Celtes

Les Pillywiggin sont d'adorables et minuscules petites fées, élégantes, aux longues oreilles, dont l'extrémité ressemble à des antennes d'insecte. Possédant des ailes de papillons ou de libellules, elles sont merveilleusement belles, étant la personnification des plantes. Vivant autant dans les jardins que dans les forêts, elles ignorent les humains, préférant utiliser leur temps à batifoler et jouer dans les fleurs sauvages, à l'ombre de grands chênes. Elles vivent au rythme des fleurs et elles hivernent de novembre à l'avril, jusqu'au réveille du coucou.

Malevan le guerrier venu de loin (En attente de sa douce)

Aller en bas

Malevan le guerrier venu de loin (En attente de sa douce)

Message  Malevan le Mar 30 Jan - 10:24
















Prénom: Malevan
Nom: aucun
Surnom: aucun
Sexe : Homme
Age : 37.5 ans
Origine: Eburons
Race: humain
Orientation sexuelle:Hétérosexuel
Classe:Guerrier
Maitrise: Maitre d'armes (glaive et lance)
Faction:Aucune
Divinité: Arduina







Il avait retiré son casque. Malevan observa longuement son reflet dans l'eau claire. S'il voulait accomplir sa quête, il devait changer d'apparence... 

A l'aide de sa dague, il entreprit d'abord de raccourcir sa barbe... Mais le résultat atténuait à peine l'apparence du guerrier.


A contre cœur, il se mit alors à couper les longs cheveux châtains, se résignant à regarder le courant emporter les mèches par poignées dans une lente procession. L'une après l'autre, il trancha les nattes qu'il avait toujours portées fièrement de chaque côté du visage... 


La première fois qu'on lui avait tressé les cheveux, il était encore un enfant... C'était lors de son initiation, pour éviter qu'ils se prennent dans les branches qui fouettaient son visage, alors qu'il courait dans la forêt pour échapper à ses ainés, lancés à ses trousses... Comme les autres, il les avait gardées, les enduisant de graisse... Plus elles étaient longues et plus l'homme était sensé être fort...


Il n'avait jamais été le plus fort ni le plus grand des guerriers de sa tribu... Mais le regard franc, les épaules larges et le calme qui se dégageait de l'homme avaient toujours suffi à rassurer. Les années d'entrainement avaient taillé son corps pour le combat. Le glaive et la lance étaient devenus des prolongements naturels de ses bras puissants. Il était capable de se battre pendant des heures sans faillir...

Le Gaulois s'étonna en contemplant une nouvelle fois son reflet. La barbe et les cheveux courts mettaient en valeur la finesse de ses traits, lui conférant une expression moins sauvage, presque douce au milieu des remous agités du torrent. Le guerrier n'avait pas disparu, il se dissimulait seulement  sous une apparence plus sage. Rien n'adoucirait d'ailleurs l'intensité féroce de son regard quand il se déciderait à combattre à nouveau...






 
Ne lui avait-on pas toujours enseigné le courage et le mépris de la mort?... En mémoire de ce temps où les Eburons l'emportaient en bravoure sur leurs adversaires, où c'était eux qui portaient la guerre, poussés par le manque de terres cultivables et une population trop nombreuse... 

La mort n'était qu'un simple fossé qu'il suffisait de franchir. L'exhalation des sens et l'éducation à la violence guerrière étaient nécessaires à la survie de son peuple. Le guerrier avait intégré tout cela durant une vie où il n'avait appris qu'à se battre... Une vie consacrée à protéger les siens et qui avait forgé en lui un esprit droit et courageux, dénué de toute peur, mais aussi de toute pitié... 

En apparence, il était ce qu'on attendait de lui... Mais pourtant, il était plus sensible que les autres... Jamais il n'avait pu totalement faire disparaitre cette forme d'empathie qu'il ressentait face aux plus faibles, atténuant cette faiblesse du mieux qu'il le pouvait...

Combien étaient tombés sous son glaive?... Il était habile mais ce n'était pas la seule raison qui lui avait permis de survivre à cette infernale succession de combats... 

Le guerrier était différent de ses frères d'armes... Si tous étaient des braves, ils étaient souvent irascibles, bien trop prompts à se lancer au combat avec éclat... Simples et sans malice , ils utilisaient uniquement leur force et leur audace... Ils tombaient alors trop facilement contre ceux savaient user de stratégie... 

Plus réfléchi, Malevan avait ce pouvoir de discernement, celui de sentir le danger. Il était capable de vaincre, sans foncer tête baissée...







 D'abord fragile et incertaine, la petite flamme grandissait au fur et à mesure que la mousse s'embrasait. Un léger crépitement indiqua que le feu s'était propagé aux brindilles disposées avec précaution...

Il faisait déjà sombre dans l'immense forêt et une neige fine tombait en tourbillonnant, emmenée par la bise piquante qui soulevait la pellicule blanche qui recouvrait le sous-bois gelé... Il était impossible de se passer de la chaleur d'un feu par une nuit aussi froide, même s'il fallait prendre le risque d'être repéré...

Un craquement me fit soudain lever les yeux, ma main engourdie par le froid s'était posée machinalement sur mon glaive... Un peu plus loin, une laie m'observait... Le sombre animal me fixa un certain temps avant de s'éloigner et de disparaitre... Arduina veillait encore sur moi,  même s'il y avait bien longtemps que j'avais quitté sa forêt... 

J'avais retrouvé le sourire, le feu ne risquait plus de s'éteindre. Les flammes étaient solides et ce fut un plaisir de leur abandonner quelques morceaux de bois, je pouvais enfin tendre la paume de mes mains  et recueillir la chaleur bienveillante du brasier, alors que sa lumière intense me ramenait une nouvelle fois vers cette nuit où tout avait changé...

Les Eburons avaient refusé le joug de Rome et cela faisait déjà de longues semaines que notre chef nous avait envoyé combattre l'envahisseur... Les Romains étaient venus pour nous imposer leurs dieux et leurs lois, ils tuaient nos guerriers et emmenaient nos femmes... Mais l' adversaire était redoutable tant il était discipliné et organisé.

La nuit était tombée depuis longtemps mais on aurait pu croire que le soleil avait refusé de se coucher, tant le ciel était rouge... L'oppidum, si proche, était la proie des flammes. Les Romains étaient venus se venger et faire un exemple de notre village... Qu'allions-nous pouvoir encore y trouver?...  Nous n'étions plus qu'une poignée, un petit groupe d'hommes, épuisés par des journées de luttes incessantes. Mais sans le savoir, nous n'étions déjà plus des guerriers... Juste des maris et des pères, totalement désemparés par les cris et les hurlements qui s'élevaient des maisons en flamme...

Pressés par notre druide, nous avancions bien trop vite... Un sifflement, à peine audible, nous rappela brutalement notre erreur. L'effet dévastateur de la volée de flèches précipita notre fin en fauchant la plupart de nos braves... Des tirs plus précis éliminèrent ceux qui osèrent encore se tenir debout, espérant encore pouvoir se défendre... Avais-je été le seul à comprendre, à me jeter au sol? Immobile, je tenais notre druide contre moi, tentant d'écouter ses dernières paroles...

Ma première envie fut de me lever et de me jeter en hurlant, brandissant mon glaive pour venger toute cette injustice... Mais cela n'avait déjà plus aucun sens... Je devais être fort et me résigner à suivre les paroles du vieil homme. D'un geste sec, mes doigts arrachèrent la pierre qu'il portait autour du cou... Sa magie et sa force étaient tout ce qu'il restait de la tribu... Les cris avaient cessé, il n'y avait plus rien à sauver... Je ne retournerais pas au village car j'avais un serment à accomplir. La quête que le vieux sage m'avait fait promettre d'accepter... Ramener la pierre sacrée en Armorique, marcher vers cette lointaine contrée d'où le druide l'avait jadis ramenée... Peut-être avait-elle le pouvoir de fédérer ces lointaines tribus...






Quel est le code caché de Celtes?: Validé
De quelle façon avez-vous trouvé le forum?:Par une amie
Avez-vous des suggestions ou des commentaires?: Je vais d'abord découvrir le forum.
Avez-vous 16 ans et plus?: oui



Par Eliana




avatar
Malevan

Messages : 1
Date d'inscription : 29/01/2018

Attributs
Réputation: Méconnu
Faction:
Divinité:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Malevan le guerrier venu de loin (En attente de sa douce)

Message  Eliana le Lun 16 Juil - 15:28



 

Compte abandonné


C'est avec regret que je dois archivée ta fiche au cimetière de Celtes, car tu es resté inactif depuis plus de trois mois, et ce, sans donner de nouvelles. Si tu souhaites réintégré les fiches validées, je te prie de me  contacter  en mp. 

Merci à toi et bonne continuité!

avatar
Eliana
Admin

Messages : 263
Date d'inscription : 31/07/2017
Age : 28

Attributs
Réputation: Mythe
Faction: Aucune
Divinité: Ainé

Voir le profil de l'utilisateur http://celtesagedufer.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum