonstances et d'intentions qui vinrent apporter tout un panel de nuance à ces tons noirs et blancs.... Le tout avec une gestuelle que l'elfette trouvait assez amusante. Il exposa plusieurs cas de figures pour lesquelles la démone avait ses propres positions, mais qui rejoignait la réflexion de Myrddin. Tuer n'était pas un problème à ses yeux, tout dépendait de qui on tuait et pourquoi on le tuer. Massacrer le quidam du coin sans aucune raison était stupide et inutile aux yeux de Shanoa. Aux yeux de Myrddin c'était mal. Un sourire en coin, la démone se demanda si elle pouvait en tirer légitimement la conclusion que la stupidité était quelque chose de mal.... Cette question en suspend, Myrddin en vint à faire sa propre conclusion qui dans l'esprit de l'elfette se résuma à "on ne peut pas être certain sur tout". Elle pencha la tête sur le côté avant de demander.

C'est quoi "Grec" ?

Le pauvre vieux sage avait certainement beaucoup à enseigner, mais il ne réalisait peut-être pas encore à quel point il pouvait avoir une élève avide de savoir. Et d'ailleurs, elle obtint enfin une réponse à ses interrogations. Il valait mieux être en accord avec soi-même que de se contraindre à des normes sociétales. Elle rebondit sur sa position sur les extrêmes.

Je doute qu'il existe de vrais cas extrêmes.... Je pense que ce ne sont que des personnes qui s'acharnent à suivre avec trop de zèle des stéréotypes imbéciles. Soit parce pour combler un vide.... Soit parce qu'ils ont trop peur de suivre leur propre voie et assumer les conséquences de leur choix. Il n'est pas simple de jongler avec ce qui est bien et ce qui est mal. Encore moins de parvenir à se positionner entre les deux. J'en sais quelque chose....

Shanoa était complètement perdue à ce sujet. Mais elle était lucide sur sa propre confusion. Elle se contentait d'agir de manière à être raccord avec elle-même, ainsi au moins elle n'était pas déçue. Myrddin lui confirma qu'il ne pourrait pas lui délivrer un artefact pour un usage égoïste. Mais il précisa également que peu importe l'origine de celui qui se battrait pour les Celtes, l'important était qu'il se batte pour toute une nation. Un sourire en coin, la démone répliqua.

Vous qui semblez friand de rareté, savourez celle-ci, l'honnêteté d'une démone ! Hé hé hé, ce n'est pas quelque chose que vous rencontrerez souvent.... Pour ce qui est de l'origine, je suis curieuse de voir comment réagiraient les Celtes s'ils devaient accepter que leur sauveur soit issue d'une race qu'ils haïssent du plus profond d'eux-mêmes.... Quelque chose me dit qu'ils auraient un goût très amer en bouche, ha ha ha ! Enfin.... Pour risquer chaque jour sa vie pour un peuple.... Pour endurer les pires épreuves pour lui.... Je pense qu'il faut au moins se reconnaître en lui. Il faut un Celte pour se battre pour les Celtes. Moi.... Je suis apatride. Je n'appartiens à aucun peuple, aucune ethnie, pas même une communauté. Je me sens plus proches des fées et des esprits de la nature.... Mais une fois encore, je ne peux pas m'affilier légitimement à eux.... Mis à part pour des desseins personnels, je ne vois pas pour quelle cause je pourrais me battre.

La proximité que Shanoa avait avec les créatures fantastiques s'expliquait facilement puisqu'elle avait été élevée par des fées. Elle se sentait proche de ces dernières et des esprits parce qu'elle avait vécu au milieu d'eux.... Mais encore une fois, sans toutefois pouvoir réellement se mélanger à eux.... Elle ne connaissait pas ce sentiment d'appartenance qui pouvait être si puissant. Comme Bryan pouvait l'avoir par exemple. Elle était secrètement admirative de cette dévotion qu'il pouvait avoir pour les siens, et elle se disait souvent que les gaulois avaient bien de la chance d'avoir des personnes comme lui pour se battre et les défendre. C'était d'autant plus poignant pour elle, dont les propres parents n'avaient pas eu la moindre volonté de s'occuper d'elle, même pas faire l'effort de bien vouloir la laisser vivre. Néanmoins, Shanoa était encore jeune.... Elle ne s'imaginait pas qu'il n'était jamais trop tard pour se faire accepter et adopter par les autres. Mais serait-elle prête à les accepter à son tour ? A pardonner des années de rejet et de persécutions ? Au final, ce serait peut-être de son côté que la chose serait le plus difficile à réaliser. Le pardon était une chose si dure à donner.... mais pour l'heure, elle venait d'égayer la journée du vieux druide en lançant malgré elle une bêtise. Myrddin l'interrogea sur les formes du gaulois l'air particulièrement amusé.

Ha non pas du tout, il a plutôt la carrure d'un ours ! Pourquoi cel..... Ho.....

Réalisant sa bêtise, l'imagination de l'elfette dépassa sa raison, et elle s'imagina Bryan avec une armure de femme.... Elle prit une profonde inspiration pour essayer d'étouffer un fou rire.... Mais en vain. Elle se mit à éclater d'un rire franc et joyeux, rabattant sa main sur ses yeux, comme si elle pouvait se cacher de sa vision de cette manière. Retrouvant avec peine son calme, elle ajouta.

C'est dommage qu'on ne puisse pas sortir cette armure juste pour essayer de lui enfiler, je suis certaine que cela aurait été un grand moment d’anthologie  ! Hé hé hé ! Il aurait été adorable !

Bryan n'avait absolument rien de féminin, ni de près, ni de loin ! Alors avec des effets destinés aux femmes le décalage était aussitôt frappant et d'autant plus désopilant. Il y avait un certain loup noir qui devait avoir les oreilles qui sifflent en cet instant.... Mais pour l'heure, Myrddin lui révéla enfin quel était ce minerai curieux qu'elle avait pu trouver. Une pierre semi-précieuse d'améthyste ! Pas suffisant pour le druide, mais vu le sourire de l'elfette c'était largement suffisant pour elle.

C'est parfait, à présent je suis sûre que ça lui plaira ! Hé hé hé, sacrée coupe que voilà ! Elle aurait été un peu lourde à porter pour pouvoir boire agréablement avec ! Mais ce dragon n'avait aucun trésor dans sa tanière, il devait préférait avoir de la place que des jolis bibelots.

Mais l'elfette n'avait pas fini de surprendre le vieux druide. Lorsqu'elle lui avoua avoir conversé avec le dragon, celui-ci s'enflamma ! Elle l'observa avec de grands yeux ronds, se demandant pourquoi il s'excitait comme ça. Il s'empressa de la questionner, et un peu perdue, la perle lui rapporta leur échange. Et alors qu'elle répétait les propos du dragon, un détails qui lui avait échappé sur le moment la frappa. Elle fronça les sourcils en réfléchissant avant d'ajouter.

C'est étrange.... Il avait l'air d'être à la fois nostalgique et amer envers les humains. Si j'en crois ses propos, autrefois il a dû avoir des amis humains.... Il nourrit une haine farouche pour les humains qui ont décimé les siens, mais c'est comme s'il regrettait ses anciens amis.

Elle poussa un léger soupir.

Ce n'est pas moi qui vais lui jeter la pierre de ne pas avoir essayer de se faire de nouveau amis humains. Déjà il faut en trouver des suffisamment courageux et ouvert d'esprit pour l'accepter et lui parler. Et ensuite.... Il doit être lassé de voir s'éteindre ceux à qui il tient.

Encore un peu elle aurait presque de la compassion pour cette puissante et terrifiante créature. Après lui avoir rapporté toute la conversation qu'ils avaient eu, même les interventions particulières d'Alana, elle fit le bilan.

Je n'ai pas l'impression d'avoir appris quelque chose d'extraordinaire.... Les dragons ont été chassé il y a longtemps.... Certains ont été amis avec les dragons.... Certains ont utilisé les dragons pour gagner des guerres. Ce dragon là n'aimait pas se nourrir de créatures malfaisantes.... Il me trouvait trop intelligente pour un créature aussi frêle, et d'ailleurs il m'a appris à quel point les gens pouvait se méfier des femmes intelligentes.... Ha ! Il parle le gaélique aussi ! Le vieux gaélique même.... En même temps il est vieux donc bon....

Même si elle comprenait bien qu'il était extrêmement rare de pouvoir discuter avec un dragon, elle ne réalisait pas à quel point pour les érudits et les sages son témoignage était précieux.

Il n'aurait pas eu pour obsession de nous griller, je n'aurais pas rechigner à discuter un peu plus avec lui, surtout que c'était un très beau dragon. Malheureusement je devais principalement me concentrer sur trouver un moyen de lui survivre. Et à vrai dire, je n'aurai pas su quoi lui demander exactement. J'espère que ça vous a plu malgré tout.

Mais il y en avait un qui savait exactement quoi demander, et qui prit l'elfette un peu au dépourvue.

Eh bien.... Pour accomplir les grandes destinées, il faut de grands héros non ? Je n'ai pas l'impression d'avoir l'étoffe d'un héros vous savez. Je ne défends aucune cause, je ne me bats pas pour les autres, à vrai dire j'essaie déjà de me sauver moi-même.... Même si j'entends ce que vous me dites... Ça me fait bizarre de me dire qu'un être honnis de tous peut accomplir des grandes choses, surtout pour le bien de personnes qui préfèrerait la voir morte. J'ai parlé à un dragon, c'est vrai. J'ai vu bien des choses rares dans ma vie. Quand on se cache du regards des autres, et qu'on ne fait que les observer, on peut découvrir bien des secrets.... J'ai vu un couple de Merrow jouer avec leurs enfants en bas âges. J'ai vu plusieurs fois les Selkies danser et chanter et rire sur les plages. J'ai secrètement assisté à la rencontre d'un Dullahan et d'une Dame Blanche.... Qui apparemment lui plaisait suffisamment pour l'inviter faire une chevaucher avec lui.... J'ai assisté à la renaissance d'un incube dans un cimetière.... J'ai vu des feux-follets se réunir dans la tanière d'un dragon pour s'y endormir paisiblement....

Avoir vécu au milieu de forêts féeriques pendant plusieurs décennies avait offert quelques spectacles rares à la perle de nuit. Ce qui expliquait aussi pourquoi elle n'était pas aisément impressionnable. Elle eu un sourire en coin en se disant que si Dada et Aby apprenait tout ce à quoi elle avait assisté, ils en feraient une syncope. Car bien entendu, pour pouvoir être témoin de tout cela, elle s'était aventurée dans des endroits éloignés, dangereux, de nuit, et parfois tout à la fois ! D'ailleurs pour l'incube, Daekran l'avait surpris en flagrant délit, et lui avait passé un serment de tous les diables dont elle se souvenait encore.... Il avait concurrencé Bryan sur ce coup là ! Mais le loup noir n'avait pas dû soutenir le regard de chaton triste et apeuré d'une Shanoa encore fillette avec de grands yeux bleus.... Elle se dit qu'elle devrait essayer cela la prochaine fois tiens ! Elle se recentra sur leur conversation.

J'ai vu bien des choses au long de ma courte vie.... Et aujourd'hui je pars à la chasse à la licorne en priant Dagda de ne pas me faire changer en limace par un druide qui s'est fait drogué aux champignons par une fée particulièrement jalouse.

Elle poussa un léger rire avant de reprendre.

Vous croyez réellement que c'est là le terreau d'un futur grand destin ?

Avant de parler de destin et de futur, il lui fallait déjà survivre au jour présent ! Le bol plein à ras-bord qu'elle avait mangé avait été largement suffisant pour la gaver comme une oie. Le druide releva sa crainte, curieux, et Shanoa lui lâcha.

Ho ce n'est rien, il y a juste une certaine personne que je connais qui peut se targuer d'avoir des colères dignes d'un dragon quand elle se fait du souci. Et si je ne rentre pas rapidement, quelque chose me dit qu'elle va s'en faire du souci.... Dagda m'en soit témoin, je vais finir sourde si j'entends encore hurler.

Elle était intimement convaincu que Bryan serait absolument furieux si elle disparaissait sans prévenir ni rien dire pour la nuit. Shanoa poussa un long soupire, et prit tout son courage pour se relever. La chaleur douce et apaisante du foyer lui inspirait l'envie de dormir, mais si c'était pour cauchemarder d'un Bryan entrain de lui hurler dessus, cela n'était pas la peine. Elle se massa légèrement le dos qui commençait à lui signifiait qu'il n'était pas sérieux de porter un druide fou dans des escaliers. Remettant sa cape sur son dos, elle souffla.

Je suis déjà en retard, il faut que je me hâte. Je reviendrais sûrement demain pour que l'on puisse trouver notre licorne.

Elle se mit en quête de ses bottes, se disant qu'elle devrait effectivement courir un peu. Bryan devait sûrement déjà se demander où elle était passée.

_________________
avatar
Shanoa
L'étoile d'ébène

Messages : 191
Date d'inscription : 03/09/2018
Age : 28

Attributs
Réputation: Héros
Faction:
Divinité: Taranis, aka Dagda

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une licorne pour les guider (Myrddin - Shanoa) [Quête de l'apprentie de Magie I]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum